Musset, Chanson - J’ai dit à mon cœur, à mon faible cœur...

Voici d'abord l'objet d'étude :
J'ai dit à mon coeur, à mon faible coeur :
N'est-ce point assez d'aimer sa maîtresse ?
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse,
C'est perdre en désirs le temps du bonheur ?

Il m'a répondu : Ce n'est point assez,
Ce n'est point assez d'aimer sa maîtresse ;
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse
Nous rend doux et chers les plaisirs passés ?

J'ai dit à mon coeur, à mon faible coeur :
N'est-ce point assez de tant de tristesse ?
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse,
C'est à chaque pas trouver la douleur ?

Il m'a répondu : Ce n'est point assez
Ce n'est point assez de tant de tristesse ;
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse
Nous rend doux et chers les chagrins passés ?Alfred de MUSSET (1810-1857)
(Recueil : Premières poésies)
Cela se voit, ce texte appartient à un genre lyrique : élégiaque.
Les questions étaient : " Qui sont le "je" et le "tu" inscrits dans ce texte ? Qu'en concluez vous ? Quelles conceptions de l'amour et de la vie défendent-ils ?

Après réflexion (2secondes ?), voila les réponses qui me viennent...

Le "je" est Musset, le "tu" son amour ? Mais lequel ? il est l'amant passionné de George Sand je le sais, qui l'a inspiré pour Lorenzaccio...voila un point sur lequel aussi pourrait on m'aider, car je ne suis pas un grand connaiseur en littérature.

Et pour la dernière je ne vois pas du tout, si on pouvait me guider.

Merci.

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Le "Tu" est le coeur du poète, ce qui fait que Musset parle à son double. Il y a deux personnes en lui : l'idéaliste et le libertin désabusé.
  • IL est magnifique ce poème!!! Je ne l'avais jamais lu...
  • Musset était un habitué du dialogue avec lui-même (dialogues avec la Muse, la Vision, dans les Nuits)
  • A oui,j'avais homis que Musset dévelloppa une double personnalité.

    Mais il faut en conclure que Musset est un auteur tourmenté ?

    Mais quelles conceptions de l'amour et de la vie défendent-ils, veut dire qu'il y a deux personnes ?

    Comment c'est possible
  • Je est un autre Arthur Rimbaud
  • Arthur Rimbaud ? Je parle d'Alfred de Musset
  • J'avais bien compris Andréa ! Je voulais dire par là que Musset n'est pas le seul poète à avoir un double en lui-même
  • A d'accord

    Mais quelles conceptions de l'amour et de la vie défendent-ils ? Car d'après ce que je sais, Musset était plutôt infidèle...
  • On ne te demande pas la conception de l'amour qu'avait Musset dans sa vie, mais celle qui est développée dans le poème
  • Mais ça peut être quoi comme conception ?

    Rien ne suffit ? Ou qu'il a une conception tantôt libertine, tantôt idéaliste
  • Bonjour , je suis en seconde et mon professeur de français me demande de faire un texte composé sur "J'ai dit a mon coeur" de Musset.

    Chanson : J'ai dit à mon cœur...
    J'ai dit à mon coeur, à mon faible coeur :
    N'est-ce point assez d'aimer sa maîtresse ?
    Et ne vois-tu pas que changer sans cesse,
    C'est perdre en désirs le temps du bonheur ?

    Il m'a répondu : Ce n'est point assez,
    Ce n'est point assez d'aimer sa maîtresse ;
    Et ne vois-tu pas que changer sans cesse
    Nous rend doux et chers les plaisirs passés ?

    J'ai dit à mon coeur, à mon faible coeur :
    N'est-ce point assez de tant de tristesse ?
    Et ne vois-tu pas que changer sans cesse,
    C'est à chaque pas trouver la douleur ?

    Il m'a répondu : Ce n'est point assez
    Ce n'est point assez de tant de tristesse ;
    Et ne vois-tu pas que changer sans cesse
    Nous rend doux et chers les chagrins passés ?

    Sauf que j'essaye en vain mais je n'est aucune idée pour commencer & pourtant je cherche. S'il vous plait serait t-il possible que vous m'aidiez en me donnant un plan ? Merci d'avance. Cordialement.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.