Fiches méthode Bac de français 2021

Entre ces deux personnages et les autres, Vautrin, l'homme de quarante ans, à favoris peints, servait de transition. Il était un de ces gens dont le peuple dit: Voilà un fameux gaillard! Il avait les épaules larges, le buste bien développé, les muscles apparents, des mains épaisses, carrées et fortement marquées aux phalanges par des bouquets de poils touffus et d'un roux ardent. Sa figure, rayée par des rides prématurées, offrait des signes de dureté que démentaient ses manières souples et liantes. Sa voix de basse-taille, en harmonie avec sa grosse gaieté, ne déplaisait point. Il était obligeant et rieur. Si quelque serrure allait mal, il l'avait bientôt démontée, rafistolée, huilée, limée, remontée, en disant: Ça me connaît. " Il connaissait tout d'ailleurs, les vaisseaux, la mer, la France, l'étranger, les affaires, les hommes, les événements, les lois, les hôtels et les prisons. Si quelqu'un se plaignait par trop, il lui offrait aussitôt ses services. Il avait prêté plusieurs fois de l'argent à madame Vauquer et à quelques pensionnaires; mais ses obligés seraient morts plutôt que de ne pas le lui rendre, tant, malgré son air bonhomme, il imprimait de crainte par un certain regard profond et plein de résolution. A la manière dont il lançait un jet de salive, il annonçait un sang-froid imperturbable qui ne devait pas le faire reculer devant un crime pour sortir d'une position équivoque. Comme un juge sévère, son oeil semblait aller au fond de toutes les questions, de toutes les consciences, de tous les sentiments. Ses moeurs consistaient à sortir après le déjeuner, à revenir pour dîner, à décamper pour toute la soirée, et à rentrer vers minuit, à l'aide d'un passe-partout que lui avait confié madame Vauquer. Lui seul jouissait de cette faveur.
Je suis en seconde, et je dois rédiger un commentaire sur ce texte.
Après l'analyse de ce dernier les 3 axes qui mon semblés se dégager sont :

1) portrait physique
2) caractère
3) conaissance et moeurs du personnage


est-ce que ces 3 pistes sont bonnes ? j'ai des doutes ça me parait un peu trop évident !

par contre j'ai du mal à trouver ma problématique,
Comment le narrateur rend le personnage de vautrin le plus réel possible ?

Donnez-moi conseil SVP,
merci d'avance.
«1

Réponses

  • Le plan que vous proposez est un "plan à tiroirs", c'est-à-dire qui énumère les différents éléments qui constituent un portrait. Chaque axe doit représenter une idée, c'est-à-dire analyser un aspect du personnage —aspect qui se dégage de son apparence physique, de son caractère, et de son comportement.
    Pour trouver des pistes, interrogez-vous sur l'impression que vous donne ce texte sur Vautrin. Quelle image se dégage de lui?
    Demandez-vous aussi : y a-t-il des contradictions dans ce personnage?

    Bon courage!
  • Merci beaucoup Trialph.
    Il faut donc que je revois mon plan,

    mais dois-je axé mon commentaire uniquement sur le personnage de vautrin ? (question peut-être bête)

    mais je pence que je devrais plus parler de ce qui fait que ce texte est un texte réaliste:
    donc voici le nouveau plan auquel j'ai pencée :

    1) L'ambiguité du personnage de vautrin
    et dans les sous partie je mes son portrait physique moral et habitude


    2) Le représentant dune société


    3) le réalime ds ce texte


    ce n'est pas encore très élaboré, mais dites moi ce que vous en pensez SVP !!
  • Bonjour,

    il me semble difficile de ne pas axer le commentaire principalement sur le personnage de Vautrin, dans la mesure où le texte, son portrait ne parle que de lui…
    Les deux premières parties sont intéressantes. Je ne comprends pas très bien la formulation de la deuxième —en quoi Vautrin représente-t-il la société? Quel aspect de la société représenterait-il?— mais on peut très bien étudier ses liens avec la société. Une particularité de ce portrait est en effet que Vautrin n'est pas décrit dans l'absolu, mais relativement au contexte dans lequel il vit et dans ses relations avec les autres.
    Je comprends moins bien la troisième partie. Certes, Balzac est un écrivain réaliste, mais le réalisme ne me semble pas une dimension essentielle de ce texte. Que penseriez-vous mettre dans cette troisième partie?

    Dernière chose : je ne sais si vous avez lu le roman dans son ensemble, mais il peut être utile de connaître Vautrin pour mieux comprendre ce portrait. Vous trouvez sans doute sur internet des informations sur lui.
  • Merci pour votre réponse !

    Pour ma grabde partie numéro 2 j'ai pencé à cela,
    car notre professeur nous a fait noté ce 'un' : Il était un de ces gens dont le peuple ....

    mais en réalité je ne sais vraiment ce que je vais mettre dans mes sous-parties !!

    et non je n'ai pas lu le livre en entier .

    Merci
    mais vautrin ne sarait-il pas un personnage singulier, mais en même temps l'auteur dégage un type d'homme ?
    mais sur ce même site, sur le même extrait j'ai trouvé ce commenataire : https://www.etudes-litteraires.com/balzac.php
  • Que pourrais-je dire sur cet extrait à propos du narrateur ?

    il est omniscient mais après ?
    peut-on parler d'une mise en abyme ? Bonjour,
    Tu dois poursuivre ici, et ne pas créer de nouveau sujet. Merci.
    (Message édité)
  • ComateenComateen Modérateur
    Pourquoi une mise en abyme ?
  • pour la mise en abyme j'avou ne pas très bien avoir compris,
    c'est une élève de 1ere L qui ma dit que l'on pouvait parler d'une mise en abyme parce qu'il y a des personnages autour du personnage principal et cela renforce l'idée du réalisme.
    mais ici il n' y a que Vautrin! ?

    Qu'en pensez-vous ? 1) Un portrait réaliste, complet et strcuturé.

    2) La position du narrateur.

    3) Vautrin, personnage énigmatique et ambigu.



    est-ce correct ?
  • ComateenComateen Modérateur
    Honnêtement je ne crois pas qu'il y ait de mise en abyme ici ;); il y a mise en abyme si une même action est reproduite dans le texte (exemple dans l'illusion comique où on découvre qu'à la fin, les personnages jouaient une pièce de théâtre, donc théâtre dans le théâtre)


    Ta première partie me parait bonne, que mettrais-tu dans les deux autres ? Et quelle est ta problématique ?
  • d'accord :)

    Pour le 2ième partie justement je bloque, mais notre professeur nous a dit qu'il fallait faire un axe dessut!

    et pour ma 3ième je veux dire que Vautrin est un personnage ambigu et énigmatique car déjà il est dit qu'il a les favoris peints et les poils d'un roux ardent ( qui est la couleur du traitre en littérature nous a dit notre prof ) si il les a peints c'est que peut-être il devait cahcher quekque choses.
    . Il connaissait tout d’ailleurs, les vaisseaux, la mer, la France, l’étranger, les affaires, les hommes, les événements les lois, les hôtels et les prisons poutrquoi connait-il tout cela ? en particulié la prison, les lois, l'étranger...
    cela donne une impression d'un homme qui fuis car il a fait des choses pas bien...

    Si quelque serrure allait mal, il l’avait bientôt démontée, rafistolée, huilée, limée, remontée ceci montre son efficacité et sa rapidité.

    mais ses obligés seraient morts plutôt que de ne pas le lui rendre, tant, malgré son air bonhomme, il imprimait de crainte par un certain regard profond et plein de résolution
    Il rend service mais sous 'condition'

    Madame Vauquer lui accorde des privilèges alors que c'est un homme inquiétant. Peut-être elle a pêur de lui et c'est pour ca qu'elle lui fait ces privilèges.

    ma problématique : Comment se portrait réaliste et complet, laisse tout de même une part de mystère autour du personnage ?


    Merci de m'aider :)
  • ComateenComateen Modérateur
    Oui, Vautrin apparaît dans plusieurs volumes de la comédie humaine, notamment dans Splendeurs et misères des courtisanes, dans lequel il usurpe l'identité d'un autre personnage (je ne me rappelle plus son nom)

    Tu peux effectivement insister sur le caractère réaliste du portrait, le plus précis possible, donc, mais qui laisse quand même des traces d'ombre...et insister sur l'aspect physiognomonique du portrait, récurrant chez Balzac (le physique des personnages reflète leur aspect moral). Quant à la position du narrateur, je suppose que cela renvoie au point de vue (omniscient je pense) mais il y a aussi des allusions au passé de Vautrin, dans la phrase "A la manière dont il lançait un jet de salive, il annonçait un sang-froid imperturbable qui ne devait pas le faire reculer devant un crime pour sortir d'une position équivoque" (Vautrin est un assassin), donc peut-être peut-on dire que le narrateur laisse des "indices" qui laissent présager le futur de Vautrin...
  • merci beucoup,
    il ne me reste plus qu' a trouver quoi mettre dans ma 2ième axe !
  • ComateenComateen Modérateur
    beotvera :J'ai rajouté certains éléments dans mon message;)
  • ouiiii :)
    merci beaucoup !!!!
    On dirait une sorte de jeu de piste que nous livre balzac, il dévoile des élèments au fur et à lesure que l'histiore avance, on peut aussi se servir de ca pour le grand 3 peut-être. « Si quelque serrure allait mal, il l’avait bientôt démontée, rafistolée, remontée… ».

    Peut-on mettre ca dans le portrait moral ?
    Pas vraiment non ?
  • Un narrateur peut-il être externe à l'histoire tout en étant omniscient ? tout est dans le titre :) (Message édité)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir,

    Le narrateur peut être extradiégétique mais non extérieur s'il est omniscient. Les deux derniers termes renvoient à la focalisation, alors que le premier concerne le récit.
  • Merci de votre réponse.

    Mais dans ce passage le narrateur est omniscient, il sait tout sur son personnage, mais il écrit aussi à la 3ième pers.

    Je ne comprends pas bien! (Message édité)
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Le narrateur est ici extradiégétique, il n'appartient pas au récit.
    Il est aussi omniscient et donc ne peut être externe.
    Le narrateur omniscient peut utiliser la 3e personne.
  • merci !
  • Il me semble que le narrateur adopte ici le regard d'un pensionnaire qui découvre Vautrin, parce que :
    - seul le comportement de Vautrin à l'intérieur de la pension est décrit ; rien n'est indiqué sur ce qu'il fait en-dehors (on sait juste qu'il part, puis qu'il rentre) ;
    - les modalisateurs manifestent une volonté d'interprétation ("semblait"…) de ce mystérieux personnage que n'exprimerait pas un narrateur omniscient pour qui le personnage n'aurait plus rien de mystérieux.
    - les différentes parties du portrait physique suivent les étapes de la découverte qu'on peut faire d'un individu : le buste, le visage, les mains, la voix. On peut très bien imaginer Vautrin s'asseyant à la table de la pension, posant ses mains sur la table, enfin parlant…
    - le portrait débute avec l'expression d'un jugement général (celui du peuple) qui me semble annoncer le caractère externe, étranger, du regard qui suit.
    - enfin la composition du portrait —très étrange : une suite de constats, une énumération de petits faits— ressemble à une série d'observations faite par quelqu'un qui côtoierait Vautrin au quotidien.
    Pour toutes ces raisons, je penche pour un narrateur externe.
    Dernier argument : un portrait mystérieux peut-il être écrit par un narrateur omniscient?

    Du côté du mystère, on peut évoquer cette composition étrange du passage, qui ne donne aucune image cohérente du personnage, ainsi que les multiples expressions de l'opposition (démentir, malgré, quoique) qui contribuent à créer un personnage fait de contrastes.
  • Bonsoir,

    Il y a quand même cette indication (fin d'extrait), qui signale l'omniscience :
    Lui seul jouissait de cette faveur.
    un simple pensionnaire ne le saurait pas.

    Muriel
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.