Quel est le sujet le mieux noté au bac ?

Bonjour,
Je n'ai plus à passer mon bac, mais une question me trotte dans la tête.
Tout le monde explique que l'écriture d'invention est sous-notée par rapport au commentaire ou à la dissertation. On argue que les moyennes sont effectivement plus élevées dans ces deux dernières qu'en écriture d'invention. Donc on conseille aux bons élèves de ne pas prendre l'invention si le sujet ne les repousse pas...
Or voici mon interrogation : si seuls les mauvais élèves prennent l'écriture d'invention, n'est-ce pas normal qu'il y ait une différence de moyenne ? La différence étant de moins d'un point, ne peut-on pas même en conclure que l'écriture d'invention est plutôt mieux notée que la dissertation ou le commentaire ?
«1

Réponses

  • ComateenComateen Modérateur
    Honnêtement, je ne pense pas...Je suis d'accord pour dire que l'écriture d'invention est un exercice beaucoup plus aléatoire que le commentaire ou la dissertation, mais pour autant, l'invention ne sera pas forcément notée de manière plus large; les mauvais élèves ne se rabattent pas nécessairement sur cet exercice. D'ailleurs, je ne comprends pas tes affirmations; d'où sortent-elles ?
  • Bonjour,
    Mes affirmations sont le fruit de mon expérience.
    Mes professeurs de lycées nous ont toujours conseillé de ne prendre l'écriture d'invention qu'en dernier recours. La dissertation nécessitait trop de connaissances, et le commentaire demandait une analyse rigoureuse et des notions de méthode. L'écriture d'invention reste toujours, par définition, aléatoire. Les professeurs ont donc toujours sous-entendu que l'écriture d'invention ne nécessitait aucun apprentissage particulier. Les élèves qui n'ont pas appris font vite le rapprochement...
    Je retrouve régulièrement sur ce forum les conseils d'autres professeurs identiques.
    Mes amis les plus légers en français ont tous pris l'écriture d'invention.

    Je suis bien conscient que certains mauvais élèves ne se rabattent pas sur l'écriture d'invention, mais je remarque simplement une tendance. Or cette tendance devrait se refléter sur la moyenne des résultats du bac en fonction des épreuves à mon sens...
  • nina68nina68 Membre
    Bonjour
    en tant que correcteur, je trouve que la notation de l'écriture d'invention n'est pas si aléatoire et que c'est un exercice souvent plus difficile qu'il n'y paraît.
    1. Souvent des connaissances sont attendues, voire même des exemples littéraires, notamment dans les sujets de type argumentatifs.
    2. Les consignes peuvent être assez complexes, avec une bonne part d'implicite.
    3. Il faut avoir bien compris et analysé le texte-support, sinon, risque de hors-sujet.
    4. On attend du candidat une certaine aisance au niveau de l'expression.
    Normalement il y a un barème.
    Donc pour moi ce que vous dites n'est pas entièrement faux, l'exercice est rarement réussi car le glandeur qui espère ainsi s'en sortir à peu de frais peut avoir le jour du bac une mauvaise surprise. Le sujet peut être plus ou moins attrayant
    Personnellement je n'ai jamais tenu le type de propos que vous rapportez, et je n'ai jamais entendu ce genre de discours au sein de mon équipe, je n'enseigne pas depuis très longtemps au lycée mais je pense qu'à force, les enseignants ont dû "s'habituer" à cette épreuve.
  • Je suis en Première L et la plupart des élèves de ma classe disent préférer l'écrit d'invention, justement parce que c'est de "l'invention". En fait, je crois qu'il s'agit surtout d'un problème de méthode par rapport à la dissertation ou au commentaire : la méthode étant toujours la même pour ces deux derniers, on la travaille plus, et certains ont donc l'impression qu'un écrit d'invention peut se faire au fil de la plume... C'est à mon avis pour ça que les élèves ont de moins bonnes notes - si c'est effectivement le cas.
  • Contre exemple
    1- Il y a un barème imposé aux correcteurs à savoir
    Respect des Consignes Explicites : 4pts
    Respect des Consignes Implicites : 4pts
    Créativité et Imagination : 4pts
    Langue,style et orthographe : 4 pts
    Ce n'est pas si aléatoire ;)

    2- Une amie à moi, qui est en Terminale, a eu 17/20 à l'écrit de Français en prenant l'écriture d'invention... Maintenant si tu trouves que 17 c'est sous-noté :p
  • Comateen et moi avions pris l'écriture d'invention à l'époque, il y a... 5 ans (ça remonte). On ne peut pas dire que nous sommes des quiches en français, eh bien nous avons toutes les deux eu 16 (si je me souviens bien de ta note ;) ). Tout dépend si le sujet te parle ou pas. (On va dire que le sujet nous parlait fortement, à toutes les deux, pour la même raison :roll:)
    Après, il ne faut surtout pas se réfugier dans ce sujet sous prétexte qu'il est "facile". Ce n'est pas du tout le cas. Beaucoup oublient qu'il s'agit avant tout d'un exercice d'argumentation.
  • FusaroFusaro Membre
    Oui, j'avais également pris l'écriture d'invention et je m'en étais sortie avec une note honorable.
    L'écriture d'invention, faut que le sujet te parle, que tu respectes bien les consignes, que tu veilles un minimum à ton style et qu'enfin tu montres que tu as des connaissances littéraires. Souvent, c'est un personnage qui parle, alors tu as moyen de lui faire citer machin ou machin, de lui faire utiliser bon nombre de figures littéraires ...

    Toutefois, je te rejoins dans le fait que cette "rumeur" courre dans les lycées et est un "on-dit" récurrent dans les couloirs, parfois alimenté par les professeurs eux-même.
  • ElegieElegie Membre
    La correction dépend du correcteur et du contenu de la copie, pas du choix.
  • Bonjour,
    Je suis d'accord que :
    La correction dépend du correcteur et du contenu de la copie, pas du choix.
    Mais dans la mesure où
    cette "rumeur" courre dans les lycées et est un "on-dit" récurrent dans les couloirs,
    , les élèves le croient (encore une fois je procède évidemment par généralisation). Donc les mauvais élèves s'y précipitent. (bien sûr, certains bons élèves aussi comme devoralyce ou comateen, mais ils sont moins nombreux...)
    Or si j'ai bien compris, les professeurs sont tenus d'homogénéiser à peu près les notes entre les trois catégories.
    Donc les notes sont relevées, non ?
  • Les notes qu'ont eu Devoralyce et Comateen suffisent a prouver que l'exercice en lui meme n'est pas sous note mais que si les notes sont en moyenne plus basses, c'est plutot car les mauvais eleves se jettent dessus comme tu le dis toi meme, et que ces mauvais eleves font donc baisser la moyenne :p
  • Bonjour,
    Justement, je dis que l'exercice serait plutôt sur-noté. Car les mauvais élèves se jettent dessus et les moyennes des notes sont presque équivalentes...
  • nina68nina68 Membre
    utilisateur a écrit:
    Or si j'ai bien compris, les professeurs sont tenus d'homogénéiser à peu près les notes entre les trois catégories.
    Donc les notes sont relevées, non ?
    Je sors de la réunion d'harmonisation, ça fait 3 ans que je corrige le bac, il n'y a eu aucune consigne de ce type.
    La question puis les 3 exercices sont étudiés à tour de rôle, avec barème, consignes de notation précises, attentes, points à valoriser...
    L'exercice est réussi ou pas, quelqu'il soit. Il n'y a jamais aucune consigne visant à valoriser un exercice par rapport à un autre.

    Par contre en raison des contestations et procès sans cesse en hausse, il faut de manière générale faire très attention, on nous a dit clairement de "corriger dans l'optique d'un procès." (authentique), c'est-à-dire que les remarques et les notes doivent être hyper cohérentes, ce qui devrait de manière générale réduire de plus en plus la part d'aléatoire dans la correction (et rehausser les moyennes...). Pour la 1ère fois, on nous demande même de communiquer nos moyennes avant d'avoir terminé la correction.
  • AmmyAmmy Membre
    Le problème est que beaucoup d'élèves un peu faibles en français croient que l'invention est proche d'une rédaction de troisième et la prennent plus facilement. Or, c'est un exercice difficile, il faut avoir une bonne maîtrise du vocabulaire et de la langue en générale, ainsi que des connaissances littéraires pour s'inspirer, en fonction du sujet. Il faut donc vraiment choisir "le jour J", en fonction des trois sujets proposés. Quand le sujet d'invention vous inspire vraiment et que vous avez une expression satisfaisante, cela peut donner une excellente note. Mais si le vocabulaire est pauvre, que le devoir fait 20 lignes, et que l'élève n'a pas les connaissances adaptées, c'est vite catastrophique.
    Lors de l'harmonisation, on ne fait pas la différence entre les 3 sujets, on prend la moyenne de l'ensemble des copies indistinctement
  • HIJAZIHIJAZI Membre
    Bonjour,
    Je passe en premiere ES dès septembre, et je commence déjà ces vacances à m'interesser au révisions des épreuves anticipées littéraires. J'ai entendu quelques "rumeurs" comme on l'a dit dans cette conversation, qui ont été justifiées par la suite, par un professeurs de français, disant que les corrections des épreuves étaient assez réglementées par les examinateurs tels que:
    - dans un paquet de copie, la moyenne doit obligatoirement être à 10; l'examinateur doit donc revoir certaines copies et les réajuster de manière à ce que le paquet fasse aie bien une moyenne approximativement égale à 10.

    Serait-ce vrai?
    En vous remerciant d'avance.
  • AmmyAmmy Membre
    Non, c'est exagéré, mais effectivement on doit communiquer la moyenne de nos copies et comparer entre tous les correcteurs pour qu'il n'y ait pas trop d'écart. Ce n'est pas vrai qu'il faille atteindre 10 (c'est très rarement le cas à l'écrit, c'est plutôt entre 8 et 9). Cela permet d'éviter que certains aient été trop sévères ou trop laxistes, mais on accepte que la moyenne d'un paquet soit environ à 7-8 et d'un autre à 10. Après si c'est 4/20 ou 13/20 de moyenne, on nous demande effectivement de reprendre et de relire certaines copies pour en changer les notes avec un peu de recul. C'est le principe de "l'harmonisation"
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.