Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

2

Réponses

  • HumanHuman Membre
    lisa29 a écrit:
    Mais quel master offre les meilleurs chances de réussite au CAPES ?
    Théoriquement, celui d'enseignement. En pratique, ceux qui auront suivi un master recherche et qui, en plus, auront suivi en auditeurs libres les cours de grammaire et d'ancien français auront, clairement, plus de chances. C'est assez logique. Ils auront eu un enseignement disciplinaire bien plus complet.
    C'est ce que nous ont laissé entendre nos professeurs, en tout cas. C'est ce qu'un bon nombre d'étudiant (dont je fais partie) comptent faire, naturellement.
  • 2n12n1 Membre
    Oui mais par exemple peut-on faire un master pro qui conduit à l'entreprise comme ingénierie éditoriale et communication de Cergy-Pontoise puis passer le concours du CAPES ?
  • HumanHuman Membre
    Dans ce cas, il te faut impérativement suivre les cours de grammaire et d'ancien français, voire d'autres, en auditeur libre.
  • ArthurArthur Membre
    Oui mais par exemple peut-on faire un master pro qui conduit à l'entreprise comme ingénierie éditoriale et communication de Cergy-Pontoise puis passer le concours du CAPES ?
    Oui, n'importe quel diplôme de niveau master convient.
    Evidemment, il est préférable de s'être entretenu dans les matières du concours avant l'année de préparation (que ce soit en suivant des cours ou en travaillant par soi-même, ce qui est sans doute le mieux pour ne pas perdre son temps...), mais ce n'est pas non plus indispensable.
  • LigeiaLigeia Membre
    Merci pour vos réponses, je pensais être déjà en retard pour les inscriptions étant donné que certains étudiants de ma promo s'inscrivent déjà en master (recherche) pour changer à la rentrée en master enseignement (c'est apparemment ce qu'on leur a dit de faire pour Rennes..) Je pensais qu'il y avait une date limite en mai, voire juin, ça me rassure, mais en même temps je pense qu'ils auraient été compréhensifs vu les circonstances... J'attendrai donc la validation de leur maquette, mais je pense que ça va être long et dans mon cas il s'agit d'un transfert de dossier puisque la petite université où je passe ma licence n'ouvrira probablement pas de tel master l'année prochaine, un petit détour par l'administration s'imposera donc bientôt je pense...

    Pour le débat entre master recherche et master enseignement (quant au taux de réussite au concours j'entends) je pense que ça va dépendre de chaque université et de ce qu'elles proposent, mais pour ma part, je ne me sens pas de mener de front une préparation à un concours et un mémoire...
  • Bonjour à tous !

    je suis actuellement en Master 1 recherche LLCE Espagnol et je compte après l'obtention de mon Master 2 passer le "nouveau concours" qui va être mis en place afin de devenir enseignante du seconde degré. Jusque là tout va bien !!!

    Mais ce mardi 11 mai , une enseignante nous fait part de l'information qu'elle vient de recevoir : les titulaires d'un master recherche se verront refuser l'accés aux concours de l'enseignement du second degré!!! Selon elle, il faut à tout prix intégrer un de ces nouveaux masters "enseignement", quitte à retourner au niveau Master 1 !!!

    Qu'en pensez-vous? Avez-vous entendu parler de ça? Avez-vous eu des infos par vos universités/IUFM etc?

    J'ai éplucher les communications de l'IUFM, le dernier bulletin officiel concernant la réforme...je n'ai pas trouvé de précision!

    Merci de me renseigner, car étant en train d'achever mon mémoire j'avoue que la possibilité de "le faire pour rien" m'enlève pas mal de motivation!
  • ArthurArthur Membre
    Bonjour,

    C'est faux. Publicité irresponsable d'un professeur pour "son master", j'imagine. :roll:
  • WilliamWilliam Membre
    C'est impossible, surtout pour l'année prochaine. Si c'était le cas, ça boucherait l'accès au concours à beaucoup d'étudiants !
  • TennoTenno Membre
    Arthur a écrit:
    Bonjour,

    C'est faux. Publicité irresponsable d'un professeur pour "son master", j'imagine. :roll:
    Je plussoie, les textes officiels sont très clairs.
    Pour l'agrégation, il faut avoir un master, quel qu'il soit !
    Pour les autres concours (CAPES/CAPET/CAPLP/CRPE, etc.) il faut un M2 en cours, ou un master, quel qu'il soit également.
  • LigeiaLigeia Membre
    C'est faux mais je rajouterais : pour l'instant. On nous a également laissé entendre qu'à long terme, le concours serait uniquement réservé aux masters enseignement.
  • ArthurArthur Membre
    Très improbable pour l'agrégation (vous me répondrez qu'"à long terme", il ne sera plus question de l'agrégation). Se méfier des vues "à long terme" de certains... Il y a encore un grand nombre d'étudiants qui sont dans l'impossibilité de faire un "master enseignement" et ont besoin de l'agrégation (élèves normaliens par exemple ; et aussi des archéologues par exemple, et beaucoup de scientifiques qui se destinent à la recherche mais continuent pour partie à passer l'agrégation). La revalorisation du doctorat en France a à peine commencé, alors le prestige de l'agrégation a encore de beaux jours devant lui...
  • ENSENS Membre
    Ligeia a écrit:
    C'est faux mais je rajouterais : pour l'instant. On nous a également laissé entendre qu'à long terme, le concours serait uniquement réservé aux masters enseignement.
    Dissocier les "métiers de l'enseignement" de la recherche universitaire, grande idée ! :roll: Pourquoi pas un "Master flacon" et un "Master contenu", les choses seraient encore plus claires... Allez, espérons que le bon sens l'emportera !
  • VarneyVarney Membre
    Ligeia a écrit:
    C'est faux mais je rajouterais : pour l'instant. On nous a également laissé entendre qu'à long terme, le concours serait uniquement réservé aux masters enseignement.
    Le long terme ce n'est pas tant l'obligation du master enseignement pour passer le concours que la substitution du master enseignement au concours avec recrutement local ...
  • LigeiaLigeia Membre
    Et encore...pour poursuivre dans les aberrations gouvernementales, j'ai également entendu dire qu'à "encore plus long terme" ( ), il y aurait fusion entre professeur des écoles et professeur du second degré avec un seul concours ou en tout cas qu'une seule voie de recrutement et donc qu'une seule formation...

    [PS: je parlais du CAPES dans mon précédent message, pas de l'agrégation, je ne suis pas très informée là dessus.. :) ]
  • ENSENS Membre
    Les gouvernements ne voient pas à aussi long terme que tes inquiétudes ;)
  • LigeiaLigeia Membre
    Qui sait Non, je pense (j'espère!) que ce ne sont que des suppositions légèrement paranoïaques mais étant moi-même de nature pessimiste je ne m'en étonnerais pas et ne m'en inquiète pas plus que ça d'ailleurs..! ;)
  • VarneyVarney Membre
    ENS a écrit:
    Les gouvernements ne voient pas à aussi long terme que tes inquiétudes ;)
    Pas si sûr ... Les PE peuvent déjà être détachés sur des postes de certifiés à leur demande (et le MEN les encourage à le faire pour libérer des postes pour les futurs stagiaires à temps plein dans le primaire).
    La logique aberrante du calendrier des concours - septembre pour les PE, novembre pour les PLC - vient du fait qu'à un moment le ministère a voulu diversifier les débouchés des masters enseignement et a donc eu la somptueuse idée d'étaler les concours pour que les mêmes candidats puissent se présenter à l'un et à l'autre.
  • ENSENS Membre
    Varney a écrit:
    Les PE peuvent déjà être détachés sur des postes de certifiés à leur demande
    Et où est le scandale ?
    (La réciproque est vraie aussi, d'ailleurs, même si le ministère a gelé les détachements d'enseignants du secondaire dans le primaire cette année).
  • VarneyVarney Membre
    ENS a écrit:
    Varney a écrit:
    Les PE peuvent déjà être détachés sur des postes de certifiés à leur demande
    Et où est le scandale ?
    (La réciproque est vraie aussi, d'ailleurs, même si le ministère a gelé les détachements d'enseignants du secondaire dans le primaire cette année).
    Je ne pointais pas un scandale - même s'il me semble que le concours dans une discipline est garant de la maîtrise de cette discipline (polyvalence pour les PE, spécialisation pour les certifiés) - mais simplement le fait que la fusion des voies n'était peut-être pas une projection à très long terme ou le produit d'un esprit inventif, puisque l'on peut en voir ici les prémisses.
  • Arthur a écrit:
    Bonjour,

    C'est faux. Publicité irresponsable d'un professeur pour "son master", j'imagine. :roll:
    Merci pour vos réponses !

    Il s'avérerait que certains profs nous manipulent et nous mentent pour nous pousser dans le nouveau master "enseignement" car j'ai directement appelé le ministère et il m'a certifié (articles de lois à l'appui) que les titulaires d'un master recherche pourraient bien entendu passer les concours de professeur du second degré et que le seule exigence était d'être titulaire du grade de master, quel qu'il soit!!!

    Certains étudiants de ma promo s'apprêtent à redoubler leur M1 recherche (qu'ils s'apprêtent à valider) pour rejoindre le nouveau M1 "enseignement" à cause de ces mensonges....
    Des amis à moi qui suivent le même cursus mais dans d'autres universités sont victimes de ces mêmes manipulations...
    Je trouve ça très grave !!!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.