Fiches méthode Bac de français 2020

1234579

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    En parcourant les messages précédents de cette discussion, tu trouveras sans doute des pistes !
    Il y a par exemple quelques quiproquos (des mots compris de travers ).
  • oui mais en quoi sa situe l'extrait ? Je ne comprend pas la question
  • Situer l'extrait, c'est ce que tu as fait : dire où il se trouve dans la pièce, où on en est de l'histoire
  • Ah d'accord merci
  • bonjour , je voulais savoir si vous pouvez m'aider a faire un commentaire de texte sur l'école des femmes acte 2 scene 5
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    J'espère que tu as lu toutes les autres pages de cette discussion.
    Cela pourra sans doute t'aider à démarrer.
  • svp est-ce que vous pouvez m'aider a faire un commentaire de texte sur l'école des femmes acte 2 scene 5 voici mon plan :
    -I) une scene comique
    1) le comique de repetition
    2) le comique de caractère
    3) le quiproquo
    -II) Arnolphe un personnage
    1) la souffrance du personnage
    2) la colere d'Arnolphe
    3) une critique du mariage force



    et merci JEHAN ,oui j'ai lu toute les discutions et ca m'a un peu aider mais je n'y parviens toujours pas
  • Bonjour à tous, alors voilà pour mercredi prochain je dois jouer ce morceau en binome le voici :
    ARNOLPHE
    Oui ; mais que faisait-il étant seul avec vous ?

    AGNÈS
    Il jurait qu’il m’aimait d’une amour sans seconde [13] :
    560 Et me disait des mots les plus gentils du monde :
    Des choses que jamais rien ne peut égaler.
    Et dont, toutes les fois que je l’entends parler,
    La douceur me chatouille, et là-dedans remue
    Certain je ne sais quoi, dont je suis toute émue.

    ARNOLPHE, à part.
    565 Ô fâcheux examen d’un mystère fatal,
    Où l’examinateur souffre seul tout le mal !
    (À Agnès)
    Outre tous ces discours, toutes ces gentillesses,
    Ne vous faisait-il point aussi quelques caresses ?

    AGNÈS
    Oh tant ; il me prenait et les mains et les bras,
    570 Et de me les baiser il n’était jamais las.

    ARNOLPHE
    Ne vous a-t-il point pris, Agnès, quelque autre chose ?
    (La voyant interdite.)
    Ouf.

    AGNÈS
    Hé, il m’a...

    ARNOLPHE
    Quoi ?

    AGNÈS
    Pris...

    ARNOLPHE
    Euh !

    AGNÈS
    Le...

    ARNOLPHE
    Plaît-il ?

    AGNÈS
    Je n’ose,
    Et vous vous fâcherez peut-être contre moi.

    ARNOLPHE
    Non.

    AGNÈS
    Si fait.

    ARNOLPHE
    Mon Dieu ! non.

    AGNÈS
    Jurez donc votre foi.

    ARNOLPHE
    Ma foi, soit.

    AGNÈS
    575 Il m’a pris... vous serez en colère.

    ARNOLPHE
    Non.

    AGNÈS
    Si.

    ARNOLPHE
    Non, non, non, non ! Diantre ! que de mystère !
    Qu’est-ce qu’il vous a pris ?

    AGNÈS
    Il...

    ARNOLPHE, à part.
    Je souffre en damné.

    AGNÈS
    Il m’a pris le ruban que vous m’aviez donné,
    À vous dire le vrai, je n’ai pu m’en défendre.

    ARNOLPHE, reprenant haleine.
    580 Passe pour le ruban. Mais je voulais apprendre,
    S’il ne vous a rien fait que vous baiser les bras.

    AGNÈS
    Comment. Est-ce qu’on fait d’autres choses ?

    Alors la difficulté c'est qu'on doit chercher une mise en scène assez spéciale et que l'on peut ajouter du texte en enlever ect.... Mais voilà quand on a pas d'inspiration sa pose problème quelqu'un aurait une idée de thème ?
  • nouhnouh Membre
    Bonjour a tous,
    J'ai un devoir a faire en français sur l'Ecole des Femmes. J'ai lu l extrait mais je suis bloqué comme meme, je n'arrive pas a répondre aux questions.
    Vous pouvez m'aider s'il vous plait? Merci beaucoup d'avance!
    Voici l'extrait du vers 558 au vers 587:
    ARNOLPHE
    Oui ; mais que faisait-il étant seul avec vous ?
    AGNÈS
    Il jurait qu’il m’aimait d’une amour sans seconde [13] :
    560 Et me disait des mots les plus gentils du monde :
    Des choses que jamais rien ne peut égaler.
    Et dont, toutes les fois que je l’entends parler,
    La douceur me chatouille, et là-dedans remue
    Certain je ne sais quoi, dont je suis toute émue.
    ARNOLPHE, à part.
    565 Ô fâcheux examen d’un mystère fatal,
    Où l’examinateur souffre seul tout le mal !
    (À Agnès)
    Outre tous ces discours, toutes ces gentillesses,
    Ne vous faisait-il point aussi quelques caresses ?
    AGNÈS
    Oh tant ; il me prenait et les mains et les bras,
    570 Et de me les baiser il n’était jamais las.
    ARNOLPHE
    Ne vous a-t-il point pris, Agnès, quelque autre chose ?
    (La voyant interdite.)
    Ouf.
    AGNÈS
    Hé, il m’a...
    ARNOLPHE
    Quoi ?
    AGNÈS
    Pris...
    ARNOLPHE
    Euh !
    AGNÈS
    Le...
    ARNOLPHE
    Plaît-il ?
    AGNÈS
    Je n’ose,
    Et vous vous fâcherez peut-être contre moi.
    ARNOLPHE
    Non.
    AGNÈS
    Si fait.
    ARNOLPHE
    Mon Dieu ! non.
    AGNÈS
    Jurez donc votre foi.
    ARNOLPHE
    Ma foi, soit.
    AGNÈS
    575 Il m’a pris... vous serez en colère.
    ARNOLPHE
    Non.
    AGNÈS
    Si.
    ARNOLPHE
    Non, non, non, non ! Diantre ! que de mystère !
    Qu’est-ce qu’il vous a pris ?
    AGNÈS
    Il...
    ARNOLPHE, à part.
    Je souffre en damné.
    AGNÈS
    Il m’a pris le ruban que vous m’aviez donné,
    À vous dire le vrai, je n’ai pu m’en défendre.
    ARNOLPHE, reprenant haleine.
    580 Passe pour le ruban. Mais je voulais apprendre,
    S’il ne vous a rien fait que vous baiser les bras.
    AGNÈS
    Comment. Est-ce qu’on fait d’autres choses ?
    ARNOLPHE
    Non pas.
    Mais pour guérir du mal qu’il dit qui le possède,
    N’a-t-il point exigé de vous d’autre remède [14] ?
    AGNÈS
    585 Non. Vous pouvez juger s’il en eût demandé,
    Que pour le secourir j’aurais tout accordé.
    ARNOLPHE
    Grâce aux bontés du Ciel, j’en suis quitte à bon compte.


    Les questions sont :
    1.a. Que sait-on sur Agnès?
    b. comment se manifestent ici l'innocence et l'ingénuité d'Agnès?
    c. on voit Agnès s'éveillant à l'amour. En quoi peut-on dire qu'elle en parle de façon très audacieuse, malgré (ou en raison de) son innocence?
    2.a. observez l'enchainement des répliques. Comment se manifeste la position d'autorité d'Arnolphe par rapport à Agnès?
    b. les répliques d'Arnolphe sont accompagnées de didascalies. Quelle est leur fonction?
    c. relevez une stichomythie. Que nous dit-elle de l'état d'esprit d'Arnolphe?
    3.a. "O facheux examen d'un mystère fatal/ Où l'examinateur souffre seul tout le mal!" En quoi cette phrase d'Arnolphe souligne-t-elle l'aspect comique de la situation?
    b. lequel des deux personnages apparait comme ridicule aux yeux du public? pourquoi?
    c. montrez que le comique de mots repose ici sur un jeu d'allusions et de sous-entendus.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Même pas le plus petit début de travail et de réflexion ?
    Ne nous dis pas que tu ne peux commencer à répondre à aucune de ces questions...

    Si tu lis les autres messages de cette discussion, peut-être auras-tu quelques idées.
  • nouhnouh Membre
    Non, j'ai comme meme essayé a répondre aux questions
    1.a. On sait sur Agnès qu'elle était avec Horace ( je pense que la réponse est incomplète).
    Agnès apparait sur la scène à la deuxième réplique
    b. L'innocence et l'ingénuité d'Agnès se manifestent par des brèves réponses dites par Agnès...
    c.
    2.a.
    b. La fonction des didascalies est de signaler les gestes et les mouvements d'Arnolphe
    c.
    3.a.
    b. Agnès semble plus ridicule aux yeux du public car avoue la rencontre avec Horace mais, n'assume pas totalement la situation. On remarque qu'elle a un comportement enfantin, qui l'empeche de comprendre les allusions de Arnolphe. Elle agit sans vraiment réfléchir à ce qu'elle fait, elle le fait de façon innocente. (Ici je me suis aidé des discussions précédentes)
    c.
    Voilà ce que j'ai réussi a faire toute seule et j' ai déjà lu les discussions mais ils n'ont pas aidé beaucoup sauf la question 3.b.
    Pourriez vous 'aider plus s'il vous plait? Merci
  • AmmyAmmy Membre
    J'ai l'impression que tu n'as pas bien compris la situation : Agnès ne connait rien (vraiment RIEN) à l'amour. Elle ne connait pas les "pratiques physiques" donc pense qu'on ne fait rien d'autre en couple que de se caresser les mains et les bras... Elle n'a pas encore compris non plus qu'elle devait épouser Arnolphe; donc elle lui parle librement de ce qu'elle éprouve quand elle est avec Horace, sans voir le mal qu'elle lui fait. Par ailleurs cela crée un quiproquo (malentendu) : elle met longtemps à avouer que Horace lui a pris un ruban car elle a peur de la colère d'Arnolphe. En réalité Arnolphe se moque totalement du ruban, il a peur qu'Agnès ait perdu sa virginité avec Horace. Elle avoue d'ailleurs naïvement à la fin qu'elle aurait "tout accordé" si Horace l'avait demandé, mais elle ne sait pas au juste de quoi il s'agit
  • nouhnouh Membre
    ah d'accord, mais comment se manifestent l'innocence et l'ingénuité d'Agnès?
    Les autres réponses sont bonnes?

    Bonjour, j'ai des questions a répondre sur l' Ecole des Femmes mais, je trouve des difficultés
    voici les questions:
    -que sait-on sur Agnès?
    On sait qu' Agnès ne sait rien de l'amour
    -comment se manifestent l'innocence et l'ingénuité d'Agnès?
    On remarque l'innocence d'Agnès grace a sa manière de parler: elle ne sait rien de l'amour, avoue tout a Arnolphe et elle lui parle librement de ce qu'elle éprouve quand elle est avec Horace, sans voir le mal qu'elle lui fait.
    -observez l'enchainement des répliques. Comment se manifeste la position d'autorité d'Arnolphe par rapport à Agnès?
    je n'ai pas du tout compris cette question
    -montrez que le comique de mots repose ici sur un jeu d'allusions et de sous-entendus
    cette question non plus je l'ai compris

    Merci d'avance
  • Bonjour je suis en 2nd et je dois faire un commentaire de texte sur l'ÉCOLE DES FEMME de MOlière Acte 2 Scène 5.
    Voici les plans: 1 PLAIRE: -la réaction d'Arnolphe
    - la naïveté d'Agnès
    - chantage de la vieille femme
    2 INSTRUIRE:
    -satire de l'homme jaloux
    -l'éducation des femmes

    Je suis bloqué à la deuxième partie du plan,la partie instruire.J'éspere qu'une personne pourrait m'aider :D .
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Mais de quelle vieille femme parles-tu ?
    Arnolphe est un vieil homme.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.