12467499

Réponses

  • koukikouki Membre
    hey loic tu nes pas en seconde par hasard par ce que c'est exactement ça le programme et j'ai meme fait le comentaire sur le vieillard très raté
  • Non je suis en 1ère L :)

    Je l'ai pas trop loupé mon commentaire : 12, on va dire que c'est correct mais pas extraordinaire non plus...
  • EdyEdy Membre
    1 Si la Gauche savait, de Michel Rocard.
    Remarquable d'intelligence et de mémoire.
    2 J'ai commencé Ulysse de Joyce, mais cela m'ennuie depuis le début, alors que c'est une grosse brique... Finirai-je ce monument (dit-on) du siècle dernier ?
  • Je lis Alcools d'Apollinaire...

    Ca fait tellement longtemps que je n'ai pas lu "pour moi" mais uniquement pour les cours, et à vitesse grand V, que toutes vos lectures me donnent pleins d'idées!
  • MilieMilie Membre
    Je lis Les chants de Maldoror de Lautréamont. Lecture ambigüe entre horreur et
    saisissement des images extrêmement violentes et beauté de l'écriture poétique. Un contraste saisissant et pourtant je suis une grande habituée de la lecture moi aussi!!
    Pour reprendre l'incipit de l'oeuvre: "Il n'est pas bon que tout le monde lise les pages qui vont suivre[...]"
    Eventuellement, je vous en dirai plus à la fin!
  • ade60ade60 Membre
    Etant dans ma période "Lisons les classiques", je m'attaque à l'oeuvre de Corneille. Après avoir terminé L'illusion comique, je viens de lire ce matin, Le Cid: génialissime cette tragi-comédie, non?

    La semaine dernière, registre totalement différent, j'ai lu Voyage au bout de la nuit de Céline. Malgré quelques longueurs ce roman me semble INCONTOURNABLE!!!
  • je suis entrain de lire ma vie d'enfant de maxime gorki, je suis a fond dedans :)
  • nournour Membre
    en ce moment je suis entrain de lire le père goriot de balzac, un chef d'oeuvre, un roman qui t'apprend beaucoup de chose, le sens du respect de soi, le sen de paternité, l'aristocratie qui régnait ce fut un temps à paris.
    bonne lecture!
  • Là je viens d'achever L'art de péter de Hurtaut écrit en 1751: je vous le conseille si vous voulez vous divertir, c'est court, érudit, amusant et agréable à lire, un peu banal tout de même mais ça vaut le coup! en tout cas le titre est très original et toujours aussi moderne !! lol ;)
  • bonjour en ce moment je lis l'étranger d'albert camus voila bisous quelqu'un peut t il m'aider pour ma dissertation ?
  • moi je viens de terminer "et si c'était vrai" le 1 et le 2 "vous revoir" de marc levy et c'est génial je vous le conseille c'est un mélange de fiction d'amour et d'action
  • J'ai lu Le Cid de Corneille dernièrement et j'ai adoré: c'est merveilleusement écrit :rolleyes: ...

    Là je suis en train de lire L'amour en plus d'Elizabeth Badinter. Elle se pose la question de savoir si l'instinct maternel existe vraiment ou s'il peut être étouffé par les nécessités sociales et/ou économiques. Elle fait une étude balayant la période: XVIè siècle-XXè siècle... livre déroutant et passionnant!
  • Je suis en train de lire Le Premier siècle après Beéatrice d'Amin Maalouf, excellent petit roman d'anticipation (?) sur ce que serait le monde s'il ne naissait presque plus de filles; je viens de terminer le Peintre de guerre de Perez-REverte (puissant) que je vous recommande, et un roman russe de Carrère que je ne connaissais que de nom et qui me donne envie de découvrir le reste de son oeuvre... Et Dieu sait pourtant que je ne suis pas fan des oeuvres autobiographiques...
  • Je lis "Aurélien" de Louis Aragon. Le style est, je dirais, célinien :P
    Cette histoire d'amour entre Bérénice et Aurélien (n'oublions jamais cet incipit célèbre du livre, "la première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide") est à saluer ; on y lit diverses interrogations sur les relations passionnées, l'adultère, le soupçon, la jalousie, le sentiment d'absurdité face au réel. Aragon étudie d'une façon à la fois naturaliste et "embrumée" la haute et moyenne bourgeoisie de l'après-guerre, parisienne comme provinciale, rappelant quelquefois François Mauriac.
    Toutefois, ce n'est pas le genre de roman que je préfère, tant par le sujet adopté que par la mise en scène et l'exposition d'une atmosphère, ici patente.
  • pierrepierre Membre
    Le souvenir que j'ai de ce livre, c'est vraiment son style "de bric et de broc", assez symptomatique de l'époque.

    C'est-à-dire qu'on a affaire à un écrivain doué, qui a des facilités de plume évidentes ; mais qu'il n'y a pas de "directions" esthétiques vraiment puissantes au-delà.

    "Tiens, je vais faire une scène sur ce ton-là." "Tiens, je vais changer de ton pour celle-là." "Tiens, je vais brosser ce portrait sur ce mode-ci."

    C'est bien beau de vouloir gifler les grands écrivains quand ils sont morts ; mais quand on y regarde bien, Aurélien est "juste" un livre très agréable à lire, et beaucoup mieux écrit que la moyenne.

    Au fond, la vision du monde développée n'est que très peu personnelle. C'est l'équivalent d'un Beigbeder à la sauce "début de siècle". J'entends par là : du romantisme vieux comme le monde, dans un emballage un peu snob et parisianisant.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.