Grammaire française Participe passé

Bonjour!

je suis étudiante de linguistique et littérature françaises et espagnoles à une université belge (flamande), et je dois faire une analyse de divers problèmes linguistiques dans un texte sur l'affaire dreyfus, mais j'ai maintenant un petit problème... si quelqu'un pourrait m'aider...

Le document sur lequel repose toute l’affaire (et qui deviendra célèbre sous le nom: "le bordereau") est autographe : s’il s’agit de démasquer le traître, pourquoi ne pas comparer les lignes qu’il a tracées à la main sur ce fameux document et la manière d’écrire des officiers ayant accès aux informations secret défense.

dans cette phrase pour la partie : s’il s’agit de démasquer le traître, pourquoi ne pas comparer les lignes qu’il a tracées

est-ce un parataxe ou un hypotaxe?
ça fait déjà quelque temps que j'essaie de l'analyser, mais je continue à me douter... et après des heures de travail sur de différents sujets, le texte est devenu un grand mystère et je commence à douter des choses les plus faciles!

merci à l'avance!

Sarah x

Réponses

  • Oui tout se mélange à la longue
    Sur ce site même tu as la liste et les déf des figures de style, tu devrais trouver (dans le menu "vocabulaire littéraire", bas de fenêtre)
    Sinon, si tu en es à douter des choses faciles, je te conseille si possible de faire une pause conséquente !
  • merci beaucoup!
  • EdyEdy Membre
    Bonsoir, chère compatriote !

    * S’il s’agit de démasquer le traître, pourquoi ne pas comparer les lignes qu’il a tracées ?

    En syntaxe, on distingue :
    1 la parataxe, dans laquelle des propositions sont unies soit par juxtaposition, soit par coordination,
    2 l'hypotaxe, dans laquelle une de ces propositions est dans une situation de subordination (mémorisez-la en rapprochant SUBordination et HYPOtaxe).

    Dans votre exemple, vous avez :
    1 une proposition principale sous la forme interrogative (pourquoi ne pas...),
    2 une proposition subordonnée (hypotaxe)(s'il s'agit de démasquer...).

    Vous remarquerez que le SI de la subordination n'est pas vraiment conditionnel et hypothétique ; il équivaut en réalité à "une fois admis pour vrai qu'il s'agit de démasquer le traître".
    Voyez le Petit Robert 2007.

    Bon travail !
    Cordialement vôtre,
    Edy
  • Bonjour :

    "Si j'en ai un, j'en veux deux"

    Parataxe ? Quel est votre avis sur cette phrase ? Est-elle correcte ? Est-elle une figure de style ?

    Merci à vous,c'est important :)
  • Nulle parataxe ici, il s'agit d'un banal système hypothétique avec subordonnée et principale.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.