École universitaire ou prépa ?

Bonjour, je suis actuellement en Terminale L et j'hésite beaucoup entre intégrer une prépa littéraire A/L et une école universitaire en lettres classiques. Lorsque je parle d'une école universitaire je ne parle pas de la fac public, mais d'une école que certains peuvent aussi appeler "fac privé" comme l'ICES à la Roche sur Yon ou l'UCO à Angers appelé aussi "la Catho", ces écoles sont très réputées. Mes profs m'encouragent beaucoup à aller en prépa par rapport à mes notes : au premier trimestre j'ai eu 14,1 de moyenne avec des résultats à peu près homogènes (14,3 en littérature, 15,4 en histoire-géo, 12,7 en anglais, 13,3 en philo, 12,3 en espagnol, 12,6 en spé anglais et 16,3 en latin) et j'ai reçu les félicitations. Cependant j'hésite beaucoup car j'ai peur de me couper de toute vie sociale, beaucoup de personnes me disent qu'on se fait des amis en prépa mais je suis quelqu'un qui est extrêmement fidèle en amitié et qui tient donc beaucoup à ses "vieilles amitiés" et j'ai surtout mon copain auquel je tiens énormément. Je fais de la danse et du théâtre aussi à côté, ces activités me procurent beaucoup de bien et surtout un équilibre. J'ai peur en partant en prépa de perdre cet équilibre entre mes amis, mon copain et mes activités en ne passant mon temps qu'exclusivement au travail, même si je suis d'une nature très travailleuse. J'aimerais devenir professeur de lettres classiques, mais j'ai peur de me fermer des débouchées si je change d'avis au cours de mes études en partant en licence 1 de lettres classiques. Ma professeur titulaire m'a proposé Bergson à Angers et Camille Guérin à Poitier qui pouraient toutes deux, selon elle, correspondre à mes attentes, pouvez-vous m'aider ?
«1

Réponses

  • Bonsoir,

    Ton choix est simple : tes études ou le reste.
    A toi de choisir. Mais si tu as de bons résultats peut être que la prépa ne sera pas aussi dure.
    Moi aussi on m'a conseillé prépa, j'ai choisi l'université...
    Des enseignants chercheurs parlent carrément d'usines (pour les prépas).
    C'est vrai que si tu veux être professeur de lettres classiques, il est peut être préférable que tu prennes prépa mais si tu veux tu peux tout faire et peut importe ton parcours car si tu es ambitieuse et déterminée tu réussiras.
    Le tout n'est pas d'être bon élève et d'avoir les meilleurs résultats, le tout est d'en vouloir vraiment même si t'as que 10 en littérature.
    enfin bref
    Bon courage!! Et félicitation pour ta moyenne de littérature ! Une vraie L c'est rare ! :)
  • Bonjour,
    Ton choix est simple : tes études ou le reste.
    Un peu simplificateur quand même... la prépa n'est pas le bagne !!! Je ne vais pas développer tous les arguments en faveur de la prépa concernant la culture gé, les profs, l'ouverture d'esprit... et me concentrer sur ce qui semble te tenir le plus à coeur: tes amis
    je suis quelqu'un qui est extrêmement fidèle en amitié et qui tient donc beaucoup à ses "vieilles amitiés" et j'ai surtout mon copain auquel je tiens énormément.
    Personnellement, j'ai gardé beaucoup d'amis du lycée... et je suis avec ma copine depuis la terminale sans que ça pose problème !! si tu tiens vraiment à eux, tu resteras en contact quoiqu'il arrive...
    Et s'il y a bien une rumeur qui se vérifie en prépa, c'est qu'on s'y fait, normalement, plein d'amis.

    Mais comme toute prépa demande quand même un certain investissement personnel, prend bien le temps de choisir... chacun vit sa prépa très différemment, et il est difficle de dire avant le début de l'année si ça se passera bien ou non pour un élève...
    Le tout n'est pas d'être bon élève et d'avoir les meilleurs résultats, le tout est d'en vouloir vraiment même si t'as que 10 en littérature.
    Et 10 en littérature, c'est déjà bien...
  • Je n'ai jamais dit que 10 n'était pas une bonne note !
    Au contraire, j'ai dit même si on a que 10 c'est déjà ça!
    Ne réinterprétez pas mon message, s'il vous plaît.
  • Merci beaucoup pour vos réponses, je pense aller aux portes ouvertes des prépas susceptibles de m'intéresser pour m'éclairer d'avantage... J'évalue pour le moment les avantages et les inconvénients des deux côtés... bibi_issy et GOper comment vivez vous vos études en prépa et en université ? Comme tu le dis GOper c'est avant tout question de choix personnel mais il est vrai que la décision n'est pas facile à prendre... Pour la prépa combien d'heures de travail sont nécessaires tous les soirs et as-tu du temps personnel le week-end ? Pour réussir à voir ta copine ce n'est pas trop compliqué ? Je suis extrêmement attachée à mon copain et j'aimerais pouvoir le voir au moins une fois toutes les deux semaines... Merci d'avance.
  • Une fois toutes les deux semaines c'est plus que possible!
    J'arrive à voir le mien toutes les semaines et je m'en sors bien au niveau scolaire. ;)
  • Bonjour à tous, j'ai un peu le meme probleme que marion_85. je suis en premiere L, je de tres bons resultats et j'ai obtenu les félicitations au premier trimestre. Mes profs me conseillent de faire un prepa apres mon bac, mon pere et de ce point de vue. Ma mere quant à elle, me conseille de faire un fac, car on entre plus 'dans la vie' et on peut avoir un job a coté pour nous aider, car en prepa on est encore tres dependant de ses parents non ? Financierement parlant ? De meme, je suis tres attachée a mon copain et j'ai peur de ne plus trop le voir mais en meme temps, il est clair que je passe mes etudes avant tout. mais ce qui me fait le plus hésiter en fac et prepa c'est plutot l'apres.. je n'ai aucune idée du metier que je pourrais faire et j'ai peur de perdre deux ans en prepa alors que je pourrais me diriger quelque part en fac.. Enfin voila. merci de repondre a mes hesitations et de me conseiller du mieux que vous le pouvez..
    Cordialement.
  • rockcerise a écrit:
    Ma mere quant à elle, me conseille de faire un fac, car on entre plus 'dans la vie' et on peut avoir un job a coté pour nous aider, car en prepa on est encore tres dependant de ses parents non ? Financierement parlant ?
    "Entrer dans la vie" = bosser à mi-temps chez Mac Do ?
    Plus sérieusement, c'est sûr qu'avoir un boulot en parallèle de la prépa, c'est à oublier : c'est possible en fac pour des élèves qui ont 17h de cours (j'imagine que le nombre d'heures varie selon les filières, mais plusieurs autour de moi ont une quinzaine d'heures de cours par semaine), mais pas pour des élèves en prépa qui ont 30h de cours ou plus. C'est clair que si tu ne veux ne pas être entièrement dépendants de tes parents, la prépa n'est pas forcément un choix judicieux, même si je connais des hypokhâgneux qui se débrouillent pour bosser un peu, par exemple pendant les vacances.
    rockcerise a écrit:
    mais ce qui me fait le plus hésiter en fac et prepa c'est plutot l'apres.. je n'ai aucune idée du metier que je pourrais faire et j'ai peur de perdre deux ans en prepa alors que je pourrais me diriger quelque part en fac..
    Alors là, j'ai envie de dire : raison de plus pour aller en prépa !
    Tu es en Première, donc c'est normal que tu n'aies pas encore d'idée précise sur ce que tu veux faire, mais en allant en fac, tu vas te spécialiser immédiatement, tandis que la prépa t'offre une pluridisciplinarité qui te permet d'approfondir des matières suivies au lycée avant de faire un choix (la prépa, c'est un peu le temple des indécis, surtout en hypokhâgne : on y entre 'pour voir', et ensuite on se découvre une passion pour telle ou telle matière).
    Ensuite, des années de prépa ne sont JAMAIS des années "perdues" : à moins de vouloir faire du droit, de la socio, ou une autre matière qui tu n'étudies pas en prépa, tu rentres au bout de tes 1/2/3 ans à la fac par équivalence : si tu as suivi un an de prépa, tu rentres en deuxième année de fac, idem si tu as suivi deux ans de prépa, direction la troisième année.
    Je trouve ça un peu bizarre de vouloir se spécialiser dès la première année quand on n'a aucune idée de ce qu'on veut faire plus tard !

    (Je précise que je n'ai absolument rien contre la fac, où je me dirigerai très probablement l'année prochaine (par choix). )
  • je te remercie pour tes conseils, et j'avoue que si je m'écoutais j'airais en prépa. je ne sais pas, malgrés tout le travail a fournie aparemment, c'est quelques chose qui m'intrigue. je suis une bosseuse et 'aime ca. Cependant, j'avoue que des fois je me dis qu'il n'y a pas que le travail dans la vie. Je ne vise pas spécialement une ENS mais bon, rattrapper la fac est envisageable. Ma mere ne comprend pas que ce ne sera pas "perdu" que de rattraper la fac apres deux ans de prepa. mais je ne suis pas qqn qui a confiance en soi. et malgré mes bons résultats en cours, j'ai tres peur de ne pas réussir et d'etre dépassée par le stress ( j'y suis assez sujette ) enfin voila. =)
    C'est horrible de devoir toujours choisir..
    Je suis perdue parmi toutes ces possibilités qui ne me parlent pas.
    j'aimerai réussir et avoir un bon métier qui me plaise. j'aimerai faire prepa, mais j'ai peur si je ne suis pas sur place que cela soit tres dur. vaudrait-il mieux avoir un appart pas loin ? ou faire une demi heure de trajet pour y aller et de meme pour revenir ? je suis tellement perdue ..
    Cordialement.je viens d'aller faire un tour sur ton blog et je t'avoue que cela ne me conforte pas dans le fait d'aller en prepa.. Cela me fait terriblement peur de devoir travailler non stop et de ne pas pouvoir dormir moi qui ai besoin d'enormement d'heures de sommeil... De plus, le fait que les profs nous rabaissent etc je n'aime pas trop non plus. mais je pense, comme tu l'as dit que cela peut etre que sain de se remettre en cause, je veux bien me remettre en cause au contraire, mais je ne suis pas abituée aux reflexions.. enfin, oui le sommeil me fait peur, la quantité de travail aussi et choisir la fac serait choisir a facilité dans mon cas.. je suis terrifiée par la prepa, c'est monstrueux mais en meme temps je me dis que cela peut etre une bonne experience et que ma culture générale sera rassasiée.. Enfin je vais encore y reflechir.. merci de tes conseils.
    Cordialement.
  • Pour les hypokhâgneux en khâgneux en Lettres A/L vous passez combien de temps en général sur vos leçons ? On m'a dit que certaines écoles sont plus dures que d'autres, je me souviens par exemple d'une amie qui avait un frère qui était en hypokhâgne l'année dernière sur paris (une prépa très prestigieuse je crois). Il passait tout son temps à travailler et avait tout juste le temps de manger et de dormir... Ceci est-il le cas dans toutes les prépas ou seulement dans les plus prestigieuses ? Merci d'avance pour votre aide.
  • tout d'abord :
    Une fois toutes les deux semaines c'est plus que possible!
    J'arrive à voir le mien toutes les semaines et je m'en sors bien au niveau scolaire.
    exactement la même chose... pour l'anecdote, la première de ma classe voit le sien trois fois par semaine, donc ce n'est en aucun cas préjudiciable pour bien réussir en prépa, c'est peut-être même un avantage...

    Pour ce qui est du travail à fournir, tout dépend de chacun... certain mémorisent beaucoup plus vite que d'autres...
    Mais tout dépend aussi des matières: apprendre une leçon de grammaire latine m'a toujours semblé beaucoup plus long que d'apprendre un cours d'histoire de 15 pages... En prépa, on te demanderas plus de la reflexion que du par-coeur (les appréciations du genre "des connaissances, MAIS..." sont monnaie courante)
    Et le travail "autonome", c'est-à-dire les lectures personnelles hors-cours ou pour l'approfondissement demandent autant de temps que les cours eux-mêmes (à mon avis)
    Et ne pas se détendre, ne faire rien d'autre que manger et dormir en plus du travail, c'est, je pense, suicidaire, à moins de vouloir déprimer toute l'année...
    J'espère t'avoir éclairé!!
  • rockcerise a écrit:
    vaudrait-il mieux avoir un appart pas loin ? ou faire une demi heure de trajet pour y aller et de meme pour revenir ? je suis tellement perdue ..
    Il vaut mieux être près de son lycée, c'est sûr, mais une demi heure de trajet, c'est ce que moi j'appelle "pas loin", personnellement : tu verras qu'habiter à moins d'une demi heure de sa prépa, c'est souvent un luxe ! (Être interne doit épargner pas mal de soucis !)
    rockcerise a écrit:
    je viens d'aller faire un tour sur ton blog et je t'avoue que cela ne me conforte pas dans le fait d'aller en prepa.. Cela me fait terriblement peur de devoir travailler non stop et de ne pas pouvoir dormir moi qui ai besoin d'enormement d'heures de sommeil... De plus, le fait que les profs nous rabaissent etc je n'aime pas trop non plus. mais je pense, comme tu l'as dit que cela peut etre que sain de se remettre en cause, je veux bien me remettre en cause au contraire, mais je ne suis pas abituée aux reflexions.. enfin, oui le sommeil me fait peur, la quantité de travail aussi et choisir la fac serait choisir a facilité dans mon cas.. je suis terrifiée par la prepa, c'est monstrueux mais en meme temps je me dis que cela peut etre une bonne experience et que ma culture générale sera rassasiée.. Enfin je vais encore y reflechir.. merci de tes conseils.
    Cordialement.
    Je ne vais pas me justifier (parce que ce n'est pas le lieu pour, tu peux m'envoyer un mp si tu veux me parler personnellement ;)), mais j'ai en tout cas l'impression que j'y dis bien que ce n'est pas normal de dormir quatre heures par nuit en prépa : avec une bonne organisation, il est tout à fait possible de garder un rythme de vie sain.
    Ensuite, je ne sais pas à quoi tu fais allusion quand tu dis que "les profs nous rabaissent" : je n'ai pas la prétention de m'exprimer aux noms de tous les hypokhâgneux, mais les profs qui rabaissent les élèves sont au contraire loin d'être la norme il me semble !

    Les clichés véhiculés sur la prépa font peur à pas mal d'élèves, et c'est bien dommage : de l'intérieur, on se rend compte que c'est loin d'être aussi terrible qu'on peut le penser ! On peut même s'y épanouir...
    Mais d'un autre côté, se lancer dans l'aventure en se disant que ça va être une année horrible, ça risque de pas être très productif pour toi non plus... (enfin encore une fois, tu as le temps d'y réfléchir ;))
  • GOPer a écrit:
    tout d'abord :
    Une fois toutes les deux semaines c'est plus que possible!
    J'arrive à voir le mien toutes les semaines et je m'en sors bien au niveau scolaire.
    exactement la même chose... pour l'anecdote, la première de ma classe voit le sien trois fois par semaine, donc ce n'est en aucun cas préjudiciable pour bien réussir en prépa, c'est peut-être même un avantage...

    Pour ce qui est du travail à fournir, tout dépend de chacun... certain mémorisent beaucoup plus vite que d'autres...
    Mais tout dépend aussi des matières: apprendre une leçon de grammaire latine m'a toujours semblé beaucoup plus long que d'apprendre un cours d'histoire de 15 pages... En prépa, on te demanderas plus de la reflexion que du par-coeur (les appréciations du genre "des connaissances, MAIS..." sont monnaie courante)
    Et le travail "autonome", c'est-à-dire les lectures personnelles hors-cours ou pour l'approfondissement demandent autant de temps que les cours eux-mêmes (à mon avis)
    Et ne pas se détendre, ne faire rien d'autre que manger et dormir en plus du travail, c'est, je pense, suicidaire, à moins de vouloir déprimer toute l'année...
    J'espère t'avoir éclairé!!
    Merci beaucoup pour l'éclairement qui m'a aussi beaucoup rassuré. =) Pour la réflexion ça m'arrange, actuellement en latin par exemple le prof nous demande beaucoup d'apprendre des traductions de textes par coeur pour le bac en fin d'année. Je m'y fais petit à petit mais les débuts ont été difficiles... Je ne possède pas une mémoire exceptionnelle contrairement à certains de mes compratiotes mais mon point fort à toujours été la réflexion, la manière d'exposer mes idées et d'exploiter mes connaissances, plus que la mémoire. Juste un renseignement pratique : existe-t-il des clubs de théâtre ou de danse en loisir dans les prépas même ? En passant sur différents sites je me suis rendue compte qu'il existe différents clubs dans chaque prépa...
  • Juste un renseignement pratique : existe-t-il des clubs de théâtre ou de danse en loisir dans les prépas même ?
    Oui, en tout cas chez moi... et je pense que c'est pareil dans beaucoup de lycées!
  • Je suis allée aux portes ouvertes des lycées Bergson et Camille Guérin, je me suis maintenant décidée à m'orienter vers ces deux lycées en prépa littéraire. Maintenant la question qui se pose pour moi est quel établissement dois-je placer en premier dans ma liste de voeux, ces deux établissement sont ils réellement au même niveau ou pas tout à fait ?
  • TsudaTsuda Membre
    Bonjour,

    Je suis en Terminal Littéraire,

    Jusqu'il y a quelques minutes je visais comme études une licence de Lettres modernes mention Métiers du livre (après avoir longuement hésité entre un Dut - information communication - option métiers du livre et du patrimoine) et puis j'ai lu plusieurs discussions dont le sujet était la prépa littéraire.

    Concernant mes moyennes je dirais qu'elles ne sont pas vraiment significatives car je suis l'une des meilleurs élèves de ma classe tout ayant des moyennes plutôt basses par un petit (voir grand) manque de travail que je ne nie pas : 11 en philosophie (j'ai eu 15 à mon bac blanc), 12 en lettres, 11 en histoire géographie, 12 en espagnol et 9.5 en anglais et 11 en espagnol lv2 complément.
    Dernièrement je devais passer le concours général en Philosophie mais une erreure fait que je n'ai pas reçu ma convocation...

    Bref tout ceci pour dire que je ne suis pas une mauvais élève et que si je dois me mettre au travail je le ferais, mon professeur de littérature nous avait parlé de prépa littéraire mais il ne s'est pas vraiment attardé dessus et moi non plus. Cependant, comme je l'ai dis plus haut, j'ai lu qu'il serait intéressant de suivre une prépa littéraire.

    J'aimerai donc savoir en quoi la prépa littéraire pourrait m'être utile au niveau du chemin que je comptais faire et si il n'est pas préférable d'en suivre une plutôt que d'aller en fac directement.

    J'ajouterai aussi que je me trouve en Guyane Française et qu'il est nécessaire que je contracte une demande de bourse si je veux pouvoir poursuive mes études et qu'il faut donc que je fasse rapidement mon choix, choix mis à rude épreuve '.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.