Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour

Durant cette année de première, j'ai pris l'habitude de "mentir" quand j'avais une dissertation. C'est à dire d'y ajouter des faux exemples, des fausses citations que j'inventais. Cela m'a toujours permise de justifier mes propos, et étant habile cela ne s'est jamais fait remarquer. Grâce à ça, j'ai pu enchainer de très bonnes notes en dissertations, n'ayant pas eu moins de 14 en disserte depuis le début d'année. Je mèle bien sûr faux exemples que j'invente sur place avec mes connaissances réelles, pour pas éveiller de soupçons...

Je compte faire la même chose au bac. Pensez-vous que c'est trop risqué ? Je me suis jamais fait attraper pour l'instant et j'ai toujours eu de bonnes notes grâce à ça.

Merci pour vos réponses
«1

Réponses

  • Bonjour Laura,

    Si tu es aussi habile, c'est que tu es bien chanceuse ! Je ne sais pas comment ton professeur a su faire l'impasse, en tout cas, je pense que c'est risqué pour ton bac, assez même. Pourquoi n'apprendrais-tu pas simplement quelques extraits utiles et citations, c'est vraiment pratique, pour chaque thème retiens-en quelques unes, et les vraies sont connues, au moins ça t'avantagera . Je pense qu'il serait plus judicieux que tu agisses de la sorte.

    Amicalement,
    Euphé.
  • C'est ce que je suis en train de faire, je connais déjà deux citations pour chaque thème + la connaissance de mes 26 textes pour l'oral qui me permettrons d'être "armée" pour la justification de mes propos. Mais je doute que cela suffise c'est pour cela que je comptais continuer ma petite technique... Si le correcteur est pressé et qu'il ne fait pas de recherches sur internet, il ne se rendra compte de rien. Je pense pas que les correcteurs du bac perdront leur temps pour moi parmi leur 30aine de copies, ils se diront que c'est simplement une citation (ou autre) qu'ils ne connaissent pas et valideront la justification. Enfin je l'espere.
  • Tu sais, si tu connais déjà deux citations par thème et que tu connais parfaitement tes textes de lectures analytiques, tu n'as aucune raison de t'en faire, c'est même assez ! Je trouve ça dommage d'entacher ta copie, au risque peut-être de te faire prendre. Je ne comprends pas, si tu connais déjà ce que tu viens de me dire, alors je te promets que tu feras un bon devoir sans mentir .
  • Oulà !

    Ne prend surtout pas le risque ! Si tu tombes sur un examinateur un peu tatillon, et qu'il se rend compte que tu as menti sur un exemple, il risque de faire des recherches sur tout le reste de ta copie et ça peut faire très, très, très, très mal.

    Normalement, avec tous tes textes, tu es capable de faire quelque chose de bien, si tu maîtrises la méthode de la dissertation.

    Bon courage pour le reste de tes révisions :)
  • iFelixiFelix Membre
    Bonjour Laura,
    Je m'excuse de répondre à tes questions par une question mais pourrais tu partager tes deux citations/thème ? Je ne sais pas vraiment ou trouver de bonne citation sur le roman, l'argumentation, le poésie...
    Merci de ton aide.
  • et tu utilises de fausses citations en disserte de français, d'histoire ou de philo ? Je ne vois pas trop comment inventer un vers de Ronsard, ou une réplique chez Molière... etc
  • Pour le bac, inventer ses citations est encore plus simple je pense : le correcteur ne prendra pas la peine de vérifier ce que citent les élèves. Et comme on ne peut pas tout savoir, et que ta citation est plausible, tu as le bénéfice du doute.
  • Entacher la copie. Oui. Mais surtout entacher les écrivains...
    Car, aussi habile que tu voudrais l'être, je doute que ta plume les pastiche à merveille.

    Jeudi, en littérature, j'ai fait une vague sous une citation que je savais erronée (je n'arrivais plus à mettre la main sur le verbe), car il n'est pas bon d'être malhonnête. A bon entendeur...
  • PortiaPortia Membre
    Si tu donnais un exemple de tes inventions ?
  • Sullyvan a écrit:
    Entacher la copie. Oui. Mais surtout entacher les écrivains...
    Car, aussi habile que tu voudrais l'être, je doute que ta plume les pastiche à merveille.

    Jeudi, en littérature, j'ai fait une vague sous une citation que je savais erronée (je n'arrivais plus à mettre la main sur le verbe), car il n'est pas bon d'être malhonnête. A bon entendeur...
    Je ne cautionne pas ce genre de choses mais, il demande un avis, autant être honnête avec lui et lui dire qu'il y a de fortes chances que son invention, pour peu qu'elle soit habile, passe pour vraie.
  • PortiaPortia Membre
    L'habileté reste à prouver.
  • Oui, si l'on veut faire dire quelque chose à Baudelaire, il faut être sacrément doué :p
    Or, si l'on est sacrément doué, quel besoin de mentir dans sa dissertation ?
  • dans ce cas prend le sujet d'invention!
  • Non mais si je mens dans la dissertation, je vais dire :

    "Comme le disais le philosophe russe Dimitri Antonov, "la poésie n'est que le reflet du monde qui nous entoure"

    C'est l'exemple typique de mes mensonges en disserte...Auteur inconnu que j'invente sur place, + citation inconnue que j'invente qui est en concordance avec les propos que j'expliquais.
  • Laura69 a écrit:
    Non mais si je mens dans la dissertation, je vais dire :

    "Comme le disais le philosophe russe Dimitri Antonov, "la poésie n'est que le reflet du monde qui nous entoure"

    C'est l'exemple typique de mes mensonges en disserte...Auteur inconnu que j'invente sur place, + citation inconnue que j'invente qui est en concordance avec les propos que j'expliquais.
    Laisse tomber :p déjà si tu fais une faute dans ton amorce ça le fait pas et puis si c'est pour pondre un truc aussi bateau, ça vaut pas la peine de prendre tant de risques !
  • Aussi puérile que grotesque. Mais comment ton professeur a-t-il pu ne pas s'en rendre compte ? Le monde de la critique a ses classiques et, en ce qui me concerne, dégoter foule de noms inconnus dans une copie de première me semblerait suspect. Et j'espère pour toi que si tu t'y essayes, ton correcteur prendra la peine de vérifier ! Pour ton bien...
  • PortiaPortia Membre
    Tu as eu de la chance de n'avoir pas été démasquée cette année.
  • M'enfin ! Les profs connaissent la technique depuis bien avant votre naissance... Personnellement, je ne corrige jamais sans être connectée à Internet pour taper les mots suspects et, bien entendu, une citation sans mention de l'oeuvre dont elle est extraite n'est pas valable... En outre, peut-être me permettrez-vous d'avancer que lorsque l'on étudie passionnément depuis trente ans la littérature des auteurs connus et moins connus ainsi que les copies d'élèves (moins passionnément, il est vrai...), on a tout de même quelques petites notions sur les caractéristiques d'écriture des premiers et des seconds... Attention à ne pas faire croire n'importe quoi à des candidats vulnérables en ce moment.
  • Je n'ai pas menti mais je me suis trompé d'auteur pour une citation, prenant même quelqu'un qui n'a rien à voir. Pensez-vous que cela puisse poser problème ?
    Heureusement pour moi, les deux personnes en question ne sont pas très connues : le correcteur ne s'en rendra donc pas focément compte s'il ne fait pas de recherche.
  • je fais la même chose et ai 14/15 en dissertation, je n'invente bien entendu pas de vers de Rostand ni de répliques de molière, je ne saurais vous donner un exemple, rien ne me viens, cela vient naturellement lors de ma rédaction.
    Bon si mes souvenirs sont bons j'ai "cité" Adèle de vie d'un païen pour justifier le fait que les héros de roman peuvent avoir un regard simpliste et réducteur avec un "On vit car il le faut " , ou alors Julie de la Nouvelle heloise avec un "tout autour d'elle n'est qu'amour, vertu et bonheur" enfin des choses du genre, je rajoute des guillemets a mes propres arguments je ne vais pas jusqu’à inventer une œuvre ou une devise.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.