Bonjour,
À tous j'aimerais que l'on me dise quels sont les grands romans classiques.

Réponses

  • Salut, si j'ai bien compris, tu veux parler des romans du courant classique qui ont vu le jour au XVIIème siècle ? La princesse de Clèves en est un, il a fait une révolution à l'époque puisqu'il a peint la psychologie des personnages sous un angle original, j'ai lu aussi Les Amours de Psyché et de Cupidon de La Fontaine, on y trouve un traitement subtil du prosimètre, donc on peut parler à la fois de prose et de poésie, c'est aussi un écrit hautement réflexif. Mais tu dois savoir que le roman était un genre encore mineur au XVIIème siècle (règne de la Tragédie : Corneille et Racine) il n'a pu connaître un grand essor qu'au XVIIIème siècle avec Rousseau et St Pierre.
    J'espère que mon message puisse sinon te satisfaire du moins t'apporter quelques éléments de réponse.
    Bon courage.
  • les Misérables est le plus grand
  • Si le 17° est le siècle du classicisme par référence, le mot "classique" utilisé par Prosperine désigne plus à mon avis les grandes œuvres admises par l'Académie francaise et le grand public en général : je te conseille donc, du plus simple au plus érudit : Paul et Virginie, de Bernardin de Saint-Pierre, les Contes de Perrault, Trisan et Iseult de Beroul, tous les textes de Camus, de Boris Vian, et si tu aimes te creuser la tête, les différentes œuvres de Hugo, que ce soit théâtre, poésie ou roman, les Balzac, les Stendhal, les Flaubert à voir en priorité, etc. Il y en a trop, mais dans quel but poses-tu cette question ? Tu recherches quelque chose en particulier ? Dis ce que tu as aimé lire et je pourrais peut-être t'orienter ?
  • Moi j'aimerais lire du classique où l'auteur est très mystérieux. J'aimerais savoir son but d'écrire le roman d'après les procédés d'écriture qu'il utilise, donc pas philosophique mais où chaque réflexion a son but dans le texte... Merci d'avance.
  • Pour essayer de suivre le cahier des charges qui précède :

    Proust
    Sterne
    Cervantès

    pour moi sautent aux yeux. En fait, presque tous les "grands classiques". De ce point de vue Huysmans dans A rebours est très porté sur cette question, à tel point que le livre ne ressemble plus à un roman. Je conseille à ce propos le très bon chapitre qu'a écrit Marc Fumaroli dans son livre Exercices de lecture (Gallimard, 2006) : un chapitre de 30 pages qui éclaire d'une manière très intelligente les procédés d'écriture et la signification de l'œuvre de Huysmans.

    Il y a aussi le célèbre Journal d'un curé de campagne de Bernanos... qui est un des grands oubliés à notre génération (je parle des années 80), et aussi Monsieur Ouine du même auteur.

    Bon bien sûr il y a Dostoïevski qu'aucune critique n'approche, Joyce bien entendu, Rabelais... Mais Huysmans et Bernanos de ce point de vue c'est pas mal du tout.
  • Avant de répondre en donnant cinquante titres de n'importe quel genre ou pays ou époque dans le désordre, il faudrait que la question soit précisée : roman et classique désignent dans le courant littéraire un genre et une période très précises ; on ne peut y faire entrer ni Tristan et Yseult (qui d'ailleurs n"a jamais été un roman) ni les Contes de Perrault ni le théâtre de Camus ou ses essais philosophiques (tels le mythe de Sysiphe)
  • Moi j'aimerais lire du classique où l'auteur est très mystérieux. Beyrem, ta question est mal formulée, l'auteur ne peut pas à la fois être mystérieux et classique ; je dirai même plus, l'auteur ne peut pas être mystérieux ; seuls la situation ou le spersonnages du roman peuvent l'être
  • touche d'ironie :

    Je crois que notre pauvre mel qui reste muette risque de ne pas comprendre grand chose... de droles de références se croisent... le gentil Bernardin gambade avec Camus essaiste, Rousseau discute avec Béroul, Perrault se retouve écrasé entre Cervantes et Proust... et nous avons Huysmans, finalement relayé par Fumaroli, qui essaie de tenir le haut de l'affiche mais supplanté par un inopiné Hugo et un insurmontable Dostoiesvki....

    Tout ceci fait bien rire tout de même...

    S'il vous plait essayez de laisser de coté les listes... elle sont vouée irrémédiablement à être une sorte de super-marché de la littérature... ce sujet en est un exemple éclatant !

    Moi j'aimerais lire du classique où l'auteur est très mystérieux.
    par contre, Léah, je pense que Beyrem à voulu écrire : "où l'auteur écrit de façon mystérieuse."
  • "où l'auteur écrit de façon mystérieuse."
    Peut-être, mais justement c'est incompatible avec l'époque classique, pour laquelle "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement"
    Entièrement d'accord avec toi Poilue, c'est confondant d'aligner sans discernement Camus et Béroul !
  • J'aurais aimé que l'auteur de la question première donnât sa définition du "classique", faute de quoi il est quasi impossible de répondre.
    exemple:
    pour moi un roman classique est un roman qui ne se démode jamais et que donc on pourrait lire dans deux siècles, en se demandant quand donc est né l'auteur, qui paraît si moderne.
    reexemple:
    les récits sur les chevaliers de la table ronde se démoderont-ils un jour?

    On a beau renouveler( plus ou moins) les genres, chaque génération pose les mêmes questions aux précédentes et aux suivantes, d'où, peut-être aussi, le "classique".

    Je crois me rappeler que mes profs de français ne considéraient comme classique que ce qui parlait de latinisme et d'hellénisme. Ils nous racontaient avec délice et ravissement (pour certains) les ruses d'un Hoffman, tournant en dérision le classique avec "La belle Hélène". Mais cela remonte à la fin des anées 60 (pour mes prof). J'ignore si les choses ont changé depuis.
    J'espère que oui, mais sait-on jamais.
    Un "classique" que j'ai beaucoup aimé: Salammbô de Flaubert.
  • Vous parlez de Proust, je ne connais pas cet auteur sauf de nom et je suis très curieux. Qui est-il ? Quel est son style ? Et qu'avez-vous à me conseiller comme première lecture de son oeuvre ?
    Merci! ;)
  • Roman classique est polysémique en lui-même donc. Ce peut être roman de l'époque classique ( qui se dresse contre le baroque), roman répondant à des normes d'écriture( soi dit en passant, selon Proust, un style est d'abord nouveau, puis suivant les publications d'un même auteur et l'habitude, il devient classique), roman que l'on étudie au lycée et au collège, éventuellement j'ai cru lire roman hélléniste, voire latin (pourtant le roman est apparu avec la langue du même nom et il est donc considéré comme un genre bas!!il ne peut donc être latin ou grec.... à moins, peut être, d'accepter certaines traductions....)... Donc à définir.

    Par ailleurs je propose de commencer l'Oeuvre de Proust par le début: Du coté de chez Swann, à condition de rester borné aux Illusions perdues et de laisser de coté ces oeuvres critiques!!
    C'est un choix! ;)
  • Je voudrais participer à un concours de fantastique j'ai lu beaucoup de livres de Maupassant mais je ne sais pas encore le sujet avec quoi commencer si quelqu'un a une idée, qu'il n'hésite pas.
  • Bon, désolé si je suis un peu loin du sujet, mais je ne suis qu'en deuxième secondaire et je n'ai pas une très grande connaissance de la littérature française.
    Ma professeure a proposé aux élèves plus «enrichi» en littérature un projet pilote où l'on devra lire quatre livres (si possible des classiques), de littérature française (de France).
    J'ai déjà sorti quelques titres que je vais vous nommer, mais si vous pouviez m'en proposer d'autres, ce serait très apprécié. P.S: J'aime beaucoup ce qui touche à la poésie. Par exemple, la prose poétique...
    Ma liste:
    - Andromaque de Jean Racine
    - Eugénie Grandet de Honoré de Balzac
    - Au bonheur des ogres de Daniel Pennac
    - Joseph Balsamo (premier tome d'une trilogie) de Alexandre Dumas
    - Phèdre de Jean racine
    - Les liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Lacos
    - Phèdre de Jean Racine
    - Madame Bovary de Gustave Flaubert
    - Voyages au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline
    - Le rouge et le noir de Stendhal
    - Germinal de Émile Zola
    - Lettres persanes de Montesquieu
    - Les misérables de Victor Hugo
    P.S(2): Aussi, je tiens à préciser qu'en ce moment, je lis des pièces de Molière dont Tartuffe, Dom Juan et L'Avare.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Pour la prose poétique, tu peux lire
    Petits poèmes en prose de Baudelaire
    Gaspard de la nuit de Aloysius Bertrand
    Le Parti pris des choses de Ponge
  • Jean-Luc a écrit:
    Pour la prose poétique, tu peux lire
    Petits poèmes en prose de Baudelaire
    Gaspard de la nuit de Aloysius Bertrand
    Le Parti pris des choses de Ponge
    Merci!
  • @Gegegaby

    Bonjour, où en es-tu dans ta lecture ?
    Il y a quelques semaines j'ai lu Eugénie Grandet de Balzac et Mme Bovary de Flaubert et j'ai beaucoup aimé les deux, étant fan de lecture j'aimerais lire pendant les grandes vacances des classiques comme tu l'as dit du Stendhal le rouge et le noir , Germinal de Zola mais surtout Les Misérables de Victor Hugo qui est apparemment un des meilleurs classiques pour les professeurs. :P
    Enfin je voulais savoir en combien de temps ce grand roman de Hugo se lit-il pour "une dévoreuse de livre " ? :D
  • AudreyDu27! a écrit:
    Enfin je voulais savoir en combien de temps ce grand roman de Hugo se lit-il pour "une dévoreuse de livre " ? :D


    Alors, pour ma part je l'ai commencé en seconde et ne l'ai pas toujours fini (je suis en terminale). Pourtant, je suis aussi du genre que l'on peut qualifier de "dévoreuse de livre" mais les longues descriptions hugoliennes me refroidissent dans cet ouvrage. Je pense qu'il serait temps que je m'y remette. C'est pourtant une histoire dans laquelle on a envie de savoir la fin et toutes les péripéties qui vont arriver aux personnages auxquels le lecteur s'attache. Etant un livre en trois volumes (pour mon édition tout du moins), je pense que tu peux le finir en un mois facile si les longues descriptions (qui ne font pas avancer l'histoire, selon moi) ne te rebutent pas.

    Voilà, je te souhaite une bonne lecture !! : )
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.