Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour ;

Il se trouve que j'ai besoin à la fois de conseils sur des choix d'option que je dois effectuer au plus vite .

Je vous explique de mieux que je peux la situation :

Voilà , pour le moment , j'envisage pour l'avenir de devenir professeur de français en collège/lycée .

Je suis en première année de licence 'lettres modernes' à l'université . Je vise donc le CAPES .

Seulement , un choix sur le latin s'est avéré difficile à prendre à mon goût .

Il est précisé que le latin est une langue obligatoire à prendre en licence 'lettres modernes' , trois options étaient envisageables :

- Latin : textes traduits en français ( ce que j'aurai aimé prendre d'où la simplicité , vu que je n'ai jamais fait latin )

- Latin : initiation : débutant .

- Latin : renforcement ( donc ceux qui l'ont déjà pris auparavant au collège / lycée , et qui souhaitent poursuivre les études latines )

On m'a dit néanmoins qu'il y aurait une épreuve de latin lors du concours en fin de master .

Ainsi , contre ma volonté , j'ai pris latin 'initiation' .

Pensez-vous que si j'aurai pris latin : textes traduits , pour devenir professeur de français , cela m'aurait pénalisé ? Ou puis-je prendre cette option sans le moindre regret ? Est-ce primordial de maitriser un minimum de latin pour être 'professeur de français' , pour réussir le concours en fin de master ? Il semblerait qu'il y aurait une note en latin lors de ce fameux concours , est-ce vrai ? Es-ce faux ?

Si vraiment , cela se révèle être faux , je suis prête à changer et prendre 'textes traduits' en français , ainsi le parcours sera peut-être plus aisé .

Je suis bien perdue ...
J'espère et je compte sur vous pour m'éclairer et ne pas me laisser dans une obscurité qui pourrait m'être néfaste .

Merci d'avance ...

Miss Khadidja

Réponses

  • Bon retour parmi nous, Miss Khadidja. Déjà, tu vois que tu as finalement eu ton bac ;)

    Il y a en effet une note de latin au CAPES, mais uniquement en option (écrit, oral ou les deux). Il faut choisir entre le latin et une langue vivante.

    A part ça, je te conseille le cours d'initiation au latin qui, même si ce n'est pas une partie de plaisir au début, reste important dans un cursus de lettres, notamment pour la lecture des textes classiques.
  • Merci =) Oui , en effet je l'ai eu et j'en suis ravie , heureuse et comblée .

    Seulement , les choix d'options me tracassent à présent .

    Vous me conseillez de prendre 'latin initiation' .
    Cela signifie-t-il que j'ai fait le bon choix ou que le latin n'a pas réellement d'importance au CAPES et que par conséquent , j'aurai très bien pu choisir 'latin : textes traduits en français' , sans que cela me pose le moindre problème lors du concours ?

    Pouvez-vous , je vous prie , entrer davantage dans les détails sur l'option latine au CAPES ?

    Est-ce primordial ?

    Miss Khadidja
  • Si tu comptes passer un jour l'agrégation, il y aura une épreuve de latin (ou de grec) obligatoire.
    Les cours d'initiation à la langue latine consistent généralement en des leçons de grammaire à l'aide d'un manuel et en cours plus magistraux sur la civilisation et la littérature. Il s'agit de rattraper en 2-3 ans (suivant les facs et suivant le niveau de la classe) le niveau des "confirmés".
    L'épreuve écrite de latin au CAPES est une version, l'épreuve orale une petite traduction assortie d'un commentaire (en français).
  • Mais tu peux aussi passer le CAPES avec une langue vivante au lieu du latin, ou du grec. Cela te laisse donc le choix jusqu'au moment voulu, choix que tu n'auras pas en choisissant les textes traduits.
    Une amie (excellente) prof de lettres qui n'a jamais fait de latin dit qu'elle le regrette.
    Connaître le latin aide dans plusieurs matières, comme l'ancien français. Il ne faut pas t'en faire une montagne du latin, autrefois on le commençait dès la 6ème !
  • Par conséquent , si je choisis latin ' textes traduits' en français , cela ne m'empêchera pas de devenir professeur de français , n'est-ce pas ?

    De plus , quels sont les avantages / inconvénients si je choisis 'latin textes traduits' , afin de devenir professeur de français ?

    En quoi le latin est-il vraiment important ? Je veux dire , cela me pénalisera-t-il lors du concours du CAPES ou non ?

    A quoi sert le latin pour enseigner la langue française ?

    Il me semble , de plus , peu probable que l'on puisse atteindre le niveau des 'confirmés' , comme vous l'avez si bien qualifié en seulement 2-3 années ...

    Il vaut mieux choisir le chemin de la simplicité afin d'être sûr de réussir ...

    Sinon , à quoi bon s'engager à la faculté , si c'est pour ramer par la suite ?
  • Par conséquent , si je choisis latin ' textes traduits' en français , cela ne m'empêchera pas de devenir professeur de français , n'est-ce pas ?
    Non mais tu devras avoir un très bon niveau dans ta langue vivante pour le CAPES (à moins de compenser avec les autres matières).
    En quoi le latin est-il vraiment important ? Je veux dire , cela me pénalisera-t-il lors du concours du CAPES ou non ?
    Ne pas avoir fait de latin ne te pénalisera pas pour les épreuves en elles-mêmes mais la rigueur de la langue latine, ses apports à notre langue, à notre civilisation et à notre littérature sont des atouts non négligeables pour qui souhaite enseigner le français.
    Il me semble , de plus , peu probable que l'on puisse atteindre le niveau des 'confirmés' , comme vous l'avez si bien qualifié en seulement 2-3 années
    Parfois, pour les langues (et en particulier les langues anciennes), il vaut mieux partir de zéro que de continuer sur des lacunes difficiles à rattraper. De plus, le latin tel qu'il est aujourd'hui enseigné au lycée ne vaut plus grand chose. Les élèves qui le passent en option facultative apprennent plus à retenir une traduction et un commentaire qu'à faire une version... Avec un travail régulier en fac (pratique de la version en classe et seul chez soi (le petit latin), commentaires succincts pour chaque texte étudié), on peut arriver à un niveau tout à fait correct pour les concours (CAPES ou agrégation).

    J'ajouterais aussi que repousser les difficultés dans le supérieur et choisir la facilité (surtout si l'on ne fait pas de double cursus) ne sont pas les formules les plus payantes à plus ou moins long terme...
    Il vaut mieux choisir le chemin de la simplicité afin d'être sûr de réussir ...

    Sinon , à quoi bon s'engager à la faculté , si c'est pour ramer par la suite ?
    Sauf que tu n'es pas la seule à raisonner ainsi. Les concours supposent une sélection des meilleurs éléments à un moment donné (les épreuves) : il vaut mieux arriver bien armé et avec plusieurs compétences pour se donner toutes les chances de réussir...

    Sinon, pourquoi demander des avis si tu as déjà pris ta décision ?
  • Polo a écrit:
    J'ajouterais aussi que repousser les difficultés dans le supérieur et choisir la facilité (surtout si l'on ne fait pas de double cursus) ne sont pas les formules les plus payantes à plus ou moins long terme...
    Pour être honnête , il se trouve que j'ai également pris une option DUFL d'une certaine langue étrangère qui m'est chère .

    Néanmoins , dîtes-moi , pouvez-vous entrer davantage dans la précision lorsque vous parlez du fait qu'il faudrait avoir un très bon niveau en langue vivante ... ? De quelle langue vivante parlez-vous ? L'obligatoire ?
    Sinon, pourquoi demander des avis si tu as déjà pris ta décision ?
    Malheureusement , je n'ai pas encore pris ma décision .
    Je suis très hésitante , bien au contraire . J'essaie de mesurer l'impact de mes futurs choix .
  • Miss Khadidja a écrit:
    Polo a écrit:
    J'ajouterais aussi que repousser les difficultés dans le supérieur et choisir la facilité (surtout si l'on ne fait pas de double cursus) ne sont pas les formules les plus payantes à plus ou moins long terme...
    Pour être honnête , il se trouve que j'ai également pris une option DUFL d'une certaine langue étrangère qui m'est chère .

    Néanmoins , dîtes-moi , pouvez-vous entrer davantage dans la précision lorsque vous parlez du fait qu'il faudrait avoir un très bon niveau en langue vivante ... ? De quelle langue vivante parlez-vous ? L'obligatoire ?
    Celle que tu choisiras de passer au CAPES, en général l'obligatoire dans le tronc commun.
  • A l'écrit du CAPES de Lettres modernes, une version, à l'oral un commentaire d'un texte dans une langue, au choix du candidat formulé lors de son inscription.
    Les langues possibles : latin, grec, allemand, anglais, arabe, chinois, danois, espagnol, grec moderne, hébreu, italien, néerlandais, norvégien, polonais, portugais, roumain, russe, suédois, tchèque, catalan, occitan-langue d'oc.
  • Merci de cette information .

    Mais , qu'est-ce qui différencie le latin 'textes traduits' du latin initiation , mise à part le fait que le premier cas est entièrement en français ( ce qui serait d'une large simplicité ) et le deuxième cas est un nouveau départ pour découvrir les bases ?

    Je ne saisis pas tout à fait ce que vous essayez de me faire comprendre .

    J'ai précisé que mon projet professionnel actuel était de devenir professeur de français .

    Pourquoi le fait de ne pas prendre de latin me pénaliserait ?

    Encore une fois , ai-je fait le bon choix ?

    Je me remets en question sans cesse , sans parvenir à être sûre ...

    Pourquoi prendre le latin maintenant si l'examen final lors du CAPES n'est pas obligatoire et seulement facultatif ?

    =(

    Je suis dans la plus profonde obscurité . A quand viendra la torche enflammée qui est censée m'éclairer ?
  • Je trouve qu'il est dommage qu'un professeur de lettres ne connaisse pas le latin. Mais tout le monde n'est pas de cet avis, puisque le latin n'ets plus obligatoire au CAPES.
    Il n'y a aucun sous-entendu, aucun message caché...

    Mais je ne comprends pas pourquoi tu envisages de changer d'option. Les deux te donneront certainement autant de travail, mais si tu prends les textes latin traduits, tu choisis dès la première année de ne pas présenter latin au CAPES. Alors qu'avec la langue latine tu diffères ce choix. Tu n'es d'ailleurs sans doute pas obligée de garder le latin jusqu'au master 2, si tu te rends compte que ce n'était pas le bon choix. C'est juste de la stratégie.
  • Pas besoin de dramatiser !
    Mais , qu'est-ce qui différencie le latin 'textes traduits' du latin initiation , mise à part le fait que le premier cas est entièrement en français ( ce qui serait d'une large simplicité ) et le deuxième cas est un nouveau départ pour découvrir les bases ?
    Il est toujours préférable, quand on a la possibilité de le faire, d'étudier des textes dans leur langue d'origine (tout comme il est conseillé de regarder des films en VO si l'on veut progresser dans une langue vivante à l'oral par exemple). Par ailleurs, commenter c'est-à-dire dégager les portées d'un texte en faisant des remarques stylistiques et thématiques ne vaut pas grand chose (surtout pour le premier type de remarques) si l'on ne connaît pas du tout la langue de départ. On pourra certes dire qu'il y a de la rhétorique chez Cicéron mais comment celle-ci s'exprime-t-elle en latin ? On ne peut pas le faire si l'on ne travaille que sur des textes traduits...
    J'ai eu l'occasion d'avoir un cours intitulé "Littérature de l'Antiquité" (rien que ça) où l'on devait lors des examens commenter... une traduction (pas la traduction en tant que telle (ça aurait sans doute été plus intéressant) mais le texte grec traduit -avec certes le texte grec à côté pour ceux qui pouvaient un peu le déchiffrer, c'est-à-dire 2 élèves dans ma promotion). C'est bien beau de repérer des parallélismes ou des épithètes homériques en français là où il n'y en a pas forcément en grec ou de se contenter d'analyser un texte essentiellement sur un plan thématique en cherchant en français les procédés de l'épique (par exemple)... Je cherche encore l'intérêt d'un tel cours (en 2e année donc normalement on n'est plus dans des cours introductifs) à part pour se donner une bonne conscience... Imposer l'apprentissage d'une langue ancienne pour tous (et pas seulement en option comme dans ma fac) aurait été beaucoup plus formateur.
    J'ai précisé que mon projet professionnel actuel était de devenir professeur de français .

    Pourquoi le fait de ne pas prendre de latin me pénaliserait ?
    Ça ne te pénalisera pas pour l'instant (à moins qu'un jour on se décide à imposer une langue ancienne au CAPES de Lettres Modernes comme c'est le cas pour l'agrégation) puisque tu peux prendre à la place une langue vivante. L'intérêt de maîtriser en plus le latin (ou le grec) est d'avoir plusieurs cordes à son arc, de montrer sa curiosité pour ce qui n'est pas "utile" a priori pour ce que tu envisages et de se garder une chance lors de l'inscription au concours d'opter pour le latin (à l'écrit ou l'oral) si tu trouves que ton niveau en langue vivante à l'écrit est trop faible ou vice-versa. Compenser une matière où l'on se sent un peu faible lors de la licence est relativement facile ; la compenser lors d'un concours (qui suppose une sélection des meilleurs éléments à un moment x : les épreuves) est moins évident à moins d'être très bon dans les autres épreuves. Et de façon moins stratégique, l'apport culturel du latin ou du grec me paraît assez évident tant pour des raisons de langue (aide pour l'ancien français ou pour la grammaire par sa rigueur) que pour des raisons proprement culturelles. On peut réussir ses études de lettres sans se frotter avec acharnement aux langues anciennes mais on peut aussi les enrichir en complétant son parcours... C'est même fortement conseillé et sans doute plus agréable pour les futurs élèves qui pourront profiter de ce savoir supplémentaire.

    Mais bien sûr la décision te revient. ;)
  • Polo a écrit:
    J'ai eu l'occasion d'avoir un cours intitulé "Littérature de l'Antiquité" (rien que ça) où l'on devait lors des examens commenter... une traduction (pas la traduction en tant que telle (ça aurait sans doute été plus intéressant) mais le texte grec traduit -avec certes le texte grec à côté pour ceux qui pouvaient un peu le déchiffrer, c'est-à-dire 2 élèves dans ma promotion). C'est bien beau de repérer des parallélismes ou des épithètes homériques en français là où il n'y en a pas forcément en grec ou de se contenter d'analyser un texte essentiellement sur un plan thématique en cherchant en français les procédés de l'épique (par exemple)... Je cherche encore l'intérêt d'un tel cours (en 2e année donc normalement on n'est plus dans des cours introductifs) à part pour se donner une bonne conscience... Imposer l'apprentissage d'une langue ancienne pour tous (et pas seulement en option comme dans ma fac) aurait été beaucoup plus formateur.
    C'est le cas dans ma fac, où le latin est obligatoire depuis la L1, ainsi que des cours de civilisation en L1 et de littérature en L2. Malgré mon réel manque d'engouement pour la langue latine ( ), le bagage culturel apporté est immense. Les cours de littérature sont basés sur des textes en VO, et commenter Ovide pour un débutant est assez difficile; cependant, comme tu le dis bien, le latin est obligatoire à l'agrégation, donc il faut bien s'y mettre.

    Pour en revenir à toi, Miss Khadidja, je répète que les cours de latin sont très importants pour certaines matières, citées par Polo (ancien français et grammaire notamment, mais aussi pour les littératures du XVIe et XVIIe). Alors bien sûr, c'est beaucoup plus simple (et moins intéressant) d'étudier des traductions, mais l'étude de la langue latine apporte une certaine "pratique d'étude d'un système" - c'est très jargonneux mais assez éclairant car l'ancien français est aussi un système et devient obligatoire en L2. Je me vois mal, par exemple, étudier l'espagnol en VO...
  • ComateenComateen Modérateur
    Khadidja, il faut bien que gardes à l'esprit que le latin n'est pas obligatoire pour passer le CAPES. Tu peux donc, si tu le souhaites, te concentrer sur ta langue vivante 1 ou 2. Cela dit, pourquoi regrettes-tu autant de d'être inscrite en latin débutant ? Tu peux tout à fait obtenir de bonnes notes en latin dès la L1, et au fur et à mesure, préférer cette matière à l'anglais, par exemple. A mon sens, le cours "latin textes traduits" s'adresse davantage aux gens qui ont déjà fait du latin, mais qui n'étaient ni faibles, ni excellents, et qui ont malgré tout envie de garder un lien avec les cours de latin. A quoi cela te servira, sans connaître le latin, d'étudier des textes avec la traduction à côté ? Je ne suis pas sûre que cela te sera très utile...

    De toute façon, ton choix n'est pas définitif, et si dès les premiers cours, tu te sens un peu larguée, tu pourras changer de cours.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.