Fiches méthode Bac de français 2021

1356789

Réponses

  • non je ne l'ai pas mise
    car je me suis plus centré sur le personnage de Kean
    mais personnellement je ne pense pas que la mise en scène soit quelque chose de fondamentale à ajouter enfin je pense car je ne vois pas ce qu'on pourrait mettre comme sous-partie.
    mais bon je pense que c'est possible, d'ailleurs tout est possible lorsque l'on élabore un plan à partir du moment où tu reste dans le sujet et en plus tout dépend de la problématique
    en tout cas pour moi je n'ai pas mis de problématique puisque elle est facultative et j'avais peur de mal la formuler ayant relu ta question, j'ai remarqué qu'enfaite je n'ai pas répondu clairement à ta question
    oui, en effet, je n'ai pas mis de petit 3 dans mon grand 2, et je ne l'ai pas oublié car j'ai parler du dédoublement des personnages, en particulier de Kean
    j'ai pensé au départ que tu m'as demandé pourquoi n'ai -je pas faire de grand 3
    quiproquo :s
    sinon mon plan il a l'air de tenir la route ?
  • Je tiens à préciser que je donne seulement mon avis je ne suis pas prof' il se peut que mon jugement est faux !

    bonnie => I- une scène de théâtre traditionnel = traditionnel ... tu veux dire à l'initial lorsque il interprète Othello ? Après les sous parties c'est à peu près ça . II - Une crise existencielle = le a et le b me paraissent tout à fait correct , mais est-ce réellement une fin tragique ? le prince de Galles dit lui même : "du ton que l'on prend pour féliciter un acteur de son jeu . - Il a été tout simplement admirable ."

    Après je ne connais pas l'existentialisme je ne peux pas te dire .( Edit : ok pour l'existentialisme !)

    c0c0te => I - Une scène théâtrale dans tous les sens du terme = OK (tirade exclamative je reste néanmoins sceptique)
    II - Un apologue sur le rôle que joue l'homme dans la réalité = le 1 suis d'accord , le 2 ... je dois voir si c'est vraiment une société réactionnaire car le public ne se limite pas à ça (à voir donc) le 3 ça me paraît bon .
    Par contre je ne connais pas Brecht ... mais Shakespeare ça me paraît bon aussi .

    Nathalie => Ben disons que la mise en scène est présente dans la pièce en tant qu'outil fondamental , par exemple lorsque Kean s'adresse au public , ou bien le champs lexical du théâtre , ou genre Salomon qui dit à la fin : "Baisse le rideau , je te dis ... (il s'avance vers le public) . Mesdames et Messieurs ... la représentation ne peut continuer . Le Soleil de l'Angleterre s'est éclipsé ..." cette apparente mise en scène piège le lecteur/spectateur dans l'illusion du réalisme .
  • nathali a écrit:
    non je ne l'ai pas mise
    car je me suis plus centré sur le personnage de Kean
    mais personnellement je ne pense pas que la mise en scène soit quelque chose de fondamentale à ajouter enfin je pense car je ne vois pas ce qu'on pourrait mettre comme sous-partie.
    mais bon je pense que c'est possible, d'ailleurs tout est possible lorsque l'on élabore un plan à partir du moment où tu reste dans le sujet et en plus tout dépend de la problématique
    en tout cas pour moi je n'ai pas mis de problématique puisque elle est facultative et j'avais peur de mal la formuler ayant relu ta question, j'ai remarqué qu'enfaite je n'ai pas répondu clairement à ta question
    oui, en effet, je n'ai pas mis de petit 3 dans mon grand 2, et je ne l'ai pas oublié car j'ai parler du dédoublement des personnages, en particulier de Kean
    j'ai pensé au départ que tu m'as demandé pourquoi n'ai -je pas faire de grand 3
    quiproquo :s
    sinon mon plan il a l'air de tenir la route ?
    Le I) peu à peu près passer , ça tient la route , le II ) je reste sceptique ... le 1) je suis pas trop d'accord quand tu dis qu'il dévoile son identité car en fait il ne le dévoile pas , il jette le rôle d'Othello et incarne un autre personnage qui est son double = l'acteur Kean , et non le personnage lui-même ... à savoir que il ne peut exister de personnage lui même puisque Kean et le double de son créateur implicitement .
    Après 2) les autres personnages : tu parles de quoi dedans ? Si tu as mis le rôle du public en tant que personnage est acteur c'est bon :)


    J'espère que tu auras la moyenne :l
  • Tout ce que tu as écrit je l'ai mentionné dans le petit 2 ( l'illusion est crée par les autre personnage : quand Kean d'adresse au public, ou encore quand un des personnages dit "baise le rideau" et lorsque le compte demande l'avis a Monseigneur en ce qui concerne la représentation de Kean.
    bon maintenant j'essaye de ne plus trop y penser , de toute facon ce qui est fait est fait, ca ne changera rien d'angoisser au point de gacher mes vacances en tout cas j'attend les résulat avec impatience ! espérons ne pas être décu :)

    et toi tu as construit quel plan parce que tu semble avoir été beaucoup inspiré par le sujet
  • GozzooGozzoo Membre
    Seltice a écrit:
    Je tiens à préciser que je donne seulement mon avis je ne suis pas prof' il se peut que mon jugement est faux !

    bonnie => I- une scène de théâtre traditionnel = traditionnel ... tu veux dire à l'initial lorsque il interprète Othello ? Après les sous parties c'est à peu près ça . II - Une crise existencielle = le a et le b me paraissent tout à fait correct , mais est-ce réellement une fin tragique ? le prince de Galles dit lui même : "du ton que l'on prend pour féliciter un acteur de son jeu . - Il a été tout simplement admirable ."

    Après je ne connais pas l'existentialisme je ne peux pas te dire .

    c0c0te => I - Une scène théâtrale dans tous les sens du terme = OK (tirade exclamative je reste néanmoins sceptique)
    II - Un apologue sur le rôle que joue l'homme dans la réalité = le 1 suis d'accord , le 2 ... je dois voir si c'est vraiment une société réactionnaire car le public ne se limite pas à ça (à voir donc) le 3 ça me paraît bon .
    Par contre je ne connais pas Brecht ... mais Shakespeare ça me paraît bon aussi .

    Nathalie => Ben disons que la mise en scène est présente dans la pièce en tant qu'outil fondamental , par exemple lorsque Kean s'adresse au public , ou bien le champs lexical du théâtre , ou genre Salomon qui dit à la fin : "Baisse le rideau , je te dis ... (il s'avance vers le public) . Mesdames et Messieurs ... la représentation ne peut continuer . Le Soleil de l'Angleterre s'est éclipsé ..." cette apparente mise en scène piège le lecteur/spectateur dans l'illusion du réalisme .
    Et pour le mien ? :p

    I- Kean: Un maitre seul contre tous
    A) Le maitre représenté comme d'accoutumé... (un être sur de liu, autain, à qui tout est permis)
    B) ... Contre l'opinion publique (combat public vs Kean)

    II- Le style de Sartre dans sa réécriture
    A) La similitude avec l'oeuvre de Shakespeare (des personnages de la cour, un destin tragique)
    B) Son invention (langage vulgaire, mise en abyme etc...)

    Merci de ton aide. Cordialement
  • Seltice a écrit:
    Pour ma part j'ai mis :

    La prob' :
    Comment l'auteur fait-il l'éloge de la mise en scène ? (je suis pas sûre si j'avais mis ça XD alala j'ai tout oublié à cause du réconfort de plus passer ce maudit BAC)

    I - Présence de la machine théâtrale

    1- Isotopies du théâtre
    2- Le rapport acteur et personnage
    3 - (je suis pas sûre si j'avais mis ça ...) Mise en scène

    II - L'ambiguïté de la pièce

    1- Tresse entre le fictif et la mise en scène (ou il alterne Othello et ensuite Kean)
    2- Une double Mise en abyme
    3 - Un lecteur / spectateur manipulé

    III - Questionnement sur le théâtre

    1- Questionnement sur la mise en scène
    2- Vivre pour jouer ou jouer pour vivre ?
    3- L'auteur qui tire les ficelles


    à la conclusion j'ai mis une ouverture sur La Grotte de Jean Anouilh qui montre très bien cette reprise de la présence de la machine théâtrale ...

    Voilà , j'pense que j'ai fait un truc pas mal du tout ....
    voilà :) ben disons qu'on a étudié un bon sujet qui est La Grotte , une oeuvre parallèle dans le genre , ce qui a compensé mon manque de connaissance sur Sartre .

    Je pense que ça ira les autres personnages si tu a clairement expliqué , surtout à la fin quand tu as mis le comte lorsqu'il demande l'avis du Prince ectc ectc ...
    Et sinon oui ne gâches pas tes vacances pour ça ...
    Le Bac ce n'est qu'une formalité après tout ... pis d'ailleurs si il le faut tout ce que j'ai dit est faux donc un conseil va voir les résultats du 10 juillet si t'est pas encore sûre ...
  • Moi j'ai fais le plan suivant:
    1: la double-énonciation
    a)un personnage s'adressant au public
    b) l'auteur s'adressant au public

    2:une scène violente
    a) le vocabulaire et champs léxicaux
    b)le public
    c)le personnage

    3:l'existentialisme de Sartre
    a) Keane un personnage a double niveau
    b)le public;les modèles contre l'individu

    Franchement que pensez vous de se plan? (j'en ai fait 7 page plus la question préliminaire de 3 page....)
    j'ai surtout axée mon étude sur la psychologie de l'auteur et sa philosophie (un conseil: lisez "l'existentialisme est un humanisme" de Sartre il est court ecrit en gros et très intéressant ;) )
  • Gozzoo a écrit:
    Et pour le mien ? :p

    I- Kean: Un maitre seul contre tous
    A) Le maitre représenté comme d'accoutumé... (un être sur de liu, autain, à qui tout est permis)
    B) ... Contre l'opinion publique (combat public vs Kean)

    II- Le style de Sartre dans sa réécriture
    A) La similitude avec l'oeuvre de Shakespeare (des personnages de la cour, un destin tragique)
    B) Son invention (langage vulgaire, mise en abyme etc...)

    Merci de ton aide. Cordialement
    Oki :)

    Alors I - Kean : Un maître contre tous (je suis d'accord pour le sens métaphorique puisqu'il trompe en réalité tout le monde de par son rôle)
    a) Ok
    b) Ok
    c) pas de C) ? :)

    II - Le style de Sartre dans sa réécriture (bon pour te dire je ne connais pas Sartre , mais du tout , j'ai pas non plus mis la notion de réécriture , à voir donc)
    a) Je suis sceptique . Kean a t-il réellement eu un destin tragique ou était-ce une mise en scène inventée de toute pièce ? l'appuie de Shakespeare pour convaincre ? (j'pense pas que ce soit réellement tragique mais comique)
    b) Son invention = tu veux dire la structure qu'il a mise ? parceque il reprend platon pour la mise en abyme , le langage vulgaire => dans le sens ou c'est la première fois dans l'histoire du théâtre que ça a été fait dans cette pièce ?

    Si tu peux détailler plus ça m'aiderait beaucoup !
  • Je dis qu'il dévoile son identité dans le sens où comme tu le dit il "jette" le rôle d'Othello pour s'incarner lui même dans le but de s'adresser au public insatisfait de sa représentation
    mais j'ai compris que l'acteur kean était le personnage lui même nan ? et qu'il se mettait dans le peau de son personnage à jouer cad othello
    pour le 2 ) 1) j'ai mis que kean provoque l'illusion car il s'adresse au public ..(j'ai mentionné ds l'otre msg)
    2) les autres personnages contribue notamment à cette illusion lorsque un d personnage dit baissez le rideau et quant le comte demande l'avis de monseigneur qui lui dit au final qu'il a apprécié la représentation de Kean
    En revanche, je n'ai pas parler du rôle du public j'ai seulement affirmer dans el grand I qu'il était décu et puis voila

    Enfin bon ...
    Merci et j'espère aussi que tu obtiendra la moyenne
    je vous tiendrai au courant !!!
  • hunterofnight a écrit:
    Moi j'ai fais le plan suivant:
    1: la double-énonciation
    a)un personnage s'adressant au public
    b) l'auteur s'adressant au public

    2:une scène violente
    a) le vocabulaire et champs léxicaux
    b)le public
    c)le personnage

    3:l'existentialisme de Sartre
    a) Keane un personnage a double niveau
    b)le public;les modèles contre l'individu

    Franchement que pensez vous de se plan? (j'en ai fait 7 page plus la question préliminaire de 3 page....)
    j'ai surtout axée mon étude sur la psychologie de l'auteur et sa philosophie (un conseil: lisez "l'existentialisme est un humanisme" de Sartre il est court ecrit en gros et très intéressant ;) )
    L'ensemble me paraît bon :)
  • Il a l'air cohérent ton plan , d'autant plus que tu as parlé de la reécriture , le fait que Sartre l'ai adapté et les disparité par rapport à celle de Shakespeare.
    fallait donc avoir des connaisance solides sur l'oeuvre de shakespeare ce qui n'est Oups pas mon cas :s
    tu me tiendra au courant de ta note
    en tout cas merci d'avoir répondu à mes messages
  • nathali a écrit:
    Il a l'air cohérent ton plan , d'autant plus que tu as parlé de la reécriture , le fait que Sartre l'ai adapté et les disparité par rapport à celle de Shakespeare.
    fallait donc avoir des connaisance solides sur l'oeuvre de shakespeare ce qui n'est Oups pas mon cas :s
    tu me tiendra au courant de ta note
    en tout cas merci d'avoir répondu à mes messages
    Personellement je ne connais ni Sartres ni Shakespeare , sauf pour Othello car on l'a apparenté à la Grotte de Jean Anouilh pour une notion de théâtre XD
    Dans l'intro' je me suis sans doute chiée , mais j'ai mis une mini mini bio de Sartres (je sais même pas si c'est juste) je sais seulement qu'il était le compagnon de Simone de Beauvoir et qu'elle était philosophe , donc logiquement lui aussi , comme précédemment dit , je ne savais pas ce qu'était l'existientalisme (ou un truc du genre) mais maintenant si , et je me dis que c'est dommage de ne pas avoir eu à étudier cette forme de philosophie puisque c'est , en effet , un point pas mal pour le com' .
  • Seltice a écrit:
    hunterofnight a écrit:
    Moi j'ai fais le plan suivant:
    1: la double-énonciation
    a)un personnage s'adressant au public
    b) l'auteur s'adressant au public

    2:une scène violente
    a) le vocabulaire et champs léxicaux
    b)le public
    c)le personnage

    3:l'existentialisme de Sartre
    a) Keane un personnage a double niveau
    b)le public;les modèles contre l'individu

    Franchement que pensez vous de se plan? (j'en ai fait 7 page plus la question préliminaire de 3 page....)
    j'ai surtout axée mon étude sur la psychologie de l'auteur et sa philosophie (un conseil: lisez "l'existentialisme est un humanisme" de Sartre il est court ecrit en gros et très intéressant ;) )
    L'ensemble me paraît bon :)
    J'aime bien ce plan, il est simple, mais assez complet!

    Trois pages pour la question, ça me parait énorme parcontre!
  • GozzooGozzoo Membre
    Seltice a écrit:
    Gozzoo a écrit:
    Et pour le mien ? :p

    I- Kean: Un maitre seul contre tous
    A) Le maitre représenté comme d'accoutumé... (un être sur de liu, autain, à qui tout est permis)
    B) ... Contre l'opinion publique (combat public vs Kean)

    II- Le style de Sartre dans sa réécriture
    A) La similitude avec l'oeuvre de Shakespeare (des personnages de la cour, un destin tragique)
    B) Son invention (langage vulgaire, mise en abyme etc...)

    Merci de ton aide. Cordialement
    Oki :)

    Alors I - Kean : Un maître contre tous (je suis d'accord pour le sens métaphorique puisqu'il trompe en réalité tout le monde de par son rôle)
    a) Ok
    b) Ok
    c) pas de C) ? :)

    II - Le style de Sartre dans sa réécriture (bon pour te dire je ne connais pas Sartre , mais du tout , j'ai pas non plus mis la notion de réécriture , à voir donc)
    a) Je suis sceptique . Kean a t-il réellement eu un destin tragique ou était-ce une mise en scène inventée de toute pièce ? l'appuie de Shakespeare pour convaincre ? (j'pense pas que ce soit réellement tragique mais comique)
    b) Son invention = tu veux dire la structure qu'il a mise ? parceque il reprend platon pour la mise en abyme , le langage vulgaire => dans le sens ou c'est la première fois dans l'histoire du théâtre que ça a été fait dans cette pièce ?

    Si tu peux détailler plus ça m'aiderait beaucoup !
    Pour laxe 1, il n'y a pas de C :) Et oui trop de travail tue le travail

    Pour l'axe 2 alors je vais t'expliquer ma vision du texte de manière sipmifiée. En fait, dans la réécriture est basée sur des similutudes avec des textes anciens que les auteurs modernes s'approprient (Sartre ici) et remodèlent comme ils le souhaitent. Sartre, dans l'extrait, s'est inspiré de Shakespeare en mettant en scène des personnages de la Cour (le comte, le prince) et en insistant effectivement sur l'aspect tragique. En effet, je pense que sa pièce n'est pas comique mais plutot bien tragique (folie, tout s'acharne contre lui). Pour ce qui est de l'invention de Sartre, c'est qu'il a changé la pièce de Shakespeare dans laquelle était prévue le meurtre de l'amant de Othello qui ne se produit d'ailleurs pas dans la pièce de Sartre car la scène est coupée au moment où Kean voit son amour dans les gradins du théâtre. Il invente ainsi des personnages: le comte, le machiniste, la comtesse ect..., un langage plus vulgaire (c'est un détail je l'avoue) et une fin à l'antipode de celle de Othello puisque c'est celui qui devait tuer qui est en fait partiellement tué.

    Voila Voila :) Bon après, chacun son point de vue du texte mais comme je vois que personne n'a pas parlé de réécriture ca m'inquiète :(
  • Seltice a écrit:
    hunterofnight a écrit:
    Moi j'ai fais le plan suivant:
    1: la double-énonciation
    a)un personnage s'adressant au public
    b) l'auteur s'adressant au public

    2:une scène violente
    a) le vocabulaire et champs léxicaux
    b)le public
    c)le personnage

    3:l'existentialisme de Sartre
    a) Keane un personnage a double niveau
    b)le public;les modèles contre l'individu

    Franchement que pensez vous de se plan? (j'en ai fait 7 page plus la question préliminaire de 3 page....)
    j'ai surtout axée mon étude sur la psychologie de l'auteur et sa philosophie (un conseil: lisez "l'existentialisme est un humanisme" de Sartre il est court ecrit en gros et très intéressant ;) )
    L'ensemble me paraît bon :)
    J'aime bien ce plan, il est simple, mais assez complet!

    Trois pages pour la question, ça me parait énorme parcontre!
    C'est correct trois pages . Pour ma part je l'ai fait en deux pages et demi ... faut vachement se synchroniser avec l'heure sinon après le deuxième exercice c'est foutu .
    Donc il a du être vachement inspiré !
  • c0c0tec0c0te Membre
    Je pense que Kean tanscende le héros tragique habituel des tragédie Shakespearienne . Il devient en quelque sorte la réécriture d'un Othello moderne incompris par le public . Il y a une inversion des valeurs propre à la tragédie , il nest plus "'cet héros sanguinaire " , mais c'est le public qui devient l'assassin du héros ... enfin euh c'est peut étre un peu tiré par les cheveux (ma prof faisait beaucoup de psy et adorait Freud u_u")
  • Gozzoo a écrit:
    Seltice a écrit:
    Gozzoo a écrit:
    Et pour le mien ? :p

    I- Kean: Un maitre seul contre tous
    A) Le maitre représenté comme d'accoutumé... (un être sur de liu, autain, à qui tout est permis)
    B) ... Contre l'opinion publique (combat public vs Kean)

    II- Le style de Sartre dans sa réécriture
    A) La similitude avec l'oeuvre de Shakespeare (des personnages de la cour, un destin tragique)
    B) Son invention (langage vulgaire, mise en abyme etc...)

    Merci de ton aide. Cordialement
    Oki :)

    Alors I - Kean : Un maître contre tous (je suis d'accord pour le sens métaphorique puisqu'il trompe en réalité tout le monde de par son rôle)
    a) Ok
    b) Ok
    c) pas de C) ? :)

    II - Le style de Sartre dans sa réécriture (bon pour te dire je ne connais pas Sartre , mais du tout , j'ai pas non plus mis la notion de réécriture , à voir donc)
    a) Je suis sceptique . Kean a t-il réellement eu un destin tragique ou était-ce une mise en scène inventée de toute pièce ? l'appuie de Shakespeare pour convaincre ? (j'pense pas que ce soit réellement tragique mais comique)
    b) Son invention = tu veux dire la structure qu'il a mise ? parceque il reprend platon pour la mise en abyme , le langage vulgaire => dans le sens ou c'est la première fois dans l'histoire du théâtre que ça a été fait dans cette pièce ?

    Si tu peux détailler plus ça m'aiderait beaucoup !
    Pour laxe 1, il n'y a pas de C :) Et oui trop de travail tue le travail

    Pour l'axe 2 alors je vais t'expliquer ma vision du texte de manière sipmifiée. En fait, dans la réécriture est basée sur des similutudes avec des textes anciens que les auteurs modernes s'approprient (Sartre ici) et remodèlent comme ils le souhaitent. Sartre, dans l'extrait, s'est inspiré de Shakespeare en mettant en scène des personnages de la Cour (le comte, le prince) et en insistant effectivement sur l'aspect tragique. En effet, je pense que sa pièce n'est pas comique mais plutot bien tragique (folie, tout s'acharne contre lui). Pour ce qui est de l'invention de Sartre, c'est qu'il a changé la pièce de Shakespeare dans laquelle était prévue le meurtre de l'amant de Othello qui ne se produit d'ailleurs pas dans la pièce de Sartre car la scène est coupée au moment où Kean voit son amour dans les gradins du théâtre. Il invente ainsi des personnages: le comte, le machiniste, la comtesse ect..., un langage plus vulgaire (c'est un détail je l'avoue) et une fin à l'antipode de celle de Othello puisque c'est celui qui devait tuer qui est en fait partiellement tué.

    Voila Voila :) Bon après, chacun son point de vue du texte mais comme je vois que personne n'a pas parlé de réécriture ca m'inquiète :(
    Oui , point de vu intéressant !
    Faut vraiment avoir lu Othello quoi
    Mais je pense que tous les plans son permis si ça reste dans les normes du théâtre et du texte .
  • appel à tous mes compatriotes littéraires .
    A votre avis, on risque de tomber sur quoi en enseignement scientifique ?
  • GozzooGozzoo Membre
    nathali a écrit:
    Il a l'air cohérent ton plan , d'autant plus que tu as parlé de la reécriture , le fait que Sartre l'ai adapté et les disparité par rapport à celle de Shakespeare.
    fallait donc avoir des connaisance solides sur l'oeuvre de shakespeare ce qui n'est Oups pas mon cas :s
    tu me tiendra au courant de ta note
    en tout cas merci d'avoir répondu à mes messages
    mais le problème c'est que moi non plus je ne connaissais pas l'oeuvre de Shakespeare mais aux vues du petit texte introductif qui résumait sa pièce, j'ai réussi à cerner l'enjeu de sa pièce (basique somme toute: un mec veut tuer l'amant de sa femme... rien de bien étonnant à cette époque du théâtre) DOnc ouais je sais pas :S
  • c0c0te a écrit:
    Je pense que Kean tanscende le héros tragique habituel des tragédie Shakespearienne . Il devient en quelque sorte la réécriture d'un Othello moderne incompris par le public . Il y a une inversion des valeurs propre à la tragédie , il nest plus "c'est héros sanguinaire " , mais c'est la public qui devient l'assassin du héros ... enfin euh c'est peut étre un peu tiré par les cheveux (ma prof faisait beaucoup de psy et adorait Freud u_u")
    Othello moderne ? ou leurre d'un Othello moderne pour s'y affranchir et jouer un double ? c'est plus que complexe !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.