2

Réponses

  • Bonjour !
    Je ne l'ai personnellement jamais vue en librairie (ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose).
    Datant de 1830, elle doit probablement être d'un français certes compréhensible mais tout de même un peu daté (ce ne sera qu'une différence de style d'écriture - un éventuel subjonctif imparfait ou quelque mots oubliés du français contemporain, rien de grave).
    Ce site propose de comparer les traductions françaises d'Homère. Même si toutes ne s'y trouvent évidemment pas encore, elles y sont néanmoins toutes cataloguées et certaines sont déjà en ligne (à partir de la page que je vous propose, cliquer sur "remonter" et faites votre choix). A en croire la page, la traduction est "entièrement conforme au texte grec" (j'en doute).
    http://homere.iliadeodyssee.free.fr/traducteur/bareste/bareste.htm
    En règle général, pour les grands auteurs (ou ceux qu'on aime beaucoup si la notion de "grand auteur" paraît trop floue), je trouve que l'expérience de plusieurs traductions (tant qu'elles restent d'un certain niveau) est extrêmement enrichissante. En prenant compte de cela, je trouve aussi que comme première lecture, surtout de Homère, une traduction plus moderne ajoutée d'une édition bien annotée pourrait être préférable au cas où on veut découvrir plus simplement l'oeuvre (je vois qu'il appelle le roi des dieux "Jupiter " et non "Zeus" au premier chant ce qui parait bizarre vu que Jupiter est romain). Si vous ne découvrez pas l'Odyssée, foncez et plongez-vous dans cette traduction

    PS : si vous la lisez, pouvez-vous m'en donner votre impression ? Je m'intéresse aux traductions d'Homère.
  • Je viens de terminer la lecture de la traduction de Bareste et j'ai beaucoup aimé.
    Même si ce n'est pas une traduction moderne, le texte reste lisible et je dirais même très agréable à lire contrairement à la traduction de lecomte de lisle dont je n'ai jamais terminé la lecture.

    Voici un lien vers un site avec quelques citations:
    http://www.amaniweb.com/mes-livres/liliade-dhomere/

    Le livre est disponible sur amazon:
    https://www.amazon.fr/dp/1984915851
  • Bonjour
    Depuis quelques semaines je relis L'Odyssée d'Homère avec passion. Beaucoup de traductions mais difficile de trouver grand chose au format numérique, on tombe toujours sur Leconte Delile et Bérard. J'ai repéré bien sûr le site IliadeOdyssee.free mais malheureusement beaucoup trop de coquilles, les textes n'ont pas été relu.
    Je me suis décidé à tout corriger au fur et à mesure de mes lectures, j'ai même renumérisé certaines d'entre elles. Les traductions de Bitaubé, Lebrun, Dugas Montbel, Bareste et Meunier sont maintenant faites au format ePub. Je poursuis. Contrairement à ce que je pensais au début, les traductions du XIXème siècle sont très bonnes, très accessibles. A ce jour, la traduction que je préfère est celle de Meunier. Je serais ravi de les faire partager.
  • Leconte de Lisle, vous voulez dire :D ?

    J'aime beaucoup celle de Bérard à cause des vers blancs. C'est une de rares traductions qui - pour moi - égalent la langue originale.
  • Bonjour
    Oui, pardon pour la faute. Pour tout vous dire j'ai beaucoup lu de critiques sur la traduction de Bérard, j'ai préféré en lire d'autres avant.
  • tipchic a écrit:
    j'ai même renumérisé certaines d'entre elles. Les traductions de Bitaubé, Lebrun, Dugas Montbel, Bareste et Meunier sont maintenant faites au format ePub. Je poursuis. Contrairement à ce que je pensais au début, les traductions du XIXème siècle sont très bonnes, très accessibles. A ce jour, la traduction que je préfère est celle de Meunier. Je serais ravi de les faire partager.

    Bonsoir,
    Je suis intéressé par vos textes au format epub. Les avez-vous mis en partage quelque part ?
  • Bonjour
    Oui, j'ai commencé, je vous donne le lien:
    https://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2018/06/l-odyssee-traduction-ebook-gratuit.html
    Au plaisir d'échanger!
  • Merci tipchic. Je mets votre site dans mes favoris :)
  • Les critiques adressées à Bérard s'adressent surtout à ses méthodes de reconstitution du voyage d'Ulysse.
  • Pour L'Odyssée j'ai personnellement choisi la traduction de Jacottet. J'avais rencontré un de ses recueils poétiques en cours de français l'année dernière donc j'ai pensé qu'une traduction de poète avait de fortes chances d'être agréable et élégante ! Je n'en suis pas déçue.
  • Merci, celle de Jacottet est aussi prévue dans ma liste :-)
    En tous cas c'est très agréable de partager des commentaires autour de ces traductions.

    Pour Bérard, Bardollet n'est pas tendre en 1995, je le cite: "Il s'est livré à un véritable travail de démolition qu'il a conduit avec une admirable persévérance. Des vers, des morceaux entiers sont supprimés ou changés de place, quand ce ne sont pas des chants, et cela d'un bout à l'autre de l'oeuvre". Il va jusqu'à parler de "destruction d'un chef d'oeuvre". Peut-être plus compréhensible la référence plus haut dans les commentaires "toutes sauf Bérard". En vers, Jacottet semble bien plus fidèle au texte.
  • Mais qu'est-ce que la fidélité à des textes pour lesquels les manuscrits présentent de grandes divergences entre eux ? Toute traduction d'Homère suppose des travaux ardus d'établissement du texte, sauf à traduire un texte établi antérieurement.

    Mais moi, je me place sur le plan épique et poétique. Une traduction est une réécriture. Quand je lis le texte original et la traduction de Bérard, au-delà des différences que vous signalez et dont l'importance me paraît exagérée, j'éprouve exactement le même plaisir, le même enthousiasme, irais-je jusqu'à dire.
    Et ça, c'est l'essentiel.
    D'ailleurs Leconte de Lisle n'est pas si mal en ce sens.

    C'est d'ailleurs toujours l'édition et la traduction de Bérard qui sont au catalogue des Belles Lettres.

    Je ne nie pas la qualité des autres travaux, évidemment, je parle pour moi.
  • Je vous comprends, merci pour votre point de vue. Au fil de mes lectures personnelles, je terminerai par les traductions en vers ; peut-être apprécierai-je la quintessence?
  • Mais qu'est-ce que la fidélité à des textes pour lesquels les manuscrits présentent de grandes divergences entre eux ? Toute traduction d'Homère suppose des travaux ardus d'établissement du texte, sauf à traduire un texte établi antérieurement.
    C'est d'ailleurs toujours l'édition et la traduction de Bérard qui sont au catalogue des Belles Lettres.

    Je ne nie pas la qualité des autres travaux, évidemment, je parle pour moi.
    Et pour moi...et pour d'autres.
    Il est si facile de critiquer. Et certains sont prêts à tout pour se faire un nom.
  • davidpalsterman a écrit:
    Bonjour !
    Je suis étudiant en langues et lettres françaises et romanes et j'aimerais me lancer dans la lecture des textes fondateurs, en commençant par l'Iliade et l'Odyssée mais ne sachant lire le grec ancien, j'aimerais que vous me conseilliez une bonne traduction ; je ne cherche ni une tentative de remise en forme de l'hexamètre dactylique et encore moins une simplification du texte, au contraire. J'aimerais m'assurer d'avoir lu une version compréhensible en français sans devoir retourner au texte tout en étant la plus fidèle possible.

    PS : pour essayer de me faire ma propre idée, je me suis lancé dans la comparaison de traductions française (à partir de celle de Leconte de Lisle) - qu'en pensez-vous ? Je retranscris les débuts des chants 1-9 et 24 (choix totalement arbitraire) de l'Iliade et Odyssée et compare.
    Zalo a écrit:
    Pour ce qui est de la littérature antique, il existe une collection que je conseille vivement, c'est l'édition Les Belles Lettres Reconnaissable à sa couverture jaune, ainsi qu'une chouette. C'est ma professeure d'histoire grecque qui me l'a conseillée. Pour elle, les traductions de cette édition sont les meilleures.

    En effet, ce sont des éditions dont les traductions et établissement de textes font souvent référence !

    Il existe aussi une traduction récente qui prétend à la littéralité : l'Iliade publiée chez bookelis par M. Melgare jours.
  • Bien que ce soient malgré tout des travaux qui datent, et qui ne sont que rarement actualisés. Pour les œuvres "classiques", les Budé présentent souvent des "impressions anastatiques récentes" ; en français basique : des photocopies ! :D
  • Ben alors, je fais quoi, moi, avec la dernière version que j'ai lue - en Pléiade ? :/

    Je viens de voir qu'il s'agit de celle de Victor Bérard et Robert Flacelière qui ne vous paraît pas très orthodoxe ?
  • On a peu parlé ici de la traduction de Frédéric Mugler publié en 1991 à La Différence. Disponible en poche chez Actes-Sud. J'ai eu beaucoup de plaisir à la lire, je la place sans hésitation dans mes préférées.
  • tipchic pourquoi aimes-tu cette traduction ? Est-elle plus fidèle au texte grec que les autres ? Est-elle plus « moderne » dans son écriture ? Est-celle plus littéraire - c'est à dire dans mon esprit : mieux écrite -, que d'autres ?
  • Bonjour
    C'est la 13ème traduction que je lis de L'Odyssée depuis quelques mois, la quatrième en vers. Par rapport au grec, incapable de parler de la fidélité au texte original, je ne lis pas le grec ancien. Je peux juste témoigner de ma modeste expérience de lecteur. Peu sensible aux textes de Bérard et Leconte de l'Isle que je trouve datés (beaucoup de mal à finir les volumes), j'ai apprécié bien sûr la traduction de Jaccottet, référence pour beaucoup. J'avais lu les critiques de Michel Volkovitch sur la traduction de Mugler, notamment celle de vers difficiles à retenir. Je trouve injuste, comme je l'ai dit, elle mérite vraiment le détour. Les vers ont filés, je l'ai dévoré avec gourmandise jusqu'au bout, alors que je connais l'intrigue et les péripéties par coeur. Les mots choisis, la clarté, la richesse des évocations. En bibliothèque, en librairie, allez la feuilleter, ne vous privez pas.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.