Conseils de lecture pour me faire une bonne culture littéraire

Bonjour,

je recherche des conseils de lectures pour me faire une bonne culture littéraire, des livres qui nous emportent, qui nous saisisent. Enfin je pense que vous avez compris !
J'ai 16 alors il me faudrait des livres que je pourrais aborder assez facilement !

Merci d'avance pour vos réponses.
«1345

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonjour,

    Tu peux te lancer dans le roman du XIXe siècle sans risque de te tromper.
    Essaie Hugo, Balzac, Flaubert, Zola, Maupassant, Stendhal...
  • Dans ces auteurs cités, je dirai Hugo en priorité, c'est le plus accessible. Et je crois par contre que Flaubert exige un peu plus de maturité. J'ajouterais à la liste Poe et Wilde.
    Sinon, je dirais de ne pas oublier l'antiquité, et je citerais l'Iliade d'Homère, ainsi que tout le théâtre grec.
  • ComateenComateen Modérateur
    Je rajouterais aussi Les liaisons dangereuses, La princesse de Clèves..ils ne sont pas forcément faciles à lire au premier abord, mais ils sont essentiels:)
  • Des livres qui nous saisissent, nous emportent... à 16 ans, ce ne sont pas forcément les vieilles barbes classiques qui vont nous faire cet effet... il faut parfois une certaine maturité pour en apprécier les qualités.
    Mais ils sont indispensables en effet à une bonne culture littéraire.
    Je te conseille de t'orienter vers des textes courts (mais j'avoue avoir un faible pour la nouvelle) qui permettent d'éviter l'ennui de certains auteurs classiques, ou d'alterner oeuvres longues/oeuvres courtes. Hugo bien sûr, Les Misérables au moins, en alternance avec un recueil de nouvelles de Maupassant par exemple (Les Contes de la Becasse ou autres).
    A propos de nouvelles, ne fais pas, en effet, l'impasse sur Poe, ses Histoires Extraordinaires (ce sont des nouvelles du genre fantastique) sont incontournables.
    Les Liaisons Dangereuses : si tu parviens à franchir l'écueil du langage suranné des premières lettres tu vas faire une découverte extraordinaire.
    Je viens de lire Le Diable au Corps, de Raymond Radiguet : je te le conseille. C'est un court roman, mettant justement en scène un jeune homme de 16 ans. C'est un roman qui tout en étant classique annonce les mutations du roman moderne. De plus, dans l'édition Folio il est accompagné d'un dossier très intéressant.
    Un conseil : essaie de choisir des éditions accompagnées de dossiers, c'est forcément plus intéressant. Et fréquente les bouquinistes et les vide-greniers, cela te permettra de te constituer une bonne bibliothèque à moindre frais.
    A la liste des auteurs déjà cité, j'ajouterais Colette, Saint-Exupéry, Sartre (dont je te conseille la pièce de théatre Les Mains Sales - le théatre de Sartre étant très agréable à lire).
    Si tu as l'occasion de tomber sur Le Décaméron de Bocace, n'hésites pas à l'ouvrir. Ca fait tj son effet quand on sort à un prof qu'on l'a lu, alors qu'en fait il s'agit d'un recueil de nouvelles dont certaines sont très drôles et souvent coquines...
    N'oublies pas de faire un tour du côté de la poésie, il existe des recueils réunissant des textes des poètes célèbres qui te permettra de les découvrir.
  • Comateen a écrit:
    Je rajouterais aussi Les liaisons dangereuses, La princesse de Clèves..ils ne sont pas forcément faciles à lire au premier abord, mais ils sont essentiels:)
    Pour ces deux là, je dirais comme Flaubert, qu'il faut avoir un peu de maturité.
  • Tout ce qui a été cité est forcément très bon, notamment le théâtre sartrien. J'ajouterai aussi un ouvrage peu connu, Les Envoûtés de Witold Gombrowicz; je l'ai cité à un prof de fac, et la citation de cet auteur polonais du XXe a fait son effet. On peut lire aussi la prose de Nerval (beaucoup plus que sa poésie). Il est absolument impardonnable de ne pas avoir lu Les Fleurs du mal de Baudelaire (même si je n'apprécie pas vraiment, c'est un incontournable absolu). J'ajouterai les contes de Voltaire, agréables et philosophiques à souhait. Pour le XIXe, les plus accessibles sont Gautier, Mérimée, Maupassant; un peu plus difficiles sont Stendhal, Flaubert, Hugo, Musset, Balzac, Zola, Chateaubriand, peut-être Barbey d'Aurevilly; très difficiles sont les poésies de Nerval, les symbolistes, Claudel. Un autre incontournable, mais d'une difficulté aiguë, c'est Marcel Proust. J'oubliais Shakespeare, son théâtre et sa poésie. Sans oublier Molière, Corneille et Racine. Pour les étrangers, on peut penser à Cervantes, Lorca, Dante, Pétrarque, Boccace, Eco, Goethe, Schiller, Hoffmann, Wilde, Coleridge, Keats, Yeats, Hölderlin, Walter Scott, Hemingway, Dos Passos, Garcia Marquez... La liste est très longue, et ce ne sont que quelques éléments parmi beaucoup d'autres, notamment ceux du XXe que je n'ai pas cités.
  • Ma bouquiniste me dit un jour : Quand on n'a pas lu les classiques, on n'a rien lu. Les connaisseurs du site le savent qui t'ont donné d'excellentes pistes de lecture. Mais ils ont oublié - sauf erreur - un auteur qui me tient particulièrement à coeur, à savoir Franz Kafka (pour commencer je te conseille La métamorphose et Le disparu) ainsi qu'une oeuvre, à savoir A rebours de Joris-Karl Huysmans, où Des Esseintes fait le ménage dans sa bibliothèque, je ne t'en dis pas plus. Mais j'avoue qu'à ton âge, j'aurais été incapable de les lire. Ceci dit, on ne pouvait pas ne pas les mentionner. Enfin, et sans rire, je te conseille aussi de céder aux livres qui t'appellent, qu'ils soient classiques ou non (on devient classique avant de l'être).
  • Effectivement, mieux vaut déjà aimer lire pour aborder À rebours… Cependant, je l'ai lu à 16 ans, après que mon professeur de physique (grand lecteur agacé par les littéraires) m'a dit au détour d'un couloir : "Au fait, vous devriez lire À rebours de Huysmans. C'est absolument insupportable. Vous allez adorer." Je confirme!

    Zola et Maupassant me semblent les "classiques" les plus faciles.

    Une question à 76man —qui me fait verser, j'en suis désolée, dans le hors-sujet : comment se fait-il qu'un nervalien n'aime pas Baudelaire?
  • 76man a écrit:
    Un autre incontournable, mais d'une difficulté aiguë, c'est Marcel Proust.
    Proust n'est pas d'une difficulté aigüe, mais on ne peut pas en envisager la lecture sans une certaine culture littéraire. C'est encore une question de maturité.
  • ComateenComateen Modérateur
    Lucretius a écrit:
    Comateen a écrit:
    Je rajouterais aussi Les liaisons dangereuses, La princesse de Clèves..ils ne sont pas forcément faciles à lire au premier abord, mais ils sont essentiels:)
    Pour ces deux là, je dirais comme Flaubert, qu'il faut avoir un peu de maturité.
    J'avais étudié les liaisons dangereuses en 1ère, j'avais seize/dix-sept ans...Et puis ce n'est pas une mauvaise chose de s'attaquer à des ouvrages un peu difficile, quitte à les abandonner en cours de route...
  • Merci beaucoup à tout le monde pour vos réponses,
    je serais bien tenté pas Wilde.
    Mais par quel oeuvre commencer ?
  • il est aisé de conseiller des auteurs à un novice en citant de grands noms tel que balzac zola proust ou je ne sais qui encore...mais à mon sens ces lectures hasardeuses ne permettent pas au lecteur d'apprecier l'oeuvre comme elle doit l'etre...ainsi au lieu de choisir aleatoirement ces lectures il serait plus judicieux de se documenter sur l'epoque de l'auteur les faits historiques, les mouvements philosophiques, les peintres de son epoque...et ainsi decortiquer la litterature periode par periode et passer en revue tous les auteurs de chaque periode...
  • Pour Wilde on peut commencer par une pièce par exemple L'importance d'être Constant, continuer avec des contes comme Le prince heureux et autres contes et passer ensuite à un roman très célèbre "Le Portrait de Dorian Gray.
  • Oui et non Magnanime. Oui c'est bien pour ça que je conseillais de chercher les éditions avec dossiers. Non car l'étude de la littérature, histoire et mouvements..., ça c'est ce que notre jeune homme a déjà quodiennement ou presque dans ses cours au lycée.
  • ComateenComateen Modérateur
    magnanime a écrit:
    il est aisé de conseiller des auteurs à un novice en citant de grands noms tel que balzac zola proust ou je ne sais qui encore...mais à mon sens ces lectures hasardeuses ne permettent pas au lecteur d'apprecier l'oeuvre comme elle doit l'etre...ainsi au lieu de choisir aleatoirement ces lectures il serait plus judicieux de se documenter sur l'epoque de l'auteur les faits historiques, les mouvements philosophiques, les peintres de son epoque...et ainsi decortiquer la litterature periode par periode et passer en revue tous les auteurs de chaque periode...
    Je ne suis pas d'accord...à mon sens, il vaut mieux piocher dans chaque période, plutôt que suivre une voie linéaire...Et si les références historiques, politiques, etc présentes dans les oeuvres ne sont pas comprises entièrement, qu'importe ? Tant que le plaisir de lecture demeure...
    Pour Proust, je suis d'accord, ça me parait un peu difficile à lire quand on a 16 ans...Zola ou Balzac sont dix fois plus facile à lire, en revanche.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.