Grammaire française Participe passé

13

Réponses

  • MemnonMemnon Membre
    Hm... Le doute s'est immiscé avec le verbe "rendre"... Je me demandais si l'adjectif verbal (puisque c'en est un) ne se transformait pas (pour je ne sais quelle raison) en participe présent, se liant alors avec le verbe pour former un seul groupe indissociable...

    Mais il semble que j'ai mal considéré la chose.

    Ah tiens... "Il semble que j'ai" ou "il semble que j'aie" ? Subjonctif ou pas subjonctif ?
    Je vais finir par me perdre complètement ! :rolleyes:
  • Bonjour.
    J'ai une question à vous poser sur la nature et fonction du mot 'étouffant'.
    Voici le contexte :
    — Oh ! c’était un tableau des plus gracieux ; imaginez-vous que La Vallière était renversée et que…
    — Eh bien ! qu’avez-vous vu ? Dites, parlez.
    — J’ai vu ce que dix autres personnes ont vu en même temps que moi, j’ai vu que, lorsque La Vallière est tombée dans ses bras, le roi a failli s’évanouir.
    Madame poussa un petit cri, seul indice de sa sourde colère.
    — Merci, dit-elle en riant convulsivement, vous êtes un charmant conteur, monsieur de Saint-Aignan.
    Et elle s’enfuit seule et étouffant vers le château.
    Dans la dernière phrase soulignée, quelles sont(ou... quelle est ?) la nature et la fonction de "étouffant" ?

    1) Est-ce participe présent ?
    Si c'est le cas, 'étouffant' n'est pas attribut du sujet mais un verbe au mode impersonnel ; donc la conjonction 'et' coordonne 's’enfuit' et 'étouffant', n'est-ce pas ?

    2) adjectif verbal ?
    Si c'est le cas, 'étouffant' est l'attribut du sujet 'elle' et la conjonction 'et' coordonne 'seule' et 'étouffant' ; mais alors, ne doit-on pas écrire 'étouffante' au lieu de 'étouffant', n'est-ce pas ?

    Cela m'embrouille la tête, aidez-moi s'il vous plait.

    Merci, d'avance.
  • Le verbe étouffer a deux sens :
    - empêcher quelqu'un de respirer quand il est utilisé transitivement
    - ne pas pouvoir respirer quand il est utilisé intransitivement.
    L'adjectif verbal étouffant ne correspond qu'au premier sens.
    Ici, il s'agit du second, on ne peut donc pas l'utiliser. Il s'agit donc d'un participe présent, donc invariable, utilisé comme adjectif et coordonné avec seule.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    C'est une syntaxe un peu mixte mélangeant un adjectif (seule) et un participe présent (étouffant). Si ce n'était pas Dumas mais un élève qui avait écrit cela, ce serait assez mal vu !
    Le participe présent serait peut-être plus clairement construit en attribut libre, antéposé ou postposé, comme ceci :
    Et elle, étouffant (de rage, de dépit), s’enfuit seule vers le château.
    Et, étouffant (de rage, de dépit), elle s’enfuit seule vers le château.
    Et elle s’enfuit seule vers le château, étouffant de rage et de dépit.
    On pourrait aussi avoir le gérondif :
    Et elle s’enfuit seule vers le château, en étouffant (de rage et de dépit).

    Cette association d'un adjectif et d'un participe présent me semble dater un peu. Par exemple, si l'on essaye "seule et riant", les exemples qu'on trouve sont peu nombreux et tous du XIXe siècle :
    https://www.google.fr/search?q=%22seule+et+riant%22
  • J'apprends beaucoup de vos explications.
    Grand merci, Anne et lamaneur ! :)
  • Bonjour à tous,
    J'hésite quant à l'accord du mot "accompagnant" dans la phrase ci-dessous. Il me semble bien qu'un adjectif est de rigueur (je peux le remplacer par "des feuilles jointes". Pour autant l'emploi d'un participe présent est-il totalement impossible.

    Les documents accompagnant mon dossier sont les mêmes depuis des années.

    Un très grand merci pour votre aide.
  • Il n'y a aucun problème ! Le participe présent "accompagnant" est l'équivalent de "qui accompagnent". Et bien sûr, il reste invariable comme tout participe présent. ;)
  • Bonjour,

    J'arrive en général à les distinguer, mais dans la phrase qui suit je n'y arrive pas...Je bloque ! Quelqu'un pourrait-il m'aider svp ? Merci par avance.

    "À cette différence existant/existantes entre les deux tableaux succède une opposition [...]"

    Elodie
  • Je retiendrais le participe: existant= qui existe.
  • Bonjour,
    Cela étant, je me permets de faire remarquer que la phrase ou la partie de phrase n'a pas un sens satisfaisant.
  • Bonjour,

    Merci pour vos réponses !

    Cette phrase a été écrite par un étranger en fait, dans sa thèse. En réfléchissant hier soir, je me suis dit que le "existant" ici n'était tout simplement pas nécessaire... Laoshi, c'est cela aussi qui vous gênait ?

    PS : d'ailleurs, j'ai fait une faute de frappe dans mon premier message : existant/existante (pas de "s" du côté de l'adjectif verbal).
  • Bonjour,
    Laoshi, c'est cela aussi qui vous gênait ?
    Dans la phrase : À cette différence existant entre les deux tableaux succède une opposition […], ce qui me gêne, c'est la partie mise en gras. Et surtout le verbe succède que je remplacerais par s'ajoute ; ensuite, ma foi, je sais pas de quoi il est vraiment question. Je ne puis donc faire de suggestion catégorique. :)
  • Ah, je vois ! Pour la fin de la phrase, j'ai tout repris en fait, parce que ça ne marchait pas. Mais j'ai bloqué sur ce participe présent/adjectif verbal. Vous le considérez aussi comme un participe présent ici ?

    Merci par avance !

    EDIT :

    J'ai retrouvé une phrase du même type :

    "Cela permet aussi de montrer les différences existantes entre les peintres du XVIIIe siècle et le futur artiste"

    Je me demande si finalement dans ce genre de phrases les deux points de vue ne seraient pas acceptables...

    Après tout, je pourrais dire "...montrer les différences constatées entre....et....".

    Qu'en pensez-vous ? Merci par avance !

    Personne pour m'éclairer ?
  • Cela permet aussi de montrer les différences existantes entre les peintres du XVIIIe siècle et le futur artiste"
    Ala lecture de Français facile je penche pour un participe présent.

    Cela permet aussi de ne pas montrer les différences existant entre les peintres du XVIIIe siècle et le futur artiste.

    En existant, cela permet aussi de montrer les différences entre les peintres du XVIIIe siècle et le futur artiste.

    Par ailleurs, on peut se demander s'il est possible de supprimer un adjectif verbal sans perte de sens de la phrase. Votre phrase, elle, conserve son sens.
  • Ted01Ted01 Membre
    Bonjour @RobertK,
    Pensez à faire l'analyse de votre phrase. Pensez au schéma (structure de la phrase).
    Ici, votre sujet est "j", votre verbe "aimer" et votre COD les enfants.
    Votre adjectif "obéissant" ne s'accordera donc pas avec le sujet mais avec le COD, puisque ce sont eux qui font l'action d'obéir.

    ---> J'aime les enfants obéissants ( car j'aime les enfants qui obéissent). ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.