Sganarelle est-il un personnage comique ou un instrument du tragique ?

Bonjour à tous,

Voilà j'ai une dissertation à faire et à rendre dans une semaine, notre sujet étant Sganarelle est-il un personnage tragique ou un instrument du comique?

J'ai déjà établie un plan :
I) Sganarelle un instrument du comique
A) Il se rend comique par le ridicule de mots...
B)... Mais aussi par le comique de gestes et de situation.
C) Relation maître / valet (Dom Juan supérieur à Sganarelle)

II) Sganarelle est un personnage tragique
A)Personnage pathétique
B) Sganarelle bouclier de Dom Juan
C) Relation maître / valet (Sganarelle ne peut pas dire ce qu'il veut)

Voilà je ne sais pas trop si mon plan de dissertation est correct et j'aimerais avoir vos avis
De plus je dois me baser sur toute l'oeuvre pour la dissertation et je ne sais pas toujours sur quel scène m'appuyer.
J'ai quelques idées =>

I)A) Acte I scène 1 : scène d'exposition tirade du tabac + description de sga à travers le portrait qu'il brosse de son maître
I)B) denrière scène de l'acte V le dénouement avec "mes gages!"
I)C) Acte III, scène 1

Pour le partie II je n'ai pas du tout d'idée

Merci d'avance pour ceux qui vont m'aider.

Réponses

  • Bonjour.

    Je ne sais pas ce que ton profeseur a pu raconter en cours, ou te suggérer comme lectures, mais l'idée que Sganarelle puisse présenter le moindre aspect tragique aurait paru à Molière profondément... comique.

    C'est une manie des critiques (et par suite, de certains profs) de vouloir trouver un autre sens plus "profond" ou plus ambigu au répertoire classique. Ainsi tente-t-on de réhabiliter les personnages purement bouffons en montrant qu'il y a quelque chose de pathétique chez eux.
    Dans le même ordre d'idée, on prétendra (cela s'est beaucoup fait) qu'Arnolphe (de L'école des femmes) symbolise la souffrance de ceux qui ne parviennent pas à se faire aimer.

    Il s'agit de purs contresens reposant sur une incompréhension totale des mentalités (et des conventions théâtrales) de l'époque classique.

    Savoir qu'elle est grotesque n'interdit cependant pas d'évoquer cette hypothèse dans une dissertation...
  • Sganarelle personnage comique
    Voilà, j'essaye de trouver les différents moment où Sganarelle est un personnage comique.
    Je sais qu'il y a le comique de mots , de gestes, de situation ..
    Pour le moment je n'ai retenu que la 1ère tirade de l'acte I scène 1 où il fait l'éloge du tabac, mais je ne trouve pas d'autre moment où il est comique.
    Je ne vous demande pas toutes les réponses, mais juste un peu d'aide dans mes recherches.Voilà j'ai une disseration à faire et le sujet est : Sganarelle personnage comique et instrument du tragique
    eN première partie j'ai dons mis Sganarelle personnage comique et j'ai trouvé de nombreuses choses le montrant comme le comique de mots de gestes et de situation. Cependant je ne trouve pas en quoi Sganarelle est tragique. Si vous pouviez m'aider svp ce serait gentil.
    Merci d'avance.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir

    Le sujet ne te demande pas si Sganarelle est tragique (ce qui serait un contresens comme te l'a expliqué Jean-Luc Picard), mais en quoi il est un instrument du tragique.

    Sganarelle est un pantin comique qui, pour des raisons matérielles et financières, s'aplatit devant son maître. De plus ses indignations vertueuses s'inscrivent dans une foi populaire obscurantiste qui mêle religion et sorcellerie. Dès lors ses rares remontrances n'ont aucune chance de faire dévier le libertin Don Juan de sa course à la damnation... C'est parce qu'il est sot et ridicule, parce qu'il reste un personnage comique que Sganarelle est un instrument du tragique.
  • JehanJehan Modérateur
    Si au lieu de titrer ta question au départ : Sganarelle est-il un personnage tragique ou un instrument du comique ? tu l'avais bien titrée Sganarelle est-il un personnage comique ou un instrument du tragique ? tout aurait été un peu plus clair...
  • Merci beaucoup Jean-Luc ton explication m'éclaire un peu plus sur le sujet.
    Dans le Plan de ma dissertation le grand I est bouclé, j'ai trouver en quoi Sganarelle est un personnage comique (avec le comique de mots de situation de gestes ect..) .
    Pour mon grand II je pensais à :
    II Sganarelle un instrument du tragique
    A Personnage pathétique (suscite la compassion)
    B Sganarelle bouclier de Dom Juan (Acte I scène 3 quand Sganarelle doit parler quand Dom Juan ne veut pas)
    C Relation Maître/Valet (Sganarelle ne peut pas dire ce qu'il pense)

    Je n'ai pas vraiment d'exemple encore très concret pour me 2ème partie.J'aimerais juste savoir quelque chose , lors du dénouement de la pièce lorsque Sganarelle s'écrie :"mes gages! mes gages! mes gages!"
    Cela signifie que sganarelle est peiné non de la mort de son maître mais plutôt de la perte de son argent. Donc la réclamation du valet exprime juste la dette impayée? Cette citation fait donc partie du registre comique ou tragique ?,
    D'un côté je pense que c'est tragique parce que il ne lui reste plus rien , il n'aura jamais son argent mais de l'autre côté je ne vois pas en quoi cela est comique.
    Merci de me répondre
  • allisson a écrit:
    ...J'aimerais juste savoir quelque chose , lors du dénouement de la pièce lorsque Sganarelle s'écrie :"mes gages! mes gages! mes gages!"
    Cela signifie que sganarelle est peiné non de la mort de son maître mais plutôt de la perte de son argent. Donc la réclamation du valet exprime juste la dette impayée?
    Oui.

    Et ce n'est pas tragique parce que la perte d'argent n'est pas un sujet tragique (l'argent est une obsession jugée mesquine, bourgeoise), mais également parce que Sganarelle est un valet: or, les grandes émotions et les grands destins sont réservés aux grands personnages. Un valet ne peut être tragique (dans la mentalité classique); un bourgeois non plus, d'ailleurs: c'est pourquoi ni Arnolphe ni même Alceste (le Misanthrope), n'en déplaise à Rousseau, ne sont tragiques.

    Maintenant, je ne vois pas non plus en quoi Sganarelle pourrait être un instrument du tragique, puisque la pièce où il figure n'est pas tragique.
    Voir en Don Juan un personnage tragique, c'est une attitude romantique. Les romantiques ont voulu voir en lui une figure de l'illimitation des désirs humains. Mais il s'agit d'un détournement qui, là encore, aurait bien surpris Molière.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.