Fiches méthode Bac de français 2020

EAF 2009, série L - Question
Quelle question essentielle ces textes posent-ils sur le jeu des acteurs ?

Bac de français 2009 - Sujet de la série L
Bac de français 2009, série L - Corrigé de la question (Par Jean-Luc)
Mots clés :
«13

Réponses

  • ProteeProtee Membre
    Je me permets de donner la Question qui était posée à la lecture des sujets sur le site de l'académie.
    « Quelle question essentielle ces textes posent-ils sur le jeu des acteurs ? »

    La question n'était pas suivie d'une limitation de lignes comme l'an dernier en Série S-ES. (Message édité)
  • pokiepokie Membre
    Pour ma part j'ai réutilisé la question qu'il y avait en dissert' : L'acteur créé son personnage, && j'ai démontré avec les 4textes.
  • C'était pas plutôt essentielle, au lieu d'existentielle ? Oui, le message a été édité.
  • pokiepokie Membre
    si, c'est Quelle question essentielle ces textes posent-ils sur le jeu des acteurs?
  • ouf, j'ai stressé, l'espace d'un instant xD
    Bon, sinon, j'ai trouvé que c'était la question de la relation qu'entretient l'acteur avec son personnage, bref (j'ai pas dit ça exactement comme ça) mais comment, même avec son propre caractère, camper tel ou tel personnage...
    J'ai vu ma prof, qui m'a dit que c'était bon...
    Que demande le peuple ?
  • Personnellement, j'ai plutôt mis en évidence la difficulté éprouvée par les acteurs à définir leurs propres relations avec le personnage. S'y immiscer complètement ou garder ce statut d'acteur...
  • Ca rejoint un peu les éléments précédents, les relations acteur/personnage étant de toutes façons difficiles à interpréter.
  • Néanmoins, la formulation de la question, qui portait sur le "jeu de l'acteur", m'a détourné du travail exercé par le metteur en scène, d'autant plus que deux textes du corpus seulement incluaient cette présence du metteur en scène... Je dois admettre avoir plus précisément porté mon attention sur la relation entre l'acteur et son personnage (la formulation est sans doute plus loquace ;)), doit-il l'imiter ou le devenir, la question de la cohérence, de la vraisemblance, etc.

    C'était une question relativement intéressante.
  • GozzooGozzoo Membre
    Moi perso j'ai repris la question de la dissert redite à ma sauce et j'ai parlé de mise en abyme du theatre par lui même, comme avec Molière qui joue une pièce de théâtre d'une pièce de théâtre. Si vous me comprenez pas c'est que je suis lessivé
  • Vous me faites peur car moi j'ai pas mis la même chose que vous.. :/
    Moi j'ai dis que le rôle des acteurs était de nous faire croire à l'illusion du réel et que cette méthode nous permet d'avoir l'impression que ce qu'ils disaient été vrai et que ça nous permet aussi d'adhérer a l'histoire.
    j'ai jamais été bonne en français mais là, j'ai la sensation que j'ai fait un hors-sujet!!
  • LisouuLisouu Membre
    J'ai mis le mm style de réponse que toi Gozzoo, en parlant de la mise en abyme du théâtre, mais j'ai aussi parlé du souci de bien faire des acteurs et comment devenir un personnage tt en sachant s'oublier.
  • GozzooGozzoo Membre
    Lisouu a écrit:
    J'ai mis le mm style de réponse que toi Gozzoo, en parlant de la mise en abyme du théâtre, mais j'ai aussi parlé du souci de bien faire des acteurs et comment devenir un personnage tt en sachant s'oublier.
    Ah tu me rassure Lisouu, moi j'ai juste parler de ça en fait j'ai plutot préféré taffer le commentaire et pas m'arreter pendant une heure et demi sur une question a 4 points seulement. mais déjà, la mise en abyme est une bonne notion et j'espère que la qestion essentielle était celle de la dissert ;)
  • LisouuLisouu Membre
    :lol: là jme sens idiote j'ai mis 1h30 pour la question :lol: Ha j'ai pris le commentaire moi. Mais la dissert' m'inspirait mais j'avais pas tp vu la méthodologie donc j'ai choisis le com'
  • Ce n'est absolument pas erroné ! Mais je serais bien curieux de savoir comment vous y avez intégré les textes de Jean Rotrou et celui de Sartre.
  • LisouuLisouu Membre
    Et shoupinette pour te rassurer toi aussi, j'ai parler de l'illusion du réel et de la volonté de bien faire des acteurs à se mettre ds la peau d'un personnage tt en s'oubliant.
  • Je vous met ma réponse, pour comparer un peu avec vous :)

    Alors moi en gros j'ai dis que la question qui se posait c'était de savoir si il doit y avoir une conformité dans le rapport acteur/personnage ou si au contraire, la qualité d'un acteur résidait dans le fait qu'il puisse changer facilement " de masque ", de caractères qui ne lui ressemblent pas.

    Ensuite j'ai donc expliqué les textes.En disant qu'il y en avait ( je ne sais plus lesquels précisement ), qui défendaient le fait qu'il fallait que l'acteur se distingue bien du personnage, pour ne pas être influencé par lui par exemple. ( dans le texte de rotrou, l'acteur est païen et le personnage chrétien ). J'ai dis que d'autres textes, défendaient le fait que pour qu'un personnage de theâtre soit le plus vraissemblable possible, il fallait qu'il ressemble à l'acteur car il connait tout du personnage et en même temps de soi même. Et ensuite j'ai dis que dans le texte avec Hortensia, en étant sincère, et en restant elle même, elle avait l'impression que ses répliques étaient fausses, vu qu'elle ne ressemblait pas au personnage. cependant la fausseté des paroles étaient l'effet voulu par l'auteur.Donc c'est finalement ici, en étant elle même, qu'elle a réussi a interprété parfaitement son rôle.

    Donc voilà les réponses étaient nuancées, là j'ai vraiment résumé le plus possible :)
    Voilaa
  • LisouuLisouu Membre
    Zadek vous parlez de la question? Dans celui de Sartre vers la fin Kean parle du faites qu'il joue un personnage mais que c'est lui qu'il faut voir. Et je sais que j'ai réussi pour ma part à intégrer tous les textes, j'ai bien réussi à démontrer mes idées via le texte.
  • GozzooGozzoo Membre
    Zadek a écrit:
    Ce n'est absolument pas erroné ! Mais je serais bien curieux de savoir comment vous y avez intégré les textes de Jean Rotrou et celui de Sartre.
    Et bien pour Sartre la mise en abyme est très simple. Kean est censé être un personnage qui incarne Othello or dans l'extrait, Kean est un personnage qui s'incarne lui-même. C'est une pièce de thâtre dans une pièce de théâtre quoi...

    Pour Jean Rotrou, il répète tout seul son rôle pendant un moment (il est le personnage qui incarne un chrétien) et plus bas dans le texte, c'est lui qui fait un monologue sur la condition des chrétiens. C'est donc aussi une pièce de théâtre dans le théâtre non?
  • Certes, comme vous le dîtes, le sujet à traiter est sans contexte la relation acteur-personnage, mais je pense qu'il fallait pousser plus loin dans l'interprétation afin de voir la dénonciation faîte par ces mises en abyme, et en cela s'intérroger sur la limite entre le rôle du personnage et l'interprétation qu'en fait l'acteur.
  • Bon, la question, c'est sûr, j'ai fait un véritable hors-sujet. Ca va être beau pour le correcteur =|
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.