Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour je suis tout nouveau , j'ai parcouru un peu le forum et utilisé la barre de recherche mais je n'ai trouvé que des réponses différentes.
Je vais passer en 1e L et je ne fais ni latin ni grec et je vourdrais aller en Fac de lettres modernes.
Sans latin : Est-ce obligatoire? Si ça ne l'est pas est-ce-que ça sera un handicap?
Merci beacoup.

Réponses

  • Bonsoir,

    Ne pas étudier une langue ancienne (grec ancien ou latin, au choix, selon votre attirance pour l'un ou l'autre) en Licence de Lettres modernes vous interdit de passer par la suite les concours de recrutement de l'enseignement (CAPES / Agrégation) sous leur forme actuelle.
  • Mais il est possible de commencer une langue ancienne en Lettres modernes.
  • ArthurArthur Membre
    Bonsoir Maupassant,

    Je voudrais apporter une petite correction :
    CBréchet a écrit:
    Ne pas étudier une langue ancienne (grec ancien ou latin, au choix, selon votre attirance pour l'un ou l'autre) en Licence de Lettres modernes vous interdit de passer par la suite les concours de recrutement de l'enseignement (CAPES / Agrégation) sous leur forme actuelle.
    C'est faux pour le CAPES de lettres modernes, où le candidat choisit entre une épreuve de langue ancienne ou de langue vivante.

    Et ne pas avoir suivi des enseignements de langue ancienne en licence n'interdit pas de passer l'agrégation de lettres modernes... pour peu qu'on s'y remette sérieusement après la licence ou qu'on ait de très sûres bases avant...

    Cordialement.
  • Bonjour,

    Je confirme ce que dit Arthur.

    Le concours du CAPES de Lettres Modernes peut tout-à-fait être validé par une langue vivante! Pas besoin de latin! (j'en suis une preuve vivante)

    Par contre, pour l'agrégation, le latin est indispensable. Mais beaucoup s'y mettent un an avant de la passer et cela suffit à "sauver les meubles". (j'en serai une preuve vivante)

    Bien sûr, je vais te conseiller de faire du latin, car la fac, tu en auras certainement et ce sera nettement plus confortable si tu en as fait avant. Mais si tu n'en fais pas, ce n'est pas grave du tout!

    Aller, passe ton bac d'abord comme on dit! =D
  • ComateenComateen Modérateur
    CBréchet a écrit:
    Bonsoir,

    Ne pas étudier une langue ancienne (grec ancien ou latin, au choix, selon votre attirance pour l'un ou l'autre) en Licence de Lettres modernes vous interdit de passer par la suite les concours de recrutement de l'enseignement (CAPES / Agrégation) sous leur forme actuelle.
    Non, c'est faux, je suis en master de Lettres Modernes et la langue latine n'a jamais été obligatoire dans ma fac (seulement la littérature). Comme le disait Arthur, pour le CAPES, on peut prendre une langue vivante, et pour l'agrégation, il faut bien sûr se remettre au latin, mais en aucun cas le concours est fermé à ceux qui n'ont jamais fait de latin ou ceux qui n'en ont pas fait depuis le lycée.
  • Bonjour,

    Pour le CAPES, vous avez effectivement le choix entre langue vivante et langue ancienne. Mais pour avoir véritablement le choix, encore faut-il avoir fait les deux. Beaucoup de candidats prennent la langue vivante par défaut, ce qui est dommage.

    Je crois sincèrement que le meilleur conseil à vous donner est d'étudier une langue ancienne à l'Université, et même de commencer au lycée, si vous êtes motivé.

    Après, bien entendu, il n'est jamais trop tard pour commencer. Mais plus les concours approchent, et plus on a de choses à faire.

    CB
  • Même si la discussion tourne autour du problème du latin, n'oublions pas que l'on peut choisir désormais (suite à une réforme de 2008) entre le grec ancien et le latin à l'agrégation de lettres modernes, comme cela était d'ailleurs déjà le cas pour le CAPES.
    Cela dit, d'après ce que j'en sais, les facs pour ce cursus proposent généralement des cours de latin (pour continuants, débutants et grands débutants), et non pas des cours de grec. Dans tous les cas, il n'y pas d'inquiétude à avoir, l'on peut très bien commencer le latin en L1 de lettres modernes et aussi bien réussir que quelqu'un qui en a fait au lycée...
  • FoedorFoedor Membre
    CBréchet a écrit:
    Bonjour,

    Pour le CAPES, vous avez effectivement le choix entre langue vivante et langue ancienne. Mais pour avoir véritablement le choix, encore faut-il avoir fait les deux. Beaucoup de candidats prennent la langue vivante par défaut, ce qui est dommage.



    CB
    Je ne suis pas convaincu que le problème se pose en ces termes : le latin fait partie des langues ("mortes", "vivantes", peu importe) parmi lesquelles on peut choisir au Capes, le choix est quand même important. Tout compte fait, il peut aussi se faire entre LV1 et LV2 et peut-être même LV3, si on a la chance d'en avoir suivi une au lycée.

    Deux mots pour finir, Maupassant rassure toi, si tu ne veux surtout pas faire de latin, rien ne t'y oblige (mais pour l'agreg, faudra quand même t'y mettre!) et puis par contre, si tu as envie de t'y mettre, n'hésite pas à commencer maintenant : "c'est une terrible langue que le latin avec sa concision" nous dit peut-être Mr Peyrehorade, mais l'enseignement du latin t'ouvre à la littérature latine, Lucrèce, Ovide, Horace, Sénèque, Tite-Live (etc etc etc etc ) et ça vaut plus que le coup!
  • Je suis étudiante en lettres modernes et jamais je n'ai fait de latin et je m'en sors très bien ! lol Néanmoins, Je pense que le latin est certainement une source d'enrichissement et qu' il est certainement utile dans la compréhension des mots etc
    D'après ce que j'ai entendu, à la Sorbonne, le latin est obligatoire dans la licence que je fais ( à vérifier ). Dans ma fac ( je suis à l'université de Cergy-Pontoise ), ce n'est pas du tout le cas. Nous avons l'opportunité de le commencer, voir pour certains, de l'approfondir mais en aucun cas il n'est obligatoire. Pour le moment, l'absence de connaissances en latin ne m'a posé aucun problème durant mes études de lettres et bcp de gens de ma promotion n'en font pas ou en n'ont jamais fait.
  • Non seulement le latin est obligatoire à l'agreg externe de Lettres Modernes ( ou remplaçable par le grec, mais ça je ne le sais pas) mais on peut imposer ensuite à un prof agrégé d'enseigner le latin pour une partie de son service. Pour cela, un an de latin avant l'agreg me paraît bien léger... mais il est vrai que cela dépend de la conscience professionnelle de chacun... Par ailleurs, à moins d'être assuré de notes brillantes dans les autres épreuves, le latin n'est pas une matière à négliger lors d'un concours où l'on est en concurrence avec des étudiants qui ont 10 ans de latin, voire davantage, derrière eux. Donc, si tu envisages un jour de passer l'agreg de LM, commence le latin si tu en as l'opportunité!
  • Je ne trouve pas ça normal du tout d'obliger un agrégé de LM de donner des cours de latin, c'est juste pour réduire encore les places au capes et agreg de LC, je pense même que ça devrait être interdit : les étudiants en LC, véritablement passionnés par le latin, la langue, l'histoire et la civi latines doivent avoir le monopole des cours de latin au collège et au lycée, à chacun son domaine! Les étudiants en LM n'ont pas les compétences nécessaires pour enseigner le latin, c'est pas avec deux pauvres heures par semaine que l'on peut être parfaitement compétent en latin, personnellement, si je n'avais pas lu SEUL des introductions à la littérature latine, des textes de Pierre Grimal, des livres d'histoire antique, de civi latine, des textes de Sénèque, Virgile, Horace, Ovide, etc, je n'y connaitrais rien!!!
    Balancer les cours de latin au collège et au lycée dans les roues des agrégés de LM dont ce n'est pas la spécialité n'est pas valoriser l'enseignement du latin, bien au contraire : des étudiants sont formés pour ça, qu'on leur laisse la chance d'enseigner ce qu'ils aiment et ce en quoi ils sont compétents!
    Les cons pétant du ministère justifient ces attributions d'heures de cours par l'existence d'une épreuve écrite à l'agreg de LM, qui n'est quand même pas si importante que ça : coef 5 et noyée dans le flot des "petits" coefs, ce n'est de plus, qu'une épreuve écrite, qui ne se retrouve pas à l'oral, dont les notes sont de toute façon catastrophiques, puisqu'il faut, comme disait mon prof de khâgne pour la réussir, "faire du latin depuis la primaire"! Est-ce vraiment sérieux d'obliger un agrégé de LM qui a eu 4 en latin à l'agreg à enseigner le latin ? Exige-t'on des agrégés de LM de donner des cours d'anglais sous prétexte qu'ils ont choisi cette langue pour la version de langue vivante ?
    Je ne vois que deux solutions ; ne plus attribuer de cours de latin à des agrégés de LM, ou supprimer cette épreuve, de manière à ce que l'Education Nationale ne puisse plus la brandir comme justification d'attribution arbitraire d'heures d'enseignement du latin.
  • Bonjour, je suis en L2 de lettres Modernes à la Sorbonne. Et cette licence est divisée en 3 programmes :

    - Le programme A dans lequel la grammaire et le latin sont les matières les plus fortes (bien que le latin peut être remplacé par des cours de culture latine ou antique),
    - Le programme B intitulé "Écrire et penser la fiction", dans lequel le latin et le grec sont facultatifs, mais programme qui est tout de même soumis obligatoirement à la matière qu'est l'Ancien Français et aux cours de culture antique.
    - Le Programme C, intitulé Littérature Comparée, où le latin est obligatoire et indispensable.

    De surcroît, tous les étudiants de Lettres modernes de la Sorbonne, rencontrent dans leurs parcours OBLIGATOIREMENT, le cours intitulé "HISTOIRE LITTERAIRE" dans lequel TOUTE l'histoire littéraire depuis les origines de la littérature est enseignée. De Gilgamesh à Hugo tout en s'appuyant sur la définition même de la littérature selon Aristote.

    Assez de ces préjugés sur les LM par rapport aux LC ! La culture antique est présente dans toutes les licences littéraires de façon plus ou moins implicite. Assez ! Un étudiant de LM, de droit, peut être tout aussi passionné qu'un étudiant de LC du théâtre et de la poésie grecs sans pour autant dispensé d'un cours de grec ancien ! Un étudiant de LM peut tout aussi bien qu'un étudiant de LC apprécié et adoré la littérature de Virgile ! Pour quelles raisons, s'il eut suivi des cours de latin et s'il eut été admis à l'agrégation, ne pourrait-il pas enseigner le latin au même titre qu'un étudiant de LC? Assez ! Assez ! Assez ! S'il eut été admis à l'agrégation, c'est que l'on a admis qu'il a les connaissances requises et adéquates pour transmettre son savoir selon les matières imposées par l'agrégation, en outre, le latin.

    Cordialement.
  • Assez de ces préjugés sur les LM par rapport aux LC ! La culture antique est présente dans toutes les licences littéraires de façon plus ou moins implicite. Assez ! Un étudiant de LM, de droit, peut être tout aussi passionné qu'un étudiant de LC du théâtre et de la poésie grecs sans pour autant dispensé d'un (sens ?) cours de grec ancien ! Un étudiant de LM peut tout aussi bien qu'un étudiant de LC apprécié et adola littérature de Virgile ! Pour quelles raisons, s'il eut suivi des cours de latin et s'il eut été admis à l'agrégation, ne pourrait-il pas enseigner le latin au même titre qu'un étudiant de LC? Assez ! Assez ! Assez ! S'il eut été admis à l'agrégation, c'est que l'on a admis qu'il a les connaissances requises et adéquates pour transmettre son savoir selon les matières imposées par l'agrégation, en outre, le latin.
    Juste une question. Et sans préjugés. Simplement pour information. Les concours d'agrégation de lettres classiques et de lettres modernes, autrefois séparés, ont-ils été regroupés, par exemple sous l'appellation d'agrégation de Lettres ? J'avoue ne pas suivre l'actualité de près. Mais je comprends mal ce mouvement d'humeur...
  • Vous parlez de littérature, mais pensez qu'un enseignant de LC doit aussi bien enseigner la culture que la langue latine.

    Les versions de l'agreg de LC sont bien plus pointues et difficiles que celle de LM. Absent en LM, l'oral de latin de LC nécessite une connaissance de la langue impeccable, compte tenu de la longueur de la traduction à élaborer en peu de temps. Que dire des agrégés de grammaire, capables de traduire en 45 minutes, sans dictionnaire, un texte d'une cinquantaine de lignes...!

    Si l'enseignement du latin et du grec vous tient à coeur, je vous conseille sincèrement de bifurquer vers une filière LC : à terme, cela vous permettra d'enseigner trois matières au lieu d'une.

    Gabiana : non. Pas encore... :(
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.