Fiches méthode Bac de français 2020

EAF 2009, séries S et ES - Dissertation
Dans quelle mesure le spectateur est-il partie prenante de la représentation théâtrale ?
Vous répondrez en faisant référence aux textes du corpus, aux œuvres étudiées en classe, et à celles que vous avez vues ou lues.


Bac de français 2009 - Sujet des séries S et ES
Bac de français 2009, séries S et ES - Corrigé de la dissertation
Mots clés :
«13456736

Réponses

  • Bonjour!
    Pour répondre à la dissert' j'ai fais le plan suivant:

    I. La représentation théâtrale
    a. La mise en scène et costumes
    b. Les acteurs et personnages
    c. La visée didactique (catharsys, placet et docere) qui souligne l'importance du spectateur

    II. Le rôle du spectateur
    a) Son attitude
    b) Le recul et esprit critique

    J'ai cité environ 10 références et 2 ou 3 citations en latin qui d'après moi sont cohérentes avec ma dissertation...
    Que pensez-vous du plan et y'a-t-il un corrigé disponibles quelque part? Merci =|
  • Personnellement, mon plan était (en gros) :

    I/ Le spectateur peut être acteur ou personnage
    a) Il peut faire partie intégrante de la pièce en y ayant un rôle
    b) D'autres procédés tels que l'aparté le mettent en scène.

    II/ Mais le spectateur peut participer à la pièce sans pour autant en faire partie intégrante
    a) Principe de la double-énonciation, de la distanciation et du débat dans une pièce.
    b) Identification aux personnages ou même à la pièce (impression d'en faire partie).

    Mes références littéraires : les textes du corpus, Zoo ou l'Assassin Philanthrope, Le Mariage de Figaro, Le bourgeois gentilhomme, Le Cid, La vie de Galilée.
  • ProteeProtee Membre
    Il me semble déjà important d'avoir en effet parlé des limites puisque la formule interrogative « Dans quelle mesure » le laisse sous-entendre de façon explicite. Ce n'est qu'un avis bien sûr.
    Bonne chance à tous pour la suite. Cela faisait longtemps qu'on avait pas vu le théâtre...
  • Bonjour,

    J'aimerais avoir un avis sur mon plan je pense avoir mal compris le "partie prenante" et par conséquent...

    I]Certes le spectateur est un acteur à lui seul , sans lui la représentation est dénaturée .

    II]Néanmoins , la représentation est le fruit d'un texte et par conséquent peut de place à l'improvisation .

    III]En réalité , le spectateur est un destinataire qui s'approprie le message de l'auteur( ou pas ).
  • Bonjour, je viens de lire vos plans, que je trouve plutôt pas mal, mais après, ce n'est que mon avis d'élève de 1°ES !
    Moi aussi j'ai pris la dissertation, voici mon plan :

    I ) Le spectateur influe les comédiens.

    A ) Les attentes du spectateur.
    ( Ex : L'llusion comique )
    B ) Les réactions du spectateur par rapport à la pièce jouée.
    ( Ex : Les fourberies de Scapin )

    II ) Le spectateur peut être un acteur.

    A ) Certains comédiens font une adresse au spectateur.
    ( Ex : Le soulier de satin )
    B ) Le spectateur peut jouer son propre rôle.
    ( Ex : Cyrano de Bergerac )

    III ) Au delà du spectateur.
    A ) Les changements que peut apporter le spectateur.
    ( Ex : Le procès )
    B ) Le succès de la pièce que le spectateur peut engendrer.
    ( Ex : Phèdre )

    Voilà, je ne sais pas trop ce que ca vaut, surtout que je viens de lire un commentaire disant que le fait de mettre les limites était bien étant donné que la question était " Dans quelle mesure ... " ; et comme je n'ai pas fait les limites beeeeen ... on verra quoi !
  • Bonjour à tous

    Je viens de regarder les corrigés de la question à quatre points et de la dissert' (que j'ai prise) & c'est la catastrophe j'ai pas mis une seule chose de ce que j'ai pu trouver !!!! :o :'(

    Je pense pas du tout avoir la moyenne !!!

    J'aimerai que vous me disiez objectivement par rapport au plan que je vais vous proposer si j'ai ne serait-ce qu'une minime chance d'obtenir la moyenne (ce que je doute fort !!) je savais que jaurai du prendre invention :'(

    Voilà ce que j'ai mis:

    I. Le spectateur peut se sentir à l'ecart, ne pas etre pris a partie:

    a) En ne s'identifiant pas, les themes étant "dépassés" a cause de la difference d'époque et du contexte social, culturel ...

    b) en ne comprenant pas la denonciation, ou l'humour (par exemple qd moliere denonce les devots ds tartuffe c plus de notre temps donc on se sent pas forcémment concerné)

    II. Mais une piece de theatre est destinée a etre représentée

    a) le spectateur est pris a partie par des pieces dont le theme est atemporel, "ne se démode pas"

    b) je me souviens plus trop de ce que j'ai mis -__-

    c) il peut se sentir "complice" avec les acteurs, grace a la mise en scene qui permet une interaction

    ..Voila les grosses grosses lignes

    Pfioou je suis démoralisée je sais mm pas si je pourrai réviser la svt ..

    Merci de vos éventuelles réponses !!

    En esperant que vous avez mieux réussi que moi (ce qui n'était pas difficile!!)
  • Je me trompe peut-être, mais POURQUOI faire un plan dialectique alors que la question appelle à un plan thématique... ?
    Je suis en L, donc je n'ai pas eu le même sujet, mais le plan Certes /Mais/Donc ne me paraît pas le plus évident vu le sujet...
  • Poésie-Harmonie > Donc un plan en deux parties suffit ?
  • OwelOwel Membre
    Bonjour,

    Alors voilà mon plan ( pas très detaillé XD )
    100% Hors sujet .. ( je realise maintenant :/ )

    I Le spectateur est parti prenant de la representation theatrale

    Dans cette partie, j'ai surtout parler du rapport entre l'auteur (ou metteur en scene) et spectateur, en expliquant que l'auteur chercher a satisfaire ses spectateur (celons les envie, les opinions, les epoques), répondre a ces attente et donc ce guidé grasse a lui pour realisé ses representations.. J'ai aussi parler du fait que le spectateur peut se retrouver dans certains personnage..


    II Les limites

    Dans cette seconde partie j'ai argumenter sur le fait que le choix de mise en scene pour realiser la representaiton theatrale revient tout de meme finalement a son createur et donc que la mise en scene est ' imposée ' au spectateur meme si son imagination peut tout de meme avoir une place..

    Voilà, je n'estnpas parler de la representation theatrale en elle meme.. mais plus tot de l'influence que le spectateur exerce sur l'élaboration de la representation theatrale.. donc en fait je pense etre allé un peut trop loin et avoir manquer les idées clés .. :(
  • pas facile cette dessertation !!
    personnellement j'ai fais le plan suivant :

    I/ Participation passive du spectateur

    1-Complicité avec certains comédiens (Jeu de l'amour et du hasard car le spectateur sait tous comme certains perso)

    2- Spectateur est la destinataire direct des comédiens ( appui des textes C-D avec le prologue et l'Annoncier)

    II/ participation active

    1- Par ses émotions (rire, sanglot, tristesse ... avec Texte A)

    2- Un spectateur comédien ( TExte B)

    III/ Limites

    1-Difficultés d'organisation (faire jouer un public comme un comédien n'est pas facile) évocation de la distanciation Brecht ( avec les pancartes, els comédiens dans le public)

    2- Respect des comédiens et de la représentation (rire au mauvais moment ( par exemple : A la fin de en attendant Godot qui certes est comique mais c'est avant tous pathétique)

    Voila je ne sais pas ce que ca vaut mais bon de toute façon on aura tous ça le 9 juillet
    j'espere que je suis bien dans el sujet, je pense que c'est pas trop mal

    Toujours penser à bien exploiter le corpus

    Pour l'ouverture de la conclusion j'ai mis que l'important était el qualité du jeu produit par les comédiens (pour la complicité) et donc j'ia sortit cette citation de Brunetière "Le théâtre est une langue dont les mots sont les comédiens"
  • bonjour.
    Je ne suis pas sur du plan du tout, pourriez-vous m'éclairer s'il vous plait.

    I/ jeu avec les acteurs.
    1/dans le cas d'un monologue: confident du comédien
    2/dans le cas d'un quiprocco: spectateur maitre du jeu
    3/ l'intervention du pubic

    II/la reception du spectateur.
    1/la réaction du public (émotions passées ou non?)
    2/perception du message de la pièce (critique)
    3/prendre partie pour l'un ou l'autre personnage lors d'un conflit;

    Sa vous semble cohérent?
  • I. Le spectateur peut se sentir à l'ecart, ne pas etre pris a partie:

    a) En ne s'identifiant pas, les themes étant "dépassés" a cause de la difference d'époque et du contexte social, culturel ...

    b) en ne comprenant pas la denonciation, ou l'humour (par exemple qd moliere denonce les devots ds tartuffe c plus de notre temps donc on se sent pas forcémment concerné)

    II. Mais une piece de theatre est destinée a etre représentée

    a) le spectateur est pris a partie par des pieces dont le theme est atemporel, "ne se démode pas"

    b) je me souviens plus trop de ce que j'ai mis -__-

    c) il peut se sentir "complice" avec les acteurs, grace a la mise en scene qui permet une interaction
    Ton plan n'est pas équilibré ( 2paragraphes contre 3)
    je pense mais ce n'est que mon avis que tu t'es un peu trop concentré sur la différence des époques qui n'était pas du tout évoqué dans el sujet

    Pour te dire, l'aboutissement de ton raisonnement( II c) est le commencement du mieux !!
    Alors franchement je ne sais pas
  • ComateenComateen Modérateur
    catharsis93 a écrit:
    Donc vous en pensez quoi de mon plan svp ? =|
    Je pense que tu n'as peut-être pas assez pris en compte la formulation de la question, le "De quelle manière". En commençant par dire que le spectateur n'est pas pris en compte, tu passes à côté de la problématique qui est soulevée...
  • moi j'ai fait ce plan:
    I) le spectateur interpellé par la représentation
    a)la double enonciation
    b)les personnages s'adressent au public

    II) le spectateur impliqué ds la representation
    a) briser le 4° mur
    b) l'espace théatrale chamboulé: la spectateur est acteur

    III)Limites
    a) on ne peut pas s'impliquer en si peu de temps ds 1 petite salle
    b) le théatre, c'est amusant et ca fait des emotions, pas besoins de s'impliquer

    ET LE TOUT DANS LA BUT DE FAIRE PRENDRE PARTI AU SPECTATEUR, DE LE MOBILISER!!!!

    VOUS EN PENSEZ KOI? :/ =|
  • Mais est ce qu'il fallait faire un plan avec OUI/NON ou un plan thématique ?
    J'ai fais :

    I_ Les "interactions extérieures" avec le spectateur
    1. Le spectateur peut exprimer ses réactions
    2. Les effets des réactions sur les comédiens
    3. Le rapport comédiens-public

    II_ Le monde intérieur du spectateur
    1. Une vision propre
    2. Un avis personnel
    3. Imagination personnelle

    III_ D'autres moyens qui impliqueraient le spectateur dans la représentation
    1. Inventer une suite ou une alternative
    2. Souvenirs (qui modifient l'idée qu'on a de la représentation)
    3. Témoignage (différences quand on raconte la pièce)

    Je crois que toute ma dissertation est un gros hors sujet ...
  • I/ jeu avec les acteurs.
    1/dans le cas d'un monologue: confident du comédien
    2/dans le cas d'un quiprocco: spectateur maitre du jeu
    3/ l'intervention du pubic

    II/la reception du spectateur.
    1/la réaction du public (émotions passées ou non?)
    2/perception du message de la pièce (critique) ca je ne pense pas que ca interagisse avec la représentation
    3/prendre partie pour l'un ou l'autre personnage lors d'un conflit;
    Oui mais il ne peux pas l'exprimer (ca ne se fait pas au théâtre) donc là encore je ne pense pas que cela fasse partie de la réprésentation

    Apres il n'y a aps que le plan qui compte, ta réflexion et ta redaction à l'intérieur est très importante
  • moi j'ai fait ce plan:
    I) le spectateur interpellé par la représentation
    a)la double enonciation
    b)les personnages s'adressent au public

    II) le spectateur impliqué ds la representation
    a) briser le 4° mur
    b) l'espace théatrale chamboulé: la spectateur est acteur

    III)Limites
    a) on ne peut pas s'impliquer en si peu de temps ds 1 petite salle
    b) le théatre, c'est amusant et ca fait des emotions, pas besoins de s'impliquer
    Je pense que ton plan est bon, par contre, ta dernière parti est très discutable mais tu as voulu trouvé des limites mais franchement je ne suis aps daccord pour celles que tu affirmes
    Sinon le reste est bon je pense (enfin c'est comme moi quoi )
  • Ah ouais, je ss passée totalement a coté du sujet !!

    Mais je vous remercie pour vos réponses, j'ai plus qu'à essayer de cartonner en svt sachant que je vais egalement me foirer à l'oral de francais =D
  • Mais est ce qu'il fallait faire un plan avec OUI/NON ou un plan thématique ?
    J'ai fais :

    I_ Les "interactions extérieures" avec le spectateur
    1. Le spectateur peut exprimer ses réactions
    2. Les effets des réactions sur les comédiens
    3. Le rapport comédiens-public

    II_ Le monde intérieur du spectateur
    1. Une vision propre
    2. Un avis personnel
    3. Imagination personnelle

    III_ D'autres moyens qui impliqueraient le spectateur dans la représentation
    1. Inventer une suite ou une alternative
    2. Souvenirs (qui modifient l'idée qu'on a de la représentation)
    3. Témoignage (différences quand on raconte la pièce)
    Je suis désolé mais pour moi c'est aussi du hors sujet, attend d'autres avis pour être sur mais ...
    Mais la première partie semble bien, mais II et III sortent un peu du sujet à mon avis
  • sashsash Membre
    personnellement je suis dégoutée parce que habituellement je m'en sors bien en dissertation mais là j'ai fait n'importe quoi je n'ai parlé des limites qu'en ouverture....
    voilà mon plan
    I. Une relation privilégiée, de complicité entre les acteurs et le public
    II. Le théâtre nous transporte dans un monde où même le spectateur semble participer activement à la pièce
    III. Une réflexion du spectateur indispensable pour que la pièce de théâtre convienne au désir du metteur en scène


    en gros j'aurais pas la moyenne vu mon magnifique hors-sujet :s:s je suis dégoutée
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.