Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour,

j'aimerais bien avoir de l'aide sur certaines questions au sujet du Spleen de Paris (ou Petits Poèmes en prose) de Baudelaire...

1) Etudier la dédicace.
2) Quels regards le poète porte sur la ville de Paris (il faut choisir un poème à titre d'exemple et dégager les idées principales)
3) Etudier les images que Baudelaire donne de l'artiste ou de l'artisan dans ce recueil.

Pour la question 1) j'ai trouvé ceci:

En apparence, la préface-dédicace du Spleen de Paris remplit son office. Elle semble d'abord rendre un hommage appuyé à Arsène Houssaye, comme « ami » et modèle littéraire. Commençons par le témoignage d'amitié. Il est à la fois exhibé et conventionnel. Baudelaire exagère, en rajoute, il mêle hypocritement l'affection au travail, — hypocritement, car l'on sait qu'il était tout à fait intègre sur cette question de la pureté et de la valeur esthétiques et qu'il connaissait la médiocrité du littérateur Houssaye. Quand il estime un écrivain, il est ou plus délicat ou nettement plus élogieux.

Est-ce que celà convient ou manque-t-il des choses ?

Pour la question 2) par contre je ne sais pas trop quel poème prendre à titre d'exemple ...
Si vous pouviez m'aider là-dessus svp ?

Et pour la question 3) je n'y arrive pas du tout !
Pourriez-vous me donner des pistes ou des idées pour que je puisse y arriver svp?

Cordialement
et merci par avance pour toute aide !
«134

Réponses

  • moi aussi je dois repondre a cette question
    etudier les images que baudelaire donne de l'artiste ou de l'artisan dans ce recueil
    merci pour votre aide
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Regardez entre autres ces pages du site :

    ici
    là.
    Mais aussi le Fou et la Vénus, Les Foules, Les Projets, N'importe où hors du monde, Les Fenêtres.
    Vous pouvez chercher dans les forums sur ces titres.
  • coucou je suis nouvelle ici et j'aurais besoin d'aide svp ...aidez moi

    voila la question:

    " Un dandy peut être un homme blasé, peut être un homme souffrant ; mais dans ce cas, il sourira comme le Lacédémonien sous la morsure du renard "(Baudelaire,Le Peintre de la vie moderne,1863).

    Complétez cette analyse de dandy par l'étude de la figure du poète tel qu'il se présente dans le recueil. Pourrais-tu maider Jean LUC t le seul a etre en ligne .
    si tarrive bien sur
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    La citation t'invite à regarder comment le poète cache sa blessure existentielle derrière son orgueil d'esthète, sa certitude d'être différent. Appuie-toi sur "Les Foules".

    Personnellement, je perçois surtout dans les Petits poèmes en prose la défaite, l'incapacité de l'Art à sauver une vie, le désespoir né de l'impuissance créatrice.
  • merci beaucoup pour ton aide
    Mai je ne comprend pa lorsque tu di appuie toi sur "Les foules"?
    Je dois voir quoi sur ce poéme ? et jai une derniere question :) et aprés c'est tout !

    La question est :

    Vous transposerez "Une charogne", poéme en vers des Fleurs du mal, en un poéme en prose qui privilége l'humour noir.

    Peut-tu me repondre a cette question ainsi qu'a celle d'au dessus, promis je t'embéterais plus avec sa aprés !

    Merci d'avance
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    La fin des "Foules" exprime bien cette conscience du poète d'être différent, de vivre un bonheur plus exigeant.

    La réécriture de la "Charogne" te demande d'appliquer les procédés de la prose poétique à un poème classique. Inspire-toi par exemple des procédés du "Joujou du pauvre" pour traduire le scénario de la "charogne".
  • merci pour ton aide, c'est tro simpa :)

    je vais donc essayer d'ecrire la charogne , qui me semble deja dur !

    Ne pourrais tu pa me donner un peu le commencement de la charogne pour voir comment sa commence, situ as le temp ou si ti veu ?

    voilà bizoux
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
    Ce beau matin d'été si doux:
    Au détour d'un sentier une charogne infâme
    Sur un lit semé de cailloux,

    pourrait devenir

    Je veux donner l'idée d'un spectacle édifiant. Il y a si peu de tableaux artistiques dignes d'intérêt.
    Quand vous êtes sortie avec moi l'autre matin, par cette belle et douce journée d'été, nous découvrîmes, très chère, dans ce torrent asséché, les restes puants d'une ignoble charogne d'où s'échappaient des nuages de mouches...

    Tu peux continuer sur cette célébration d'une beauté bizarre et provocante. N'oublie pas la transgression des tabous.
  • coucou j'aurais besoin d'aide svp ...aidez moi

    voila la question:

    " Un dandy peut être un homme blasé, peut être un homme souffrant ; mais dans ce cas, il sourira comme le Lacédémonien sous la morsure du renard "(Baudelaire,Le Peintre de la vie moderne,1863).

    Complétez cette analyse de dandy par l'étude de la figure du poète tel qu'il se présente dans le recueil.

    svp kelkun pourai me repondre
    merci d'avance
  • Bonjour à tout le monde.
    Un devoir m'a été donné à faire en français sur Le Spleen de Paris, et il y a une question que j'ai un peu de mal à cerner :

    Étudiez les images que Baudelaire donne de l'artiste ou de l'artisan dans Le Spleen de Paris. Quelle figure de l'artiste se dégage-t-elle (question à part : "se dégage-t-elle" est une formation exacte ? Ça me parait faux...) dans les poèmes suivants : "Les tentations, ou Eros, Plutus et la gloire", "Les vocations", "Le désir de peindre" ? Analysez le poème de votre choix où le " je " se présente explicitement comme un poète.

    Alors, la partie de la question que je ne cerne pas est la deuxième, lorsqu'on nous demande d'analyser le poème de notre choix où le "je" se présente comme un poète, parle-t-on des trois poèmes donnés précédemment ? Ou bien dans le recueil entier ?
    En vous remerciant.
  • MurielMuriel Membre
    Bonsoir Rufus,
    Alors, la partie de la question que je ne cerne pas est la deuxième, lorsqu'on nous demande d'analyser le poème de notre choix où le "je" se présente comme un poète, parle-t-on des trois poèmes donnés précédemment ? Ou bien dans le recueil entier ?
    Je pense que c'est dans le recueil entier, mais je ne voudrais pas être affirmative et te tromper...
    Quelle figure de l'artiste se dégage-t-elle (question à part : "se dégage-t-elle" est une formation exacte ? Ça me parait faux...)
    (Oui, c'est faux. L'inversion d'un sujet ne serait valable que dans le cas d'un sujet autre que "figure" :
    - Quelles pommes sont dans le panier ?
    - Quelles pommes vois-tu dans le panier ?
    - Quelle figure de l'artiste se dégage dans les poèmes suivants ?
    - Quelle figure de l'artiste dégages-tu dans les poèmes suivants ?
    )

    Muriel
  • N'étant pas précisé, je chercherais dans le recueil entier.
    Merci pour la petite explication, mon professeur a donc fait une légère faute (je n'arrivais pas à savoir).

    Je voudrais sinon en venir à la question de minette0602 qui concerne le poème " une charogne " des Fleurs du Mal à transposer en un poème en prose qui privilégie l'humour noir, en effet, le poème en prose est une forme tout à fait particulière d'écriture, et peu utilisée d'après mes connaissances.
    En cherchant une définition du poème en prose, je n'ai rien trouvé de tellement précis, le problème est donc là : comment écrire un poème en prose lorsqu'on ne parvient pas à définir les caractéristiques de celui-ci ?
    (j'ai le même sujet que minette0602).
    Je peux me débrouiller, mais j'ai un peu peur de ne pas faire le travail demandé si je ne parviens pas à trouver les caractéristiques du poème en prose.
    Et, une dernière question, pardonnez moi si je parais niaise, j'ai un léger doute : humour noir signifie-t-il ironie ? Je voudrais simplement une confirmation.

    Merci beaucoup pour votre aide.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Rufus Shinra,

    Regarde plus haut le début de transcription que j'ai effectué à la demande de Minette.

    Le poème en prose est une prose poétique : le vers avec son retour à la ligne, ses rimes, ses mètres disparaît. Baudelaire a tenté une expression plus souple, riche en images, en allitérations, utilisant les périodes (phrases complexes) à rythme croissant, les reprises...

    L'humour noir n'est pas l'ironie. L'ironie dit le contraire de ce qu'elle semble exprimer (antiphrase). L'humour noir consiste à se moquer en ne respectant pas la décence imposée par les rites sociaux : plaisanter sur la mort, ne pas plaindre la souffrance...
  • Sa réponse sera non. Ce forum n'est pas fait pour FAIRE le travail de l'élève. Au bac, personne ne t'aidera.
  • On te donne des conseils, sers-t'en. On est pas là pour faire le boulot à ta place.
    Transformer un poème en vers en poème en prose n'est pas si compliqué.
  • Il te suffit de réécrire le poème en vers comme si tu écrivais un récit, une rédaction si tu préfères. Tu dis la même chose, mais tu l'écris comme dans un roman. Tu as bien lu Le Spleen de Paris non ? Tu vois à quoi ça ressemble ?
    Si on le fait à ta place, les profs se rendront compte de la différence entre les questions auxquelles tu as personnellement répondu, et celle que l'on a faite.
  • oé je l'ai lu et jai compris le livre !
    Maii bon merci comme meme pour ton aide mais je ne ferais pas cette question et on n'en parle plus ...

    (pour moi le francais c'est pas si facile que sa en n'a l'air pour toi)
    ciao
  • moi aussi j'ai un devoir sur le spleen de paris voila ma QUESTION:



    Étudiez les images que Baudelaire donne de l'artiste ou de l'artisan dans Le Spleen de Paris. Quelle figure de l'artiste se dégage-t-elle (question à part : "se dégage-t-elle" est une formation exacte ? Ça me parait faux...) dans les poèmes suivants : "Les tentations, ou Eros, Plutus et la gloire", "Les vocations", "Le désir de peindre" ? Analysez le poème de votre choix où le " je " se présente explicitement comme un poète.

    sa veut dire quoi le je se presente explicitement?
    merci d'avance
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Maryline,

    Dans ces poèmes, le poète ne se cache pas derrière des masques. Il dit "je". C'est comme s'il affirmait : "moi, Baudelaire".
    Deux superbes Satans et une Diablesse, non moins extraordinaire, ont la nuit dernière monté l'escalier mystérieux par où l'Enfer donne assaut à la faiblesse de l'homme qui dort, et communique en secret avec lui. Et ils sont venus se poser glorieusement devant moi[...]
  • J'ai la vague impression que nous sommes beaucoup de gens de ma classe sur le forum ^_-
    Bref, merci pour votre aide.

    En ce qui concerne le poème en vers à réécrire en prose, on lit bien le texte et on le réécrit d'une toute autre façon, c'est bien cela ? Tout en gardant le ton "poétique".

    En vous remerciant.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.