Fiches méthode Bac de français 2020

bonjour
je voudrais savoir si vous avez des références sur des poètes qui n'ont pas voulu s'engager (à part Baudelaire "les fleurs du mal") et qui ont préféré instruire ou écrire juste pour le plaisir car je cherche désesperément mais ne trouve rien. Et je voudrais aussi savoir pourquoi certains poètes refusent de s'instruire?
merci de votre aide

Réponses

  • Allez voir du côté des Parnassiens ;) !
  • voilà ce que j'ai trouvé sur la toile :
    Les Parnassiens sont partisans de l'Art pour l'Art. Ils reprochent aux Romantiques d'avoir fait prévaloir le contenu (le sentimentalisme, l'engagement social et politique) sur la forme (la beauté et la perfection de la langue). Ils se reconnaissent dans la doctrine professée par Gautier dans la Préface de Mademoiselle de Maupin : "Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien; tout ce qui est utile est laid". En conséquence de quoi ils recherchent par dessus tout la qualité formelle, la virtuosité technique dans la composition du poème et la facture du vers. Sur le plan des thèmes, ils affectionnent l’étrange, l’antique ou l’exotique. "La perfection de la forme, le retour à l'Antiquité, la promotion du lyrisme impersonnel, la volonté d'impassibilité, l'érudition scientifique et l'intérêt porté à la réalité extérieure plutôt qu'au moi intérieur distinguent nettement le Parnasse du romantisme" (Yann Mortelette). De 1866 à 1876, plusieurs poètes de ce courant - Leconte de Lisle, Banville, François Coppée, José-Maria de Hérédia, Sully Prudhomme, Catulle Mendès - publièrent leurs oeuvres dans une revue intitulée "Le Parnasse contemporain". "
    http://abardel.free.fr/recueil_de_douai/parnassiens.htm
    merci de ta réponse. il y a de très bonne référence comme Gautier.
    Et du coté des poètes qui instruisent vous en pensez quoi? y'a t'il des références? (Message édité)
  • dissert4064 a écrit:
    bonjour
    je voudrais savoir si vous avez des références sur des poètes qui n'ont pas voulu s'engager (à part Baudelaire "les fleurs du mal") et qui ont préféré instruire ou écrire juste pour le plaisir car je cherche désesperément mais ne trouve rien. Et je voudrais aussi savoir pourquoi certains poètes refusent de s'instruire?
    merci de votre aide
    Bonjour.
    Je ne comprends pas du tout cette opposition, ni ce que vous appelez "le refus de s'instruire". Pourriez-vous préciser ?
    Sinon, pour l'engagement, si vous prenez les grands poètes de la fin du XIXe, vous en trouverez peu ! Baudelaire, Verlaine, Laforgue, Rimbaud, Mallarmé correspondent assez mal à la figure de l'écrivain engagé. Et les Parnassiens aussi, bien sûr.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.