13567499

Réponses

  • Les yeux fermés, l'esprit ouvert.
    Eyes wide shut.
  • J'ai adoré ce film.
  • Film redoutable effectivement - mais par bien des aspects salutaire.

    J'avais d'ailleurs un peu détourné ce titre énigmatique de son véritable sens : les yeux fermés du sommeil -ou du déni de réalité - sont en fait grand ouverts sur le rêve.

    Pour les a-mateurs (!) ("a-" privatif, donc), il y a aussi la très belle nouvelle d'Arthur SCHNITZLER dont le film de Kubrick est en fait l'adaptation : La Nouvelle Rêvée ( Traumnovelle, 1925.)
    [...]"Que devons-nous faire Albertine ?"
    "Remercier le destin, je crois, d'être sortis sains et saufs de toutes ces aventures - réelles ou rêvées."
    "En es-tu absolument certaine ?" demanda-t-il.
    "Aussi certaine que de cette intuition : ni la réalité d'une nuit, ni même celle de toute une vie humaine ne peut signifier notre vérité la plus intime."
    "Et il n'y a pas de rêve", soupira-t-il doucement, "qui soit totalement un rêve."
    Elle prit sa tête entre ses deux mains et la blottit contre sa poitrine.
    "A présent, nous sommes sans doute éveillés", dit-elle, "et pour longtemps."
    Pour toujours, voulut-il ajouter, mais avant qu'il ait prononcé ces paroles, elle posa un doigt sur ses lèvres et murmura, comme pour elle-même : "Ne jamais tenter l'avenir."

    Op.cit., trad. Philippe Forget, coll. La Pochothèque, Ed. Le Livre de Poche, p.667.
  • Les yeux qu'on ferme voient encore
    ;)
  • Pour ma part, je lis "Traites négrières" de Pétré-Grenouilleau, "Introduction à la philosophie politique" de Raymond Aron, "Le prince" de Machiavel, "Eloge de la folie" d'Erasme.
  • La possibilité d'une île de Houellebecq et je viens de lire Lambeaux de Charles Juliet, en trois heures de temps
  • Je suis sur la fin de L'Ecume des Jours de Vian que je ne découvre que maintenant malheureusement...Et j'attaque Jacques le fataliste de Diderot ce weekend (pour la littérature des T°L), d'ailleurs si il y en a qui ont besoin d'aide sur cette oeuvre ou qui ont des tuyaux ne pas hésiter à me contacter! :rolleyes:
  • Bonne chance pour Jacques
  • Jérémy a écrit:
    Bonne chance pour Jacques
    Pourquoi ? Personnellement, j'ai bien aimé. C'est sûr qu'il ne faut pas le lire d'un coup parce qu'avec toutes les digressions, ça peut vite devenir lourd.
    Mais je trouve ça vivant et ce livre offre pas mal de réflexions très intéressantes.

    (d'ailleurs poupinou, je te conseille l'Ellipses consacré à Jacques le Fataliste : je l'ai lu cet après-midi et je l'ai trouvé intéressant d'autant qu'il traite bien le contexte de l'époque et offre de nombreux extraits d'oeuvres philosophiques du XVIIIe siècle, des exemples pour illustrer la relation entre maître / valet etc).

    Sinon, je continue "La difficulté d'être" de Cocteau... Des considérations sur la vie, la sienne, son travail, ses amitiés etc. Pas mal ! :)
  • Je viens de finir "les bienveillantes": avec soulagement!
    Je suis dans Suskind:"le parfum": délirant mais bien vu. Ah! l'homme et sa passion...
  • Je n'arrive pas à me mettre dans Jacques (ohoh, jeu de mots!), les digression me perturbent et pourtant je suis d'une nature courageuse avec les livres...Quelqu'un a une solution pour rendre ma lecture plus attractive...?
    Help, I need somebody...
    [pOupi]
  • Jamais essayé de lire Jacques le fataliste et son Maître si c'est bien de ça que tu parle mais il semble passionnant ce bouquin, et résolument moderne. Quand j'ai lu quelques passages du Neveu de Rameau j'ai trouvé l'intelligence de Diderot flamboyante et un humour délirant. Mais bon tu dis tout en disant que t'es de "nature courageuse avec les livres". Fais ce que doit, ferme ce livre et garde ton plaisir intact.
  • koukikouki Membre
    Georges Sand a écrit:
    Il y a quelques jours j'ai fini Madame Bovary que j'ai trouvé très bon, du coup j 'ai eu envie de continuer avec Flaubert et je suis en train de lire l'éducation sentimentale,je le trouve magnifiquement bien écrit.

    Sinon mes lectures depuis la rentrées ont été:-La bête humaine, l'assomoir,Germinal(Zola)
    -voyage au bout de la nuit ( L.F Celine)
    -la controverse de Valladolid(J-C Carrière)
    -Le rouge et le noir (Stendhal)

    C'est tout ce que j'ai lu depuis début septembre...
    Pas mal pour une seconde, non?
    Haha jai limpression que c'est le programme de seconde standard jai lu la meme chose que toi avec en plus un peu de théatre et d'autres livres du 19ème siècle
  • koukikouki Membre
    lebeau a écrit:
    Je viens de finir "les bienveillantes": avec soulagement!
    Je suis dans Suskind:"le parfum": délirant mais bien vu. Ah! l'homme et sa passion...
    heureuse de m'attribuer le mérite de faire un petit commentaire sur les bienveillantes qui ont participé au prix goncourt de cette année mais évidemennt je n'ai pas voté pour ce livre j'ai été beacoup plus impressioné par "le contours du jour qui vient" (mais afin d'éviter tout malentendu je prefer ne pas citer son auteur : jen ai oublié le non une certaine miliano je pense) qui a emporté haut les mains le prix .ah oui une petite vue: c'est ue jeune fille chassée par sa mère mais animé dune telle ambition de la retrouver , une fille de 5ans abondonnée dans une afrique déchirée par la guerre qui tente tant bien que mal de retrouver la trace de sa mère;une seul phrase pour résumer ce livre "on est le nom qu'on porte, loin de sa ville natale ce mot est étouffé et ne veut plus rien dire sa vibration n'existe plus" mot de lauteur evidemment (je sais pas bien écrire moi snif :() un mot disuasif pour tous les immigrants. je vous assyre un livre que vous ne regreterez pas . Sinon pour revenir au bienveillante un livre qui dresse un véritable flash de la seconde guerre mondiale les premières pages en font le rescenssement. cepandant différent de tous les autres livres qui traitent le meme sujet car dans ce livre on donne une nouvelle facette a cette guerre .Bon afin de ne pas en disuader la leture je prefère pas donner de résumé je suis mal "foutu " pour ce genre de "truk". je suis malheureusement médiocre en rédac malgré toute mes lectures!! et c'est pour cette raison que je ne saurai pas donné a ce livre sa vrai valeur en tout cas un livre excellent malgré le fait qu'il fasse 100 page quand il est achevé on se di " waw jai lu ça super fier de soi!!"= ou du moins c'était ma réfléxion a la fin!
  • Pour ma part je viens de terminer Rue des Archives de Michel del Castillo que j'ai dévoré. Il offre une réfléxion très intéressante sur l'écriture autobiographique (c'est d'ailleurs ma prof de français qui me l'a conseillé) et réussit notamment le tour de force de créer deux personnages distincts qui en réalité n'en forment qu'un : son "moi-enfant" et son "moi-adulte", qui entretiennent un relation tendre, subtile et émouvante.

    Je commence également à lire la Peau de Chagrin de Balzac et je peux déjà dire que comme dans la grande majorité de ses romans les disgressions sont longues mais passent facilement avec la beauté de son écriture et la pertinence de ses réfléxions. L'ambiance et très sombre et le moral descend vite à zéro au bout de quelques page :/

    Sinon en classe j'étudie le Supplément au voyage de Bougainville de Diderot que j'ai lu assez facilement et que j'ai trouvé intéressant. Reste à savoir si mercredi j'ai réussi mon commentaire composé sur le discours du vieillard
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.