Grammaire française Participe passé

24

Réponses

  • Il existe un moyen commode pour différencier l'adjectif du participe, c'est l'emploi de l'adverbe très, qui ne peut modifier que l'adjectif...

    Des enfants très obéissants (adjectif).
    *Des enfants très obéissant à leurs parents (participe).


    Des patrons très exigeants envers leurs salariés (adjectif)
    *Des patrons très exigeant de leurs salariés (participe)
    Des patrons exigeant beaucoup de leurs salariés.


    Quelques exceptions quand l'adjectif forme le second élément d'un nom composé

    Des chevaliers errants
    Des chevaliers errant dans la forêt.

    Bien sûr, ceci ne constitue en rien une règle!!!
  • Salut,
    Voici un autre exercice que je trouve très intriguant: Je dois mettre le verbe entre parenthèse au temps du participe qui convient(présent ou passé)
    1-Elle portait une broche (appartenir) à l'une des aieules.
    J'ai mis appartenant, mais la bonne réponse était ayant appartenu. J'ai donné raison à l'auteur parce que le verbe de la proposition principale est au passé.
    2-L'été (tirer à sa fin) , les touriste se faisaient rares.
    J 'ai mis ayant tiré à sa fin, comme dans la phrase précédente, à ma grande surprise, la bonne réponse était: tirant à sa fin!!!!!!!
    3-Decevoir par ses résultats médiocres, il abandonna la compétition.
    Ma réponse était : Ayant été déçu..., mais la bonne réponse, selon le corrigé, était déçu!!!!
    Pourtant, j'ai bien lu les explications du livre, y a-t-il quelque chose d'ambigu?
    Merci
  • Dans la première phrase, la broche a appartenu à son aieul AVANT qu'elle la porte, par définition...
    Dans les deux autres les faits de la première et deuxième partie de la phrase sont simultanés. Ce n'est pas en fonction du temps de la proposition principale, mais en fonction de leur simultanéité ou non. Le temps composé sert toujours pour une action ou un fait antérieur à celui mentionné dans la principale.

    Donc en clair, si je resitue tout par rapport au présent :
    -elle porte une broche ; avant, cette broche appartenait à son aieul
    -l'été touche à sa fin ; les touristes se font rares (c'est en même temps)
    -il est déçu, il abandonne (même chose)
  • Bonjour,

    Pour la première phrase, rien ne précise si l'aïeule est morte ; ou si, vivante, elle n'a fait que prêter la broche.
    Pour moi, un participe présent se justifie si l'aïeule est en vie et possède la broche qu'elle n'a que prêtée.
    C'est le contexte qui pourrait en décider, et il semble absent de l'exercice...

    Le mot « aïeul » ne veut pas dire « ascendant décédé ».

    Muriel
  • C'est certain, mais visiblement l'auteur de l'exercice par le choix du terme "aïeule" sous-entendait qu'il s'agissait d'un héritage, du moins d'un bijou de famille qui appartenait maintenant à cette personne après avoir appartenu à une grand-mère par exemple, qu'elle soit morte ou non. Je pense que c'est ainsi qu'il fallait comprendre la phrase.
  • Salut !

    Je voudrais savoir si la construction du participe présent du verbe impersonnel 'neiger' est possible.

    Est-ce que l'on peut dire ou écrire : 'la nuit neigeant(snowing night)' ?
    Et comment est 'la nuit tombant la neige' ?

    Merci, d'avance.
  • Dans snowing night, il ne s'agit pas du participe présent du verbe to snow, mais d'un adjectif.
  • Mithridate a écrit:
    Dans snowing night, il ne s'agit pas du participe présent du verbe to snow, mais d'un adjectif.

    Merci pour ta réponse rapide.

    Moi, je veux faire un syntagme nominal en utilisant, si possible, le participe présent.
    Ce que je veux dire, c'est : 'la nuit où il neige' ou 'la nuit durant laquelle tombe la neige'.
    N'y aura-t-il pas de solution ?

    Merci, encore !!

    P.S.
    L'expression 'la nuit neigée', est-elle compréhensible ?
    Qu'en pense-tu ?
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Andrée Maillet écrit dans Le Doux Mal : Et puis, une nuit neigeuse, neigeante, c'est la venue possible, imminente même, de tous les enchantements.
    Eh bien, te voilà avec deux solutions ! L'adjectif traditionnel neigeux (au féminin, donc neigeuse), qui convient très bien. Et l'adjectif verbal neigeant (au féminin, donc neigeante) qui n'est pas usuel mais peut se comprendre surtout dans un contexte poétique.
    Néanmoins, attention à ce qu'on trouve sur Internet. Je trouve un merveilleux exemple de pseudo-traduction avec cette chanson de Céline Dion :
    Twentyfourth of December
    It was a cold and snowing night
    I still can remember Gazing at the stars and the moonlight
    Fell asleep on a sofabed
    Dreams of Christmas in my head
    But I woke up to my surprise
    There he was right in front of my eyes
    rendu en français par
    Twentyfourth de décembre
    C'était un froid et la nuit neigeante
    je peux me souvenir encore de Regarder aux étoiles et au clair de lune
    s'est Endormi sur un sofabed
    Rêve de Noël dans ma tête
    Mais je me suis réveillé à ma surprise
    Là il avait raison devant mes yeux
    Je suppose qu'il s'agit d'une traduction automatique, mais c'est d'un comique certain.
    Il fallait évidemment : c'était une nuit froide et neigeuse.
  • lamaneur a écrit:
    Andrée Maillet écrit dans Le Doux Mal : Et puis, une nuit neigeuse, neigeante, c'est la venue possible, imminente même, de tous les enchantements.
    Eh bien, te voilà avec deux solutions ! L'adjectif traditionnel neigeux (au féminin, donc neigeuse), qui convient très bien. Et l'adjectif verbal neigeant (au féminin, donc neigeante) qui n'est pas usuel mais peut se comprendre surtout dans un contexte poétique....

    Voilà, enfin toi !
    Tu as dit tout ce que je veux savoir.
    Merci, millefois lamaneur !
    Et je te souhaite une très bonne soirée. :)
  • bonsoir,

    je me torture la tête avec 3 phrases depuis plus de 2 heures à savoir si je les ai écrites correctement ou pas ...
    je ne sais pas si les mots en gras sont bien des participes présents ou adjectifs verbaux dans le contexte et le sens précis de ces phrases :

    1ère
    Il hocha la tête, ses yeux noirs brillant sous la faible lumière qui filtrait dans la pièce.

    2ème
    Elle se l’imaginait de petite taille, d’étincelants cheveux bruns tombant sur son front, ses yeux noirs brillant de la même intensité qu’à cet instant...

    3ème
    Croiser ses yeux brillants de larmes qui ne couleraient jamais fut un supplice mais elle le fit quand même.

    est-ce correct ? sinon quelles sont les corrections ?
    pouvez vous m’aider svp ?? et m'expliquer car on m'a dit pour adjectif verbaux mettre qui devant mais je trouve que ça va pour les deux donc du coup je ne sais plus du tout !! merci !!
    merci d'avance ;)
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, c'est correct.
    Dans les deux premières phrases, il s'agit bien de participes présents.
    Ce sont les verbes de propositions participiales, qui pourraient être remplacées, sans rajouter de mots, par des propositions avec verbe conjugué :

    Il hocha la tête, ses yeux noirs brillant sous la faible lumière qui filtrait dans la pièce. (= ses yeux noirs brillaient sous la faible lumière...)

    Elle se l’imaginait de petite taille, d’étincelants cheveux bruns tombant sur son front, ses yeux noirs brillant de la même intensité qu’à cet instant... (=d'étincelants cheveux bruns tomberaient sur son front, ses yeux noirs brilleraient sous la faible lumière)

    Et seuls des participes présents peuvent avoir des COD, des COI, ou comme ici des CC de lieu, de manière.

    En revanche, dans la dernière phrase, c'est bien un adjectif verbal.
    Tu peux le remplacer par un autre adjectif :
    Croiser ses yeux brillants de larmes qui ne couleraient jamais fut un supplice mais elle le fit quand même. (=ses yeux humides de larmes)
    Mais tu ne pourrais pas le remplacer par un verbe conjugué sans rajouter de mots :
    Croiser ses yeux brillaient de larmes...
  • Merci beaucoup Jehan !! Merci pour les réponses qui m'aident beaucoup et pour l'explication très claire qui maintenant m'aidera beaucoup dans l'avenir car je n'avais pas d'explication aussi claire et je m'embrouillais vraiment !! Encore mille merci ;)
    Cathy
  • MemnonMemnon Membre
    Bonjour,

    Voici mon souci : Cette pierre possède le pouvoir de rendre plus tranchant la plus tranchante des lames.

    Je n'arrive pas à déterminer la fonction de tranchant, et donc je ne sais s'il doit rester invariable ou s'il doit être accordé à cette fameuse lame, ce qui donnerait :
    Cette pierre possède le pouvoir de rendre plus tranchante la plus tranchante des lames.

    En espérant que vous pourrez m'expliquer aussi complètement que possible le pourquoi du comment...

    Merci ! :D
  • JehanJehan Modérateur
    Pourquoi cela cesserait-il d'être un adjectif verbal variable ?
    Rendre plus tranchante, plus coupante, plus acérée...
    Je ne vois pas où est le problème.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.