Pourquoi les mythes continuent-ils d'inspirer les créateurs et d'intéresser le public longtemps aprè

Bonjour,

Je suis en première L et ma professeur de français a donné une dissertation à faire pour lundi.

Le sujet est le suivant:

"A propos de Don Juan, Michel Tournier en vient à écrire: "C'est le propre des personnages mythiques de déborder ainsi leur berceau natal et d'acquérir une dimension et des significations que leur auteur n'avait pas soupçonnées."

Vous expliquerez sous la forme d'un développement organisé pourquoi certains mythes ou certains "personnages mythiques" continuent d'inspirer les créateurs et d'intéresser leur public longtemps après leur apparition."

N'étant pas très inspirée pour ce sujet, j'ai de tout de même fouillé du mieux que j'ai pu dans ma tête et j'ai trouver un semblant de plan:

1. Parce que le mythe a une portée universelle et se rattache à des aspects de la condition humaine
2. Parce que les mythes font partie des traditions et sont connus de tous et doivent continuer à l'être.
3. Parce qu'ils ont une valeur pédagogique et symbolique.

Mon problème est que je ne trouve pas quoi dire sur les "personnages mythiques" et je me demande si j'aborde bien toutes les raisons pour lesquelles ces mythes continuent d'intéresser et d'inspirer. Je trouve peu d'exemples à mes arguments. Est-ce que quelqu'un peut m'aider, me proposer un plan? Des idées d'arguments?

Merci d'avance!!!

A bientôt!!

Réponses

  • Je pense qu'avant de développer des idées comme la valeur mythologique etc...Tente de trouver un mythe susceptible d'étayer ton propos:Le mythe d'Europe par exemple, Les Muses d'ou le mot musée d'ailleurs ; regarde la foule de termes qui recouvrent une référence mythologique: Vénus pour le rasoir féminin, Nike (déesse de la victoire ) pour les chaussures,L'Europe (enlevé par Zeus transformé en taureau ), La renault clio (clio était la muse de l'histoire )....
    La mythologie fait vendre !
  • Je le dis toujours et je le redis mais cette opinion peut ne regarder que moi, trouver des idées et des arguments avant de faire un plan.
    Poses toi devant ta feuille blanche et après avoir analysé ton sujet note toutes les idées qui te passent par la tête et voit si tu peux en faire un semblant de plan. Tu peux par la suite rajouter des idées ou modifier ton plan mais il est plus facile de faire un plan lorsqu'on a les idées c'est moins angoissant et ça t'évite de bloquer voire bugger sur un plan sans trouver d'arguments.

    Je peux te conseiller d'aller voir le dictionnaire des mythes littéraires de Pierre Brunel ou une étude mythographique en littérature comparée sur la valeur et le pouvoir des mythes.

    Mais mon conseil c'est d'analyser le sujet, d'abord les propos de Tournier et puis la question de ta prof pour bien voir l'essence de ta dissertation.
  • Le sujet (ou du moins un sujet approchant) a été commenté en début de semaine sur ce forum
    Benjamin, OK pour Nikê et les chaussures de sport ; mais la relation entre Clio et la voiture ? Par ailleurs ne pas réduire le sujet à l'aspect commercial qui est à tout cela tel la purée Mousline comparée aux délicieuses préparations de ma grand-mère :DHush il y a dans la citation de Tournier ces mots, à ne pas perdre de vue
    "que leur auteur n'avait pas soupçonnées."
  • Pour te donner des idées si tu n'as pas les ouvrages que MéliePuce te conseille (page 1 sur Gloogloo avec "mythe littéraire", quand même : il faut un peu chercher!!) :
    une première liste
    hop, une deuxième

    Exploite bien ces exemples (recherches en perspectives... tu t'es laissé un seul WE, c'est bien court...) pour trouver des arguments : certains ont été "recyclés" pour des raisons très différentes - pense au contexte historique de certaines époques qui d'emblée privilégient certains mythes plutôt que d'autres ! (et pose-toi cette question : quels sont les mythes qui seraient intéressants aujourd'hui, ceux qui t'intéresseraient toi, personnellement ? )

    Ton plan :
    -- I et III se rejoignent trop, à fusionner plutôt, sinon ton devoir sera un chien qui se mord la queue : ce qu'ils symbolisent (évoque l'allégorie), ce qu'ils enseignent (pédagogie) ce sont précisément ces aspects de la condition humaine.
    -- II, pourquoi pas mais fais attention : ce n'est pas assez spécifique aux mythes, il y a des tas de choses traditionnelles qui n'ont pas la dynamique des mythes; y compris en littérature : beaucoup d'oeuvres sont des classiques (tradition, donc) mais ne sont pas mythiques; ne tombe pas dans le hors-sujet en présentant/ envisageant les mythes comme qqch de figé, garants d'une tradition, alors que justement le sujet t'invite à en considérer la forme sans cesse renouvelée... A cet égard, fais qqes recherches sur la Renaissance et le Romantisme concernant leur rapport à l'Antiquité. Ce grand II devrait plutôt être ton I.

    Bon week end... :rolleyes:
  • Bonjour tout le monde,

    Je vous remercie de vos réponses mais j'ai finalement appelé un oncle qui était prof de lettres a la FAC...!!!

    Merci quand même!!!

    :)
  • Je dois écrire une disserte mais je ne comprends pas le sujet .. le corpus est composé de 4 textes :

    . Molière, Dom Juan, acte V, scene 5 et 6 (ceux avec le spectre et la statue)
    . Baudelaire, Les Fleurs du Mal, poeme 'Don Juan en enfer'
    . Jules Barbey d'Aurevilly, Les Diaboliques, 2nd partie de la nouvelle 'le plus bel amour de Don Juan'
    . Maupassant, mont-Oriel, extrait

    Et voici le sujet :

    A propos de Don Juan, Michel Tournier en vient à écrire :
    " C'est le propre des personnages mythiques de déborder ainsi leur berceau natal et d'acquérir une dimension et des significations que leur auteur n'avait pas soupçonnés"

    En prenant librement appui sur les textes qui vous sont proposés, ceux que vous avez étudiés et vos connaissances personnelles, vous expliquerez sous la forme d'un développement organisé pourquoi certains mythes ou personnages mythiques continuent d'inspirer les créateurs et d'intéresser leur public longtemps après leur apparition.


    Merci d'avance
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Jacques,

    Pour la problématique, j'essaierai "en quoi le mythe est-il un langage universel ?"
    La suite devrait se mettre en place naturellement.
  • Merci beaucoup. Que pensez-vous de mon plan ? Me permet-il de parler de tout ?
    Après réflexion, le fait de parler des "adaptations" de mythes en musique ou peinture me semble être un élément cohérent pour une ouverture. Néanmoins, on ne peut pas citer d'exemple dans une conclusion... Est-ce différent pour une ouverture ?

    Je viens de rédiger une première version de mon introduction et j'aimerais avoir quelques commentaires, notamment sur ce qu'il faut supprimer étant donné sa longueur.

    Depuis que l'homme s'exprime, existent les mythes. A la base, ceux-ci servaient à expliquer des faits incompréhensibles pour l'homme. C'est ainsi que le mythe de la Genèse avait pour but d'expliquer la création du monde et de l'humanité. Plus tard, de nombreux évènements seront traduits par les célèbres mythes grecs mettant en scène des dieux. Zeus, par exemple, était la cause des orages tandis que Poséidon déclenchait les tempêtes marines. Il est possible de définir le mythe de la façon suivante, à savoir un récit fabuleux transmis par tradition et qui met en scène des êtres incarnés par une forme symbolique des aspects de la condition humaine. La transmission par tradition a engendré des réécritures de la plupart des mythes. Le personnage séducteur sans foi ni loi et dressé contre la religion qu'est Don Juan constitue un réel mythe au vu de ses nombreuses réécritures. En effet, la première version date de 1630 et a été écrite par Tirso de Molina, tandis que la plus récente à ce jour est celle d'Eric-Emmanuel Schimtt, parue en 1991. Entre temps, plusieurs dizaines de réécritures ont été publiées, comme celle de Molière, Dom Juan ou le festin de pierre, en 1665, qui en reste l'une des plus célèbres. C'est à propos du personnage de Don Juan que Michel Tournier en vient à écrire : "C'est le propre des personnages mythiques de déborder ainsi leur berceau natal et d'acquérir une dimension et des significations que leurs auteurs n'avaient pas soupçonnés."
    A présent, nous allons nous demander en quoi le mythe est-il un langage universel.
    Pour répondre à cette question, nous étudierons dans une première partie l'intérêt que peuvent trouver les créateurs à réécrire d'anciens mythes.
    Ensuite, nous développerons une seconde partie concernant cette fois-ci l'intérêt que peut avoir le public pour ces réécritures.
    Enfin, nous proposerons une dernière partie sur les différentes raisons entraînant la mort, ou disparition, de certains mythes.

    Outre la longueur, je me demandais s'il n'était pas faux de ne pas dire en quoi Don Juan, si ce n'est les réécritures, présente un mythe. En effet, j'écris plus haut que les mythes servent à expliquer, "à la base", quelque chose. Bref, merci de m'aider !
  • Je me permet un double post dans le seul but de vous demander de l'aide concernant une ouverture à ma conclusion.
    Vous pouvez oublier mon message précédent, mon seul problème est l'ouverture.
    Merci !
  • Bonjour à vous, je viens de m'inscrire sur ce forum, car il s'avère que je me trouve dans un assez grand embarras...
    Je suis en classe de première L, et j'ai une dissertation à faire, seulement voilà: je suis bloquée.
    Je pensais pourtant être capable de répondre au sujet, mais je me suis rendue compte que non. On dirait que je fais un blocage.
    Je viens donc demander de l'aide.

    Le sujet de la dissertation est écrit en ces termes:

    "Vous expliquerez sous la forme d'un développement organisé pourquoi certains mythes ou certains "personnages mythiques" continuent d'inspirer les créateurs et d'intéresser leur public longtemps après leur apparition."

    Bien entendu, je ne vous demande pas de faire cette dissertation à ma place, mais simplement de m'aider à avancer.

    J'ai déjà fait un brouillon ou j'ai "balancé" toutes mes idées, mais elles me semblent toutes répondre à côté du sujet...


    Auriez vous, s'il vous plait, des idées à me proposer, et un moyen de mettre en forme cette dissertation?
    Quoique me donner des idées serait déjà pas mal, je pense que je pourrai me débrouiller avec par la suite. Si vous désirez de plus amples précisions pour pouvoir mieux m'aider, je me ferais un plaisir de vous en donner.
    Je vous remercie d'avance.
  • Lis les messages précédents, la réponse est là!
  • Bonjour Mania
    Devant un sujet pareil, mon conseil est de commencer par décortiquer l'énoncé en faisant des phrases toutes simples et les juxtaposer pour être bien sûr de ne rien oublier.
    Le blocage peut venir de ce que ce travail n'a pas été fait.
    Ex:
    1 - "Certains mythes anciens intéressent encore le public d'aujourd'hui": est-ce vrai ? lesquels ? pourquoi ?
    2 - Mais "longtemps après leur apparition" ne signifie pas seulement aujourd'hui: est-ce qu'il y a des mythes qui durent ? Est-ce qu'ils sont faits pour durer ? S'ils durent est-ce que cela reste des mythes ou est-ce que cela ne devient pas une religion qui regroupe des gens qui restent tous attachés aux mêmes mythes ? N'est-ce pas à cause de ce lien social qu'ils durent et non à cause du mythe lui-même ?

    Ce n'est qu'un exemple, et cela ne fait qu'amorcer l'interrogation. Mais c'est seulement après avoir mis tout à plat qu'on s'aperçoit que la question revient à se demander pourquoi des gens s'intéressent aux mythes. Voilà une question simple sur laquelle on peut réfléchir.

    Est-ce que çà débloque ?
  • Merci pour votre aide.
    J'ai regardé les réponses données précédemment pour répondre à ce sujet. Cela m'a bien aidé, et j'ai pu organiser mon plan.

    Pour répondre aux problématiques de mon plan, j'ai également exposé des idées susceptibles d'y répondre. Il ne me reste plus qu'à rédiger.

    Je vous remercie encore une fois pour votre aide.
    =)
  • asunaasuna Membre
    Bonjour, j'ai un soucis au niveau d'un plan de dissert que je dois rendre demain, c'est la première fois que je bloque et que je n'ai pas d'idées ( peut-être stressé par le temps)
    Donc voici le sujet:


    A propos de Don Juan, Michel Tournier en vient à écrire : « c'est le propre des personnages mythiques de déborder ainsi leur berceau natal et d'acquérir une dimension et des significations que leur auteur n'avait pas soupçonnées.» En prenant librement appui sur les textes qui vous sont proposés, ceux que vous avez étudiés et vos connaissances personnelles, vous expliquerez sous la forme d'un développement organisé pourquoi certains mythes ou certains personnages mythiques continuent d'inspirer les créateurs et d'intéresser leur public longtemps après leur apparition ?

    J'ai trouvé un semblant de plan: I/La fonction d'un mythe
    1)Fonction morale du héros mythique
    2) Les réécritures

    II/ ?
    1)But des réécritures
    2) L'attrait du mythe pour le public

    Voilà, de plus je n'ai pas vraiment d'idées à mettre dans le 1) du I et dans le 1) du II

    Merci d'avance
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.