Fermeture du forum cet été

Du 1er juillet au 1er septembre 2022, le forum littéraire est en lecture seule : les discussions restent accessibles, mais il n’est pas possible d’envoyer une contribution.

Bon été à toutes et à tous ! 🌞

Rostand, Cyrano de Bergerac, acte III, scène 5 — Forum littéraire

Méthode commentaire Méthode dissertation

Rostand, Cyrano de Bergerac, acte III, scène 5

BOnjour j ai un commentaire de texte a faire sur l'acte 3 scene 5 de la piece de theatre qui est Cyrano de bergerac est j ai trouvé 2 axes qui sont :
1. La maladresse de Christian sans Cyrano
2. La reaction de Roxane
Mais je n ai pas beaucoup d'idés et j aimerais savoir si l annonce de mon plan est correct : On commencera par mettre en evidence la maladresse de Christian sans Cyrano pour montrer ensuite comment l auteur aborde la reaction de Roxane
Toute vos explications sont les bienvenus
Scène V
CHRISTIAN, ROXANE,quelques Précieux et Précieuses, et la duègne , un instant.
[...]
ROXANE, saluant encore
Urimédonte... Adieu ! ...
Tous saluent Roxane, se resaluent entre eux, se séparent et s’éloignent par différentes rues. Roxane voit Christian.
C’est vous ! ...
Elle va à lui.
Le soir descend.
Attendez. Ils sont loin. L’air est doux. Nul passant.
Asseyons-nous. Parlez. J’écoute.

CHRISTIAN, s’assied près d’elle, sur le banc. Un silence.
Je vous aime.

ROXANE, fermant les yeux
Oui, parlez-moi d’amour.

CHRISTIAN
Je t’aime.

ROXANE
C’est le thème.
Brodez, brodez.

CHRISTIAN
Je vous...

ROXANE
Brodez !

CHRISTIAN
Je t’aime tant.

ROXANE
Sans doute. Et puis ?

CHRISTIAN
Et puis... je serai si content
Si vous m’aimiez ! -Dis-moi, Roxane, que tu m’aimes !

ROXANE, avec une moue
Vous m’offrez du brouet quand j’espérais des crèmes !
Dites un peu comment vous m’aimez ? ...

CHRISTIAN
Mais... beaucoup.

ROXANE
Oh ! ... Délabyrinthez vos sentiments !

CHRISTIAN, qui s’est rapproché et dévore des yeux la nuque blonde
Ton cou !
Je voudrais l’embrasser ! ...

ROXANE
Christian !

CHRISTIAN
Je t’aime !

ROXANE, voulant se lever
Encore !

CHRISTIAN, vivement, la retenant
Non, je ne t’aime pas !

ROXANE, se rasseyant
C’est heureux.

CHRISTIAN
Je t’adore !

ROXANE, se levant et s’éloignant
Oh !

CHRISTIAN
Oui... je deviens sot !

ROXANE
Et cela me déplaît !
Comme il me déplairait que vous devinssiez laid.

CHRISTIAN
Mais...

ROXANE
Allez rassembler votre éloquence en fuite !

CHRISTIAN
Je...

ROXANE
Vous m’aimez, je sais. Adieu.
Elle va vers la maison.

CHRISTIAN
Pas tout de suite !
Je vous dirai...

ROXANE, poussant la porte pour rentrer
Que vous m’adorez... oui, je sais.
Non ! non ! Allez-vous-en !

CHRISTIAN
Mais je...
Elle lui ferme la porte au nez.

CYRANO, qui depuis un moment est rentré sans être vu
C’est un succès.
https://fr.wikisource.org/wiki/Cyrano_de_Bergerac_(Rostand)

Voici l'extrait
«1

Réponses

  • Bonsoir,

    Pourrais-tu développer un peu ton propos, et expliciter tes pistes d'analyses (en nous présentant par exemple tes sous-parties) s'il te plaît ?

    Amicalement
  • Bien sur , alors ma problematique est comment cette scène relance-t-elle l'action de la pièce ?
    Mes deux axes sont :
    1. La maladresse de Christian sans Cyrano .
    2. La réaction de ROxane
    Donc j'ai deja préparé l'amorce, la problematique et l annonce de mon plan .
    J ' aimerais eventuellement un peu d'aide pour " les maladresse de Christian sans Cyrano "
    Toutes vos aides sont les bienvenus .
  • Tes parties sont justes, mais peut-être faudrait-il dégager la portée littéraire de l'extrait, et être moins dans la description (ce n'est facile pour personne il est vrai) : par exemple, je crois que l'on peut voir dans cette scène une mise en abyme : autrement dit, Christian joue la comédie, alors qu'il fait lui même partie intégrante de la pièce de théâtre, il n'est qu'un personnage ; le paradoxe réside en ce qu'il joue la comédie, il interprète un personnage qu'il n'est pas, afin d'accomplir son amour pour Roxane. Nous sommes donc bien confrontés au problème de l'illusion théâtrale, riche, ici.
    Puis-je te demander ta classe et pour quelle occasion tu dois réaliser ce "travail" ?
  • Je passe en 1ere L et c est un travail que je fais pour m'entrainer ,pour etre bien preparer a la 1ere.
    & Merçi beaucoup .
  • Eh bien on ne peut que t'encourager à poursuivre avec une telle motivation !
    Si tu veux bien t'entraîner durant ces vacances, tout en te faisant plaisir, procure toi un manuel de première et travaille selon les consignes données pour chaque texte. Tu peux te faire également un petit répertoire d'auteurs (les plus "importants" : Ronsard, Voltaire, Rousseau, Flaubert, Balzac, Sartre...), de figures de style (métaphore, hyperbole, assonance...) etc.
    Si tu as des questions, n'hésite pas !

    Amicalement,
    Sébastien
  • Bonjours,
    J'ai exactement le même travail a faire, sauf que moi c'est noté :/
    J'espere ne pas m'en être trop mal sortit, il me manque juste un élargissement pour la conclusion. Je pensais a Corneille mais je ne trouve pas...
    Si quelqu'un a une suggestion, elle est la bienvenue :)
    merci
  • Bonjour !

    Lamiissdu77 et Ferdaousse ne sont pas les seuls a avoir se devoir.
    En fait tous les futurs 1° à avoir souscrit aux cours du CNED l'on. Et pas seuleument le devoir, les axes de recherches aussi, n'est-ce pas Ferdaousse ? :p

    Donc, pour ma part, avec ces deux axes, j'ai penser à développer ainsi :
    I. La maladresse de Christian : je parle du comique de répétition et donc de son utilisation abusive du champ lexical de l'amour. Pensez-vous que cela correspond à l'axe ?
    II. La réaction de Roxane : le comique de caractère avec sa réaction très vive et éventuellement le comique de moeurs avec son ton de précieuse.

    Je ne vois trop que dire d'autre et mon explication ne tiens certainement pas dans une copie double, le minimum demandé...

    Chicoré > Je comprends ce que tu dis avec ton idée de mise en abyme, mais je ne vois pas trop dans quel axe le mettre. Et je ne suis pas sur que l'on puisse rajouter des axes (en général quand on nous les donne on doit les suivre sans en trouver d'autre).

    Merci d'avance :)
  • Bonjour !

    Mais quelle problématique vous a-t-on proposé ? Comment pouvons-nous vous aider si l'on ne sait vers quel projet vous vous tournez ? Quel(s) aspect(s) du texte vous demande-t-on plus précisément d'étudier ? Le comique ? Le burlesque ? Les faux-semblants ?

    Cordialement,
    Zadek.
  • Bonjour,

    Je suis dans le même cas que les précédents posteurs. Alors le devoir est constitué de deux parties.

    Questions sur 6 points

    1. Repérez le champ lexical dominant dans les répliques de Christian. Dans quel but l'auteur joue-t-il ainsi de ces répétitions?

    2. Quel type de phrase Roxane emploie-t-elle plusieurs fois dans son dialogue avec Christian? Qu'est-ce que cela révèle de son caractère?

    Lecture analytique sur 14 points

    Problématique: Comment cette scène relance-t-elle l'action de la pièce?

    Axes à suivre:

    1. La maladresse de Christian sans Cyrano.
    2. La réation de Roxane.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Ce serait plus facile avec le texte :
    Scène V - CHRISTIAN, ROXANE,quelques Précieux et Précieuses,
    et la duègne , un instant.


    ROXANE, sortant de la maison de Clomire avec une compagnie
    qu'elle quitte : révérences et saluts
    Barthénoïde ! -- Alcandre ! --
    Grémione !...

    LA DUEGNE, désespérée
    On a manqué le discours sur le Tendre !
    Elle rentre chez Roxane.

    ROXANE, saluant encore
    Urimédonte... Adieu !...
    Tous saluent Roxane, se resaluent entre eux, se séparent et
    s'éloignent par différentes rues. Roxane voit Christian.
    C'est vous !...
    Elle va à lui.
    Le soir descend.
    Attendez. Ils sont loin. L'air est doux. Nul passant.
    Asseyons-nous. Parlez. J'écoute.

    CHRISTIAN, s'assied près d'elle, sur le banc. Un silence.
    Je vous aime.

    ROXANE, fermant les yeux
    Oui, parlez-moi d'amour.

    CHRISTIAN
    Je t'aime.

    ROXANE
    C'est le thème.
    Brodez, brodez.

    CHRISTIAN
    Je vous...

    ROXANE
    Brodez !

    CHRISTIAN
    Je t'aime tant.

    ROXANE
    Sans doute. Et puis ?

    CHRISTIAN
    Et puis... je serai si content
    Si vous m'aimiez ! -Dis-moi, Roxane, que tu m'aimes !

    ROXANE, avec une moue
    Vous m'offrez du brouet quand j'espérais des crèmes !
    Dites un peu comment vous m'aimez ?...

    CHRISTIAN
    Mais... beaucoup.

    ROXANE
    Oh !... Délabyrinthez vos sentiments !

    CHRISTIAN,qui s'est rapproché et dévore des yeux la nuque
    blonde
    Ton cou !
    Je voudrais l'embrasser !...

    ROXANE
    Christian !

    CHRISTIAN
    Je t'aime !

    ROXANE,voulant se lever
    Encore !

    CHRISTIAN, vivement, la retenant
    Non, je ne t'aime pas !

    ROXANE, se rasseyant
    C'est heureux.

    CHRISTIAN
    Je t'adore !

    ROXANE, se levant et s'éloignant
    Oh !

    CHRISTIAN
    Oui... je deviens sot !

    ROXANE
    Et cela me déplaît !
    Comme il me déplairait que vous devinssiez laid.

    CHRISTIAN
    Mais...

    ROXANE
    Allez rassembler votre éloquence en fuite !

    CHRISTIAN
    Je...

    ROXANE
    Vous m'aimez, je sais. Adieu.
    Elle va vers la maison.

    CHRISTIAN
    Pas tout de suite !
    Je vous dirai...

    ROXANE,poussant la porte pour rentrer
    Que vous m'adorez... oui, je sais.
    Non ! non ! Allez-vous-en !

    CHRISTIAN
    Mais je...
    Elle lui ferme la porte au nez.

    CYRANO, qui depuis un moment est rentré sans être vu
    C'est un succès.
    Les répétitions dans les propos de Christian sont évidentes, elles te renvoient au champ lexical de la passion amoureuse et du désir.
    Si Christian se répète ainsi, c'est qu'il est un être simple, bien éloigné des circonvolutions précieuses.
    Tout l'intérêt de la scène repose sur cette opposition entre un amant passionné mais fruste, et une femme adorable mais compliquée.
  • Zadek a écrit:
    Bonjour !

    Mais quelle problématique vous a-t-on proposé ? Comment pouvons-nous vous aider si l'on ne sait vers quel projet vous vous tournez ? Quel(s) aspect(s) du texte vous demande-t-on plus précisément d'étudier ? Le comique ? Le burlesque ? Les faux-semblants ?

    Cordialement,
    Zadek.
    La problématique est celle donnée en début de topic (et aussi dans l'avant dernier post).
    Il ne donne pas de consigne quand à quel aspect du texte étudier mais je pense qu'il faut se diriger surtout sur la différence frappante entre les deux personnages (comme l'a souligné Jean-Luc) et le décalage que cette scène crée par rapport au reste de la pièce (Roxane est étonnée et déçue de Christian qu'elle croyait être un précieux tout comme elle alors que c'est en fait un homme assez simple).
    Je pense qu'il faut aussi étudier les types de comiques que cette pièce présente.

    D'ailleurs ce propos, pensez vous que la manière qu'a Roxane de s'exprimer peut s'apparenter au comique de mœurs ? Est-ce qu'il y a dans cette scène (et dans le reste de la pièce surement) une critique du mouvement précieux ? Ou est-ce que je suis entrain de faire un HS en disant ça ?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Bohor,

    Rostand critique en effet une préciosité ridicule (des personnes amoureuses de l'amour, des jeux galants conventionnels), mais la leçon finale est bien que la délicatesse et l'idéalisation amoureuse sont supérieures à un physique avantageux. La beauté de l'âme de Cyrano dépasse de beaucoup la prestance de Christian. Cyrano cache sous un physique disgracié des trésors d'affection, c'est sa voix que Roxane va aimer sans le savoir, puis découvrir à la dernière heure. Ce sont les mots précieux de Cyrano qui vont permettre l'illusion. Dans le fond, Rostand reconnaît le mérite de la préciosité qui, en prenant ses distances à l'égard du désir brut, permet au sentiment amoureux de côtoyer la poésie, de se sublimer dans le sacrifice.
  • Bonjour !

    Au temps pour moi ! Vu la question qui vous est proposée, j'aurais mis en évidence le décalage constant entre la simplicité de Christian, médiocre d'emphase, et les attentes de sa belle Roxane. Notez que le romantisme de la scène, incarné dans la franchise de Christian, est presque entièrement détruit par "une demoiselle bien exigeante" (pour reprendre les termes d'une passionnée de cette pièce) ! Nous sommes ici en présence d'un Christian dont le manque de volubilité se heurte eux espoirs de Roxane, qui expose une conception très idéalisée - et assez particulière - de l'Amour, passant avant tout par un jeu de la parole ! D'où le comique de la scène...

    Pourtant l'intitulé de votre premier axe d'étude (La maladresse de Christian sans Cyrano) m'intrigue : vous permet-on de travailler sur l'ensemble de l'œuvre (d'ailleurs la problématique s'y prêterait en y repensant) ? Si tel est le cas, un parallèle entre les scènes 5 et 7 de l'acte III me semble judicieux.

    Remarquez également que l'extrait est riche d'informations ! On perçoit bien mieux le personnage de Roxane, son caractère, et déjà l'on voit se profiler le problème qui va s'imposer dans l'ensemble de l'œuvre. Soit dit en passant, il faut mettre en évidence la naïveté d'un Christian incapable d'aller au delà des apparences, comme en témoigne sa dernière réplique : "C'est un succès."
    Roxane est étonnée et déçue de Christian qu'elle croyait être un précieux tout comme elle alors que c'est en fait un homme assez simple.
    L'atmosphère de la pièce m'amène à voir les choses d'une manière sensiblement différente - il est préférable que vous restiez prudent :D ! Je ne pas sûr que Roxane soit déçue de découvrir en Christian un non-précieux. Je crois plutôt que du fait qu'il est incapable de décliner son amour, elle ne le croit pas amoureux, ce qu'elle déplore assez explicitement : "ROXANE : Non ! Vous ne m'aimez plus !" (III-7). C'est un amour complexe, ou du moins un amour idéal que Roxane s'est forgé, une idée de l'amour dont elle ne peut (encore) se séparer ! J'interprète ses paroles ainsi : puisque tu n'es pas capable de me dire combien tu m'aimes, c'est que tu ne m'aimes pas. Voyez-vous ce que je veux dire ?
    D'ailleurs à ce propos, pensez vous que la manière qu'a Roxane de s'exprimer peut s'apparenter au comique de mœurs ? Est-ce qu'il y a dans cette scène (et dans le reste de la pièce surement) une critique du mouvement précieux ?
    Comique de mœurs ou de caractère ? Pour ce qui est de la critique du mouvement précieux, vous êtes seul juge mais les dates ne s'y prêtent pas réellement. Je ne m'avance pas trop, ne connaissant pas les engagements politiques de Rostand mais la pièce a été écrite au XIXe siècle quand le mouvement précieux date du XVIIe ! Bref, je ne m'y connais pas assez.

    Ça vaut ce que ça vaut !

    Bien cordialement,
    Zadek.

    P.-S. Contredit par Jean-Luc, si ce n'est pas révélateur, ça :lol: !
  • Bonjour à tous,

    Est ce que c'est possible de mettre la mise en abyme dans la partie " Maladresse de Christian", je m'explique, Christian fait partie de la pièce théâtre et il joue en même temps un personnage qui est manipulé par Cyrano. En quelque sorte, Cyrano exprime ses sentiments par l'intermédiaire de Christian qui est comme un pantin et Cyrano lui écrit ses répliques. Sans Cyrano, Christian révèle sa véritable personnalité.

    Toutes vos réponses sont les bienvenues.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Tipa,

    Ce n'est pas du théâtre en abyme, du théâtre dans le théâtre.
    Ta remarque est fort juste cependant : ce procédé relève plutôt du comique de caractère. Je ne crois pas que Cyrano manipule Christian, mais qu'il supplée à ses insuffisances. Cyrano n'est pas un personnage retors, mais un ami sincère qui se sacrifie.
  • Bonjour !

    Les deux personnages s'inscrivent finalement dans une sorte de complémentarité, afin de répondre à l'intransigeance de Roxane.
    Christian fait partie de la pièce théâtre et il joue en même temps un personnage qui est manipulé par Cyrano.
    Ça m'embête un peu que vous disiez cela ! N'oublions pas que l'étude doit se concentrer avant tout sur la scène 5, et non sur la scène 7 ! D'ailleurs, comme cela a déjà été remarqué, le terme "manipulé" est plutôt incongru, soit dit en passant j'aime assez la notion de "sacrifice", dont vous parlez, Jean-Luc : elle reflète parfaitement les relations entre les différents personnages. Cyrano comprime son propre amour afin de rendre possible le bonheur de Roxane et Christian. Quoiqu'en y réfléchissant, soutenir qu'il "comprime son amour" est erroné dans la mesure où, indirectement, il en déclinera toute la force à l'aimée, sans qu'elle n'identifie pour autant le véritable orateur.

    Par ailleurs, les forces s'inversent très rapidement dans cette scène ! Ce n'est plus Christian qui intègre un rôle soufflé par Cyrano, mais bien Cyrano qui s'accapare la place, le statut de Christian (ROXANE, s'accoudant au balcon : Mais pourquoi parlez-vous de façon peu hâtive ? Auriez-vous donc la goutte à l'imaginative ? / CYRANO, tirant Christian sous le balcon, et se glissant à sa place : Chut ! Cela devient trop difficile !..."). Il parle toujours pour lui, car cet amour qu'il nous décrit de manière très verbale est bel et bien le sien, mais il accepte en somme de l'abandonner à Christian (l'expression est trop maladroite, j'espère que vous saisirez ce que j'entends expliquer). Il se refoule par sincérité.
  • Merci pour vos réponses !

    J'ai donc parlé d'une critique ambiguë de la préciosité dans le sens ou Rostand dénonce le fait que Roxane est borné dans son idée de "il sait pas parlé : il est pas pour moi" mais qu'il reconnait que l'amour précieux ne reconnait pas que le physique mais aussi le raffinement de l'âme.
    J'ai parlé aussi de l'idée de Zadek comme quoi Roxane n'est pas seulement déçue mais aussi blessé parce qu'elle croit que Christian ne l'aime pas ou pas assez.


    J'ai rédigé une conclusion, mais il me manque une ouverture, et je n'ai vraiment pas d'idée :/ Peut-être parler de cette fameuse critique de la préciosité ?
    Qu'en pensez vous ?
  • Bohor, je ne suis pas sûr mais est-ce que c'est juste de parler de cette critique de la préciosité dans la partie "la réaction de roxane"?

    PS: Désolé d'avoir utilisé le mauvais mot au précédent poste :P
  • Si si, et j'en ai parlé dans cette partie ;)
    Mais comme ça n'est pas vraiment le sujet, je ne l'ai qu'abordé.
  • Bonjour,

    J'ai du mal à trouver les sous-parties de la première partie: la maladresse de Christian sans Cyrano.

    Pour la deuxième parties, j'ai mis les deux différentes interprétations de Roxane c'est à dire qu'elle est déçu et aussi elle ne croît pas à l'amour de Christian.

    Vos réponses sont les bienvenues
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.