Version :

Itaque antiqui semper maxima cura Thrasybulum coluerunt : nam uiri honestissimi gloriam ceperunt in uirorum memoria.

-→ C'est pourquoi les anciens honorent toujours avec grande sollicitude Thrasybule: car les hommes les plus honorables prennèrent la gloire donc l'homme en mémoire.


Traduction :

Vous avez vu Thrasybule, homme d'une sagesse trés étonnante : il a dit aux amis : 'Amis, nous avons vaincu les tyrans grâce à notre courage et sans injustice'.

-→ Uidistis Thrasybulum, uir prudentiae mirusissimae ; dixit amicis : " Amice, uicimus tyrannos per animum et sine iniuria ".

Pourriez vous corriger cela svp car ma version est TRES approximative et je ne m'en sors pas ? Merci.

Réponses

  • darkwave2901 a écrit:
    -→ C'est pourquoi les anciens honorent toujours avec grande sollicitude Thrasybule: car les hommes les plus honorables prennèrent la gloire donc l'homme en mémoire.
    En quelle langue cette phrase est-elle rédigée? Un petit effort, quand même...
  • La fin de ma phrase ne veut rien dire c'était juste pr montrer que j'ai recherché les mots de vocabulaire mais je n'arrive pas à trouver la bonne formulation.
  • JehanJehan Modérateur
    Euh... Quel mot as-tu traduit par "donc" ?
    Et tu as sans doute remarqué que "uirorum" était au génitif pluriel...
    Pourquoi alors traduire par "l'homme" ?

    N'oublie pas que le verbe ne veut pas dire seulement 'prendre" : c'est aussi recevoir, obtenir, atteindre, parvenir à...
  • " car les hommes les plus honorables gardèrent la gloire des hommes en mémoire " ?
  • JehanJehan Modérateur
    Utilise une autre traduction que "gardèrent"... Relis les équivalents que je t'ai donnés.
    D'autre part, "uirorum" ne complète pas "gloriam", mais "memoria".
  • " car les hommes les plus honorables obtinrent la gloire dans la mémoire des hommes " ?
  • A partir de nam la phrase énonce une vérité générale, et le parfait ceperunt est un parfait dit gnomique, d'emploi courant dans ce cas. L'utilisation d'un temps passé pour signifier une vérité d'ordre général, presque proverbiale, est d'ailleurs connue du français. L'Art poétique ne comporte-t-il pas ce vers : "Qui ne sait se borner ne sut jamais écrire" ?

    Ici, à l'occasion du souvenir laissé par Thrasybule, l'auteur généralise : en effet (= c'est que) viri honestissimi gloriam ceperunt in memoria virorum. En français nous utiliserions volontiers un présent au lieu du passé simple ou composé pour traduire ceperunt, temps qui rend plus facilement, dans nore langue, une vérité d'ordre général ou un proverbe. Mieux vaut sans doute, en classe, laisser un temps passé et traduire, comme Jehan vient de le dire, par atteindre, gagner, ou un équivalent, mis au temps convenable.
  • Ils disent que Romulus fut le premier des rois de Rome

    → Dicunt Romulum sum esse primum regum Romae.
    Est ce que "sum" ici n'est pas en trop ? Les mots sont-ils au bon cas ?

    " Debemus eum occidere! ". Cras Romulum occidereunt, et eo facto laetissimi fuerunt ; populum Romanum a se liberatum esse dixerunt ei superbi.

    ---→ " Nous devons le tuer! ". Le lendemain ils tuèrent Romulus, et ils furent de ce fait les plus joyeux; ils dirent que le peuple Romain a été rendu libre de cet orgueilleux.


    Je souhaiterais votre avis sur tout cela. Merci. J'ai aussi mis au passif la phrase " Is Romanis es uerba dixit " par " Dictus est Romanis " mais je suis loin d'être sur de moi.

    La traduction de la phrase suivante est-elle bonne ?

    - Romulus, parce qu'il avait désiré faire du butin, ordonna que ce temple soit pris par les marins.

    -→ Romulus, quia se voluisse facere praedam, iussit id templum cepi nautae.
  • Bonsoir,
    Dicunt Romulum sum esse primum regum Romae.
    En effet, sum est en trop. Les cas sont bons. Esse est l'infinitif présent ("ils disent que Romulus est..."); si tu veux dire "que Romulus fut", tu dois utiliser un infinitif parfait.
    ils dirent que le peuple Romain a été rendu libre de cet orgueilleux.
    Pourquoi traduis-tu le verbe liberare par "rendre libre"? "a été libéré" est beaucoup moins lourd.
    " Is Romanis es uerba dixit"
    Là je ne comprends pas du tout... d'où sort cette phrase? Est-elle de toi? Qu'est-elle censée vouloir dire? Parce que là ça n'a aucun sens.
    Romulus, quia se voluisse facere praedam, iussit id templum cepi nautae.
    Lorsque le sujet de la proposition infinitive est le même que celui de la principale, on ne l'exprime pas. Le se est donc incorrect.
    Cepi est la première personne du parfait de l'indicatif, je suppose que tu voulais utiliser l'infinitif présent passif. Vérifie sa formation dans ta grammaire (facile à trouver, capio étant généralement utilisé comme modèle de conjugaison)
    nautae n'est pas au bon cas. Quelle est la fonction de "marins" dans ta phrase en français? Comment cette fonction s'exprime-t-elle en latin?
  • darkwave2901 a écrit:
    Ils disent que Romulus fut le premier des rois de Rome

    → Dicunt Romulum sum esse primum regum Romae.
    Est ce que "sum" ici n'est pas en trop ? Les mots sont-ils au bon cas ?
    Ce que t'a dit AristoFan.
    darkwave2901 a écrit:
    " Debemus eum occidere! ". Cras Romulum occidereunt, et eo facto laetissimi fuerunt ; populum Romanum a se liberatum esse dixerunt ei superbi.

    ---→ " Nous devons le tuer! ". Le lendemain ils tuèrent Romulus, et ils furent de ce fait les plus joyeux; ils dirent que le peuple Romain a été rendu libre de cet orgueilleux.
    Laquelle de ces deux phrases est de toi? Si c'est la 1ère, ce n'est pas au point. Cras signifie "demain". "Le lendemain" se dit postero die ("le jour d'après"). Attention, "occidereunt" est un barbarisme. Vérifie tes temps primitifs.
    En outre:
    - A quoi correspond "a se"?
    - Je ne suis pas sûr que substantiver superbus (au singulier) soit très latin.
    - le génitif de "is" n'est pas "ei"!
  • La phrase que je devais mettre au passif était " Is Romanis ea uerba dixit "

    J'ai trouvé " Dictus est Romanis " mais je ne suis pas sur de moi.

    Merci pour vos réponses en tout cas.
  • Bonjour à tous,

    Je cherche à traduire en latin les phrases suivantes: "quand on veut on peut" et " qui ne tente rien n'a rien", je présume que pour la première il est plus simple de traduire "vouloir c'est pouvoir".
    J'ai fait du latin il y a maintenant plus d'une dizaine d'années, et seulement un an, mis à part le souvenir des déclinaisons de "rosa", je ne peux malheureusement pas compter sur moi même !
    Je vous remercie d'avance de votre aide
  • Je proposerais plutôt : Si vis, potes pour la première expression.
    Pour la seconde, quelque chose comme : Qui nihil temptat nihil habet.
  • Bonjour à tous,

    J'ai une phrase de thème toute bête qui contient le mot "enfants" sans précision d'âge ni de sexe. Or, j'ai cru comprendre que la traduction latine est différenciée suivant ces critères :
    - infans : pour des enfants en bas-âge quel que soit le sexe
    - puer et puella pour des enfants dans la tranche approximative 8-12 ans
    - filius et filia pour des adolescent(e)s ...

    D'où mes questions :

    d'abord, ai-je bien compris ces critères de différenciation? Par exemple, il me semble qu'infans est le plus souvent traduit par "bébé" ..

    ensuite, existe-t-il un terme générique pour "enfants" (par exemple pour traduire des phrases comme "il aime les enfants" - dans ce cas "enfant" désigne un être humain non encore arrivé à l'age adulte) ou "il a eu 4 enfants" - auquel cas "enfant" fait référence à un lien de parenté, à une filiation)

    enfin, si on est amené a utiliser quelque chose du genre "filii filiaeque" ou "pueri puellaeque", l'accord avec un adjectif ou adjectif verbal portant sur les deux noms se fait-il bien avec le nom le plus proche de l'adjectif (ici par exemple au féminin pluriel si l'adjectif est placé après les deux noms) ?


    Merci d'avance de votre aide !

    Jeandantony
  • Jeandantony a écrit:

    J'ai une phrase de thème toute bête qui contient le mot "enfants" sans précision d'âge ni de sexe. Or, j'ai cru comprendre que la traduction latine est différenciée suivant ces critères :
    - infans : pour des enfants en bas-âge quel que soit le sexe
    - puer et puella pour des enfants dans la tranche approximative 8-12 ans
    - filius et filia pour des adolescent(e)s ...

    D'où mes questions :

    d'abord, ai-je bien compris ces critères de différenciation? Par exemple, il me semble qu'infans est le plus souvent traduit par "bébé" ..

    Non :
    - de la naissance à 7 ans, on est infans (in-fans="ne parlant pas"),
    - de 7 à 17 ans, on est puer/puella ou virgo
    - de 17 à 30 ans, on est adulescens. La femme passe de puella à uxor après son mariage.

    filius/filia = fils/fille (le mot filia exprimant toujours une parenté, contrairement aux langues romanes).
    Jeandantony a écrit:

    ensuite, existe-t-il un terme générique pour "enfants" (par exemple pour traduire des phrases comme "il aime les enfants" - dans ce cas "enfant" désigne un être humain non encore arrivé à l'age adulte) ou "il a eu 4 enfants" - auquel cas "enfant" fait référence à un lien de parenté, à une filiation)

    Le terme générique est puer. Quant au nom désignant les enfants d'une famille, c'est liberi quel que soit leur âge.
    Jeandantony a écrit:
    enfin, si on est amené a utiliser quelque chose du genre "filii filiaeque" ou "pueri puellaeque", l'accord avec un adjectif ou adjectif verbal portant sur les deux noms se fait-il bien avec le nom le plus proche de l'adjectif (ici par exemple au féminin pluriel si l'adjectif est placé après les deux noms) ?

    Oui.
  • L'accord de l'adjectif avec le nom plus proche concerne surtout l'adjectif épithète.
    Vois tous les cas dans une grammaire, par exemple Sausy
  • Un grand merci pour vos réponses ! :)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.