Partir à l'étranger après la terminale

Bonsoir à tous,

Ayant eut dans ma classe des correspondants étrangés et ayant vu le bénéfice qu'ils en ont tiré cette année, je me demandais s'il ne serait pas judicieux de faire de même - dans un pays anglophone - l'année qui suivra ma terminale L. (2010/2011). Mon niveau d'anglais pouvant être qualifié de "pas mal", j'aimerais l'augmenter pour mon entrée en prépa. Telle est ma question: Si je pars un an en Irlande par exemple, en y refaisant une terminale (ou quelque chose d'équivalent), est-ce handicapant pour mon entrée en prépa, sachant que mon objectif serait de passer le concours ENS, ce qui signifie que j'aurai sans doute deux Khagnes à faire?

Merci d'avance.
«1

Réponses

  • Je m'étais renseignée pour ce genre d'année post-bac, mais on m'a répondu qu'il serait préférable d'entrer en prépa immédiatement après la terminale, la plupart des lycées ne gardant les dossiers que dans des cas très rares... Et de faire donc une année à l'étranger au bout de deux ou trois années de prépa ou fac
  • NE a écrit:
    Bonsoir à tous,

    Ayant eut dans ma classe des correspondants étrangés et ayant vu le bénéfice qu'ils en ont tiré cette année, je me demandais s'il ne serait pas judicieux de faire de même - dans un pays anglophone - l'année qui suivra ma terminale L. (2010/2011). Mon niveau d'anglais pouvant être qualifié de "pas mal", j'aimerais l'augmenter pour mon entrée en prépa. Telle est ma question: Si je pars un an en Irlande par exemple, en y refaisant une terminale (ou quelque chose d'équivalent), est-ce handicapant pour mon entrée en prépa, sachant que mon objectif serait de passer le concours ENS, ce qui signifie que j'aurai sans doute de Khagne à faire?

    Merci d'avance.
    C'est une bonne initiative mais je suis d'accord avec abjectecatharsis. De plus, les langues vivantes telles qu'elles sont enseignées en prépa littéraire mettent essentiellement l'accent sur l'écrit. Les versions, les thèmes et les commentaires portent sur des textes proprement littéraires (à part peut-être en B/L) et un séjour en Irlande t'apporterait sûrement plus pour la langue de tous les jours et pour l'aisance à l'oral (utile certes pour les khôlles) que pour les exercices propres à la prépa littéraire. Je pense donc qu'il serait préférable que tu fasses ce voyage après la prépa.
  • La "logique" française est de continuer les études tout de suite après le bac pour les finir le plus rapidement possible sans "perdre" de temps (ce qui expliquerait en partie que ton "cas" serait mal vu ou marginalisé lors des commissions de recrutement en CPGE). A l'étranger et il me semble en particulier dans les pays anglophones, la logique est différente : il est là-bas vivement conseillé de passer "a gap year" dans un autre pays pour faire des expériences enrichissantes. Puis seulement après cette année à l'étranger on poursuit ses études.
  • Les études secondaires sont différentes chez les anglo-saxons et rien que l'idée de "refaire" n'est pas à ce point positif. Les études universitaires étant sélectives dès l'entrée et coûteuses, seuls les commencent ceux qui sont vraiment prêts financièrement et mentalement. Cela explique en partie les gap year avant de commencer des études universitaires.
  • Ce que je peux te réponde ce limite à te dire , que partir à l'étranger reste le meilleur moyen pour communiquer , c'est sur le terrain qu'on apprend le plus et le mieux ;)
  • Le système Erasmus fonctionne souvent après 2 ans au moins voire 3 ans à l'université. On communique certes mais on étudie aussi en validant un examen souvent.
  • Personellement, je pense que tu devrais faire cette année à l'étranger si tu le souhaite vraiment. Cela apporte une grande richesse culturelle, et un super apprentissage de la langue, l'écrit suit après forcément très vite! Si tu veux le faire, tu n'es pas obligé d'attendre deux trois ans les programmes ERASMUS, Certes le système veut que l'on ne fasse pas comme ca, mais le système a ses imperfections, elles sont nombreuses Donc voila, ca peut aussi apporter à ton dossier une certaine originalité qui peut séduire plusieures classes d'hypokhâgne, du moins c'est mon avis!
    Cordialement.
  • Il est souvent possible de passer un mois à l'étranger en université entre l'hypokhâgne et la khâgne.
  • NENE Membre
    Merci pour tous vos conseils, Arthur, ce que tu me proposes et peut-être l'alternative la plus judicieuse.
  • J'avais un projet similaire au tien et c'est justement la même question et les mêmes doutes qui me poussent à repousser la date de ce départ pour un an à l'étranger... Et en effet, l'idée d'Arthur semble coïncider exactement avec mes projets! Pourrais-tu nous détailler un peu plus ce système? Est-il mis en place dans toutes les prépas? D'avances merci :)
  • NENE Membre
    Je pense que ce système est extra-scolaire. Ou alors y-a-t-il une collaboration entre organisation et prépa?
  • C'est parfois géré par les professeurs de langues. Je n'en sais pas plus. Sinon, il est possible de se renseigner et de trouver quelque chose tout seul. =)
  • NE a écrit:
    Bonsoir à tous,

    Ayant eut dans ma classe des correspondants étrangés et ayant vu le bénéfice qu'ils en ont tiré cette année, je me demandais s'il ne serait pas judicieux de faire de même - dans un pays anglophone - l'année qui suivra ma terminale L. (2010/2011). Mon niveau d'anglais pouvant être qualifié de "pas mal", j'aimerais l'augmenter pour mon entrée en prépa. Telle est ma question: Si je pars un an en Irlande par exemple, en y refaisant une terminale (ou quelque chose d'équivalent), est-ce handicapant pour mon entrée en prépa, sachant que mon objectif serait de passer le concours ENS, ce qui signifie que j'aurai sans doute deux Khagnes à faire?

    Merci d'avance.
    En ce qui me concerne, je te conseille de partir. Ce qu'on gagne à faire cela est sans équivalent, selon moi. Ca te permet de faire un break avant de commencer des années d'études intensives, de gagner en maturité et d'améliorer considérablement ton niveau en langue.
  • NENE Membre
    . Sinon, il est possible de se renseigner et de trouver quelque chose tout seul.
    Poser des questions ici est déjà une prise d'information pour moi ;)
  • NE a écrit:
    Je pense que ce système est extra-scolaire. Ou alors y-a-t-il une collaboration entre organisation et prépa?
    Juste une petite précision si ça peut t'aider. Il me semble que dans certains pays (c'est vrai pour l'Italie, peut-être ça le sera aussi pour l'Irlande), les séjours d'un ou deux mois l'été sont proposés par les universités. Si un tel système existe en Irlande, ton professeur d'anglais pourra te le dire. Tu peux aussi directement contacter les universités sur place (ou regarder leur site internet). Pour ce qui est du système italien, il y a des cours variés proposés (pas seulement des cours de langues) ainsi que des séminaires et des visites guidées. C'est sans doute le "séjour linguistique" le plus intéressant.

    Si tu es toujours intéressé par le séjour d'un an entre la terminale et la prépa et que tu veux des renseignements, n'hésite-pas à me contacter.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.