Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour ,
J'ai besoin d'aide pour un devoir de littérature.
La question est : Quelles sont les fonctions de la descente aux enfers dans l'Odyssée ?
Je suis totalement perdue car j'ai du mal à suivre ce roman.
Si vous pouviez me donner quelques piste .

Merci d'avance
Mots clés :

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    L'Odyssée n'est pas un roman, mais un poème épique...
  • Jehan a écrit:
    Bonjour.

    L'Odyssée n'est pas un roman, mais un poème épique...
    Ca c'est bien plus L'Iliade. L'Odyssée qui est un poème, reprend de nombreux éléments du roman. L'épique ne domine pas L'Odyssée contrairement à L'Iliade, qui est, avouons-le, une masse assez assommante de succession de combats.
  • JehanJehan Modérateur
    Selon le Robert :
    ÉPOPÉE : Long poème où le merveilleux se mêle au vrai, la légende à l'histoire et dont le but est célébrer un héros ou un grand fait (→ épique). L'Iliade, l'Odyssée, l'Énéide, épopées antiques.
    On n'évoque pas nécessairement une prédominance de combats.
    Notons que dans un registre courant et familier, épique signifie également "Qui est mouvementé, plein d'aventures". Assez applicable à l'Odyssée, semble-t-il.
  • moui mais quand on dit épique, généralement on pense tout de suite à la guerre. J'ai étudié les deux à la fac et on a bien remarqué que L'Odyssée et bien plus " romanesque " que L'Iliade.
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, je reconnais que c'est une association d'idées fréquente.
    Les hauts faits ne sont spontanément associés qu'à la guerre, et les héros ne sauraient être que de purs guerriers. C'est peut-être un peu limitatif ?
  • Thomas1604 a écrit:
    moui mais quand on dit épique, généralement on pense tout de suite à la guerre. J'ai étudié les deux à la fac et on a bien remarqué que L'Odyssée et bien plus " romanesque " que L'Iliade.
    A la Fac ? Bof, ça vaut pas une prépa.

    =D

    * part en courant après s'être fait lyncher *
  • Jehan a écrit:
    Oui, je reconnais que c'est une association d'idées fréquente.
    Les hauts faits ne sont spontanément associés qu'à la guerre, et les héros ne sauraient être que de purs guerriers. C'est peut-être un peu limitatif ?
    Ulysse est un héros surtout pour sa sagesse et sa ruse même s'il peut être colérique ; mais L'Iliade n'est pas centrée sur Ulysse. L'Odyssée reprend des passages propres au roman comme la rencontre amoureuse...

    Toi Benji je te retiens =p
  • Thomas1604 a écrit:
    L'Odyssée reprend des passages propres au roman comme la rencontre amoureuse...
    "Reprend"... façon de parler, sachant que le genre romanesque est né presque mille ans plus tard.
  • JehanJehan Modérateur
    Ulysse est un héros surtout pour sa sagesse et sa ruse même s'il peut être colérique ; mais L'Iliade n'est pas centrée sur Ulysse.
    Je n'ai jamais dit le contraire, et je n'évoquais pas l'Iliade. J'ai simplement fait remarquer qu'on associait un peu limitativement l' "épique" au seul "guerrier". Et que l'Odyssée, même moins guerrière que l'Iliade, pouvait être elle aussi être qualifiée de poème épique...

    Avec tout cela... Est-ce que les vrais spécialistes pourraient répondre à la question initiale, qui portait sur Ulysse aux Enfers ? Merci pour l'élève. =)
  • Jehan a écrit:
    ...Est-ce que les vrais spécialistes pourraient répondre à la question initiale, qui portait sur Ulysse aux Enfers ? Merci pour l'élève. =)
    Je voudrais bien... Mais ce terme de "fonction" me rend perplexe. Il faudrait le clarifier.
  • Et bien , c'est vrai que fonction est un terme large , je pense qu'il faut montrer l'importance du passage aux enfers , à quoi sert la descente aux enfers
  • Justement, c'est l'idée même selon laquelle un passage "sert" à quelque chose, qui me gêne. Etudier une oeuvre en termes de pragmatique, ça me chiffonne.
  • Quelques pistes, à toi de voir ce que tu en penses...

    - inscrire Ulysse dans le "panthéon" des héros épiques : puisque Achille un des plus grand héros est lui même choqué par son audace "comment a tu osé venir chez Hadès, où demeurent les morts privés de sens, les ombres des défunts".
    - s'inscrit dans un processus de déshumanisation du héros (tout son voyage est comme une lente descente, où il perds tous ses compagnons les uns après les autres, son identité et etc...)
    - connaissance; en effet Ulysse accède à un secret ignoré de tous les mortels, ce qu'il se passe au royaume des morts. Et il acquiert aussi des infos sur ce qui s'est passé en son absence, par Agamemnon, par sa mère... Il apprend des récits mythologiques, de la bouche des amantes de Zeus par exemple. Et le plus important, il acquiert des informations précieuses sur la suite de son voyage, par le divin Tyrésias. (quoique, Circé lui ayant déjà tout dit, on peut se demander à quoi sert réellement Tyrésias, sinon a donner une raison vaguement crédible pour envoyer Ulysse aux enfers... ça par contre tu le mets pas dans ta copie ! )
    - exaltation de la condition humaine, avec notamment le personnage d'Achille (central dans cet épisode) figure type du héros qui avoue : "j'aimerais mieux être sur terre, domestique d'un paysan, fût-il sans patrimoine et presque sans ressources, que de régner ici parmi ces ombres consumées..." Remise en cause de la figure du héros "classique".

    Jean Luc Picard, pourtant en terminale littéraire on n'étudie les oeuvres presqu'uniquement sous cet angle là. La question typique en littérature cette année, c'est : "quelle est la fonction de tel ou tel épisode". =)
    Après c'est sur que ce n'est pas forcément la meilleure approche...
  • Jean-Luc Picard a écrit:
    Justement, c'est l'idée même selon laquelle un passage "sert" à quelque chose, qui me gêne. Etudier une oeuvre en termes de pragmatique, ça me chiffonne.
    Je trouve ça aussi assez stupide, comme si un passage précis pouvait servir à quelque chose ! Cela dit, on a eu exactement le même sujet à traiter avant les vacances =)
  • Personnellement, je ne vois pas vraiment de quoi il faudrait être choqué : d'abord parce qu'il faut bien trouver des consignes claires pour un exercice donné en lycée (chercher la problématique d'un texte peut être considéré comme tout aussi "stupide", mais cela ne sert pas moins à guider l'élève).
    Ensuite, pourquoi ne peut-on pas dire d'un passage qu'il sert, non pas "à quelque chose", mais qu'il sert l'économie du texte ? Je suis plutôt d'avis que même l'écrivain se demande - le bon écrivain, du moins - si le passage qu'il est en train de rédiger a bien une utilité dans son texte...
    Jean-Luc, préférez-vous le terme d'"intérêt" de l'extrait, alors ? Comment formuleriez-vous une telle question ?

    Pour ajouter quelque chose à tout ce qu'a dit Chrystel (qui est très intéressant), on peut résumer en disant qu'il s'agit d'un parcours initiatique : se mettre en danger quand on descend et remonter plus fort (plus riche en connaissance, plus sage...) La descente aux Enfers donne un sens nouveau et plus profond à la vie sur terre du héros. C'est un passage traditionnel dans nombre d'épopées, ou de textes ultérieurs comme Les aventures de Télémaque de Fénelon, au 17e.
  • lapetitemu a écrit:
    ...Ensuite, pourquoi ne peut-on pas dire d'un passage qu'il sert, non pas "à quelque chose", mais qu'il sert l'économie du texte ? Je suis plutôt d'avis que même l'écrivain se demande - le bon écrivain, du moins - si le passage qu'il est en train de rédiger a bien une utilité dans son texte...
    Je serais assez d'accord avec ces termes. J'aime bien la notion "d'économie" du texte.
    Reste que, dans le cas des poèmes homériques, la question est à peu près vide de sens, puisqu'il ne s'agit pas d'une oeuvre cohérente conçue comme un tout par un auteur.
  • xxxxxxxxxx Membre
    Voilà quelques pistes qui, je pense, t'aideront beaucoup !

    Tout d'abord, la descente aux Enfers d'Ulysse est un rite initiatique. Un rite est une coutume, une tradition. Par "initiatique", on entend "qui permet d'entrer dans un monde de connaissance, nouveau, et qui nous change en mieux".

    Alors les pistes:
    Qu'apprend Ulysse aux Enfers ?
    - la mort d'Anticlée sa mère et celle d'Elpénor sans funérailles
    - Achille n'aime pas la mort
    - Pénélope l'attend fidèlement
    - Ajax est rancunier
    - Agamemnon a été assassiné
    - Il est toujours le roi d'Ithaque
    - Tirésias → il devra tuer les prétendants et offrandes à faire à Poséidon + mise en garde pour l'île du Soleil
    - rite pour entrer vivant aux Enfers (libation)
    - nouvelles d'Ithaque
    - découverte des lieux infernaux
    - la mort sellon Anticlée

    Ulysse apprend des informations explicites qui ont certaines, un intérêt dramatique.

    Donc tu pourrais faire un plan comme celui-ci :
    I/ L'intérêt dramatique
    II/ Ulysse prend connaissance de l'organisation des Enfers
    III/ La condition mortelle
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.