Grammaire française Participe passé

13468923

Réponses

  • Non, je me suis mal fait comprendre.
    Je vous ai juste donné les exemples du dictionnaire de l'Académie... Je ne suggère rien, et j'ai plutôt tendance à utiliser l'indicatif dans les tournures négatives ou de sens négatif !
  • MichelMichel Membre
    Chère Anne, bonsoir

    Le problème est qu'il y a une très grande différence de sens, selon que, dans une phrase, on utilise l'indicatif ou le subjonctif. Vous savez cela aussi bien que moi.

    Reprenez ainsi « Il ne fut pas douteux qu’en abandonnant Loménie, la cour n’avait fait que sacrifier aux circonstances » (Sallier, Annales françaises, page 201), et remplaçez-y "avait" par "eût". De même, comparez "je conçois qu'il soit mécontent" (=je m'explique qu'il soit mécontent) avec "je conçois qu'il est mécontent" (=je saisis qu'il est mécontent).

    Quant au remplacement du subjonctif imparfait par le subjonctif présent, il est le résultat d'une évolution qui n'a rien de logique. Comparez ainsi les phrases: "Il est difficile de concevoir que Louis-Philippe ne sût pas utiliser le subjonctif", avec "il est difficile de concevoir que Louis-Philippe ne sache pas le subjonctif"; s'agissant d'un individu mort en 1850, vous vous rendez compte que quelque chose "cloche" dans la deuxième phrase. Evidemment, on pourrait écrire "Il est difficile de concevoir que Louis-Philippe n'ait pas su utiliser le subjonctif", mais alors "Il est difficile de concevoir que Louis-Philippe n'eût pas su utiliser le subjonctif avant son accession au trône" deviendrait "Il est difficile de concevoir que Louis-Philippe n'ait pas eu su utiliser le subjonctif avant son accession au trône", si bien qu'on se retrouverait avec un temps surcomposé.

    Ceci dit, revenons à nos moutons. Dans les citations de mon premier message (en tout cas dans la plupart d'entre elles), on a nettement l'impression que si on devait supprimer le subjonctif, on mettrait à la place un conditionnel. Mais cela est-il possible, s'agissant des verbes "douter", "nier", etc. utilisés à la forme affirmative?

    Cordialement et respectueusement.
  • MichelMichel Membre
    Bonjour Anne

    Et merci pour le texte en question qui confirme ce que je pensais: aujourd'hui encore on déconseille l'emploi du conditionnel (et, évidemment, de l'indicatif) derrière "douter" utilisé à la forme affirmative.

    J'espère que vous avez apprécié ma "démonstration" concernant l'évolution du subjonctif.

    Cordialement et respectueusement.
  • Bonjour,

    Quelle phrase est correcte?

    Le retard que tu as pris quand j'étais venue te voir?

    Ou bien

    Le retard que tu as pris quand je suis venue te voir?

    Je bug

    Merci :)
  • JehanJehan Modérateur
    Le retard que tu as pris quand je suis venue...
    Simultanéité, même temps.
  • Bonjour,

    Comment conjuguer les verbes
    dans la seconde phrase ?
    Merci



    Il ne me semble pas qu'il soit désolé que je t'accompagne à sa place.

    Il ne m'avait pas semblé qu'il........désolé que je t'.....à sa place.
  • Il ne m'avait pas semblé qu'il fût désolé que je t'accompagnasse à sa place.
    (Que de rimes !)
  • Bonjour,

    J'utilise cette règle pour bien montrer la postériorité au passé :


    Présent
    Passé composé
    Imparfait
    Plus-que-parfait
    Passé simple
    Passé antérieur
    Passé composé---Passé sur composé
    Futur simple
    Futur antérieur.

    Exercice que j'ai résolu :


    1- Il lui a interdit de bouger tant que son plâte " n'a pas eu été " sec.

    2- Maintenant que " je l 'ai connu"
    je le trouve très sympa.

    3- Une fois que" tu auras compris "ce texte, tu pourras le résumer.

    4- En attendant que tu reviennes, je vais occuper de tes affaires.

    5- Dès qu'on "eût ouvert" les portes du cinéma, les fans se précipitèrent.

    6- Toutes les fois qu'il " touche " un ordinateur, celui-ci s'est détraqué.

    7- D'ici à ce que lui " interdise " l'utilisation de cette machine, il n'y a pas loin.

    8- Tu partiras dès que tu " mangeras ".

    9- Marie entra aussitôt qu'il " fût parti ".

    10- Il s'est éloigné pendant que je ne le " surveillais ".

    11- Tu ne partiras d'ici avant que tu " me rendrais " ce livre.

    12- Je fermerais la porte quand tu " auras quitté " la salle.
  • JehanJehan Modérateur
    1- Il lui a interdit de bouger tant que son plâtre n'a pas eu été ne serait pas sec.
    Principale au passé > futur du passé , donc conditionnel.
    2- Maintenant que je l 'ai connu, le connais, je le trouve très sympa.
    Je le connais toujours. Simultanéité, même temps.
    3- Une fois que tu auras compris ce texte, tu pourras le résumer.
    4- En attendant que tu reviennes, je vais m'occuper de tes affaires.
    5- Dès qu'on eût eut ouvert les portes du cinéma, les fans se précipitèrent.
    Pas d'accent circonflexe à la 3e personne au passé antérieur : ce n'est pas le subjonctif.
    6- Toutes les fois qu'il touche a touché un ordinateur, celui-ci s'est détraqué.
    Simultanéité, même temps.
    7- D'ici à ce que je lui interdise l'utilisation de cette machine, il n'y a pas loin.
    8- Tu partiras dès que tu mangeras auras mangé .
    Action future antérieure à une autre action future : futur antérieur.
    9- Marie entra aussitôt qu'il fût fut parti.
    Pas d'accent circonflexe à la 3e personne au passé antérieur : ce n'est pas le subjonctif.
    10- Il s'est éloigné pendant que je ne le surveillais pas.
    11- Tu ne partiras pas d'ici avant que tu me rendrais m'aies rendu ce livre.
    "Avant que" est suivi du subjonctif. Et comme l'action est ici antérieure à celle de la principale, subjonctif passé.
    12- Je fermerai la porte quand tu auras quitté la salle.
  • hayakilnet a écrit:
    Bonjour,

    J'utilise cette règle pour bien montrer la postériorité au passé :


    Présent
    Passé composé
    Imparfait
    Plus-que-parfait
    Passé simple
    Passé antérieur
    Passé composé---Passé sur composé
    Futur simple
    Futur antérieur.

    Exercice que j'ai résolu :


    1- Il lui a interdit de bouger tant que son plâte " n'a pas eu été " sec.
    ... "n'est pas sec" ou "n'était pas sec", suivant contexte...

    2- Maintenant que " je l 'ai connu"
    je le trouve très sympa.
    "Maintenant que je le connais ..."

    3- Une fois que" tu auras compris "ce texte, tu pourras le résumer.

    4- En attendant que tu reviennes, je vais m'occuper de tes affaires.

    5- Dès qu'on "eût ouvert" les portes du cinéma, les fans se précipitèrent.
    "Dès qu'on eut ouvert ..." (simple problème de conjugaison).

    6- Toutes les fois qu'il " touche " un ordinateur, celui-ci s'est détraqué.
    "Toutes les fois qu'il a touché..."

    7- D'ici à ce que lui " interdise " l'utilisation de cette machine, il n'y a pas loin.

    8- Tu partiras dès que tu " mangeras ".
    "... dès que tu auras mangé."

    9- Marie entra aussitôt qu'il " fût parti ".
    "... aussitôt qu'il fut parti." (conjugaison)

    10- Il s'est éloigné pendant que je ne le " surveillais ".
    "... pendant que je le surveillais" (un peu étrange...)

    11- Tu ne partiras d'ici avant que tu " me rendrais " ce livre.
    "... avant que tu ne m'aies rendu ce livre"

    12- Je fermerais la porte quand tu " auras quitté " la salle.
    "Je fermerai ..."

    Tout n'est pas aussi simple... :)
  • JehanJehan Modérateur
    Je vois que nous divergeons quant à la première phrase... Il faut dire que j'ai hésité.
  • Présent
    Passé composé
    Imparfait
    Plus-que-parfait
    Passé simple
    Passé antérieur
    Passé composé---Passé sur composé
    Futur simple
    Futur antérieur.

    Cette règle est-elle fiable ?
  • JehanJehan Modérateur
    Uniquement s'il y a antériorité dans une proposition par rapport à l'autre.... Et uniquement si le mode à employer est l'indicatif, bien sûr.
  • Cela dépend aussi de l'aspect du verbe :
    Depuis que je le connais, je ...
    Depuis que j'ai fait sa connaissance, je...
  • Jehan a écrit:
    Je vois que nous divergeons quant à la première phrase... Il faut dire que j'ai hésité.
    Bien sûr qu'on peut admettre le "futur du passé", privé qu'on est de contexte... C'est la limite de ces exercices sur des phrases détachées.
  • Marion (partir) " partit "quand elle eut terminé
    son travail
    . Marion (partir) " fut parti " quand elle a terminé son
    travail. Marion (partir) " partira " quand elle aura terminé
    son travail
    . Marion (partir) " est parti quand elle avait terminé
    son travail.
  • JehanJehan Modérateur
    Marion partit quand elle eut terminé son travail.
    Oui : passé simple / passé antérieur.

    Marion fut parti part quand elle a terminé son travail.
    Présent / passé composé.

    Marion partira quand elle aura terminé son travail.
    Oui : futur simple / futur antérieur.

    Marion est parti partait quand elle avait terminé son travail.
    Imparfait / plus-que-parfait.

    Comme tu as écrit toi-même plus haut : ;)
    Présent
    Passé composé
    Imparfait
    Plus-que-parfait
    Passé simple
    Passé antérieur
    Passé composé---Passé surcomposé
    Futur simple
    Futur antérieur.
  • Je me sens étourdi ! Ces phrases que je viens de poster, expriment-elles l'antériorité, ou la postériorité ?
  • JehanJehan Modérateur
    Tout dépend du point de vue...

    Dans tes phrases, l'action de partir (temps simples dans les principales) est postérieure à l'action de terminer, elle a lieu après. Marion part après avoir terminé.
    Et l'action de terminer (temps composés dans les subordonnées) est antérieure à l'action de partir, elle a lieu avant. Marion termine avant de partir.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.