Fiches méthode Bac de français 2021

bonjour à tous , étant un mauvais eleve en francais , je fais appel à votre fameuse aide .
en espérant avoir plusieurs messages et avis , je poste ci-dessous l'énoncé .

vous etes un jeune poete et vous venez d'envoyer le recueil de vos premiers poemes ( qui exprime vos peines , joies et inquietudes ) à un editeur .
Celui-ci vous retourne votre manuscrit en y joignant une lettre qui critique ce type de poesie trop personnelle . Blessé dans votre amour propre et vos convictions vous lui répondez : ecrivez cette lettre .





merci à ceux qui me repondront ....
«1

Réponses

  • Salut !

    Tu pourrais aller voir les vidéos de l'émission "On n'est pas couché" sur Youtube et t'inspirer des disputes entre les invités et le duo Zemmour/Nolleau ! :P

    Plus sérieusement, as tu commencé quelque chose ? As tu réfléchi aux sentiments que tu aurais voulu évoquer dans tes poèmes, et au vu de l'incompréhension de l'éditeur, le genre de réponse que tu aurais pu lui rétorquer ?

    Voudrais tu davantage écrire une lettre blessée, tachées de larmes ? Ou bien impulsives et blindée d'arguments imparables pour lui prouver, par exemple, que ce n'est qu'un rat de bureau, qu'il n'apporte rien à la poésie, et qu'il est incapable de comprendre l'essence même de ce qu'il ose critiquer ? =D


    Edit : Pour ce genre de sujet d'invention tu dois vraiment essayer de te mettre à la place de ce jeune poète, d'entrer dans son corps et d'imaginer ce que tu ressentirais, et dirais !

    Allez un peu de pep's !
  • Quelque chose sur la tyrannie éditoriale, qui prétend faire œuvre de sélection dans un domaine aussi peu canonique que l'art. Le non-sens, l'absurdité d'un refus qui bascule dans une sorte de despotisme ? Une réflexion sur la pureté de l'écriture, qui ne se mesure pas au profit escompté, qui ne peut être jugée et condamnée de manière si péremptoire... Sans doute attend-on de vous, outre une vive réaction, une définition -personnelle justement- de l'acte que constitue l'Écriture ?!

    J'irais quant à moi dans le blâme, le pamphlet.
  • ok merci beaucoup ;)

    pourriez vous aussi me donner des idées de sentiments que vous ressentirez , vous ...

    aidez moi , s'il vous plais
  • Bonsoir Tacotac,

    Non, c'est à toi de proposer tes pistes. Intéresse-toi au lyrisme.

    Muriel
  • Bah euh, ce qui compte c'est les tiens...


    Tu ne vas pas nous dire que tu ne peux pas imaginer cela ! ;)
  • je n'ai jamais ecrit et encore moin envoyé des lettres a part a mes proches ....

    pour les sentiments : le degouts , la haine ....
  • Mets toi à la place de ce jeune poète ! ;)
  • j'ai trop du mal ..... excusez mon manque d'imagination
  • Voici un exemple pour le début. J'espère que cela t'inspirera pour la suite. ;)

    Cher Monsieur.

    J'ai reçu ce matin votre réponse concernant les quelques poèmes que je vous ai envoyés la semaine dernière. Je passerai sur vos formules de politesses, et m'attarderai sur vos propos concernant mon travail, qui se sont avérés profondément blessants. Passée ma déception, je souhaiterais vous exprimer ma colère face à votre supposée érudition dans la matière blablabla...


    Allez, du nerf, petit scarabée !
  • tu as un don .... ? oO :) non je rigole , merci pour ce debut ; aussi je voulais te demander que voulais dire : érudition
  • Tu rigoles, j'ai dû éditer 3 fois mon message parce que le français n'étais même pas correct. :lol:



    Sinon quand tu ne comprends pas un mot tu peux le taper sur Google, ça va plus vite. ;)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rudition :P
  • pourra t'on rester en contact ? je compte aller au cned l'année pro .... donc si tu pourra m'en parler aprés ma lettre :)

    et sinon doit-on mettre l'adresse et tout ...?
  • A pas de souci, voyons cela par MP. ;)


    Pour l'adresse heummm cela ne me semble pas indispensable, mais peut être que d'autres choisiraient de la mettre...?
  • Je te conseillerai surtout de lire :
    Lettre d’un éditeur de poésie à un poète en quête d’éditeur
    éd. Gingko
    9782846790352

    C'est amusant au début de voir tous les clichés qui circulent sur la tyrannie éditoriale (sachant que sont éditeurs à la fois de grandes compagnies et aussi des gens relativement démunis pour ne pas dire plus...) sans la connaître du tout, sans connaître leur choix, et aussi sans connaître l'histoire de l'édition de la poésie ; mais à force c'est plus désolant...
    L'éditeur n'est pas tenu de publier un texte, même de qualité. Ce qui n'affaiblit pas la qualité de sa ligne éditoriale, et ne nuit pas forcément à l'avenir du texte refusé (qui peut être proposé à un autre éditeur plus apte à publier ce texte, ou à compte d'auteur).
    Surtout que la poésie n'est pas le genre qui se vend le mieux : ce n'est pas tant les éditeurs que les lecteurs ou la génération de lecteurs qu'il faut blâmer dans ce cas là.

    La poésie a cependant toujours su se trouver une voie, quand elle avait quelque chose à dire. Ce n'est pas la peine de se défouler sur les éditeurs.
  • salut 25p ; j'ai trouver un plan à ma lettre , es bon ou pas ? ....


    I- exprimer la deception face aux critiques de l'editeur
    =>> prondonde déception face à un travail exprimant des sentiments pronfonds et authentiques .

    II- défense
    a) arguments favorables aux poesies exprimant des sentiments personnels
    b) exemples d'auteurs celebre ayant édité ce genre de poésies + citations auteurs ( ==> pour ça , j'aimerais que l'on m'en cite quelque uns car j'en trouve pas des masses , du moins , des pas connus ... =/ )


    merci encore de repondre a ce topic :)
  • Mais, le problème c'est que j'ai l'impression que soit
    - tu veux régler tes comptes avec cet éditeur
    - soit le convaincre de revenir sur sa décision qu'il t'a expliqué et de te publier

    Mais, il t'a déjà donné ses raisons, essaie plutôt de le comprendre, ou bien de t'auto-éditer, ou de chercher un éditeur plus en accord avec ta poésie.

    Au moins, si tu cherches à le convaincre, montre-lui en quoi ta poésie rentre dans sa ligne éditoriale !
    Un éditeur est un peu un auteur : il a une ligne éditoriale qu'il VEUT tenir, il publie des choses aussi parce qu'elles lui plaisent.

    Tu veux des exemples, mais regarde aussi des exemples de poètes ou écrivains qui ont été refusés, ou qui ont été publiés à compte d'auteur, ou qui ont eu à chercher plusieurs éditeurs (Rimbaud, Proust, Lautréamont pour ne citer que les plus connus).
    Il arrive même un truc plus... surprenant en apparence (mais qui s'explique par les mêmes raisons) : qu'un auteur déjà célèbre se voit refuser son manuscrit, par un éditeur connaissant pourtant la notoriété de cet auteur.

    Arrête juste de participer au lynchage de cette profession bouc-émissaire.
  • je crois que ta pas compris , c'est un devoir de francais , donc je n'ai pas la lettre de l'editeur , il faut que je lui reponde .... donc si ta un plan à proposer fais moi en part :) .

    aussi , les auteur que tu as cité , ont-ils fait des anthologies( ou poemes ) personnels ? .

    merci encore
  • J'ai compris, mais je te dis juste que tu n'as pas l'air de prendre en compte les remarques (virtuelles, puisqu'il faut préciser) de l'autre.
    L'attaquer (ou chercher à le convaincre) en appelant au génie (ce qui serait le cas si tu cites des écrivains "maudits" ou autres), c'est un peu prétentieux. Tu serais plus "juste" si tu argumentais en reprenant les remarques virtuelles, comme quoi l'auteur n'édite pas ce genre de poésie, etc.

    Je trouve (avis personnel !) que le sujet proposé est... naze (tu le diras à ton prof de ma part ;) !). Il ne s'agit pas vraiment d'argumentation, mais plus de réglement de compte d'un sourd.

    Je ne t'aide pas vraiment dans la voie que tu cherches, mais bon.

    Bon courage !
  • pour les auteurs que tu as cité , t'aurais pas aussi les poeme qui vont avec ? :D .

    merci .

    je trouve aussi le sujet merdique mais bon ... on choisit pas --' .

    je lynche pas les editeur , c'est peut-etre ce que tu ressend , mais je pense qu'ils font leur taf :)
  • Pour les auteurs cités, les "textes qui vont avec", tu as par exemple :
    - Du côté de chez Swann de Proust (1913) est refusé chez Gallimard accepté par un concurrent
    - Une saison en enfer de Rimbaud publié à compte d'auteur et non-diffusé, 1873 (mais là c'est hors-sujet ?)

    Proust reste le plus célèbre exemple (je crois :/) des textes refusés.

    Pour d'autres exemples (dans l'autre sens), lis ceci, c'est amusant !

    Et puis, cette fois pour aller dans ton sens, un catalogue d'exemples ici.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.