Grammaire française Participe passé

Bonjour,

comment reconnaît-on une période dans un texte ?

Merci.

Réponses

  • EdyEdy Membre
    Bonsoir !

    LE PETIT ROBERT
    Phrase dont l'assemblage des éléments, si variés qu'ils soient, est harmonieux.

    LE ROBERT HISTORIQUE
    Phrase complexe d'une certaine ampleur formant une unité rythmique. (Aristote. Rhétorique)

    PETIT LAROUSSE
    Phrase composée de plusieurs propositions harmonieusement enchaînées.

    GRADUS (Dupriez)
    Phrase à mouvement circulaire, articulée et mesurée ; le groupement et l'ordonnance logique des idées ou des faits y sont mis en relief tant par la structure grammaticale que par le rythme.

    La période a une PROTASE (première partie) et une APODOSE (deuxième partie) s'articulant autour d'un SOMMET (sorte de césure médiane)

    DONC :
    1 phrase relativement longue ;
    2 ordonnance logique des éléments ;
    3 phrase complexe : coordinations et subordinations multiples ;
    4 unité rythmique et harmonie : protase, sommet, apodose.

    Exemple : les Oraisons funèbres de Bossuet. (Périodes oratoires)
  • webmestrewebmestre Administrateur
    Bonsoir,

    J'ajoute la définition donnée dans Vocabulaire de la dissertation et des études littéraires :
    Phrase complexe formée de plusieurs propositions (membres) dont l'ensemble a un sens complet ; la dernière proposition est appelée clausule.
  • EdyEdy Membre
    Bonsoir, Cyril !

    Si je comprends bien, la clausule est la dernière proposition de l'apodose.

    Amicalement,
    Edy
  • webmestrewebmestre Administrateur
    Bonsoir Edy !

    J'allais dire oui, mais voici ce que j'ai trouvé sur Internet :
    La période la plus simple est constituée de deux membres, la protase et l'apodose, comme [...] dans ce célèbre vers de La Fontaine : Rien ne sert de courir (protase), il faut partir à point (apodose). La protase s'accompagne le plus souvent d'une tonalité montante, et l'apodose d'une tonalité descendante. La frontière entre la protase et l'apodose constitue le sommet ou acmé de la période. [...]
    Le passage qui nous intéresse :
    Une période peut s'enrichir de deux autres membres : l'antapodose, qui prolonge sémantiquement la protase, et la clausule, qui suit l'apodose et amène la conclusion sémantique. C'est le cas, par exemple, dans ces célèbres vers de Du Bellay :

    Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage (protase) [ ;) <— clien d'œil à Jean-Luc]
    Ou comme celui-là qui conquit la toison (antapodose)
    Et puis s'est retourné plein d'usage et raison (apodose)
    Vivre en ses parents le reste de son âge. (clausule)
    C'est ici (et c'est un pdf).

    Bien amicalement,

    Cyril
  • Mais arrêtez de parler de la prostate et de l'andropause, vous allez réveiller mon acné !

    hi! Bonne journée.
  • Salut,
    comment je défini un paragraphe qui a une tonalité montante, et un paragraphe avec une tonalité descendante.

    La protase et l'apodose ne servent qu'aux périodes ou elles peuvent s'appliquer aussi à un ensemble de périodes?

    Merci d'avance
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.