Un personnage du roman est-il toujours un individu qui affronte la réalité sociale pour réussir ?

Mon prof de français nous a donné un sujet de dissertation qui est "Un personnage du roman est-il toujours un individu qui affronte la réalité sociale pour réussir".
Je sais que par exemple que Bellamy de Maupassant ou Rastignac de Balzac sont des individus qui affronte cette réalité contrairement à Madame Bovary de Flaubert ou de l'etranger de Camu qui l'évitent.
En fait, je ne sais pas comment mis prendre, par où commencer et donc tout aide sera le bienvenu, merci.

Réponses

  • C'est amusant, ces sujets où la question semble appeler une réponse par oui ou par non, tout en excluant clairement l'une des deux possibilités. ;)

    Dans le même genre, je propose:
    - Un personnage de roman doit-il forcément s'appeler Emma?
    - Un poème a-t-il nécessairement 14 vers?
    - Les tragédies de Sophocle mettent-elles en scène des dilemmes éthiques ou parlent-elles surtout de mécanique quantique?

    Pour ne pas être accusé de trolling, je te réponds quand même un peu: oui, Camus ou Mme Bovary sont d'intéressants contre-exemples. Je t'invite à les creuser. Mais tu peux en trouver d'autres.
  • En fait j'ai besoin d'aide pour d'autre exemple avec des liens, si possibles,merci
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.