Fiches méthode Bac de français 2020

Le texte que j'ai à analyser est le suivant « Soleils couchants VI » de Victor Hugo.

Rédigez une analyse littéraire dans laquelle je doit démontrer que ce texte est romantique par son lyrisme et par le sentiment de la nature.

Donc, si quel'qun a des conseils ou des idées pour maider a rédiger mes paragraphes de dévelopement j'ai besoin de trouver des idées secondaires. Toute aide sera grandement appréciée.

Merci a l'avance.

Voici mon introduction:
Le plus important des auteurs romantiques de langue française, Victor Hugo a connus de nombreuses peines. On apercevra dans certains de ses oeuvres les reflets des coups et les peines de sa vie privée, ainsi que ceux de la révolution de Juillet. « Soleils Couchants VI » est un poème tirée du recueil « Les feuilles d’automne », publié en 1831. Il est le dernier de six pièces composées entre les mois d’août 1827 et avril 1828. Le poème met en avant la contemplation romantique et introduit les différences qui séparent le monde éternel du héro qui lui, ne sera que de passage. Ce poème de Victor Hugo, démontre très clairement les marques du romantisme; cela apparaît notamment dans son lyrisme et par le sentiment de la nature.

Maintenant pour le dévelopement des idées secondaires serait grandment apprécié
Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées;
Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit;
Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées;
Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit!

Tous ces jours passeront; ils passeront en foule
Sur la face des mers, sur la face des monts,
Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

Et la face des eaux, et le front des montagnes,
Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
S'iront rajeunissant; le fleuve des campagnes
Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.

Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
Sans que rien manque au monde, immense et radieux!

Réponses

  • "Ce poème de Victor Hugo, démontre très clairement les marques du romantisme;" idée juste mais expression malhabile
    Pourquoi ce poème est-il lyrique ?
  • J'imagine que ce poeme dégage l'expression des sentiments personnel de l'auteur, le narrateur...?

    Si je pouvais répondre clairement a cette question j'aurais san doute des pistes pour mon dévelopement...
  • Bien qûr que ce poème est l'expression des sentiments personnels de l'auteur, c'est la définition même du lyrisme ;) Demande-toi maintenant quels sentiments se dégagent, comment ils sont amenés dans la logique du poème... Je te conseille de bien revoir tes cours sur le courant romantique, et au besoin de chercher des informations complémentaires sur le web.
  • Oui et n'oublie pas Bobino d'analyser aussi le sentiment de la nature. En quoi Hugo est-il un visionnaire de la Nature dans ce poème ?
  • Voici une fiche que je comptais mettre sur mon site (la première version devrait être en ligne à la rentrée). Elle est incomplète mais j'espère qu'elle t'aidera.

    Le thème su soleil couchant est repris par de nombreux romantiques. Son action n'est pas la même sur l'Homme et la Nature

    I Fuite du temps
    Le temps est omniprésent (champ lexical du temps)
    "Soleils couchants" => pluriel => répétitif symbolique => la mort / la fin
    Tous les éléments évoqués sont soumis à la fuite du temps.
    Allitération en s "sous ce soleil" => glissement du temps
    Utilisation du futur Le temps est évoqué dans sa mobilité.
    Symbole du fleuve qui s'écoule (cf Pont de Mirabeau) répétition de "et" => les éléments qui se succèdent.
    Conclusion partielle: Mais le temps a une influence différente sur l'Homme et la Nature. En effet le temps n'affecte pas la Nature.

    II Rapport entre le temps et la Nature
    "bois toujours vert" "ridé mais non vieilli" => la Nature reste toujours semblable à elle-même ("toujours" "sans cesse"...)
    fleuve => symbolise cette permanence cycle de l'eau => renouvellement eau symbole de la vie
    Conclusion partielle: En revanche, l'Homme subit le Temps.

    III Amertume de l'auteur face à la condition de l'Homme
    En effet l'homme est voué à la mort.
    Champ lexical de la mort "refroidi" "mort" opposition entre refroidi et ce soleil joyeux
    Impression de dégradation progressive
    La disparition de l'Homme n'est suivie de rien.
    L'Homme n'est rien face à la Nature.
    "Je passe"=> le temps passe et la Nature reste alors que l'homme passe avec le temps.
    L'Homme n'est que de passage sur Terre.

    Conclusion
    Ce poème met en évidence sur u ton mélancolique la fuite du temps. Victor Hugo a 27 ans lorsqu'il écrit ce poème. Cf Pont de mirabeau où la Nature devient le pont. Malgré tout le pessimisme de Victor Hugo n'est pas total. L'Homme peut laisser une tracen un souvenir.

    Voici une autre proposition:

    Le thème su soleil couchant est repris par de nombreux romantiques. Son action n'est pas la même sur l'Homme et la Nature

    I Fuite du temps
    Le temps est omniprésent (champ lexical du temps)
    "Soleils couchants" => pluriel => répétitif symbolique => la mort / la fin
    Tous les éléments évoqués sont soumis à la fuite du temps.
    Allitération en s "sous ce soleil" => glissement du temps
    Utilisation du futur Le temps est évoqué dans sa mobilité.
    Symbole du fleuve qui s'écoule (cf Pont de Mirabeau) répétition de "et" => les éléments qui se succèdent.
    Conclusion partielle: Mais le temps a une influence différente sur l'Homme et la Nature. En effet le temps n'affecte pas la Nature.

    II Rapport entre le temps et la Nature
    "bois toujours vert" "ridé mais non vieilli" => la Nature reste toujours semblable à elle-même ("toujours" "sans cesse"...)
    fleuve => symbolise cette permanence cycle de l'eau => renouvellement eau symbole de la vie
    Conclusion partielle: En revanche, l'Homme subit le Temps.

    III Amertume de l'auteur face à la condition de l'Homme
    En effet l'homme est voué à la mort.
    Champ lexical de la mort "refroidi" "mort" opposition entre refroidi et ce soleil joyeux
    Impression de dégradation progressive
    La disparition de l'Homme n'est suivie de rien.
    L'Homme n'est rien face à la Nature.
    "Je passe"=> le temps passe et la Nature reste alors que l'homme passe avec le temps.
    L'Homme n'est que de passage sur Terre.

    Conclusion
    Ce poème met en évidence sur u ton mélancolique la fuite du temps. Victor Hugo a 27 ans lorsqu'il écrit ce poème. Cf Pont de mirabeau où la Nature devient le pont. Malgré tout le pessimisme de Victor Hugo n'est pas total. L'Homme peut laisser une tracen un souvenir.
  • "Cf Pont de mirabeau où la Nature devient le pont"
    Est-ce au poème d'Apollinaire que tu fais allusion ? je ne vois pas en quoi la Nature devient le Pont ?
  • je n'ai pas écrit cette fiche (elle m'a été envoyé pour le site) mais je pense qu'il s'agit d'évoquer un certain parallélisme entre ce poème et celui d'Apollinaire. "ridées mais non veillies" => le pont.
  • Oui, le thème sempiternel du temps qui passe et ne revient pas ; on voit ausi ça dans Le lac et tant s'autres "cueillez dès aujourd'hui"
    Mais il y a beaucoup plus dans ce poème de Hugo par rapport à la Nature
  • Bonjour,

    Est-ce que quelqu'un peut me dire quels sont les diverses manifestations du lyrisme et où ceci se situe dans ce poème?

    Merci
  • Pour bien répondre à ta question, commence par lire la définition de "lyrique" ; après, je suis sûre que tu trouveras tout seul :) (ou toute seule !)
    Pour le dico, lien ci-dessus avec la loupe et menu déroulant : TLF1
  • Salut Léah,

    Merci quand même!
  • bonjour, j'ai ce même sujet en commentaire à rendre pour bientot, pourriez-vous m'aider et me dire ce qui ne va pas dans mon introduction et dans mon plan si vous avez des idées meilleures.

    La poésie est depuis des siècles un moyen d'exprimer ses sentiments. Après avoir subit de nombreuses peines dans sa vie privée, Victor Hugo célèbre romantiste françaisdu XIXème siècle écrit son poème "Soleils couchants VI ", tiré du recueil "Les Feuilles d'automne" et publié en 1831. Victor Hugo dans ce poème narratif et narratif et argumentatif ( aidez-moi je ne sais pas quel type de texte c'est, j'ai mis ça au pif)de 4 quatrains en alexandrins traduit sa contemplation romantique et insiste sur la différence existante entre l'homme, simple mortelle, et la nature " éternelle".
    Nous étidierons d'abord la fuite du temps donf fait preuve ce poème. Nous aborderons ensuite le lyrisme omniprésent de Hugo. Nous envisagerons alors la revendication de la condition humaine.


    I- La fuite du temps
    a) Un temps qui s'écoule
    b)Un titre à l'image du déclin de la vie

    II-Un lyrisme omniprésent
    a)Un poème envahie par la mélancolie de l'auteur
    b) ? (proposez moi des idées s'il vous plait)

    III-Une revendication de la condition humaine
    a)Une nature immortelle
    b)La faiblesse des hommes
  • Voilà une idée de plan judicieux, je pense :

    I. Le thème du temps
    a) Le vocabulaire
    b) Les temps verbaux

    II. Le temps face à la nature et l'homme
    a) Face à la nature
    b) Face à l'homme Victor Hugo, grand poète, dramaturge et romancier du XIXème siècle, est connu pour être le chef de file et théricien du mouvement romantique.
    Son oeuvre "Soleils couchants" extrait du recueil Les Feuilles d'automne, publié en 1831, traite du thème du crépuscule e des rêveries qu'il suscite. La vision du soleil couchant est le point de départ d'une méditation sur le temps dans quatre quatrains aux rimes croiséees.
    Je traiterai tout d'abord du thème du temps puis j'étudierai l'influence du temps sur l'homme et sur la nature.

    I. Le thème du temps
    a) Le vocabulaire
    b) Les temps verbaux


    II. Le temps face à la nature et l’homme.
    a) Face à la nature
    b) Face à l’homme
  • Bonjour, je suis en Seconde et j'ai un commentaire littéraire à faire mais j'ai un peu de mal, pourriez-vous s'il vous plaît me donner un peu d'aide ?

    Le commentaire littéraire est d'après Soleils couchants de Victor Hugo.
    Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées;
    Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ;
    Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées ;
    Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !

    Tous ces jours passeront ; ils passeront en foule
    Sur la face des mers, sur la face des monts,
    Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
    Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

    Et la face des eaux, et le front des montagnes,
    Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
    S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes
    Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.
    Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
    Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
    Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
    Sans que rien manque au monde immense et radieux !
    Sujet : Vous ferez de ce poème un commentaire littéraire à partir des 2 parcours de lecture suivants :
    1) Vous étudierez la façon dont l'auteur décrit la nature et les 2 qualités qu'il lui prête.
    2) Vous étudierez la situation et les sentiments de l'auteur.

    ( Mes principaux difficultés sont de trouver les 2 qualités de la nature et de savoir dans quel axe il faut mettre tout ce qui parle du temps qui passe. )

    Merci de votre aide.
  • ManonPManonP Membre
    Bonjour,
    Tout d'abord, et cela te sera utile pour ton introduction, sache qu'il est nécessaire que tu te renseignes sur le poème et sur l'auteur. Tu pourras en déduire certains axes de lecture. Pour cela, je t'aide un peu (mais par la suite tu devras le faire seul(e)).

    Victor Hugo (1802-1885) est un auteur, poète, dramaturge, homme politique et dessinateur français appartenant au courant littéraire, artistique et culturel nommé le Romantisme. Le poème intitulé Soleils couchants intègre le recueil de poèmes Les Feuilles d'Automne publié en 1831.

    De là, il va te falloir, pour ton introduction au moins, rechercher de plus amples renseignements à propos du recueil, de l'oeuvre de l'auteur, de l'auteur lui-même et enfin du courant auquel il appartient. En effet, tu te rendras compte très vite que s'il domine le XIXe siècle et s'illustre comme l'un des plus grands hommes et auteurs romantiques, Victor Hugo en réunit également toutes les caractéristiques... Et parmi elles, il y a ce goût pour la nature qui devient un refuge, une confidente et le reflet des états d'âmes.

    Bon travail !
  • Bonjour !
    voila je dois faire aussi ce commentaire et j'ai mes trois axes :
    I) la fuite du temps
    a) passage du temps
    b) les temps verbaux
    II) l'opposition entre le poete et la nature
    a) l'homme est ephemere
    b) la nature est éternelle
    III) ce poeme est une plainte
    a) le poete se plaint de la mort des hommes et de la nature qui vit éternellement
    b) aidez moi
    voila je l'ai deja fait au brouillon mais je ne sais pas trop expliquer dans le premier axe le deuxieme sous paragraphe et le troisieme axe .
    si vous pouviez m'aider je serais super contente !! merci d'avance
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.