Fiches méthode Bac de français 2021

1234689

Réponses

  • Azerty31 a écrit:
    Plan théâtral pour moi : énonciation, pragmatique, énoncé

    I - La manière de s'exprimer de Kean
    A - Marques de l'énonciation (je, moi, !, ? etc..)
    B - Son attitude (gestes, amplifications, énervement..)

    II - La façon de s'adresser au public
    A - Manière implicite (sous-entendus, allusions..)
    B - Manière explicite (prises à parti, appels aux sentiments..)

    III - Le discours en lui-même et sa portée
    A - La visée du discours (polémique, critique, accusatrice..)
    B - Son impact (bouleversement, affolement, stupeur..)
    J'en profite pour dire que j'ai appuyé à la fin sur son rôle. Malgré ce revêtement imprévisible, ce personnage qui sort de son cadre, il prend un malin plaisir à jouer ce nouveau jeu qui semble capter l'attention du public, pour preuve : il fait énormément de gestes, dès que le public rigole il reprend le dessus d'un ton autoritaire, il part très lentement en trainant volontairement des pieds.. Il apprécie donc avoir l'attention, dominer la scène, et ce nouveau rôle lui "plait" presque, il s'éternise.

    La dernière réplique du prince agrémente cela : il a été parfait dans l'imprévu.

    Je pense surtout que personne n'a fait le même plan et que ça part un peu dans tous les sens, mais qu'en lisant les copies on s'y retrouve plus ou moins.
  • NE a écrit:
    Oui.

    Exemple, appeler une sous partie: "la focalisation interne" est en théorie faux dans un commentaire. Celle-ci devrait plutôt être nommée par l'effet qu'elle produit et dans cette partie, vous aborderez la focalisation interne.
    Pour ma part cela me semble tout à fait cohérent en lisant le texte donné . Je ne pense pas que ma professeur de français a vacillé .

    Ou peut être avez vous pensé que c'est écrit focalisation interne en terme général ?
  • Pour ma part, j'ai cherché une autre visée : en quoi les différents doubles-langages servent-ils à appuyer une critique du metteur en scène?

    I. Les doubles-langages de la pièce:

    a) Le double langage explicite (lorsque kean s'adresse au public de Othello ) En effet, le public connaît Othello et sait très bien qu'il va voir jouer Kean et non OThello, ce qui implique une certaine complicité (infime, oui, mais existante) entre le public et la scène

    b) Un double langage décalé ( ce n'est plus kean qui s'adresse à son public mais mais kean qui se sert de son public pour faire passer un message) Kean et Mewill se disputent mais Mewill est un spectateur de la pièce Othello, tout comme nous, spectateurs de Kean

    c) Le public-personnage reflète l'état d'esprit des réels spectateurs de Kean sauf que le public-personnage se demandent qui de Kean ou de Othello et sur scène, alors que le jeu créé par sartre est plus complexe: nous devons en réalité nous demander qui de kean-acteur, kean-personnage, ou l'acteur de kean s'adresse à nous


    II. Critique du metteur en scène à travers le personnage de Kean

    a)quand kean joue avec les limites de son rôle et désoriente le public (le faux comme le vrai d'ailleurs, sauf que le vrai est manipulé par Sartre)

    b)ambiguïté du public: " le public applaudit-il le personnage ou l'acteur? " "vous n'aimez que ce qui est faux)

    c) le metteur en scène à travers kean: kean n'est pas fou ou schizophrene, il manipule le public (le faux public et le vrai) qui n'arrive pas à comprendre que l'acteur joue un role fictif mais qu'il a le droit d'interpréter son rôle à sa façon. "je suis un acteur en train de jouer Kean jouant Othello" cette réplique implique l'acteur de Kean jouant son propre rôle dans la pièce, s'adressant directement aux spectaeurs.

    conclusion : sartre joue avec les limites acteur/personnage et utilise un public mirroir pour inclure les spectateurs comme personages d'une autre pièce : la pièce où un acteur joue Kean jouant un autre rôle.


    J'espère que ça n'est pas trop hors-sujet, c'est assez différents des précedents avis, que je trouve pour la plupart assez convaincants (c'est justement ce qui m'inquiète :s)
  • ça m'a l'air bon ton plan .

    De toute façon tout est bon à prendre à condition que ça parle du théâtre et de l'extrait puis que tout est démontré et bien expliqué .
  • tu as raison seltice, mais je crois que ce sujet demande de toute façon plus de 4 heure pour être fait dans le détail, c'était énorme quand même, car trop d'éléments à dire d'un coup
  • Dylohey a écrit:
    tu as raison seltice, mais je crois que ce sujet demande de toute façon plus de 4 heure pour être fait dans le détail, c'était énorme quand même, car trop d'éléments à dire d'un coup
    oui , tu as écrit directement sur la copie ou au bouilllon ? J'ai un peu halluciné quand je vois la majorité des gens de ma salle faire un brouillon et finir 1H ou 30 min avant alors que j'ai écrit directement et j'ai fait autant de pages qu'eux voire plus et je suis restée jusqu'à la fin . (je fus la seule avec un autre élève)
  • cekoyacekoya Membre
    Moi, un peu comme Chtine, j'ai fait :
    I/ le conflit entre l'acteur et son public
    a) les accusations portées l'un à l'autre
    b) la violence du discours
    II/ Le mal-être de l'acteur
    a) la solitude de l'acteur
    b) une crise d'identité

    Apparement, d'autres personnes se sont axées sur les mêmes idées (de colère, de violence, etc. et de la confusion du comédien), j'espère donc que mes idées seront jugées valables par les correcteurs'
    Cependant l'avantage du commentaire c'est qu'on peut avoir des axes complètement différents tout en étant valables, du moment qu'ils sont bien justifiés! Enfin j'espère...Apparement plusieurs sens ont été attribués au texte; Pour ma part j'ai trouvé que Kean avait l'air plutôt sincère (il semblait assez secoué et confus, et les nombreuses allusions à la mort, son cynisme...). Mais bon de toute façon, c'est derrière tout ça
    Ne restent plus QUE l'enseignement scientifique et l'oral ! =D

    4 h m'ont aussi parues très justes pour le sujet (mais bon je suis longue c'est normal'), alors pour ce qui était de la dissertation... en temps normal il m'aurait fallu au moins un week-end pour bien réfléchir dessus :lol:
  • cekoya a écrit:
    Moi, un peu comme Chtine, j'ai fait :
    I/ le conflit entre l'acteur et son public
    a) les accusations portées l'un à l'autre
    b) la violence du discours
    II/ Le mal-être de l'acteur
    a) la solitude de l'acteur
    b) une crise d'identité

    Apparement, d'autres personnes se sont axées sur les mêmes idées (de colère, de violence, etc. et de la confusion du comédien), j'espère donc que mes idées seront jugées valables par les correcteurs'
    Cependant l'avantage du commentaire c'est qu'on peut avoir des axes complètement différents tout en étant valables, du moment qu'ils sont bien justifiés! Enfin j'espère...Apparement plusieurs sens ont été attribués au texte; Pour ma part j'ai trouvé que Kean avait l'air plutôt sincère (il semblait assez secoué et confus, et les nombreuses allusions à la mort, son cynisme...). Mais bon de toute façon, c'est derrière tout ça
    Ne restent plus QUE l'enseignement scientifique et l'oral ! =D

    4 h m'ont aussi parues très justes pour le sujet (mais bon je suis longue c'est normal'), alors pour ce qui était de la dissertation... en temps normal il m'aurait fallu au moins un week-end pour bien réfléchir dessus :lol:
    J'espere que t'as pas faux, j'ai fait la meme chose :D
  • Zadek a écrit:
    Je tiens à signaler, à titre de précision, que dans un commentaire littéraire ou une lecture analytique, on ne dissocie jamais la forme du fond ! C'est impératif.
    J'ai donc fait une énorme erreur :( :( :(
  • Maloudix a écrit:
    Zadek a écrit:
    Je tiens à signaler, à titre de précision, que dans un commentaire littéraire ou une lecture analytique, on ne dissocie jamais la forme du fond ! C'est impératif.
    J'ai donc fait une énorme erreur :( :( :(
    Tu as fait quoi comme plan ?
  • J'ai donc fait une énorme erreur :( :( :(
    Je le crains en effet, mais puisque vous semblez affirmer que votre professeur de français travaille de cette manière-ci, il serait intéressant que vous soyez prudent à l'oral, afin de ne pas commettre la même erreur à deux occurrences !
  • Zadek a écrit:
    J'ai donc fait une énorme erreur :( :( :(
    Je le crains en effet, mais puisque vous semblez affirmer que votre professeur de français travaille de cette manière-ci, il serait intéressant que vous soyez prudent à l'oral, afin de ne pas commettre la même erreur à deux occurrences !
    Personellement je ne suis pas d'accord avec cette histoire de forme et de fond . Reste à vérifier les résultats le 10 juillet .
    L'Oral peut rester aussi cohérent si on démontre nos arguments .
  • Permettez quelque polémique. Quel est l'intérêt de révéler l'intérêt d'un texte si vous dissociez ce qu'il représente littéralement parlant (à savoir la forme, qui inclue tous les procédés rhétoriques et autres) et ce qu'il entend transmettre, sa signification (à savoir le fond, qui inclue le sens du texte) ? L'essence même du commentaire composé est de comprendre en quoi la forme sert et amplifie la force du fond justement ! Car vous auriez, si l'on adapte votre conception, un axe dédié aux procédés stylistiques, qui dédaigne toute argumentation, et un autre axe qui s'apparenterait finalement à de la paraphrase. Ce ne peut être, et cela est irréfragable.
  • al33al33 Membre
    mon prof nous dit aussi de pas dissocier le fond de la forme !
  • Zadek a écrit:
    Permettez quelque polémique. Quel est l'intérêt de révéler l'intérêt d'un texte si vous dissociez ce qu'il représente littéralement parlant (à savoir la forme, qui inclue tous les procédés rhétoriques et autres) et ce qu'il entend transmettre, sa signification (à savoir le fond, qui inclue le sens du texte) ? L'essence même du commentaire composé est de comprendre en quoi la forme sert et amplifie la force du fond justement ! Car vous auriez, si l'on adapte votre conception, un axe dédié aux procédés stylistiques, qui dédaigne toute argumentation, et un autre axe qui s'apparenterait finalement à de la paraphrase. Ce ne peut être, et cela est irréfragable.
    Du tout , ce que je ne comprend pas c'est que l'on me dise que focalisation interne dans ma réponse précédente souligne cette dissociation , alors que je n'ai même pas mis le contenu .
  • Bonjour à tous,
    j'ai un peu peur après vous avoir lu parce qu'aucun plan ne ressemble au mien... En effet, mon plan s'avère être assez simple, mais il m'a semblé efficace :

    I/ La folie de Kean dans la représentation
    1) une scène agitée et bruyante (rôle des didascalies qui traduisent des mouvement, rôle du public, des rires et des sifflets)
    2) le maquillage
    3) les objets (les bouquets = vanité du prestige, de la beauté et de l'art)

    II/ La folie de Kean dans le texte
    1) utilisation du registre épique : Kean, héros épique = face au public
    2) le registre pathétique
    3) le registre tragique : référence à Lear, Macbeth et Roméo qui sont des héros tragiques + "cette nuit je serai Othello, je tuerai pour de bon" = mise en place de la fatalité

    Voilà, c'est le genre de plan que nous avions tendance à faire tout le long de l'année, alors il ne m'a pas semblé mauvais mais maintenant je doute devant vos plans qui m'ont l'air beaucoup plus creusés...
  • Mouais... Rassurez moi, le texte était-il tragique ou pathétique? J'ai un énorme doute concernant mon commentaire là'
  • Bonsoir !
    Moi j'ai eu un gros problème pour mon bac français... =(
    En sortant de mon épreuve je me suis rendu compte que je n'avais pas vu le verso du texte de Sartre. Donc mon commentaire ce base seulement sur la première partie du texte... pensez vous que cela va fortement me pénaliser ? Je vais quand même vous énoncer mon plan :

    I/ La plume de l'auteur
    1) Son style d'écriture
    2) Les émotions transmise

    II/ L'opposition entre artiste et spectateurs
    1) L'incompréhension théâtral du public
    2) L'artiste victime de son art

    Merci de donner vos avis et réponse =D
  • Colinus a écrit:
    Mouais... Rassurez moi, le texte était-il tragique ou pathétique? J'ai un énorme doute concernant mon commentaire là'
    Pour moi il est purement tragique..mais un texte est toujours ouvert a diverses interpretations donc a partir du moment ou une thèse est clairement argumentée, pourquoi pas !
    *de la à y deceler du lyrisme toutefois..mais la n'est pas la question x)*

    @megou77 : ça pénalise toujours de n'étudier qu'une partie d'un texte..toutefois ton commentaire semble juste, donc mis a part une reduction des appuis du texte, je n'pense pas que ce soit catastrophique :).
    (nb : je dois avouer que ca m'a bien fait suer de devoir tourner et retourner la page du texte pour le commenter..ils auraient pu le caler sur une double page quand même ! >.<')
  • n'empêche à la fin du texte il y a un retournement de situation ... j'espère que tu auras ton BAC de Français !
    (Message édité)Ce genre de propos est parfaitement inutile... <== ce n'est pas péjoratif ... c'est comme un propos que je dirais à tout le monde . Merci de ne pas se fonder un jugement hatif .
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.