Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour a tous,
Dans le cadre d'une anthologie de poèmes a faire, j'en recherche, associant enfance et printemps, adulte (apogée de la vie) et été, et pour finir, vieillesse et automne, d'auteurs connus. J'ai fouiller certains sites et j'ai vraiment du mal a trouver.
Si vous en connaissez, votre aide me sera précieuse ;)
Merci d'avance :D
Mots clés :

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Pour la vieillesse et l'automne :
    Ce sonnet de Chassignet

    Quand le fruit est vieilli, la feuille ternissante
    Est de nulle valeur, quand les raisins contraints
    Ont passé par deux fois sous les pressoirs étreints,
    On jette à l’abandon la pressure fumante.

    Le moulin s’alentit, quand la meule tournante
    Pour exercer son tour n’a farines ni grains ;
    Je dis que les vieillards de leur fin sont prochains
    Quand l’amandier fleurit sur leur tête branlante.

    Encore en y a-t-il qui peignant leurs cheveux
    De vieillesse chenus, voyent de leurs neveux
    Et des fils de leurs fils la maison toute pleine,

    Et ne s’estiment vieux, ne considérant pas,
    Lorsque le chaud été sur les arbres amène
    Les fruits délicieux, que les fleurs tombent bas.
    Baudelaire – Un cheval de race

    Elle est bien laide. Elle est délicieuse pourtant !
    Le Temps et l’Amour l’ont marquée de leurs griffes et lui ont cruellement enseigné ce que chaque minute et chaque baiser emportent de jeunesse et de fraîcheur.
    Elle est vraiment laide ; elle est fourmi, araignée, si vous voulez, squelette même ; mais aussi elle est breuvage, magistère, sorcellerie ! en somme, elle est exquise.
    Le Temps n’a pu rompre l’harmonie pétillante de sa démarche ni l’élégance indestructible de son armature. L’Amour n’a pas altéré la suavité de son haleine d’enfant ; et le Temps n’a rien arraché de son abondante crinière d’où s’exhale en fauves parfums toute la vitalité endiablée du Midi français : Nîmes, Aix, Arles, Avignon, Narbonne, Toulouse, villes bénies du soleil, amoureuses et charmantes !
    Le Temps et l’Amour l’ont vainement mordue à belles dents ; ils n’ont rien diminué du charme vague, mais éternel, de sa poitrine garçonnière.
    Usée peut-être, mais non fatiguée, et toujours héroïque, elle fait penser à ces chevaux de grande race que l’œil du véritable amateur reconnaît, même attelés à un carrosse de louage ou à un lourd chariot.
    Et puis elle est si douce et si fervente ! Elle aime comme on aime en automne ; on dirait que les approches de l’hiver allument dans son cœur un feu nouveau, et la servilité de sa tendresse n’a jamais rien de fatigant.
  • Le premier est parfait merci beaucoup et bonne fêtes :D Bonjour a tous,
    Je recherche un poème qui associe jeunesse et été, que je ne trouve pas après avoir consulté plusieurs recueil et site.
    Merci d'avance.
  • bonjour à tous,
    Je suis en train de faire des recherches sur l'enfance et la vieillesse en littérature; pourriez-vous m'aider s'il vous plaît!
    Merci
  • Si tu ne penses pas forcément à de la poésie, je te conseillerais :
    - pour l'enfance : Enfance de Nathalie Sarraute
    - pour la vieillesse : La vie devant soi de Romain Gary (qui évoque sa peur de vieillir)
  • c'est très gentil de votre part, merci
    c'est surement intéressant!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.