Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

C'est la semaine prochaine. Lettres modernes en ce qui me concerne. Je n'ai plus le temps d'entrer dans le détail en ancien français. J'ai déjà travaillé les pronoms personnels, un peu l'infinitif et un peu l'impératif. Je dois faire des impasses. Il me reste une semaine. Est-ce que vos professeurs vous ont indiqué leurs pronostics, ont fait des suggestions? Y a-t-il, dans RM et SN, des sujets qu'il faut absolument traiter? Je pense surtout à la syntaxe.

En français moderne, y aurait-il un ou des sujets attendus depuis plusieurs années?

Merci.
Mots clés :
«13

Réponses

  • Pour ceux que ça tente d'échanger au sujet des écrits...Qu'avez vous pensé du sujet de dissertation? Certains disent que la barre d'admissibilité va être haute...suspense suspense...
  • Salut. J'ai également passé le CAPES, mais contrairement à toi, je ne pense pas que la barre d'admissibilité soit particulièrement élevée. En effet, les sujets semblaient abordables, mais selon un de mes profs, ils ne l'étaient pas tant que ça et particulièrement la dissert. Mais je veux bien en discuter avec toi.
  • C'est aussi mon avis...pour moi la dissertation n'était pas si évidente! Beaucoup ont tout axé sur la notion de création...pour moi, ce fut une erreur...et toi?

    PS: ce que tu dis, me rassure!!! Où l'as-tu préparé? Moi, à Paris.
  • Salut, je suis content de pouvoir te rassurer un peu. Moi je l'ai passé à Lyon. Alors, mon prof m'a dit qu'il ne fallait absolument pas tout axer sur la création, la lecture était un élément considérable de la citation. De plus, il m'a affirmé qu'une petite partie sur le mauvais lecteur aurait été pertinent: " trop de faisceaux de lumière...". Il m' résumé la citation comme cela: Chateaubriand dans son propos met donc en garde le lecteur passif, critique, qui aurait tendance à juger avec une extrème sévèrité les oeuvres des maitres suprêmes car ces dernières permettent bien souvent d'expliquer, de comprendre voire d'influencer la littérature moderne. Et il aurait problèmatisé tout simplement : nous nous interrogerons sur l'influence des grands écrivains sur la littérature et sur la puissance créatrice dont ils sont capables. Mais ce n'est que son avis! Mais tu penses avoir bien réussi ta dissertation? Et pour le reste? A bientôt.
  • AlphAlph Membre
    restif a écrit:
    Chateaubriand dans son propos met donc en garde le lecteur passif, critique, qui aurait tendance à juger avec une extrème sévèrité les oeuvres des maitres suprêmes car ces dernières permettent bien souvent d'expliquer, de comprendre voire d'influencer la littérature moderne.
    Ce que t'a dit ton prof manque de peps. Il me semble que Chateaubriand était plus radical. Sinon dans l'idée, au moins dans la formulation, il y a quelque chose qui semble ne pas passer : l'admiration. Considérer l'œuvre ancienne comme un outil de compréhension pour la littérature présente, c'est une manière d'archiviste, c'est la façon édulcorée de voir les choses pour un lecteur d'aujourd'hui qui ne lit les classiques que par curiosité ou conscience professionnelle. Chateaubriand ne dit pas exactement cela. Il considère plutôt la grande littérature du passé comme une bastille qu'on n'arrive pas à prendre d'assaut, comme un monument indestructible. En langage imagé cela donnerait: "on veut faire tomber la statue, mais elle est trop coriace, elle en impose trop!"
  • Pour Restif:
    Je suis absolument d'accord avec ton prof. Sauf que pour moi, Chateaubriand ne considérait pas que les lecteurs (ou, en ce qui concerne la création, les auteurs futurs.). En ce qui me concerne, je pense qu'il s'adressait aussi à la représentation sociale de l'écrivain, son pouvoir sur le monde qui l'entoure. ("Ses mots deviennent proverbes pour le peuple"...je ne cite pas exactement car je n'ai pas envie de me replonger dans le sujet maintenant!). Donc, pour moi, c'est le rapport de l'écrivain avec ce qui l'entoure, ce qui inclut la création et la critique (la lecture)...
    Si je pense avoir réussi? Heu...je te dirai ça le 15 mai...car pour l'instant, autant je suis d'accord avec ce que j'ai pu relire de mon brouillon, autant je ne peux être certaine d'être d'accord! ;) De plus, je ne sais pas du tout si j'ai été suffisamment explicite et efficace dans mon développement.
    Et toi alors? Tu penses avoir réussi? Qu'as-tu mis?
  • Pour Alph:
    D'autant plus que l'on sait que Chateaubriand a écrit ses Mémoires d'Outre Tombe entre autres pour faire partie du Panthéon...
  • Salut, pour la réussite je sais pas, j'ai pas mal cité mais à part ça je ne me prononce pas. J'ai problématisé comme mon prof, et concernant mes parties j'ai fait un grand 1 sur les maîtres suprêmes et leurs puissances créatrices ( souvent incompréhension de la grande oeuvre, mais aussi l'oeuvre qui doit opposer une résistance au lecteur qui est donc souvent mal comprise). Une deuxième partie sur tout authentique chef d'oeuvre influence un lecteur ( le style permet à l'oeuvre de traverser le temps Proust, Valéry, mais aussi Michel Charles qui prend un livre et mêle à sa vie ce qu'il en tire une sous partie sur le mauvais lecteur qui fait plus la différence entre fiction et réalité). Puis une troisième partie sur le lecteur qui s'implique dans une grande oeuvre littéraire ( Balzac 2 persos qui grâce à la lecture parviennent à combler le vide d'un texte, puis aussi Sallenave qui prend un livre se compare et à l'image du personnage devient autre..) Enfin je sais pas trop et pour l'Ancien Français tu as pas été surpris(e) de voir Robin et Marion?
  • Surprise, non, mais conteeeeente !!! Au moins, pour la tarduction! Au moins, je suis sure d'avoir 4/20!!!

    Tu ne peux pas savoir comme je stresse de me planter à cause de l'AF...

    J'espère avoir bien géré en Français Moderne, parce que je me suis rendue copte que j'ai fait une faute d'orthographe en version...

    Après en ce qui concerne ta disserte, tu as l'air de t'être bien débrouillé.
  • Merci c'est vraiment sympa de ta part du coup ça me rassure un peu moi aussi. Pour l'AF be t'inquiète pas, je crois d'après ma prof qui est chaque année correctrice qu'un tiers des copies sont blanches ou presque... Enfin je suis certain que tu auras la moyenne. De plus d'après ce qu'on m'adit, il y aurait moins d'inscrits que les années antérieures donc bon. De mon coté je pensais vraiment que Saint Nicolas sortirait, je pense que certains ont vraiment été surpris pas en bien d'ailleurs, en tout cas dans mon centre d'examen peut-être dans le tien aussi? A bientôt.
  • Etant donné que Saint Nicolas était aussi au programme de l'agreg, il était prévisible que Robin et Marion tombe au Capes (la différence de difficulté étant importante entre les deux oeuvres) ;)
  • C'est vrai, de mon côté aussi, les candidats ont été surpris...et moi, j'ai eu la chance de la paresse...Eh oui, j'avais commencé par R&M parce qu'il me paraissait plus simple. Et prise dans le stress de la grammaire moderne (que je jugeais quand même plus UTILE, et ce n'est pas peu dire!), il me manquait les 500 derniers vers du SN!

    Quelle fac à Lyon? Lyon II ou III?

    Comment t'y prends-tu pour les oraux? De mon côté, avec 3 compagnons de galère, on se colle pendant une AM par semaine...au moins jusqu'au 15 mai :/ !!!

    Au "Superlys" ;) : oui, mais le risque était tout de même difficile à prendre! Mais je t'avoue que je me suis fiée à cet instinct !
  • Et oui, la paresse fait des fois bien les choses et tant mieux! Moi je suis à lyon 3, mais je vais suivre quelques explications à lyon 2 ( il y a un 17èmiste vraiment très pointu et moi et les Molière, Racine Corneille ça fait 2 donc bon. J'adore le 18ème et le 20ème. Sinon nous aussi on se fait des explics en groupe mais les colles sont un peu spéciales: tout le monde peut être interrogé donc obligation de préparer un minimum. Sinon l'épreuve sur dossier j'ai toujours pas compris l'utilité de cette matière. Pour l'allemand on n'ai 7 lyon 2 et lyon 3 confondues donc on passe en gros toutes les semaines! aie! A bientôt. Tu fais quelle langue?
  • Nous nous sommes mis à 4...Au début, on arrive, on boit du thé, on discute...héhé...non, tout-de-même! Au début donc, je disaiiis, on se distribue les textes au hasard, et surtout au plus "pénible"! On prépare pendant 1h30...et on passe devant les 3 autres chacun notre tour. Après les 3 autres jouent au jury... :)

    Je crois connaître ton 17emiste, vu que je viens de Lyon II. Je me passerai de tout commentaire sur ce Monsieur avec qui j'ai travaillé sur un mémoire. En effet, il a le mérite de connaître son domaine. Ca lui en fait au moins un, de mérite!!!

    Pour l'épreuve sur dossier, je suis dans le flou aussi!!! Donc pour l'instant...je ne m'y attarde pas. Je "bétonne" comme dirait mon prof de prépa, mon histoire littéraire auteur par auteur, dans la joie et..LA BONNE HUMEUR =(

    Quant à la langue, je fais espagnol. Et je ne pourrai pas passer...eh oui..c'est nul, mais le prof n'a organisé qu'un seul cours de préparation aux oraux, de plus, on n'a le droit de s'inscrire seulement à 2 colles. Donc, j'ai sélectionné l'étude de texte et l'étude sur dossier.

    Tu trouves ça hallucinant? Moi aussi...
  • restifrestif Membre
    Salut, c'est vraiment étonnant que ta prof propose qu'un seul cours!!! Oui pour le XVIIèmiste il est vraiment cassant même trop pour un capes je trouve mais bon. Sinon j'ai essayé de faire une colle d'épreuve sur dossier et c'est vraiment pénible car je n'arrive toujours pas à cerner l'intérêt de cette matière. J'espère qu'on finira^par comprendre ce qu'il faut dire ou pas dans cet oral. Sinon c'est vrai que c'est très drôle de jouer le rôle du jury en plus les autres remarquent bien nos défauts et divers tics de langages!!! A bientôt
  • valirevalire Membre
    Bonjour tout le monde !
    J'ai un petit problème : dans l'optique de préparer l'épreuve sur dossier du Capes, je cherche partout le programme de français au lycée.

    Je l'ai trouvé pour le collège avec les attentes et les objectifs pour chaque classe mais impossible de mettre la main sur le même genre de document pour le lycée. J'ai pourtant cherché dans les BO naturellement mais soit je suis pas douée, soit il n'y est pas. Est-ce que quelqu'un saurait où je peux trouver ça ? (y'a bien la brochure du CNDP mais elle est payante.)
  • AlphAlph Membre
    Comment pourriez-vous qualifier le débit de parole d'un bon candidat au CAPES? Je ne parle pas du candidat idéal, mais de quelqu'un qui est susceptible d'avoir une bonne note (13-14 par exemple). Qu'est-ce qui est vraiment pénalisant? Passe-t-on sur des tics de langage, des hésitations, des phrases interrompues, des syntaxes disloquées (ex: "l'épée, il ne savait pas s'en servir"). Comme tout le monde je commets à l'oral des impairs que j'évite soigneusement à l'écrit, j'aimerais donc savoir quelle marge de tolérance est allouée aux imperfections de l'oralité.
  • Alph,

    Je pense que le plus important à l'oral, c'est de montrer rigueur et enthousiasme. N'oublie pas que cela ne reste "qu" ' un entretien d'embauche. Tu dois montrer que tu sais comprendre, restituer de manière claire et sans ennuyer ton auditoire; tu dois montrer que tu es capable d'enseigner.

    Quand es-tu convoqué?
  • AlphAlph Membre
    J'étais justement en train de penser que, dans le fond, c'est plus ou moins un entretien d'embauche. Je suis convoqué le 29 juin. J'ai la chance d'avoir du temps pour préparer.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.