Grammaire du français

1181920212224»

Réponses

  • Si "regretter" se conjuguait au conditionnel présent, "Je regretterais qu' il n' ait pas réussi ", une phrase interrogative est-elle nécessaire ? Le locuteur dans cette situation s' interroge sur un choix à faire. Il se demande si oui ou non il émettra des regrets.

  • JehanJehan Modérateur

    Je ne comprends pas bien pourquoi une phrase interrogative serait nécessaire dans ce cas de figure.

    Il n'y a ni interrogation ni choix, mais hypothèse. L'échec est présenté comme simplement éventuel.

    (Si cela se produisait) je regretterais qu' il n'ait pas réussi.

  • Tout à fait. L' indicatif futur, présent ou passé suffit à l' interrogation, si l' on posait la question: " Allez-vous être peiné de son échec ? La réponse pourrait être la suivante: " Croyez-vous que jregretterai qu'il n'ait pas réussi son examen" ? Ou alors, dans le cas d' une interrogation personnelle" : " Regretterai-je qu' il n' ait pas réussi... " ?

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.