Voltaire, Candide, chapitre 30 - Il y avait dans le voisinage un derviche très fameux...

Bonjour,
Je dois faire une lecture analytique sur le chapitre 30 de Candide sur le passage suivant : "il y avait dans le voisinage un derviche très fameux (...) il faut cultiver notre jardin". J'ai trouvé un plan :
-I/ Leçons philosophiques
a) le derviche
b) le vieillard
c) le jardin : la quête du bonheur

II/ une évolution des personnages
a) Candide ; un héros accompli
b) Pangloss : fidèle à lui-même
c) les autres compagnons
J'aimerais avoir votre avis sur ce plan :D

Bon là où j'ai des problèmes c'est les idées que je suis censé développer par la suite :mad:. On me demande de rédiger une unique partie : j'ai choisi la première elle me semble être la plus intéressante. Pouvez-vous m'aider à trouver les grandes lignes directrices de chaque sous-partie (du grand I) afin que je puisse les développer seul ? Je vous remercie par avance

Réponses

  • Bonjour,

    Derviche :

    1) questions posées par :
    Pangloss = métaphysique
    Candide = constat mais métaphysique
    Pangloss = discussion philosophique qui parodie Leibniz (caricature des optimistes)

    2) réponse du derviche : (image de la sagesse)
    Ton net, attitude brutale/grossière
    refus du questionnement philosophique/résignation devant l'incompréhensible
    Sa réponse = parabole : la Providence se désintéresse des hommes.
    "te taire" (attaque envers Pangloss) = vanité des discussions
    "ferma la porte au nez" = mise en pratique de "te taire"

    3) portée
    repli sur soi, démission intellectuelle (refus de comprendre ce qui est inaccessible à l'homme)
    Refus des discussions interminables. Pour Voltaire, Candide doit renoncer à la métaphysique.

    Voilà. Je t'ai mis mon cours sur la rencontre avec le derviche. A toi de rédiger et d'analyser davantage (ce n'est pas complet complet, il manque les citations du texte, par exemple)
    Je te laisse faire le reste sur la rencontre avec le vieillard et la portée du jardin. (appuies-toi sur ce que je viens de te donner pour faire ton analyse ! Tu as le plan, ce qui reste à faire est assez facile !)
    Bon courage
  • comment acceder aux autres reponses
  • Bonsoir Jeanbon,

    Quelles autres réponses ?

    Muriel
  • Salutations,

    Je vous propose une problématique et un plan bien détaillé qui pour moi est optimisé à son maximum.

    Il est le suivant :

    I) Le dernier chapitre : l'exipit : La "conclusion" du conte.
    *a) La construction en diptyque : place du récit et du discours, formes du parallélismes.
    *b) Les échos
    *c) La "conclusion" d'un conte philosophique.


    II) La mise à mort du culte de l'optimisme.
    *a) La manie de la pensée théorique.
    *b) Discours en apparence philosophique.
    *c) La manie de l'optimisme et du providentialisme.


    III) La philosophie du jardin.
    *a) Le jardin, une vraie philosophie.
    *b) Le sens de la formule "Il faut cultiver notre jardin".
    *c) Une morale de l'action.


    Voilà, bonne chance pour la suite de ce travail et bonne journée à tous.

    Cordialement Neophit, enseignant de philosophie.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.