Fiches méthode Bac de français 2021

En vous inspirant de l'univers fantastique créé par M.Rollinat dans son poème "La Bibliothèque" vous écrivez un texte en prose qui donne la parole à certains des "treize grands portraits" parmi lesquels un poète connu et "un farfadet". Leur conversation porte sur l'intérêt et les divers charmes des ouvrages poétiques conservés dans cette bibliothèque.

Vous ferez appel à vos lectures pour étayer la conversation entre les différents personnages

Voici le poème
Elle faisait donger aux tres vieilles forets.
Treize lampes de fer, oblongues et spectrales,
Y versaient jour et nuit leurs clartes sepulcrales
Sur ses livres fanes pleins d;ombre et de secrets

Je frissonnais toujours lorsque j'y penetrais;
Je m'y sentais, parmi des brumes et des rales,
Attire par les bras des treize grands portraits.

Un soir, minuit tombant, par sa haute fenetre
Je regardais au loin flotter et disparaitre
Le farfadet qui danse au bord des casse-cous

Quand ma raison trembla brusquement interdite:
La pendule venait de sonner treize coups
Dans le silence affreux de la chambre maudite

La bibliotheque, Rollinat
Voici ce que j'ai fait

Bonjour à tous
Quand j'ai vu "texte en prose", j'ai pensé à faire un texte narratif pour l'écriture d'invention, bien sur en faisant intervenir le style indirect et direct. J'ai fait intervenir Joachim Du Bellay, le farfadet et Catherine de Médécis.
Dans un premier temps, j'ai parlé de l'émotion ressentie à la lecture de poésies par Catherine et le farfadet !
Ensuite Du Bellay intervenait en parlant des efforts du poète et du plaisir qu'il prenait à écrire. Par la suite, Catherine évoque "Les Regrets" de Du Bellay pour faire le paradoxe entre amertume dont il est sujet et maitrise artistique
J'ai cité Marot : "En chanant ma peine, je l'enchante"
Ainsi le farfadet évoque la fonction exutoire de la poésie et DU Bellay parle de la difficulté d'écrire en vers alors qu'il juge la prose moins ardue
Le farfadet, aux idées larges, riposte et lui dit que non, qu'il ne doit pas critiquer ça en évoquant "Gaspard de La Nuit" d'Alyosus Bertrand ce à quoi Catherine de Médicis ajoute le facteur de "rimes internes et sonorité" de plus elle énumère "Pantoum,Sonnet, formes fixes, formes libres, prose, vers tout est bon afin d'exhaler les sentiments" avant d'ajouter que la poésie engagée, la poésie d'idée l'ennui ...
Le farfadet se distingue encore par son ouverture d'esprit; il prend les exemples de "Etranges Etrangers" de Prévert et "Poème à mon frère blanc" de Senghor pour apostropher les deux autres interlocuteurs, les deux finissent par accepter la thèse du fantasmagorique farfadet.

Ensuite, comme le thème du corpus était "la rêverie" et que dans les poèmes de Maupassant, Bertrand et Hugo, on parle explicitement du réveil et du retour à la réalité alors ma conculsion était :
En fait, le bibliothécaire se réveille, tout ceci n'était qu'un rêve qui lui rappela pourquoi il aimait tant la poésie, pour sa richesse, et avant tout car peut importe la forme , "La poésie parle à l'âme" !

Ps : j'ai respecté l'atmosphère en faisant référence plusieurs fois aux "treize lampes"
Le seul petit souci, si s'en est un, c'est que j'ai parlé des "thèmes", "charmes" et "intérêts" que j'ai appuyé d'exemples précis de poèmes ou de recueils poétiques, alors que j'avais l'impression qu'il fallait surtout parler d'exemples précis et qu'à partir de là il fallait développer des thèses
Pitié, je stress !
Mots clés :

Réponses

  • subarusubaru Membre
    bonsoir mimothebest
    perso , je trouve ton idée assez originale et ton ecriture bien structuré .
    on peut voir que les 3 personnages n' ont pas les memes gouts , qu'ils n'expriment pas les memes idées , que ,seul, le farfadet est là pour souligner les charmes de la poesie mais moi, j'aurais preferé, et c'est ce que j'ai fait, que les differents personnages soient tous d'accord sur les charmes des ouvrages poetiques , qu'ils se completent et non pas qu'ils se contredisent car , comme l'indique la consigne , leur conversation devrait etre axée sur ce point et par là tu pourrais mettre en valeur les charmes des ouvrages poétiques. d'apres les details que tu ns donne concernant ton ecriture, on n'a pas l'impression que tu valorises les ouvrages poetiques , je trouve qu'il fallait faire , en quelque sorte l' eloge de la poesie.
    c'est juste mon avis, je peux me tromper =)
    j'aurais une question a te poser: est ce que tu as parlé de la notion du temps c'est-a-dire que, bien des siecles apres , les lecteurs s'identifient a ces belles histoires d'amour , de souffrances que traitent bon nombre d'ouvrages et que la poesie traite parfois des sujets qui ont marqué l' histoire et donc une reference a celle-ci ? moi perso, j'ai trouvé ça interessant
  • subaru,
    Bah en fait ils sont tous d'accord pour dire que la poésie touche l'âme, que c'est formidable etc...
    Pour répondre à ta question, non je n'ai pas parler du temps, et j'ai voulu intégrer des questions qui titillent le monde de la poésie un petit peu. Dans le libellé du sujet, RIEN mais alors là RIEN ne te suggère qu'ils doivent être d'accord. De plus le mot "charme" est purement subjectif. Je m'explique : Une personne peut trouver le "charme poétique" dans les rimes en fin de vers, un autre peut trouver ce "charme" dans l'expression des sentiments ainsi de suite.
    Du moins c'est ainsi que j'ai compris le sujet
    En fait, ce qui serait bien, c'est qu'un prof de lettres nous donne son avis
    Je ne sais pas si il y en a sur ce forum.
    Le seul souci, c'est que je crois avoir faire une légère entorse à la consigne, je m'explique :
    Je suis partie d'idées très générales comme "La poésie en prose" en donnant des exemples précis pour argumenter comme "Gaspard de la Nuit" ou encore "Petit Poème en Prose"
    Voilà
  • ( Re ) Coucou les inventeurs ! :)

    Bah , je comprends pas bien ta préoccupation quant à ton sujet MimoTheBest !
  • J'ai peur en fait d'avoir TOUT foirer !
    Je suis anxieux =(
  • Je te promet , il est super bien écris.

    Pour le temps je l'ai fais , et je suis d'accord quand tu dis qu'il s'agit d'un éloge a la poésie.
  • mirovamirova Membre
    Coucou, svp j'aimerai bien savoir si vous pensez qu' un simple dialogue entre les personnages sera compter faux ?!! Car texte en prose , selon l'éthymologie du mot prose est un texte libre de plus , ils ont rajoutés à la consigne deux autres indications comme ( donne la parole à .. et une convertation ) !
    Svpp répondez je suis en totale panique :(((

    Ps : Avez vous une idée sur le barème.. ? La forme est notée sur combien de point d'après vous ? :(
  • mirova, ne t'inquiète pas ça ne sera pas compté FAUX. Par contre dans la mesure où on te demande de respecter le fantastique dans le passage, il semble que tu n'ait pas respecté la totalité de la consigne. Pour le barème, ma prof de Lettres m'a dit qu'au Bac, on adoptait le barème suivant :
    Respects des consignes explicites : 4 pts
    Respects des consignes implicites : 6 pts
    Langue, orthographe : 3 pts
    Imagination, créativité : 3 pts

    Voilà
  • bonjour j ai choisi l ecriture d invention est jai completement raté, je nai rien compris au texte qu est ce q un farfadet ? c est bien quelque chose qui n existe pas , et qu est ce que veux dire plus explicitement donner la parole aux "treizes grands portraits " jai vraiment rien compris jai tout raté aider moi a comprendre sinon je ne vais pas m' en remettre :@ merciii
  • Shanelle calme toi lol
    Non sérieusement il fallait donner la parole à CERTAINS
    et OUI un farfadet est un être imaginaire
    Lis ce que j'ai fait et dis moi ce que tu en penses (:
  • mirovamirova Membre
    Merci mimo ... :) cela me rassure un peu .. ! Effectivement j'ai pas donné un sens imaginaire à ce que j'ai écris étant donner que le farfadet est un être fantastique !
  • mirova
    tu ne m'as pas dis ce que tu as pensé de ce que j'ai fait
    :D
  • subarusubaru Membre
    bonsoir mimothebest ,
    est ce que tu pourrais me repertorier les differents charmes des ouvrages poetiques que tu as evoqué ?
    comme j'ai compris la consigne, il fallait pas remettre en question certains charmes des ouvrages poétiques mais que chaque personnage les approuve mai je trouve ton idée pas mal puisqu'à la fin ça revient au meme c'est-à-dire que tu valorises les charmes notamment avec le farfadet .
    a part ça, pourquoi tu parles " des efforts du poete et du plaisir qu'il prend a ecrire " ?
  • Alors j'ai tout d'abord commencé à parler des sentiments que la poésie en général sucite chez les lecteurs, donc très général
    Ensuite, j'ai parlé du lyrisme, de l'expression des sentiments dans la poésie, point de vue que défend Catherine de Médicis
    J'évoque également la musicalité et là encore il y a discorde
    Si le farfadet et Catherine pense que la musicalité fait partie de toute poésie, Du Bellay pense que la poésie en prose ne peut être considérer aussi mélodieuse que la poésie en vers
    Catherine, elle, pense que la poésie d'idées, la poésie engagée est ennuyeuse.
    Le Farfadet est ouvert d'esprit, pour lui, la poésie et riche et rien ne sert de la restreindre.
    Pour répondre à ta question, Du Bellay est un POETE, et donc j'ai tenté d'imaginer un poète défendant son art , ce noble art, et par conséquent il explique aux "non poètes" comment l'écriture poétique se fait, par plaisir mais aussi par un travail acharné !
  • subarusubaru Membre
    bonjour mimo,
    j'espere que tu ne t'es pas trop attardé sur ce point , je veux parler du plaisir que le poete prend a ecrire , parce que je pense que ça ne repond pas a la consigne.
    A part ça, je pense que tu aurais dù elargir beaucoup plus parce que des charmes il y'en a assez pour la poesie. tu aurais pu parler du coté pas trop serieux de la poesie mais plaisant et amusant parfois meme enfantin avec Bon conseil aux amants de Hugo. tu aurais pu evoquer aussi le merveilleux, le fantastique dans la poesie qui permet l'evasion dans d'autres mondes et bien d'autres .
    si tu avais developpé ça avec des exemples assez pertinents ç'aurait fait la difference.
    mai bon ! tu as evoqué trois points essentiels avec des exemples tres pertinents , c'est deja ça !
    tu n'as pas vraiment a t'inquieter ;)
  • J'aime bien comment tu critiques, genre en gros, mec t'auras jamais plus de la moyenne =)
    Vu qu'il y a un POETE qui parle, ça parait LOGIQUE qu'il exprime son point de vue sur le charme VU par les poètes. Pour le reste, on ne te demande pas d'être exhaustive, tu dois confondre dissertation et écriture d'invention =)
  • subarusubaru Membre
    des critiques? je pense que tu etait pret à les recevoir toi qui , à tout prix, voulais avoir l'avis des autres .
    je pense avoir fait ,juste, ce que tu demandais ! A propos de ma note , on verra mais je reste tout de meme confiante, je sais que j'aurais plus que la moyenne , ça c'est sur ! :lol:
  • Personellement, je vise plus de la moyenne. =)
    Nettement plus
  • ben je trouve que tu t es tres bien debrouiller , c est vraiment bien je pense que pour l ecrit tu ne peux que l avoir ca a l aire vraiment complet a mon gout . et toi qu as tu compris par donner la parole aux treizes grand portraits?( rep stp) moi jai commencer par une petite situation d enonciation ou je decriver l endroit, un farfadet mais j etai spas sur de ce que c etais et V hugo puis jai enchainer avec un discour entre les deux personnes hugo qui parlais a son subconscien " le farfadet" avec discour directe , texte en prose c est un peu pres ca qui fallai faire ? et que en gros il etait dans une bibliotheque et chacun donner son avis avec argument il se contredisais il y avais le pour et le contre son subconscience qui trouvais les point positifs et hugo les point negatifs et sa termine qui se reveille qu il se rencontre qu il etai en plein reve mais qu a travers son reve il avais compris beaucoups de chose .EN gros QUOI alors ?
  • mirovamirova Membre
    MIMO THE BEST , oui oui je trouves que c'est bien , franchement t'as montré que t'as une assez large connaissance: je pense que tu as bien respecté ce qu'ils demandent , c'est plutôt pas mal :)
    sinon la question de corpus ?!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.