Un metteur en scène contemporain de Musset lui écrit une lettre pour monter Les Caprices de Marianne

bonjour , je dois faire une ecriture d'invention , j'aimerai que vous me disiez ce que vous en pensez et des choses à améliorer.

Voici le sujet : Un metteur en scène contemporain de Musset lit Les Caprices de Marianne lors de la publication de la pièce dans la revue l'Illustration . Enthousiamé par sa lecture , il écrit une lettre à Musset pour le convaincre de le laisser monter une représentation de la pièce .


Paris
1833

Cher Musset ,

J'espère que vous vous portez bien . Je me permets de vous écrire pour vous dire tout le plaisir que j'ai ressenti à lire votre oeuvre : Les Caprices de Marianne .

J'aurai une faveur à vous demander : me permettez-vous de représenter votre oeuvre en pièce de théâtre ?

En effet , j'ai été conquis par cette histoire . Ce qui a attiré mon attention , se sont les dialogue entre les personnages .
Je ne m'attendais pas à une fin aussi tragique . Le fait que vous utilisez dans votre texte des indications sur les costumes , sur le décor... cela m'a permis de penser à les représenter sur scène . Le public n'aura pas de mal à imaginer comment les personnages seront représentés et n'auront aucun mal non plus à comprendre l'intérêt.

J'aimerais travailler particulièrement sur les personnages pour les mettre en valeur car votre scène ne possède que trois décors . Je jouerais alors sur leur intonation , leurs gestes , leurs valeurs, leur caractère ( cela aidera le lecteur à comprendre l'intérêt entre tous ces personnages ) .

J'espère que vous avez été convaincu de ma lettre.
En espérant une réponse favorable , je vous laisse y réfléchir.

Je vous prie de recevoir , Monsieur Musset , toute mon admiration.

Réponses

  • Bonsoir.
    celinea59 a écrit:
    J'espère que vous vous portez bien . Je me permets de vous écrire pour vous dire tout le plaisir que j'ai ressenti à lire votre œuvre : Les Caprices de Marianne .

    J'aurai une faveur à vous demander : me permettez-vous de représenter votre œuvre en pièce de théâtre ? (tu vas trop vite en besogne, ça rend la lettre assez agressive, d'autant plus que tu t'adresses quand même à Musset)

    En effet, j'ai été conquis par cette histoire . Ce qui a attiré mon attention , ce sont les dialogues entre les personnages . Je ne m'attendais pas à une fin aussi tragique. Le fait que vous utilisez dans votre texte des indications sur les costumes , sur le décor... cela m'a permis de penser à les représenter sur scène. Le public n'aura pas de mal à imaginer comment les personnages seront représentés et n'auront aucun mal non plus à comprendre l'intérêt. (que veux-tu dire ici ?)

    J'aimerais travailler particulièrement sur les personnages pour les mettre en valeur car votre scène ne possède que trois décors. Je jouerais alors sur leur intonation, leurs gestes, leurs valeurs, leur caractère (cela aidera le lecteur à comprendre l'intérêt entre tous ces personnages).

    J'espère que vous avez été convaincu de ma lettre.
    En espérant une réponse favorable, je vous laisse y réfléchir.

    Je vous prie de recevoir, Monsieur Musset ,toute mon admiration.
    Quelques points à revoir :
    - comme je l'ai indiqué ci-haut, l'entrée en matière est trop agressive : je pense qu'il serait préférable d'étoffer dès le début sur ton ressenti, tes impressions à la lecture de la pièce dont il est question. Use d'un style métaphorique, élégiaque bien sûr, mais avec quelque once d'emportement : comme le faisait remarquer Pascal, on convainc d'autant mieux que l'on a soi-même l'air convaincu de ce que l'on défend. Telle quelle, cette lettre manque de consistance.
    - l'argumentatif est à mon sens trop absent : on attend de toi une véritable réflexion dramaturgique : dis-toi bien en effet que pour convaincre un auteur de monter l'une de ses pièces, il importe de lui présenter un projet clairement défini, et construit. Entre dans la peau d'un metteur en scène et esquisse toute la richesse, l'envergure dudit projet.
    - attention à la ponctuation, et à certaines (rares) fautes d'orthographe : dans un courrier destiné à Alfred de Musset, ça fait tâche ;).

    Cordialement.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.