Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour :)
Je suis en seconde et en manque d'idées sur le sujet :

La poésie est-elle un moyen de fuir la réalité ou de s'en rapprocher ?

Je vois bien deux parties pour ma disserte (la fuite et le rapprochement, l'imaginaire, le réel) mais je trouve ça assez banal.
En plus, pour lancer le sujet......
Si quelqu'un a eu le même type de sujet, merci d'avance :)
Mots clés :
«13

Réponses

  • Un petite idée pour reformuler la problématique ?
    merci ;)
  • Reformuler non ; mais le sujet a été traité déjà sous d'autres énonciations ; regarde les pages de décembre...
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Librio,

    Va voir cette discussion
    ici.
  • Bon voilà c'est fait:
    En gros, 2 parties

    1) Poésie refuge contre la réalité pour son auteur et son lecteur par l'emploi du "beau" (langage, rythme, musicalité) et par la recherche de l'idéal de perfection qui est une illusion.

    2) Poésie qui en recomposant la réalité par la sensibilité du poète favorise l'approche et l'acceptation de cette réalité pour celui-ci et son lecteur.

    Conclusion:
    La poésie est comme son créateur, ambiguë, emprunte de dualité et elle est en celà le reflet de l'âme humaine.
    Ouverture sur:
    Peut-elle être définie de manière limitative?

    J'avais comme textes Baudelaire (les fleurs du mal) Reverdy (le mystique)
    et Ponge (plus accessible dans sa forme poètique mais tout aussi frappant)

    Des idées? Des critiques?:lol: Des compléments?
    (Pff, heureusement que je m'oriente vers un Bac S) Edit: dsl
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Librio,

    Ce dépit final est très vexant pour nous autres, pauvres littéraires ! :lol:

    Procédons donc à quelques simplifications :
    au numérateur, je dirais plutôt que la poésie est une évasion. Pense à Baudelaire qui veut échapper à son angoisse existentielle, au monde gris et étouffant du spleen... Quant à ton affirmation que l'idéal de perfection est une illusion, elle manque de nuance. Comme pour tout idéal, il s'agit d'une tension, d'un effort pour s'en rapprocher, ce qui ne signifie nullement qu'il n'existe pas sous forme de linéaments voire sous une forme compléte ailleurs... Tout l'art du poète est de nous le faire entrapercevoir par une langue appropriée. Si tu as bien compris, il s'agit simplement de reformuler tes bonnes idées un peu trop carrées.

    Au dénominateur, c'est bon. J'ajouterais cependant quelques éléments sur le regard neuf du poète qui réinterprète le réel, lui redonne au moins un nouvel intérêt.
    Jean Cocteau présente ainsi la poésie :
    " L'espace d'un éclair nous voyons un chien, un fiacre, une maison pour la première fois. Voilà le rôle de la poésie. Elle dévoile dans toute la force du terme. Elle montre nues, sous une lumière qui secoue la torpeur, les choses surprenantes qui nous environnent et que nos sens enregistraient machinalement."
    Le poète est celui qui éduque le regard de son lecteur. Si tu as lu Ponge, tu ne peux plus regarder un morceau de pain comme avant...

    Et en complément, en troisième partie, si tu te sens assez fort pour élever le tout à la puissance, tu pourrais même aborder les défis d'un Baudelaire qui cherche sciemment des spectacles repoussants pour les recomposer en oeuvres d'art (comme dans la Charogne). Refaire la création et affirmer la toute-puissance de la transmutation poétique, voilà l'ambition de l'artiste provocateur. Il ne s'agit plus de fuir la réalité ou de s'en rapprocher, mais de la dépasser : au Beau par la laideur ou par le mal...

    En guise de punition pour tes propos acerbes, je t'invite à aller lire ces deux pages du site :
    ici
    ou
    là.

    J'espère qu'elles te réconcilieront avec ta langue maternelle.
  • Ce dépit final est très vexant pour nous autres, pauvres littéraires !
    Mais, non, ;) pas du tout. Il est à noter par ailleurs que les séries Littéraires reprennent du « poil de la bête»
    La plupart de nos politiques sont passés par des filières littéraires ; (par ex. Mr Luc Ferry ancien Ministre de l’éducation Nationale).
    Donc, un mot d’ordre «Littéraires soyez fiers, l’heure de la revanche a sonné» :P
    Bon là je craque, je crois que le spleen de notre cher Baudelaire est entrain de m’envahir. quoi:
    En tous cas merci pour tes orientations.
    Il ne s'agit plus de fuir la réalité ou de s'en rapprocher, mais de la dépasser
    Ca, je vais le garder en idée d'ouverture dans ma conclusion.

    Je n’ai plus qu’à revoir ma dissert. :lol: :lol:
    PS: Un DM de Maths, quand il est fini, il est fini
    Une disert. on peut la reprendre tous les jours, ça vous poursuit même la nuit cette petite chose là
    :P
  • Tant mieux si la dissert te poursuit Librio ! tu seras pas un matheux sans réflexion. C'est ainsi que certains se sont aperçus qu'on pouvait glisser sur la savonnette ou recevoir une pomme sur la teuté. :lol:
  • Bsr:
    Pour la pomme, je vois bien notre cher Isaac Newton (quel brave homme)
    mais pour la savonnette, là je sèche ;) :P
    tu seras pas un matheux
    Pour l'instant c'est ce que j'envisage mais bon on ne sait jamais, un bon prof. de français ou philo., un déclic, un flash, une lumière celeste et divine peuvent encore me faire changer d'avis et basculer vers le littéraire. :D
    Encore merci à tous en tout cas.
  • Voyons, la savonnette c'est ce cher Archimède...
    et le chat ? ;) et le ruban , magnifique, n'est-il-pas, ce ruban. De quoi faire rêver les littéraires !
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Librio,

    Pour un matheux, tu ne manques pas d'à-propos. C'est un vrai plaisir que de discuter avec toi !

    Tu as dit
    PS: Un DM de Maths, quand il est fini, il est fini
    Une disert. on peut la reprendre tous les jours, ça vous poursuit même la nuit cette petite chose là
    Juste une petite question : est-ce qu'il lui arrive de te rattraper ? :lol:

    Si tu gardes mon idée suggérée pour la 3e partie à des fins conclusives, je t'en propose une autre.

    Qu'il s'agisse de s'évader ou de porter un regard nouveau sur la réalité, le poète est celui qui invente un langage évocateur : fonction des figures d'image (comparaison, métaphore...), des champs lexicaux, des connotations, de la musicalité...

    Après, mes trouvailles vont devenir asymptotiques ! :cool:
  • Bonjour à tous !

    Je suis élève de première ES et j'ai un sujet de dissertation qui me pose quelques problèmes.
    Voici le sujet :
    Le poète est-il celui qui choisit d'« arracher l'ancre » (pour reprendre l'expression de Michaux) pour partir vers un ailleur ?

    Je pensais surtout travailler sur la fonction de la poésie et du poète (évasion-réalisme) mais je n'ai pas particulièrement de cour sur le sujet.

    Pourriez-vous me donner un petit coup de main ?

    Merci beaucoup !


    ps : mon corpus comprend : anywhere out of the world de Baudelaire ; Les Illuminations de Rimbaud ; Tu as bien fait de partir, Arthur Rimbaud ! de Rene Char et Clown de Henri Michaux.
  • nouhanouha Membre
    bonjour je suis tombée par hasard sur ce sujet de discussion et mon sujet de dissertation est le meme: la poésie est-elle un moyen de fuir la réalité ou de s'en rapprocher.

    Personnellement, je vois deux axes de lecture:
    1)- La Poésie comme évasion ou éloignement du réel, la poésie du voyage, du rêve, du passé légendaire ou mythique...

    a)Elle exprime le rêve avec les Illuminations de Rimbaud et les tableaux parisiens de Baudelaire.
    b)la poésie a des limites puisque c'est une méditation et la forme edoit toujours rester poétique( vocabulaire et rythme..)

    2)-La Poésie comme découverte du réel, comme regard neuf sur la réalité quotidienne.

    a)la poésie est appropriée à l'expression des sentiments personnels: lieu de l'expression lyrique(amour, douleur, exil..)

    b)Elle peut aussi exprimer tous les sujets: argumentation, narration, polémique...

    Pouvez vous me dire si les axes de lecture conviennent et éventuellement d'autres idées ou encore des remarques et précisions sur mes axes.
    Merci d'avance
  • nouhanouha Membre
    bonjour à tous, je vois que ce sujet de dissertation a déja été postée donc j'aimerais savoir si mes axes de lecture conviennent et pour ceux qui l'ont déja traité qu'ils m'envoient leurs dissert. Je vous serais bien évidemment très reconnaissante et vous promet en échange que je vous enverrai moi aussi des corrigés de dissertations, de commentaires ou des explications linéaires des textes de voltaire, rousseau, musset, baudelaire et bien d'autres encore. Toutes vos réponses seraient les bienvenues alors à vos crayons..... merci davance
  • bjr a tous !
    j'ai une dissertation a faire pour la premiere fois en francais (1ere S) et mon sujet est : "la poésie est-elle une manière de fuir la réalité ou au contraire de s'en rapprocher ?"

    j'ai réussit a tiré un plan mais je ne suis pas sur qu'il soit bon ... pouvez vous me donné votre avis merci

    1-comment la poésie nous éloigne du réel ?

    a) la poésie : fantaisie, inventions verbales, jeux de mots, humour ...
    (R. Desnos Langague cuit , R. Queneau Oulipo )

    b) la poésie, un échappatoire a des situations douloureuses
    (C. Baudelaire Spleen LXXV , si vous avez un autre exemple je suis preneur ...)

    c) le poéte nous entraine dans des univers imaginaires, ceux de leurs reves
    ( A. Rimbaud Aube , C. Baudelaire Invitation au voyage )


    2-Comment la poésie fait découvrir ou redécourvrir le réel ?

    a) la réalité des sentiments: le lyrisme
    (A. Lamartine Le Lac, pas d'autre exemple ... )

    b) la description du quotidien
    (F. Ponge Le pain et L'orange )

    c) la poésie dénonce, raconte
    (V. Hugo Contemplation , B. Vian Le déserteur)

    voila j'attend vos réactions merci d'avance !
  • je pense que tes exemples illustreront bien tes idées et que tu as de bonnes références poétiques.J'ai juste un doute sur ton doute: je ne suis pas sûre que ton ex soit bon.
    Que ferais-tu comme conclusion?

    (vous êtes tous dans la même classe ou quoi?)
    ;-)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.