Influence de la déclinaison des relatifs

Bonjour à tous,

Je me demandais s'il y avait un lien entre les différentes formes des relatifs en français ou en anglais, et leur déclinaison dans les langues anciennes.

Par exemple, qui/who pourrait correspondre à un nominatif, que/whom à un accusatif et dont/whose à un génitif.

De plus, l'on dit : "This is the book which I have read" et "This is the person whom I have seen" ; ne pourrait-on pas y voir, tout comme dans les déclinaisons latines ou grecques, un accusatif neutre identique au nominatif neutre, which ?

Ma question est donc simplement : Y a-t-il effectivement un lien, ou bien cela n'a-t-il rien à voir ?

Merci d'avance
Scientifiqueducoin

Réponses

  • ZorahZorah Membre
    Oui, whom et whose sont effectivement de flexions (cas) de who, respectivement accusatif et génitif. Il s'agit bien d'une déclinaison.

    En français quand tu dis je, me, moi, tu déclines aussi sans t'en rendre compte.
  • D'accord, merci beaucoup pour cette confirmation.
  • ZorahZorah Membre
    J'ai oublié le plus important : quand tu dis qui, que, dont, , tu déclines aussi !
  • D'ailleurs et pour compléter un peu, la preuve que ce sont des déclinaisons, c'est que la marque m du datif (datif/accusatif en anglais) et s du génitif se retrouvent en allemand tout à fait moderne: l'anglais a gardé le s du génitif (the boy's house): en allemand
    - dem : whom. The boy whom I gave the book to: Der Jung, dem ich das Buch gegeben habe.
    - des : génitif (of en anglais). Whose correspond à dessen :
    The boy whose mother died ist sad : Der Jung, dessen Mutter gestorben ist, ist traurig. ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.