Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour tout le monde !!
Alors voilà, comme mon titre l'indique j'ai une dissertation à faire, pour lundi prochain sur l'engagement au théâtre. Bon déjà, je suis en première S (j'ai remarqué que c'est une question qu'on pose fréquemment alors j'anticipe) et ce n'est pas vraiment ma première dissertation, dans la mesure où j'en ai fait une au bac blanc qui a plutôt bien marché ! Enfin voilà, le sujet exact de ma dissertation :

Selon vous, le théâtre est-il un genre propice à l'engagement ?

Alors déjà là, je m'interroge. Je ne sais pas bien si sur ce sujet, il vaut mieux faire un plan "certes... mais", donc en deux parties "oui" et "non" ou bien un plan thése, antithèse, synthèse, mais là je ne sais pas tout à fait comment marche la troisième partie.

Mon deuxième problème est que si je prend le premier plan, il me manque pas mal d'idées et donc d'arguments pour une partie. Dans la partie "non", j'ai pas mal de choses, mais je ne sais pas non plus comment les ordonner, je voudrais parler :

- de la double énonciation qui rend possible l'échange au théâtre, mais peut-etre que ce point là à plus sa place dans l'introduction générale ou dans l'introduction de la partie concernée.
- de la liberté de l'auteur à exagérer les événements, situations, traits de caractères des personnages pour rendre le message plus clair.
- du théâtre engagé de Sartre
- de l'engagement politique avec Sartre (les mains sales) et Ionesco (Rhinocéros)
- En attendant Godot de Beckett qui révélent l'absurdité de la condition humaine
- le théâtre de Bretch qui se "désengage", sans révéler sa position et en laissant le soin au spectateur d'interprêter.
- Molière et les vices de la société qu'il dénonce
- la reprise des mythes comme Dom Juan et Antigone qui sont intemporels donnant ainsi de la force à l'argumentation
- au théâtre il est facile de s'identifier au personnage dans la mesure où il est vu et entendu. On a alors une influence d'un modèle ou d'un contre-modèle.

Voilà pour le moment c'est tout pour la partie "non" que je placerai en deuxieme position.
Par contre pour la partie "oui", je manque d'idée comme je l'ai déjà dit... J'ai trouvé une citation, qui était malheureusement citée sans son auteur qui me plait bien : "L'idée ne doit pas tuer l'art"

- Le théâtre est fait pour se divertir, rôle de la comédie
- Le théâtre a d'autres rôles : s'évader, il a un rôle esthétique
- Il a un côté spectaculaire avec les costumes, les décors qui le rend attractif et divertissant

et... c'est ici que ça coince !

Après si je prend le second plan, alors là j'ai deux parties "vides". Je pense que dans la partie "synthèse", il faudrait que je parle des autres genre comme le roman, le cinéma, la poésie, les contes philosophiques... Mais comme on ne m'a pas très bien renseignée sur la méthodologie de cette partie je ne sais pas si je m'oriente vers un hors sujet, vu que le sujet ne prend en compte que le théâtre.

Enfin bon, c'est à peu près tout ce que j'avais à dire, c'est déjà pas mal, merci d'avoir pris le temps de me lire et merci d'avance pour votre aide.

Réponses

  • Je voulais répondre à cela :
    J'ai trouvé une citation, qui était malheureusement citée sans son auteur qui me plait bien : "L'idée ne doit pas tuer l'art"
    Donc voilà, je suis désolée mais je ne peux pas t'aider pour ce sujet de dissertation... :S
    En revanche en cherchant ta citation sur le net j'ai trouvé :
    L'idée majeure, c'est que rien ne dispense du faire, de la fabrication. C'était l'idée de Braque : « L'art doit tuer l'idée ». Cela veut dire que rien ne remplace l'expérience de la peinture, du dessin. Il n'y a pas d'équivalent sur le plan conceptuel, ni dans l'ordre du discours : cela doit être fait.
    Entretien avec Pierre Buraglio
    le 12 novembre 1999 à Istres
    Cela se rapproche fort de ta citation... Je te laisse juger... ;)
    Sinon bon courage pour ta dissertation, tu as déjà fait pas mal de travail ! :)

    Ah! Si tu veux plus d'infos sur Braque, clique ici ;)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Juju,

    Tu sembles avoir bien réfléchi au sujet mais tu as du mal à mettre en musique tes trouvailles.

    Je suis d'accord avec toi, le théâtre n'est pas d'abord une tribune. Maintenant que tu t'es fixé ta ligne de conduite, il faut mettre en place le schéma général de la discussion.

    Si tu envisages un plan en deux parties, il faut commencer par le oui et finir par le non.

    Si tu envisages un plan en trois parties, tu pourrais suivre l'argumentation suivante :
    1 -- Le théâtre est d'abord un divertissement.
    2 -- Il peut se mette au service d'un engagement. En effet le théâtre qui est d'abord parole à plusieurs voix peut faciliter par le dialogue la mise en scène d'un débat d'idées, mais même lorsqu'il recourt à un débat d'idées, c'est loin d'être la matière principale du sujet.
    3 -- En fait le théâtre, représentation stylisée de la vie, peut par le biais d'une histoire fictionnelle, de personnages typés, de dénouements appuyés, de situations symboliques, tous les indices d'une argumentation indirecte, toucher plus sûrement le spectateur.

    Toute la stratégie est de savoir s'il vaut mieux argumenter
    directement par les propos
    ou indirectement par le biais d'une identification possible des spectateurs à un personnage porte-parole ou de leur rejet devant un personnage odieux ou ridicule.
    C'est souvent un mélange des deux.
    Je te renvoie aux visées de l'art classique "instruire en plaisant", "castigat ridendo mores" (châtier les moeurs, les corriger en les ridiculisant) pour la comédie, "horreur et pitié" pour la tragédie.
  • Bonjour Jean-Luc,

    J'avoue ne pas avoir tout compris votre mail... :S
    Enfin j'ai avancé aujourd'hui et je pense que j'aurai trouver mes deux parties.

    Oui :

    1) Les atouts du théâtre pour argumenter (la double énonciation, c'est le miroir de la société, et il met en scène des personnages et des situations assez caricaturés qui permettent de faire ressortir le défaut que l'on cherche à dénoncer)
    2) L'engagement social (Molière dénonce les vices de sa société, les moeurs, le statut des femmes...)
    3) L'engagement politique (avec Bretch et Sartre et Ionesco bien sûr)

    Non :

    1) Le théâtre est fait pour se divertir (énoncer les différents types de comiques à titre d'exemple)
    2) Le théâtre est artifice (la représentation est son but avec les costumes, les décors, les mises en scènes)
    3) Le théâtre s'expose à la censure ou aux malentendus (Molière pour la censure et Anouilh pour les malentendus avec Antigone)

    Voilà après soit je m'arrête ici, soit dis en passant, vous m'avez dit de mettre la partie "oui" en premier mais j'aurai eu tendance à faire le contraire puisque je trouve que mon argumentation de la partie "non" est moins "poussée" que celle de la partie "oui", mais peut-être que compte tenu de l'enoncé de la problématique il vaut mieux répondre par l'affirmative en premier, enfin je n'y connais rien...

    Et sinon, je rajoute donc une troisième partie, la synthèse, un peu plus courte

    1) Le rire peut être utilisé par l'auteur engagé à dénoncer les vices de sa société (Molière, et je ne sais pas si je peux citer Ionesco avec des comiques de situations et de répétitions, même si le comique est plutôt grinçant dans cette pièce)
    2) Ouverture sur les autres genres (cinéma, romans, poésie, apologues : fables de la Fontaine entre autre)

    Voilà, merci de me donner votre avis !
  • bonjour
    Je suis en 1ere S et il se trouve que j'ai un sujet de dissertation à peu près équivalent à celui traité dans cette conversation :

    Le théâtre peut-il, selon vous, constituer une arme efficace pour dénoncer des problèmes sociaux, politiques ou idéologiques ?

    Il se trouve que la première partie (c'est à dire : le théâtre est porteur de messages engagés autres qu'artistiques) ne me pose pas trop de problèmes, mais j'ai plus de mal à trouver des arguments pour l'anthithèse.

    J'ai tout d'abbord pensé au fait que le théâtre était un divertissement faisant office de loisirs avec le comique ou quelque chose pouvant apporter des émotions fortes (avec le tragique) mais j'avoue qu'après je sèche...

    Enfin, pour la 3eme partie, j'avais l'intention de dire que, pour être atractif et sortir du quotidien des spectateurs, le théâtre se doit d'être original et d'accentuer certains caractères de la vie réelle. L'auteur doit donc choisir des sujets à privilégier et ainsi exprimer son avis sur ces sujets. Tout est de savoir ensuite si cette axpression à un but argumentatif ou si elle est tout simplement le reflet des opinions de l'auteur à travers son oeuvre.

    Pour cette dernière partie, je vois à peu près où je veu aller mais j'ai beaucoup de mal à l'articuler correctement en plusieurs sous-parties.

    En espérant recevoir votre aide sur ces points, merci beaucoup d'avance. bonjour jean luc
    je vois qu vous êtes connecté et s'il vous plaît ma dissertation est à rendre pour demain et j'aimerai juste un tout petit peu d'aide pour la 3eme partie de mon plan don je vous parle ci-dessus.
    merci d'avance.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Je n'ai pas vu ce message hier.

    Ne t'inquiète pas, ce que tu as trouvé est bien pensé.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.