Méthode commentaire Méthode dissertation

Le poète doit être celui qui rappelle aux hommes l'idée éternelle de la beauté...

Réponses

  • Bonjour,
    Un cite répond en totalité à ce propos : Cyberpotache. Vous en inspirer pour comprendre, mais refondre ce tout à l'aune de votre compréhension personnelle serait bien venue ;)
  • j'ai cherché des axes...
    qu'en pensez-vous?

    1- les cliché utilisés dans la poésie qui refusent la verité
    2- le plaisir des choses qui nous semblent pas si importants (exemple:l'eloge du pain de Ponge)
    3- dans la poésie on doit aussi prendre des liens avec la vie imparfaite


    (s'il vous plait, aidez-moi, je n'arrive pas à avancer. Ce thème ne m'inspire pas du tout)

    un grand merci déjà en avance.
  • Bonjour,

    il me semble que la meilleure manière de s'en sortir est de réserver un sort à tous les aspects de la citation :
    "Le poète doit être celui qui rappelle aux hommes l'idée éternelle de la Beauté dissimulée sous les formes transitoires de la vie imparfaite."
    A partir de ce jugement, on peut proposer plusieurs pistes de réflexion :

    - le verbe "rappeler" n'est sans doute pas anodin, et il invite à penser un travail poétique qui ne crée pas, mais qui révèle seulement une réalité que les hommes ont oubliée ; la poésie ne ferait pas émerger du néant un monde, elle se contenterait de l'épurer "des formes transitoires de la vie imparfaite". On peut alors s'interroger sur les modalités de ce rappel : comment la poésie opère t-elle cette réminiscence d'un monde oublié ?

    - la citation établit une opposition radicale entre l'éternité de l'idée de Beauté, et le caractère éphémère de la vie imparfaite : avec Baudelaire, pourtant, on peut penser à une poésie qui révélerait précisément "l'éternité du transitoire", la Beauté au sein du monde moderne, de la ville, faire "de l'or avec de la boue" (cf. Le Peintre de la vie moderne)... Il faut donc s'interroger sur la manière dont la poésie permettrait d'atteindre cette idée de Beauté.

    - évoquer non pas la Beauté, mais "l'idée de Beauté", est aussi très significatif : il semblerait que le travail poétique soit un au-delà du monde concret caractérisé par le transitoire, l'éphémère, ce qui naît et disparaît, et qu'il permette l'accès à une réalité supérieure, immuable, éternelle. La référence à Platon peut-être utile ici ... que tu peux nuancer avec Ponge, effectivement, pour montrer en quoi le poète peut nourrir son oeuvre d'un matériau proprement transitoire, voué à la consommation (le pain, l'huître ...). Mais alors, ces aliments sont-ils encore de l'ordre de l'éphémère, ou bien sont-ils élevés par le poème au rang de réalité supérieure, de symbole ? ...

    Bon courage ! :)
  • Bonjour,
    Ce qui est intéressant dans l'énoncé du sujet, c'est surtout l'affirmation, cet ordre que le poète doit être ceci !
    Déjà celui-ci n'a pas toujours raison, contrairement à la chanson, et combien de poètes ont décrit fanges, misères, désolations, tombes, ennuis et meurtres ?-!
    Ensuite qu'est-ce que le "beau", sinon une harmonie, équilibrant différents facteurs à dénombrer !
    Le poète ne doit rien, il exprime une sensibilité particulière, qui est souvent loin d'être équilibrée, il est sensé peindre son univers le reliant à l'universel ; c'est un traducteur d'émotions. Son sixième sens, est son ultrasensibilité - rien d'autre (bonne/belle ou négative)
  • co123co123 Membre

    L’écrivain Stuart Merrill définit ainsi le poète : « Le poète doit être celui qui rappelle aux hommes l’Idée éternelle de la beauté, dissimulée sous les formes transitoires de la vie imparfaite. » Charles Baudelaire et les poètes que vous avez étudiés vous semblent-ils correspondre à cette définition ?

    Vous répondrez à cette question dans un développement structuré. Votre travail prendra appui sur le recueil de Charles Baudelaire, sur les textes et documents que vous avez étudiés en classe dans le cadre du parcours associé à cette œuvre, et sur votre culture personnelle. 

  • JehanJehan Modérateur
    27 juin modifié

    Bonjour, tout de même...

    Tu attends que nous fassions tout le travail à ta place, alors que nous ne savons pas quels textes tu as étudiés, ni quelle est ta culture personnelle ?

    En lisant les autres messages de la discussion, tu trouveras déjà quelques pistes.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.