Bonjour,

Est-ce que vous avez lu la Peste d'Albert Camus, son célèbre roman ?
oui : qu'en pensez-vous ?
non : je vous invite à la lire
Mots clés :

Réponses

  • Et avez-vous lu Le Malentendu du même auteur ?
  • Bonjour,

    Je n'ai lu aucun des ouvrages que vous évoquez d'Albert Camus. J'ai juste lu L'étranger de cet auteur qui est un livre très intéressant que je vous conseille de lire. Je ne pense pas que je dois dire pourquoi car ce n'est pas ce livre qui est en question au départ. Alors si quelqu'un a lu La Peste qu'il nous en parle... ;)
  • J'ai lu La Peste, et il m'a déplut, autant j'ai aimé L'Etranger, autant je n'ai pas aimé La Peste, je le trouve long, laborieux. Certains personnages se démarquent comme Tardieu ou celui qui écrit son livre (j'ai oublié le nom), le caractère sont interressants et recherchés. Mais à part ça, je n'ai pas aimé, et puis je le trouve d'une certaine façon répétitive...
  • Bonjour à tous!

    J´ai lu La Peste. Ce roman m´a plu.
    C´est une chornique malgré les dates ne sont pas précises.
    Je trouve cette idée intéressante.
  • bonjour,

    personellement,je crois que la peste meilleur car camus n'a raconté que la vérité et rien que la vérité de la peste qui attaqué oran l'une des villes algériennes.
    j'ai lu l'etranger j'ai bien aimé.
    :/
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Anas,

    As-tu vu sur le site la fiche qui est consacrée à ce roman ?
    ici.
  • bonjour,
    je viens de la voir prq?
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour Anas,

    J'ai indiqué ce lien pour mettre en valeur les ressources du site souvent méconnues.

    Ensuite j'ai voulu réagir à une de tes affirmations qui apparemment confond "réalité historique" et "vérité fictionnelle". Oran n'a jamais été victime de la peste au XXe siècle, c'est simplement un récit symbolique conté selon les règles du récit réaliste...

    Je suis heureux que tu aies aimé ce roman très fort.
  • La peste symbolise sous cette image qui effraie de façon atavique, l'invasion du monde par l'idéologie nazie (la "peste brune"), et au-delà les dangers de tous les totalitarismes ou extrêmismes
  • bonjour Jean-Luc,

    je crois que oran a été victime de la peste recherche bien;;,....
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Anas,

    Je persiste et je signe : Oran n'a pas connu la peste au XXe siècle.

    Il se trouve qu'il y a eu en 1941 et 1942, une grande épidémie de typhus en Algérie. Des zones entières ont été interdites, frappés de quarantaine, comme Oran dans le roman. On estime le nombre des personnes contaminées à 55000 pour 1941 et 200000 pour 1942, avec une mortalité de trente pour cent.

    Camus a écrit dans ses Carnets, en 1942 : "Je veux exprimer au moyen de la peste l'étouffement dont nous avons souffert et l'atmosphère de menace et d'exil dans laquelle nous avons vécu. Je veux du même coup étendre cette interprétation à la notion d'existence en général." La peste est donc une allégorie de la condition humaine. C'est l'absurdité d'une existence qui débouche inexorablement sur la mort, la terre vue comme une prison, le lieu de toutes les lâchetés ou de tous les dévouements.
  • Bonjour Jean-Luc,

    Pourriez-vous s.v.p. expliquer les expressions soulignées dans l'extrait de votre article, puisque je n'en ai pas tout à fait capté le sens. Votre article a bien éclairé cette oeuvre et donne envie de la relire.

    D'autre part, malgré son refus du lyrisme, Rieux y cède parfois, surtout à partir de la 3e partie : la description des convois de tramways remplis de cadavres, passant sur la corniche qui domine la ville, face à la mer, n'est pas indigne de Lucrèce. Quelques pages constituent des morceaux d'anthologie,

    Merci
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Isibu,

    Quelques explications complémentaires :
    1 - Pour Lucrèce :
    Cette page rappelle la poésie "noire" de Lucrèce par l'effroi devant le désordre, la solitude du témoin, le spectacle de la misérable condition humaine, le sentiment du néant, l'omniprésence de la mort, l'horreur physique, la mort palpable devenue obsessionnelle dans le recours aux descriptions macabres.

    2 - Quant aux pages qui pourraient entrer dans une anthologie du lyrisme :
    au début de la 4e partie, la mort de l’acteur sur la scène de l'Opéra,
    le bain de mer pour les survivants.
  • Bonsoir Jean-Luc,

    Merci beaucoup de votre réponse détaillée. Oui, maintenant que vous le dites et que je me suis un peu plus exactement renseignée sur Lucrèce, je vois bien que c’est son et eripitur persona, manet res dont tout ce roman témoigne.

    D’ailleurs, j’ai trouvé bien aiguë cette définition d’une ville moderne : « une ville sans soupçon, c’est à dire une ville toute à fait moderne. »
  • Quel sont vos impressions sur La peste de Camus?

    La plupart de ma classe n'a pas aimée mais j'aimerais avoir votre avis s'il vous plait
  • Je viens de lire La Peste, que j'ai beaucoup aimé du fait de son aspect symbolique de l'humanité ou encore de la montée du nazisme, mais il y a un terme dont je ne comprends pas la réelle signification: c'est celui "d'abstraction". En quoi le Peste est-elle une "abstraction"? Parce qu'elle représente un mal non concret mais symbolique ? Merci de me répondre (je précise que ce n'est pas pour un devoir, mais juste pour ma culture personnelle)
  • atea-atea- Membre
    Je l'ai lu...il est bien oui ,sûrement très bien même mais on ressent quand même quelques longueurs ,ce que j'ai aimé c'est qu'on finit par s'attacher aux personnages,mais j'ai tout de même préféré L'Etranger!
  • Omar82Omar82 Membre
    je l'ai lu, ça fait deux ou trois ans, vraiment Camus est un grand philosophe du siecle precedent, je suis entreins de relire l'etranger a ce moment , une langue tres simple , pour lui "meme la langue ne merite d'etre travailler" , bref pour la peste , je pense que Camus fait reference a la religion (l4islam en Algerie) et cela reste qu'une interpretation.
  • Lac59Lac59 Membre
    Je l'ai lu il y a un an et c'est un livre que j'ai beaucoup aimé ! ..comme la plupart de ceux de Camus, excepté L'exil ou le royaume, recueil de nouvelles que j'ai trouvées très violentes sans raison !
  • J'en ai lu une cinquantaine de pages, mais bien que ce livre m'ai plût sur le moment, il m'a ennuyé par la suite.

    Par contre, j'ai moi aussi préféré "L'Etranger" du même auteur.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.