Origine de l'expression "mal du siècle"

Bonjour,

je recherche l'origine de l'expression "mal du siècle". Pour moi, elle apparaît en premier dans "René" mais j'aimerais en avoir confirmation.

Wotk
«1

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    D'après mes informations, c'est une expression apparue aux alentours de 1830 (donc postérieurement à Chateaubriand) sous la plume de divers écrivains ou critiques littéraires sans qu'on puisse l'attribuer formellement à quelqu'un en particulier. Elle est sans doute dérivée de la fameuse "Confession d'un enfant du siècle" de Musset. Quant à Chateaubriand, il parle de "vague des passions", d'"appel de l'infini" dans "René"… sauf erreur de ma part (mais j'ai vérifié au moyen de la fonction recherche d'un traitement de texte dans la version numérisée de l'oeuvre).

    Jean-Luc
  • webmestrewebmestre Administrateur
    Moi non plus je n'ai pas trouvé « mal du siècle » dans René.
    Par contre, on a, dans D. Rincé et B. Lecherbonnier, Littérature, textes et documents, XIXe (éd. 1989, p. 36) :
    [...] Ce que Chateaubriand appelle « vague des passions », il le nomme aussi « mal du siècle » et Constant « une des principales maladies morales du siècle ». [...]
    Cyril
  • Pour Chateaubriand, les critiques dix-neuviémistes parlent de "mal dans le siècle", c'est-à-dire une incapacité à se situer (sur tous les plans)..., la formule n'apparaît pas dans le livre, ni non plus la formule dont vous cherchez l'origine, "le mal du siècle", qui, si je ne me trompe, fut rendu si célèbre par Musset (mais est-ce lui qui l'invente littérairement, je n'en sais rien)...
    Il est tout à fait possible que cela soit une appelation postérieure formulée par la critique qui est devenue un sorte de topos vulgarisant du romantisme français.
  • Ayant eu un cours sur Aragon d'Aurélien, vu comme l'expression d'un nouveau mal du siècle, notre prof de français nous a dit que la formule "mal du siècle" vient d'un certain Lamenais, qui a écrit Essai sur l'indifférence en matière de religion en 1817.
    Elle a été reprise par la suite par Sainte-Beuve dans un article sur Oberman, roman qui présente un personnage en proie au mal d'être. Il ne semble donc pas que Chateaubriand soit à l'origine de cette formule..
    Au XIXe, cette expression dénote un sentiment de nostalgie, l'idée que c'était mieux avant, sous le temps de l'empereur, une sorte de mélancolie généralisée. C'est ce que Balzac appelle "l'école du désanchentement".
    A la suite du coup d'état du 2 décembre 1851, le début du Second-Empire apporte alors une variante du mal du siècle, le spleen.
    On retrouve dans le mal du siècle, une frustration du vouloir-vivre de la génération d'après 1815, un conflit entre les obstacles sociaux et les aspirations des individus. Et en effet, cette déréliction se retrouve dans La confession d'un enfant du siècle où Musset attend désespéremment le retour de "César" pour réveiller la France.
    Euh Voilà je crois que ma modeste contribution à la question s'arrête ici! =)

    A bientôt tout le monde!
  • Mais quels no-life des livres !
  • René (1802) concerne plutôt le mal de vivre: un problème personnel et existentiel. Il ne peut pas incarner ses rês et en est malade. Il doit se supporter comme il est, non pas le personnage qu'il devrait être.

    Il ne se bat pas contre un sentiment de l'inadaptation face à la rapidité de bouleversements historiques; il ne se complaît pas dans la mélancholie. Ces deux points sont des indicateurs pour le mal du siècle.

    Ceci étant dit, il y a toujours une malaise générale par rapport au changement du siècle. (L'Apocalypse prévue pour l'an Mil et l'an 2000 ne se sont pas produites).
    Pourtant il y a d'autres Maux du siècle qu'aucuns considèrent bcp plus importants que le genre-style-regime (?) littéraire.
    Tuberculose, Cancer, AIDES, Dépression, Obésité......
  • Bonjour tout le monde.
    Voilà : étant lycéenne, mon professeur de français m'a donné une question à laquelle je dois répondre.
    Le seul problème, c'est que j'ai beau chercher, je ne trouve pas.
    la voici :
    " Qu'appelle-t-on " le mal du siècle"?"...
    J'aimerais beaucoup avoir une réponse précise...
    Merci d'avance pour votre aide.
    Bisous.
  • Bonjour, StupidStudant.
    Tu n'as pas dû chercher assez assiduement. Mêlme sur ce site il y a déjà plein de références à cela!
    Entrer MAL DU SIECLE dans la boîte en haut a gauche (moteur de recherche de ce site) et "rechercher" dans tout les site.
  • Merci, Jsc.
    Mais, je sais, je ne suis pas très "littéraire" et je ne comprend rien à toutes ces explications.
    Je cherche une définition très précise, type dictionaire...
    Je sais que je ne suis pas très sérieuse, mais c'est vraiment ce que je cherche.
    Merci
  • Tu n'as pas eu le temps de regarder tous les liens!
    Essaye aussi une recherche avec MAL DU SIECLE SPLEEN dans Google
  • >En fait plusieurs auteur emploi cette expression mais sous différentes formes: Hugo dit "Mal du pays" et Baudelaire "Spleen".
  • Bonjour,
    Juste une piste:
    "mal du siècle": 1820, P.-L.Courier
    Bonne chasse...
  • Le mal du siècle c'est tout d'abord un état d'âme. Mélancolie pour les romantiques. Dépression de nos jours.
    Le reste, c'est à toi de l'imaginer et de le ressentir. C'est justement CA le mal du siècle ! A l'interieur des gens !
  • Le mal de René deviendra le mal du siècle. L'âme des jeunes à cette époque est avide d'infini, assoiffée d'absolu, souffre des limites terrestres. Ils veulent une société meilleure. Le coeur est rempli de passion violent. Chateaubriand a appelé cet état :"Le vague des passions".
  • bonjour, selon moi l'éxpression "mal du siècle" a été instaurée par plusieurs critiques ,faisant référence au courant romantique qui a tous chamboulé par son refus de ce plié aux règles du classicismes.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.