La conjonction "or"

Bonjour,

je veux parler de la conjonction de coordination " or ".

je sais le sens de ce mot, mais trouve une difficulté pour l'utiliser correctement par rapport les autres conjonctions : mais, ou, et...

- Quelqu'un peut m'aider ?

Réponses

  • Il peut, dans une majorité des cas, remplacer mais
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    La conjonction OR (à la différence de et, ni, donc, mais...) ne peut coordonner que des propositions.

    OR sert à présenter une nouvelle donnée qui sera décisive pour la suite du récit :
    "Le Petit Chaperon Rouge prit le chemin de la forêt; or le loup y rôdait..." (Cette nouvelle donnée est importante par les conséquences qu'elle va avoir, et qui seront racontées ensuite.)

    OR sert à présenter une nouvelle donnée dans un raisonnement, qui permettra de tirer ensuite une conclusion introduite par donc :
    L'assassin s'est enfui en voiture; or le suspect ne sait pas conduire; donc il ne peut être l'assassin.

    Contrairement à ce que dit Théophilius, or n'est pas vraiment l'équivalent de mais, qui lui sert avant tout à contredire ce qui précède, ou à lui opposer quelque chose.

    Pauvre mais honnête... Impossible de dire "Pauvre or honnête" ...
  • Salut,

    En effet vous avez raison Monsieur Jehan, et vous avez bien, donc merci beaucoup..

    Merci également à Theophilius de son attention.

    Et malgré tout je peux dire encore que la conjonction " Or " reste une conjonction très ambiguë et floue.

    Si vous avez encore des explications sera mieux...

    Merci infiniment.
  • JehanJehan Modérateur
    De toute manière, si cela peut te rassurer, c'est la moins utilisée des conjonctions de coordination... ;)
  • de toute façon merci infiniment pour votre attention.

    cordialement
  • prosavoir a écrit:
    Merci également à Theophilius de son attention.
    =D la honte ! J'éviterai la prochaine fois de cliquer trop vite sur envoyer...
  • L'utilisation de la conjonction de coordination or?
  • Sert à marquer la transition d'une idée à une autre, la présence d'un nouvel élément d'un récit, d'un nouvel argument dans un raisonnement ; sert à introduire la mineure d'un syllogisme.

    [...]
    Larousse
  • Un cheval bon marché est rare.
    Or tout ce qui est rare est cher.
    Donc un cheval à bon marché est cher.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.