Grammaire française Participe passé

2

Réponses

  • Bonjour Anne,

    C'était une autre époque !

    Nous devons nous adapter à la réflexion et aux outils actuels.

    ;)
  • profbe a écrit:
    Bonjour Anne,

    C'était une autre époque !

    Nous devons nous adapter à la réflexion et aux outils actuels.

    ;)
    Pas auprès d'élèves de 11-12 ans quand ils ne font pas l'unanimité.
  • Re...

    Tu oublies les inspections dans les écoles...

    En principe, il y a un code qu'il faut obligatoirement respecter.

    ;)
  • Mais tu as dit que les instructions ne rentraient pas dans ces détails...
  • RE... Anne... et les autres,

    Ce que tu dis est partiellement vrai, mais je vais m'expliquer plus complètement. Merci d'avoir la patience de tout lire.
    Le Code de terminologie grammaticale mentionne à la page 8 :
    II. Les classes de mots.
    3. L'adjectif.
    3.2 Quelques traits sémantiques :
    - Adjectif numéral cardinal. Les trois enfants.
    - Adjectif numéral ordinal. Le dix-huitième livre.

    Dès lors, dans le fascicule, je fais le commentaire suivant à l'intention des enseignants de 6ème primaire :

    Les déterminants numéraux.

    1. Des grammairiens, des enseignants et de nombreux documents publiés sur Internet adoptent la position suivante : un GN peut compter plusieurs déterminants, l'article se plaçant en premier, sauf tout et ses dérivés.

    Le Code de terminologie grammaticale mentionne à la page 8 :
    II. Les classes de mots.
    3. L'adjectif.
    3.2 Quelques traits sémantiques :
    - Adjectif numéral cardinal. Les trois enfants.
    - Adjectif numéral ordinal. Le dix-huitième livre.

    Ces interprétations, divergentes à première vue, ne sont nullement contradictoires. La première se base sur l'aspect syntaxique du groupe nominal ; la seconde, sur l'aspect sémantique.

    Pour la théorie et les exercices de ce manuel, je retiens l'aspect syntaxique du groupe et donc : un GN peut compter plusieurs déterminants.

    2. Ayons à l'esprit que nous enseignons à un public très jeune. Evitons de compliquer les choses et laissons provisoirement le numéral ordinal de côté. Voir le commentaire ci-dessous. Basons uniquement notre observation et nos exercices sur le numéral cardinal.

    Ensuite, autre commentaire :
    Complétons le commentaire ci-dessus.
    Dans Nouvelle grammaire française, M. Grevisse et A. Goosse, au § 224 on peut lire : L'adjectif ordinal, qui indique l'ordre, le rang, n'est pas un déterminant…
    Ce qui m'amène à dire :
    Naïm et moi avons assisté à la première séance. Je prenais l'avion pour la troisième fois.
    dét. article + adjectif numéral ordinal dét. article + adjectif numéral ordinal

    Dans Grammaire, Le Robert & Nathan, on peut lire : L'adjectif numéral ordinal (...) appartient à la classe des déterminants et fait partie du groupe nominal.
    Ce qui m'amène à dire :
    Naïm et moi avons assisté à la première séance. Je prenais l'avion pour la troisième fois.
    dét. article + déterminant numéral ordinal dét. article + déterminant numéral ordinal

    En conclusion :
    La solution la plus sage est d'attendre le secondaire pour parler du numéral ordinal. Ensuite, à chaque enseignant d'opter pour une classification, sans considérer l'autre comme fautive.

    Ouf !
  • Bonjour Profbe,
    Vous avez écrit :
    En principe, il y a un code qu'il faut obligatoirement respecter.
    Est-ce parce que votre Code de terminologie ne précise pas, à l'article « Déterminant », la nature des adjectifs numéraux que le problème de la classification s'offre à vous ?
    Le Code s'exprime ainsi :
    numéral simple / composé : treize / vingt et un / quarante-sept
    Wilmet, dans le lien que je vous ai fourni (message 14), semble considérer que la nature des exemples donnés par le Code exclut les « ordinaux ».

    Ne devriez-vous pas en faire autant, afin d'être conforme avec cette terminologie officielle belge ?

    Muriel
  • Bonjour Muriel,

    1. Je ne saisis pas bien le sens de ton message.

    2. Mes commentaires ne suffisent-ils pas ?

    ;)Pour Muriel, Anne, Jehan (que je remercie) et les autres si intéressés,
    Bonjour,

    Cette version vous convient-elle ?

    1. Des grammairiens, des enseignants et de nombreux documents publiés sur Internet adoptent une position basée sur la syntaxe pour dire : un GN peut compter plusieurs déterminants, l'article se plaçant en premier, sauf tout et ses dérivés.

    2. Notre Code de terminologie grammaticale mentionne aux pages 8 et 9 :
    II. Les classes de mots.
    2. Le déterminant.
    2.1. Quelques traits morphologiques :
    Numéral simple / composé : treize, vingt et un, quarante-sept.
    3. L'adjectif.
    3.2 Quelques traits sémantiques :
    - Adjectif numéral cardinal. Les trois enfants.
    - Adjectif numéral ordinal. Le dix-huitième livre.

    3. Je retiens l'aspect syntaxique du groupe et je dis : un GN peut compter plusieurs déterminants.
    4. Concernant la précision à apporter au déterminant, je me réfère au Code et je dis tout simplement déterminant numéral.
    5. Pour ce qui est des appellations "cardinal et ordinal", je vous renvoie au commentaire ci-dessous.

    Dans Nouvelle grammaire française, M. Grevisse et A. Goosse, au § 224 on peut lire : L'adjectif ordinal, qui indique l'ordre, le rang, n'est pas un déterminant…
    Ce qui m'amène à dire :
    Naïm et moi avons assisté à la première séance. Je prenais l'avion pour la troisième fois.
    dét. article + adjectif numéral ordinal dét. article + adjectif numéral ordinal
    Dans Grammaire, Le Robert & Nathan, on peut lire : L'adjectif numéral ordinal (...) appartient à la classe des déterminants et fait partie du groupe nominal.
    Ce qui m'amène à dire :
    Naïm et moi avons assisté à la première séance. Je prenais l'avion pour la troisième fois.
    dét. article + déterminant numéral ordinal dét. article + déterminant numéral ordinal
    En conclusion :
    Ayons à l'esprit que nous enseignons à un public très jeune. Laissons cette divergence pour le secondaire. Ce sera alors à l'enseignant d'opter pour une classification précise (sans considérer l'autre comme fautive).

    Qu'en pensez-vous ?

    MERCI.
  • Bonsoir Profbe,
    Bonjour Muriel,

    1. Je ne saisis pas bien le sens de ton message.

    2. Mes commentaires ne suffisent-ils pas ?
    C'est sans importance... Faites comme bon vous semble.

    Muriel
  • Bonsoir,

    Pourquoi cette réaction Muriel ?
  • Bonsoir Profbe,

    1) Tout d'abord, parce que j'ai mauvais caractère.

    2) Ensuite, si votre Code est sibyllin, pourquoi ne pas envoyer (à ses rédacteurs) un mail pour leur demander si oui ou non les ordinaux sont compris (en Belgique) dans les déterminants ? Après seulement, vous pourrez rédiger votre fiche pédagogique.

    Muriel
  • Bonsoir Muriel,

    Message bien reçu. quant au mauvais caractère , c'est dommage. =(

    Malgré cela, MERCI pour vos commentaires, ils m'ont permis de formuler mieux ma pensée.
  • quant au mauvais caractère , c'est dommage. =(
    Mais non... Ce n'est rien. Ce fut épidermique... =)

    Je serais vous, j'écrirais à mon ministère de l'éducation... pour savoir ce qu'il en est exactement.

    Cordialement, bien sûr !

    Muriel
  • FrancFranc Membre
    Bonjour,

    Un adjectif numéral ordinal est-il un déterminant ou un épithète ?

    Dans la phrase suivante :

    Jean-Baptiste prend deux cubes sur la troisième étagère.

    "troisième" est-il déterminant ou épithète ?

    Pour moi, un déterminant peut être un article ou un adjectif non-qualificatif.
    Les adjectifs non-qualificatifs donnent, en plus du genre et de nombre,
    une signification supplémentaire.

    Et l'épithète est un mot que l’on ajoute à un nom pour en exprimer un des aspects.

    Donc ... je ne sais pas !

    Merci
  • FrancFranc Membre
    J'ai lu avec beaucoup de ténacité les messages de ce fil.

    Pas facile de choisir !

    Mais il me semble que si la définition du déterminant est juste,
    Un déterminant peut être un article ou un adjectif non-qualificatif.
    Les adjectifs non-qualificatifs donnent, en plus du genre et de nombre,
    une signification supplémentaire.
    dans la phrase que j'ai donné, l'adjectif numéral ordinal est déterminant.

    On devrait d'ailleurs dire :
    du genre et/ou de nombre
    car les adjectifs possessifs sont des déterminants !

    Je ne suis pas prof de français mais, pour l'instant, on parle de la "nature" ou de la "classe"
    d'un adjectif numéral ordinal.

    Si maintenant on parle de "fonction", il me semble que je pourrais avoir le choix de dire
    que ce déterminant :

    - actualise "étagère" (c'est toujours ce que l'on dit pour les déterminant)
    - épithète de "étagère".

    J'en arrive à me poser la question :
    "Tous les épithètes peuvent-ils être considérés comme des déterminants ?"
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.