Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bjr
Voilà je me demandais si un élève de classe prépa littéraire (paris) pouvait demander une équivalence à l'université dans un cursus de "double licence" (histoire/sciences-po à Paris 1 par exemple).
Avez vous déjà rencontré ce cas de figure?
Mots clés :
«1

Réponses

  • Bonjour,

    Oui, c'est possible.

    Cordialement.
  • Il suffisait de faire l'effort d'aller à la deuxième page de la section "filière littéraire" pour trouver la réponse à tes questions.
  • Oui.. ms j'avais déjà lu ce message =)
    et justement: on y parle de double licence commencée "après" leur classe prépa littéraire.... ms ma question est: qu'en est-il pr ceux qui aimeraient avoir une double licence "pendant" leur prépa littéraire; dont une, qui plus est, qui n'a pas de rapport avec les matières enseignées en prépa... (sciences -politiques..)

    Merci en ts cas pour vos messages ;)
  • Je ne comprends pas la question : quand tu es en prépa, il n'y a pas d'histoire de double licence, puisque tu n'es justement pas à la fac... Il n'y d'équivalences que quand on a achevé une année de prépa, ou plus.

    Quant à la licence qui t'intéresse, il me semble qu'un topic lui est dédié. Il est possible d'entrer en L2 directement après la prépa, mais l'équivalence est apparemment rarement accordée : beaucoup d'élèves sont acceptés en L1 ou en L2 avec des cours de L1 à rattraper.
    Bref, c'est possible, mais mieux vaut avoir fait une très bonne année d'HK.
  • En fait, je suis vraiment intéressé par les matières des prépas littéraires (histoire, lettres, langues....); mais j'aimerais aussi étudier les sciences politiques, que l'on n'étudie pas en prépa....
    Donc ma question était celle-ci: j'aimerais faire une prépa lettres et la mener jusqu'au bout (dc tenter les concours), et aussi étudier la science politique (à la fac, donc). Est-ce possible selon vous?
  • Euh sincèrement ça me paraît difficilement faisable. Se couper en deux pendant la prépa, c'est prendre le risque de planter les deux cursus ! Rien ne t'empêche de lire pour te cultiver dans ce domaine, mais ne t'engage pas dans un cursus parallèle à la prépa.
    Sinon, à Lille, on te donne l'équivalence complète pour rentrer en L3 de sciences politiques, après une khâgne LSH ou A/L (je ne suis pas sûre pour B/L, mais je suppose que oui).
  • Du coup le terme d'"équivalence" ne convient pas.

    Pour le reste, je vais me contenter de plussoyer Aurélie : tu auras déjà bien assez de boulot avec tes cours d'HK, il te sera impossible de suivre une autre formation à côté (à distance à la limite, mais je pense qu'effectivement, c'est prendre le risque de tout rater).
    Et puis une double licence (ou une licence qui avoisine les 30h de cours par semaine, comme il me semble que c'est le cas de celle proposée par Paris I) ne peut pas se suivre par-dessus la jambe, ça n'a d'ailleurs parfois pas grand-chose à envier à l'HK en terme de boulot (bon, certes, pas tout le temps, mais les semaines de partiels sont assez pénibles).
  • L’IEP de Bordeaux a des accords avec quelques lycées : l’élève d’HK reçu au concours bac +1, fait sa khâgne dans son lycée et intègre l’IEP en 3ème année. Préparer le concours suffit peut-être comme supplément de travail, même si ce ne sont pas encore des sciences politiques…
  • RsquatRsquat Membre
    Bonjour , cette question a déja été posée, mais je demanderais plus de précisions :D

    Je suis un élève de terminale Es, et j'ai demandé, via apb, pour l'année prochaine, dans l'ordre, deux prépas lettres, et une bi-licence histoire-sciences politiques à paris 1 ( panthéon-Sorbonne). Mes notes de bac français sont 17 pour l'oral, 16 à l'écrit ( 14 en svt), 20 au TPE. Cette année j'ai tourné autours de 18 de moyenne en h/géo, 15.5 en ses. 17 en spé, 13 en anglais, 13 en allemand.

    Je viens de m'inscrire pour poser quelques questions :) :

    Je ne sais toujours pas aujourd'hui si j'ai fais le bon choix, de mettre d'abord des prépas. J'ai toujours adoré le français, mais les langues ne sont pas spécialement mon truc, de même pour les langues anciennes. Cependant j'adore l'histoire-géo, et les sciences-éco, l'actualité, les arts graphiques... ( je suis en spé éco ). Ai-je quand même fait le bon choix de m'inscrire en prépa ? Sachant que plus tard, mes voies d'orientation se porteraient plutôt vers le journalisme, mais je voulais, en allant en prépa, me laisser de la marge notamment pour accéder à des études dans le domaine de la création ( design industriel notamment ou architecture ?). J'ai pas un super niveau en anglais, ni en allemand ( environ 12-13 pour les deux), le choix de la prépa était aussi celui de m'améliorer en langue.

    Dans le cas où la prépa ne me conviendrait pas :

    En étant inscrit en prépa l'année prochaine, je peux également m'inscrire à une fac. Est-il possible d'être inscrit en Bi-licence histoire en même temps, et donc de basculer, au cours de l'année en fac ?
    Mais plus précisément est-il possible d'intégrer après un an de prépa, la bi-licence ?


    Merci à tous !

    Rsquat
  • Il est classique d'entendre qu'avec une prépa litteraire,il y a peu de débouchées,ou du moins qu'elles sont rares, ou aboutissent a des metiers mal payés etc ...
    J'ai été acceptée en CPGE au Lycee La Bruyere,et j'ai peur de ce que je vais pouvoir faire apres..
    Idéalement comme pas mal d'eleves qui souhaitent integrer une prépa litt,je voudrai entrer dans une IEP de Province.. Evidemment on présente l'ENS comme une débouchée possible,mais en toute honneteté elle est reservée a l'élite. Et venant d'une Term S,je ne pense pas acceder un jour a ce genre d'etudes.. Quelles sont donc les autres débouchées ?La Bruyere est elle une bonne prépa ? Selon le classement des prépa HK elle est 12eme..mais un classement est il vraiment revelateur ?
    Merci d'avance.
  • RsquatRsquat Membre
    Il y'a pleins de débouchés avec les prépas : écoles de journalisme, IEP...
  • ArthurArthur Membre
    Il y a des élèves de La Bruyère qui intègrent les ENS chaque année ou presque... donc ce n'est pas un débouché à exclure d'emblée. Ne commencez pas à vous auto-censurer si tôt (et puis vous avez encore le temps pour réfléchir à ce que vous ferez ensuite... le plus dur n'est pas d'entrer en prépa, c'est d'en sortir ;)).
  • Dur de se lancer ,de sauter a pieds joints , dans ce qu'on pourrait qualifier de.. GOUFFRE !!
    Quand on vient d'une Terminale SCIENTIFIQUE.. =/
    Les Ecoles de Journalisme sont elles encore une débouchée valable vis a vis du developpement d'internet etc ?
    On connait trop peu et trop mal les voies accessibles a l'issue d'une prépa litt.
  • TennoTenno Membre
    idlyhelly a écrit:
    Dur de se lancer ,de sauter a pieds joints , dans ce qu'on pourrait qualifier de.. GOUFFRE !!
    Quand on vient d'une Terminale SCIENTIFIQUE.. =/
    Les Ecoles de Journalisme sont elles encore une débouchée valable vis a vis du developpement d'internet etc ?
    On connait trop peu et trop mal les voies accessibles a l'issue d'une prépa litt.
    Bonsoir,

    Quelques points à rectifier :
    - Les étudiants d'hypokhâgne issus des terminales scientifiques sont très nombreux et ne souffrent pas (ou pas longtemps) d'une différence de niveau réelle par rapport aux ex-terminales L ou ex-terminales ES.

    - Les CPGE littéraires ne sont pas un "gouffre", fort heureusement. Arrêtons la caricature.

    - Les écoles de journalisme sont un débouché valable, effectivement. Certaines s'obtiennent après une khâgne (celles qui recrutent à bac+2), d'autres après une licence (celles qui recrutent à bac+3).

    - Tu connais trop peu et trop mal les voies accessibles à l'issue d'une prépa littéraire ; le net regorge de précisions concernant ce point. Les sites des lycées offrant une formation de classe préparatoire littéraire en parlent ; les sites spécialisés dans les études supérieures aussi (style letudiant.fr) ; les sites spécialisés dans les prépas (prepa.org notamment), bref... Il suffit de chercher un peu avec Google, et on trouve tout ce que l'on cherche, sans difficulté...

    Cordialement.
  • Mon professeur d'espagnol en khâgne m'a conseillé de demander une équivalence pour faire une double licence à la fois en lettres modernes et en LLCE. Mon option de l'année de khâgne est lettres modernes et je suis les cours d'explication de textes chaque semaine en espagnol (2 heures). Ces 2 heures ne sont pas obligatoires mais je les fais pour mon plaisir car j'adore cette langue et en particulier évidemment le fait de faire des explications de texte. Je ne participe pas aux cours de versions par exemple car je ne suis pas optionnaire langue. Il y a les validations d'acquis évidemment. Est-ce possible de demander une double licence dans ces conditions? Merci d'avance pour vos réponses.
  • aurele54 a écrit:
    Mon professeur d'espagnol en khâgne m'a conseillé de demander une équivalence pour faire une double licence à la fois en lettres modernes et en LLCE. Mon option de l'année de khâgne est lettres modernes et je suis les cours d'explication de textes chaque semaine en espagnol (2 heures). Ces 2 heures ne sont pas obligatoires mais je les fais pour mon plaisir car j'adore cette langue et en particulier évidemment le fait de faire des explications de texte. Je ne participe pas aux cours de versions par exemple car je ne suis pas optionnaire langue. Il y a les validations d'acquis évidemment. Est-ce possible de demander une double licence dans ces conditions? Merci d'avance pour vos réponses.

    Heu, tu n'as pas de cours de version d'espagnol ? Tu comptes faire comment pour l'écrit de Langue vivante du concours ?

    Sinon, demander une double licence ne pose en général pas de problèmes aux sous-admissibles et aux admissibles/admis.
    Pour les autres, il suffit de savoir négocier. :D
    Je mets toutefois en garde quant au fait que les universités n'aident pas à rendre effectivement ces parcours possibles...
  • Aurele54 a déjà demandé plusieurs fois de l'aide pour des versions anglaises. L'anglais doit être sa LV1...
  • Polo a écrit:
    Aurele54 a déjà demandé plusieurs fois de l'aide pour des versions anglaises. L'anglais doit être sa LV1...

    L'anglais est effectivement la LV1.
  • aurele54 a écrit:
    Polo a écrit:
    Aurele54 a déjà demandé plusieurs fois de l'aide pour des versions anglaises. L'anglais doit être sa LV1...

    L'anglais est effectivement la LV1.

    Dans ce cas, demander une deuxième équivalence dans LVB va être plus difficile à mon avis... la LVA, je ne dis pas, mais la LVB, bon... 2h/ semaine et demander une équivalence, je pense que c'est compromis, mais demander n'engage en rien!
  • Rsquat a écrit:
    Bonjour , cette question a déja été posée, mais je demanderais plus de précisions :D

    Je suis un élève de terminale Es, et j'ai demandé, via apb, pour l'année prochaine, dans l'ordre, deux prépas lettres, et une bi-licence histoire-sciences politiques à paris 1 ( panthéon-Sorbonne). Mes notes de bac français sont 17 pour l'oral, 16 à l'écrit ( 14 en svt), 20 au TPE. Cette année j'ai tourné autours de 18 de moyenne en h/géo, 15.5 en ses. 17 en spé, 13 en anglais, 13 en allemand.

    Je viens de m'inscrire pour poser quelques questions :) :

    Je ne sais toujours pas aujourd'hui si j'ai fais le bon choix, de mettre d'abord des prépas. J'ai toujours adoré le français, mais les langues ne sont pas spécialement mon truc, de même pour les langues anciennes. Cependant j'adore l'histoire-géo, et les sciences-éco, l'actualité, les arts graphiques... ( je suis en spé éco ). Ai-je quand même fait le bon choix de m'inscrire en prépa ? Sachant que plus tard, mes voies d'orientation se porteraient plutôt vers le journalisme, mais je voulais, en allant en prépa, me laisser de la marge notamment pour accéder à des études dans le domaine de la création ( design industriel notamment ou architecture ?). J'ai pas un super niveau en anglais, ni en allemand ( environ 12-13 pour les deux), le choix de la prépa était aussi celui de m'améliorer en langue.

    Dans le cas où la prépa ne me conviendrait pas :

    En étant inscrit en prépa l'année prochaine, je peux également m'inscrire à une fac. Est-il possible d'être inscrit en Bi-licence histoire en même temps, et donc de basculer, au cours de l'année en fac ?
    Mais plus précisément est-il possible d'intégrer après un an de prépa, la bi-licence ?


    Merci à tous !

    Rsquat

    Désolée, la citation est un peu longue, mais elle correspond exactement à ma propre question: peut-on s'inscrire en bi-licence (sélective, je pense à la bi-licence lettres modernes appliquées-anglais de la Sorbonne IV) et suivre une prépa en même temps? Pas nécessairement pour assister aux cours, mais pour se réorienter si la prépa ne convient pas, ou pour obtenir les crédits ECTS à la fin de l'année. Tous les B/L n'obtiennent pas l'ENS, et il peut être intéressant de pouvoir tout de suite entrer en L3 à la sortie de Khâgnes.
    Je suis nouvelle sur le forum, je n'ai pas vu si une réponse précise avait déjà été donnée, mais maintenant tu dois en avoir une, Rsquat! Vu les résultats dont tu parles, je ne doute pas que tu aies été accepté aux deux cursus!
    Merci d'avance à tous ceux qui auraient une réponse!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.