Musset, Lorenzaccio, acte IV, scène 9

Bonjour à tous,
J'ai un commentaire composé à faire pour bientôt sur la pièce de théâtre de Musset nommée Lorenzaccio sur l'acte 4, scène 9.
Si quelqu'un a déjà eu affaire à cette pièce ou a quelques tuyaux à me donner, n'hésitez pas !!! Parce que c'est assez compliqué... en tout cas, moi ça me paraît compliqué !

J'attends vos réponses avec impatience et merci d'avance :)

J'avais comme idée de faire un grande partie en parlant de la mise en scène (puisqu'il s'imagine un scénario) et en grand 2 je comptais parler de l'extrême tension de Lorenzo (car celui-ci est extrêmement anxieux).

Voilà donc je le redemande si quelqu'un peut me passer quelques infos au sujet de cette pièce et de cette scène éventuellement pour m'aider pour mon commentaire.

En espérant avoir des réponses...Merci d'avance. Bye

Réponses

  • webmestrewebmestre Administrateur
    Le texte

    Peut-être devriez-vous vous intéresser, notamment dans votre seconde partie, à tout ce qui a trait à la psychologie du personnage et aux différentes tonalités de ce monologue.
    En effet, Lorenzo, qui a prémédité le meurtre qu'il va commettre, « répète » la scène du meurtre. Il est important de relever tous les éléments propres à ses sentiments (amertume, autodérision, jubilation, etc.) et leurs effets sur le discours : parataxe, invocations, multiplicité des temps verbaux, marques de l’expressivité, interlocuteurs fictifs...

    Vous pouvez lire aussi :
    http://odautrey.free.fr/LorenzaccioIV9.htm
  • djuliedjulie Membre
    Oh merci beaucoup pour le petit coup de pouce...Et je pense que le site que vous m'avez donné va bien m'aider par la suite...

    Merci webmestre ;)
  • Même si le sujet n'est plus trop d'actualité ( 2006 !) je propose le plan que nous a donné notre professeur :

    I) L'incohérence apparente du monologue
    II) L'incohérence, conforme au personnage de Lorenzo
    III) L'incohérence, nécessaire à l'action

    Voilà ! En espérant que cela puisse aider quelques collègues ;)
  • Bonjour!

    Alors moi j'ai un commentaire composé à faire sur cet acte IV scène 9
    Je voulais faire une grande partie :
    I- Un héros ému et troublé
    1- Un héro agité
    2- Lorenzo troublé
    3- Un personnage anxieux
    Mais malheureusement je ne trouve pas de seconde partie traitant la situation de cette scène, c'est à dire la mise en scène du meurtre..
    J'espère avoir des réponse à cette question..
    Merci d'avoir pris le temps de lire ce message, et bon dimanche à vous!

    Help me pleaase :(
  • 29tr29tr Membre
    Bonjour,
    Je travaille actuellement sur l'acte IV, scène 9 de Lorenzaccio de Musset. J'en fais le commentaire littéraire.

    Dans mon deuxième axe, je développe l'idée que c'est le contraire d'un monologue habituel au théâtre.

    En troisième sous-partie, j'ai voulu dire : il est contraire car le monologue peut servir habituellement à évoquer un meurtre non représenté sur scène (en raison de la bienséance) alors que là, il sert justement à préparer un meurtre qui va en plus être représenté par la suite sur scène !
    Cette préparation d'un meurtre se fait ressentir par l'emportement du langage.
    Aussi, cette scène aurait pu fortement choquer à l'époque classique car on peut d'une part, se douter que l'unité de lieu n'est pas respectée à travers la pièce(on peut douter en effet que toute l'action se passe dans une place comme c'est le cas dans cette scène) et d'autre part que la bienséance n'est pas respectée car la scène est très concrète dans la représentation du meurtre : il y a diverses indications sur les mouvements, sur les positions "couché, assis ou debout" des personnages et sur le déroulement temporel et donc cette scène de meurtre est très imagée et précise : présenter la répétition d'un meurtre de façon aussi concrète, même si le meurtre n'est pas représenté et que le personnage est seul sur scène, peut choquer.

    Je voulais savoir si cet argument était réellement pertinent et si dire que cette scène est le contraire d'un monologue dramatique car il peut choquer alors que justement, à l'époque classique, le monologue permettait la bienséance, est correct et encore une fois, pertinent et judicieux.

    Merci par avance :D

    Théo
  • Quelle serait la problématique ? Quelle serait ici la fonction de ce monologue ? ( Fonction explicative ?
    Fonction introspective ? Fonction délibérative ?)
    Essaie de repérer s'il y a vraisemblance ou non ? Associations d'idées ? Variété des tours et des styles ?
  • 29tr29tr Membre
    Merci de votre réponse !
    Quant à la fonction, j'aurais dit introspective, on entre dans le personnage et dans ses pensées.
    Pour la vraisemblance : d'un côté, c est un projet très précis et refléchi mais d'un autre, le personnage apparait dans un tel désordre interieur et son projet si ambicieux et grand que ça pose des problèmes de vraisemblance ... Vous en pensez quoi ?
    Que voulez-vous dire par association d idées et variété des tours et des styles ?
    Aussi, j ai vu que la religion etait souvent évoquée dans ce passage mais je n ai pas compris où l auteur voulait en venir, ce qu il voulait dire... Vous pourriez m'aiguiller s'il vous plait ?
  • Dans ce monologue, Lorenzaccio passe d'une idée à une autre, tantôt grave, tantôt léger, parfois sautant du coq à l'âne ou bien procédant par association d'idées comme lorsqu'il évoque la lune puis la lumière ou encore les figures féminines.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.